Le 70e anniversaire du débarquement placé sous le signe des nouvelles technologies

Ecrivez dans cette rubrique vos sentiments à propos des commémorations de la Bataille de Normandie, qui ont lieu chaque année au courant de l'été.

Marc Laurenceau
Messages : 2709
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Le 70e anniversaire du débarquement placé sous le signe des nouvelles technologies

Message non lu par Marc Laurenceau »

Image

Agrandissement de musées, ouverture de bunkers au public, applications pour revivre le « Jour J » sur son smartphone en superposant les images d’aujourd’hui à celles de 1944 : la Normandie prévoit plus de 160 événements pour fêter en 2014 le 70e anniversaire du Débarquement. Ce 70e, sans doute le dernier anniversaire décennal en présence d’anciens combattants, « sera un tournant. Il s’agit de mettre l’accent sur la transmission aux jeunes et d’élargir les commémorations du Jour J le 6 juin aux quasi 100 jours de la bataille de Normandie », indique Raphaël Chauvois, conseiller régional PS chargé du tourisme en Basse-Normandie. Selon lui, plusieurs milliers d’anciens de 1944 sont attendus.

Dans la peau d’un parachutiste

Parmi les 160 événements labellisés par l’État et la Région, beaucoup font la part belle aux nouvelles technologies. Une application pour smartphone permettra, à partir de mai, d’écouter le Français Léon Gautier, ancien du commando Kieffer (lire ci-dessous), raconter son débarquement sur la plage de Ouistreham, où aura lieu la cérémonie internationale du 70e anniversaire, sur fond de vidéos mêlant images actuelles et photos d’époque.

L’incontournable Mémorial de Caen, qui accueillera, du 27 mai au 8 juin, 250 jeunes de trente-six pays, annonce même, à partir du 19 décembre, la création d’un personnage virtuel sur Twitter : Louis Castel, un GI français qui racontera sur ce réseau sa participation à la guerre. Des applications multimédias seront lancées ou viennent de l’être à Arromanches, à la Pointe du Hoc, à Cherbourg, et autour de Sainte-Mère-Eglise.

Nombre des sites historiques normands, qui attirent en moyenne cinq millions de touristes par an, dont 40 % d’étrangers, ont ou auront fait peau neuve. À la pointe du Hoc, épisode sanglant de 1944 où le poste de commandement a été rouvert au public en 2011 après dix ans de fermeture, le bâtiment d’information du public va rouvrir d’ici la fin de l’année, avec une surface doublée, selon les Américains qui gèrent le site.

Le Musée Airborne de Saint-Mère-Eglise va lui aussi presque doubler sa surface le 1er mai en ouvrant un espace pour tenter de mettre le visiteur dans la peau d’un parachutiste.

Le musée canadien Juno Beach de Courseulles-sur-Mer va ouvrir en avril les galeries souterraines de son bunker allemand. Une visite qui viendra en complément du blockhaus de commandement central inauguré en octobre sous le Mémorial de Caen. Le Musée du Débarquement d’Utah Beach a lui triplé sa surface en 2011 pour intégrer à son parcours un B26 maraudeur.

Signe de la volonté d’étendre la mémoire du « Jour J » à la bataille de Normandie, le Mémorial Mont-Ormel de Coudehard (Orne) a inauguré en septembre 2013 un circuit Août-44 sur vingt-cinq kilomètres. Le visiteur y découvre la poche de Falaise où se déroulèrent les derniers combats de la bataille et une partie du « Couloir de la mort » par lequel fuirent ou tentèrent de le faire les Allemands.

Vingt-quatre feux d’artifice en simultané

Le sort des civils, nombreux à avoir vécu de près l’enfer de la poche de Falaise où ils avaient trouvé refuge après les bombardements de Caen, sera évoqué dans une exposition à Falaise. La souffrance des populations ressortira également de l’exposition au Mémorial de Caen d’une centaine de photos prises d’Omaha à Berlin par Tony Vaccaro, alors simple GI et devenu ensuite photographe professionnel (lire notre édition du lundi 18 novembre dernier).
Côté festif, un premier festival de musique militaire est annoncé au Zénith de Caen. Il réunira quelque six cents musiciens français, belges, canadiens, néerlandais, norvégiens, polonais et britanniques. L’orchestre régional de Basse-Normandie jouera la Messe pour la Paix du Gallois Karl Jenkins dans cinq communes du 5 au 9 juin. Un feu d’artifice sera tiré simultanément dans vingt-quatre communes sur 80 kilomètres de côtes. Parachutages, meetings aériens et un pique-nique de 1 500 personnes à Omaha Beach sont aussi annoncés.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
Avatar du membre
john9
Messages : 767
Enregistré le : 05 déc., 21:17
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Le 70e anniversaire du débarquement placé sous le signe des nouvelles technologies

Message non lu par john9 »

Salut,

joli programme......

A+


Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire".
Membre de l'association : "DDay-Overlord" : Mémoire de la bataille de Normandie.
Avatar du membre
Dam's 1944
Messages : 115
Enregistré le : 08 sept., 20:16
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Le 70e anniversaire du débarquement placé sous le signe des nouvelles technologies

Message non lu par Dam's 1944 »

Un programme très chargé merci de l'info.


Avatar du membre
Luner21
Messages : 131
Enregistré le : 29 janv., 15:49
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : Paris

Re: Le 70e anniversaire du débarquement placé sous le signe des nouvelles technologies

Message non lu par Luner21 »

Qu'il est bon de voir toutes ces initiatives technologiques pour les 70 ans. Cela attirera sans doute les plus jeune et c'est tant mieux :)


"We salute the rank not the man" - Major Richard D. Winters
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Commémorations du Débarquement de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités