Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944

Ce forum vous permet de poser vos questions ou de demander des renseignements concernant les forces allemandes ayant combattu au cours de l'été 1944 en Normandie.
Avatar du membre
Florence
Messages : 1572
Enregistré le : 21 nov., 00:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944

Message non lu par Florence » 09 nov., 16:30

Je vous joins ce document transmis par un ami faisant partie de l'association "les amis du Suffolk Regiment".
Bonne lecture, cordialement,

Florence

Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944
Copie

716. Infanterie-Division QG de la division, le 26 mai 1944
Commandeur/N.S.F. ???
Sujet (Betr.) : Sentence du 1er au 30 juin 44
Objectif : Instructions pour le travail national-socialiste échelon 3 du 27.4.44
1. Nous combattons simplement pour notre existence en tant que peuple et nation. La guerre ne peut absolument pas devenir si mauvaise, à un tel point que nous en venions à promettre une amélioration par une paix perdue. (Dr. Goebbels)
2. Nos villes présentent face à la terreur aérienne (bombardements) de l’ennemi un comportement qui ne peut être comparé qu’avec les plus prestigieux modèles (Vorbilder), et qui jamais ne s’effondrera sous les bombes, les flammes et les assassinats filous. (Dr. Goebbels)
3. Le visage du peuple allemand en cette 5ème année de guerre, confronté face à d’effrayantes misères et peines et parfois engourdi dans la sueur et le sang, y gagne une grandeur intérieure, qui si ces évènements n’avaient pas eu lieu auraient été étrangers à notre époque. (Dr. Goebbels)
4. Les mensonges et les initiatives de nos ennemis ricocheront contre le blindage de notre dureté de l’âme et de notre constance (Dr. Goebbels)
5. La misère et le danger nous ont forgés en un bloc de volonté, qui n’est pas prêt de s’effondrer.
6. La paix doit être digne des combats auxquels nous fument forcés, et par là justifier aux victimes ce qu’elle doit nous apporter (Dr Goebbels).
7. Jamais le bolchévisme n’a eu une opportunité aussi avérée de réaliser la révolution mondiale. Et par là l’Angleterre et les USA en seraient aussi les victimes (Dr Goebbels).
8. En premier lieu ce plus gros danger forgera l’Europe. De là en son sein naitront des forces,qui assureront sa pérenité dans tous les cas de figure à venir.
9. Même celui qui durant la guerre a été frappé de la manière la plus dure et la plus cruelle a encore et toujours quelque chose à perdre : « Le futur de son peuple ».
10. En ce moment même en pleines tempêtes et foudres de ces temps décisifs nous sommes plus fiers que jamais d’être Allemands.
11. Quand bien même dans les restes des ruines de nos quartiers dévastés la vie continue, ainsi cela témoigne d’une force vitale, qui aussi alors sera en l’état de supporter le plus dur (das Schlimmste), pour notre liberté. Cette liberté est notre bien le plus précieux.
12. Nous réussiront toutes les épreuves, aussi dures puissent elles être. Notre comportement hautement viril, notre obstination, notre courage inébranlable et notre bravoure et l’héroïsme tranquille de nos femmes et enfants s’en portent garants.
13. Tout peut être possible dans cette guerre, si ce n’est une quelconque capitulation de notre part et pas non plus le fait que nous nous plions sous la violence de l’ennemi.
14. Nous conduisons cette guerre au nom de notre droit à la vie. Après la victoire nous surmonteront en un court laps de temps toutes les peines et destructions occasionnées. Dans le cas contraire ce serait la fin de notre peuple et de notre histoire.
15. Cette guerre est une guerre défensive, qui nous a été imposée par nos ennemis, au motif d’éradiquer toute possibilité d’épanouissement et de développement national de notre part.
16. Comme toute guerre, celle-ci apporte aussi son lot incalculable de dangers et de risques. Ceux-ci sont toutefois surmontables, si les soldats et les civils de toutes leurs forces se dressent en face et s’ils n’écartent aucun moyen d’en venir à bout.
17. La guerre se dresse et s’accorde avec notre idée de la communauté, par laquelle nous accomplissons fidèlement et sans réserve les épreuves et devoirs, et ce jusqu’au dernier, de notre peuple. C’était déjà en temps de paix ainsi […] (illisible)
18. Tout ce que l’ennemi fait et dit, doit lui servir à anéantir notre moral guerrier et de nous prendre au dépourvu, de nous égarer aux moyens de sournoiserie et de ruse. Nous devons l’avoir en tête tout le temps.
19. Les fiers jours, que nous avons tous vécu, sont animés d’une grande nostalgie pour la victoire. Hors il n’y a personne qui désirerait manquer le combat, car nous voulons tout donner à fond pour l’Allemagne.
20. Dans ce monde on ne donne pas la chance, tout doit être durement arraché. (Adolf Hitler)
21. Patrie (Heimat), Tu restes imperturbable et nous rends forts. Tu nous donnes la foi, Tu es la moelle de la victoire.
22. Il y a à souligner que nous sommes plus durs que le fer, nous sommes un peuple d’acier.
23. Fidélité, esprit de sacrifice et dévouement sont des vertus qui sont absolument indispensables à un grand peuple. (Adolf Hitler)
24. Pour ce dont je suis prêt à vivre, j’y suis aussi prêt à mourir. (Gorch Fock)
25. Nous croyons dur comme fer à l’immortalité de notre peuple. (Ernst Moritz Arndt.)
26. Il n’y pas de peuple sur cette terre qui n’ait plus de fondement que le peuple allemand, d’envisager l’avenir avec confiance et espoir. (Dr. Goebbels)
27. La victoire est notre but, et le combat le moyen divin qui parviendra à nous rapprocher de ce but.
28. Le peuple est fort, uni en une seule volonté qui défit victorieusement toutes les peines, toutes les misères.
29. Nous devons regarder face à face droit dans les yeux les temps nouveaux, nous devons comprendre à la fois leur monstruosité et leur splendeur pour nous élever à leur hauteur et ainsi accomplir ses volontés divines. (E.M.Arndt.)
30. La reconnaissance est chaleureuse et également notre amour en l’homme, au Führer qui nous a été donné par le Seigneur.

Distributeur V Ebauche signée: Richter
‘’ III (für den N.S.F.O.) (sûrement un bureau de propagande)
F.d.R.
Signature
Capitaine u.N.S.F.O. (National-Sozialistische ???? F.O.)


Nous sommes conscients que ces Américains, là-bas vont à l'abattoir.
"Pauvres bougres" dit Frerking, incidemment à voie basse.....
J'ai moi aussi le sentiment de monter à l'échafaud.

Heinrich Severloh, WN62, Mémoires à Omaha beach
_____________________________________________________________
Membre de l'association DDay-Overlord
Image
Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire".
Image

alain2904

Re: Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944

Message non lu par alain2904 » 09 nov., 18:11

Merci Florence
Une guerre défensive? mais la il devait être bourré lorsqu'il l'a écrit.
C'est bien eux qui ont commis l'agression non?



Avatar du membre
BILL BAROUD
Messages : 132
Enregistré le : 06 sept., 05:28
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944

Message non lu par BILL BAROUD » 09 nov., 18:35

Merci Florence", très intéressant :super:
DOC DDAY a écrit :Merci Florence
Une guerre défensive? mais la il devait être bourré lorsqu'il l'a écrit.
C'est bien eux qui ont commis l'agression non?
c'est ce qu'on appelle le "sentiment de persécution" monté à l'extrème.... tous le monde leurs en voulait: les bolcheviques,les juifs, les alliés de la 1ère guerre, les marmottes et leur papier d'alu, E.T ( :mrgreen: excusez moi) etc......... Ils ne faisaient que se défendre les pauvres 8/ eux des agresseurs, que neni!!!! ça a toujours été la base de leur système de défense et ça revenait régulièrement dans les discours de ce "bon" docteur Goebbels,Ce mytho très dangereux


-----------------------
RIP Bill Baroud - Alias Eric Lebouc, décédé le 28/03/2014.
-----------------------

OGefr. Habersack
Messages : 111
Enregistré le : 09 oct., 19:50

Re: Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944

Message non lu par OGefr. Habersack » 09 nov., 19:12

Bonjour à tous.

Depuis l’ordre d’Hitler du 22 décembre 1943, le NSFO (ou « Nationalsozialistischer Führungsoffizier ») est l’officier qui, au sein de l’état-major d’une division allemande (et plus précisément de l’un des quatre groupes composant cet état-major, le groupe des opérations : « Führungsabteilung » en all.), a en charge l’instruction politique et morale de la troupe.
L’équivalent du « commissaire politique » russe, en somme.

Quand il prend la parole, bouchez-vous les oreilles...

Cordialement.



Avatar du membre
Manuferey
Messages : 587
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944

Message non lu par Manuferey » 09 nov., 22:23

Florence a écrit : 24. Pour ce dont je suis prêt à vivre, j’y suis aussi prêt à mourir. (Gorch Fock)
[...]
Ebauche signée: Richter
Je préfère la version US de Patton que je traduis ici, un peu plus poli:
“l’objectif d’une guerre, ce n’est pas de mourir pour ta patrie. C’est de faire en sorte que l’ennemi meurt pour la sienne”. ::d
L’original: "The objective of war is not to die for your country. It's to make the other bastard die for his country."

Richter était le général commandant la 716 ID au 6 juin 44.

Emmanuel




Prosper
Messages : 547
Enregistré le : 17 août, 20:51
Localisation : Braine le Comte - Belgique

Re: Traduction du document retrouvé sur un prisonnier d’Hillman, 7 juin 1944

Message non lu par Prosper » 09 nov., 23:12

N S F O = Nationalsozialistischer Führungsoffizier
Voir ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalso ... gsoffizier
Amicalement
Prosper ;)


L'Union fait la Force-Eendracht maakt Macht

Image
http://www.freebelgians.be

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces allemandes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité