une pensee michael wittmann

Dans cette rubrique, vous pourrez vous lancer à la recherche d'adresses de vétérans du Jour J et de la Bataille de Normandie, partager vos connaissances, vos relations avec nos héros de la Seconde Guerre Mondiale.
veronique49
Messages : 225
Enregistré le : 08 mai, 23:00

une pensee michael wittmann

Message non lu par veronique49 »

bonjour à tous,
je pense qu'il serait nécessaire de mettre une mini biographie de ce personnage, car en effet en lisant vos posts, on ne sait pas qui est wittmann ... Vous me direz va su google, oui ...mais si on veut un sujet complet et instructif, autant présenter l'homme dont vous parlez... OK je vais sur google

CORDIALEMENT VERO Image



Invité

une pensee michael wittmann

Message non lu par Invité »

Michael Wittmann

22/04/1914 - 08/08/1944

Décorations :

EK II (12 juillet 1941).
Verwundeten Abzeichen in Bronze (20 août 1941) pour une blessure par éclats d?obus au visage et au dos.
EK I (8 septembre 1941).
Panzerkampfabzeichen in Bronze (21 novembre 1941).
Bulgarischeköniglich Militär Mutorden 2. Kl.(août 1942).
Ostmedaille.
Ritterkreuz (14 janvier 1944).
Eichenlaub (30 janvier 1944).

Né le 22 avril 1914, Wittmann est élevé à la campagne près de Vogetal, Oberpfalz, où il chasse et travaille sur les terres agricoles de son père. Il rejoint le Service du Travail allemand en février 1933 (qui a pour but la reconstruction de l'Allemagne). Comme beaucoup d'autres jeunes gens de son temps, il s?engage dans la Wehrmacht en octobre 1934 et il rejoint en 1937 la Leibstandarte SS Adolf Hitler LSSAH. Il sert dans une unité de reconnaissance comme conducteur et plus tard comme chef de bord d'un Sd.Kfz 222 pendant les campagnes Polonaise et française.

Après la campagne de France en 1940, la LSSAH est équipée de six nouveaux Sturmgeschütz StuG III Ausf A. On donne à Wittmann le commandement d'un de ces StuG III armé d'un 75mm court et il participe à la campagne des Balkans. Au commencement de l?opération Barbarossa le 22 juin 1941, il est SS-Unterscharführer et dans le Sud de la Russie, il montre ses capacités surtout en temps que franc tireur, travaillant souvent seul. Dès son engagement en Russie, il détruit 6 T34/76 russes d'une compagnie en reconnaissance pendant une contre-attaque et reçoit la Croix de Fer de Deuxième Classe. De nouveaux duels en Russie lui font attribuer la Croix de Fer de Première classe et la possibilité de rentrer à l?école d?officiers de Tolz, où il entre le 4 juin 1942.

Après l'achèvement de ses études à l'école des officiers, Wittmann est incorporé dans les Panzers et reçoit une formation à Ploermel, où il voit pour la première fois le nouveau char Tigre. Après l'achèvement de sa formation sur Tigre, il reçoit le commandement d'un Tiger (N° 1331) de la 13.s.SS Pz Rgt 1/LSSAH. et rencontre son nouvel équipage, incluant son tireur "Balthazar Woll", un chargeur, un conducteur et un opérateur radio. La rotation lente de la tourelle du Tigre est compensée par l'expérience acquise par Wittmann sur le Stug, faisant lentement pivoter l?ensemble du char pour suivre sa cible, et présentant toujours l?avant lourdement blindé de son char vers l'ennemi.

Wittmann est en Russie en janvier 1943, se battant dans le secteur de Kharkov pendant l'hiver de 1942-43 et pendant l'opération "Zitadelle" il y détruit 30 chars, principalement T-34/76 et des KV, 28 canons antichars et deux batteries d'artillerie. Pendant la période suivante, Wittmann annonce sa 88ème victime, son tireur Balthazar Woll reçoit la Croix du Chevalier pour sa courageuse et remarquable conduite le 16/1/1944. Le 16 janvier, un grand groupe de chars russes, incluant des T34/85 et KV attaquent les positions de la Leibstandarte, Wittmann et son équipage détruit environ seize T34/85 en une journée. Il quitte le front Est avec 119 chars détruits à son actif. Il reçoit la Ritterkreuz le 14 janvier 1944, les feuilles de chênes à sa Croix de Chevalier le 30 janvier 1944 et est promu au rang de SS-OBERSTURMFÜHRER. Son premier tireur "Balthasar Woll" pouvait interpréter les moindres souhaits de son commandant, ce qui en a fait une équipe de combat soudée et extrêmement efficace.

Engagé en normandie avec son S.Pz.SS.Abt 101.

Je ne raconterai pas le fait d?arme très souvent narré dans de nombreuses revues, mettant aux prises le Tiger de Wittmann (puis ceux de la 1° Kie Tiger aidés d'élements de la Pz Lehr) avec l'avant garde de la 7° Division Blindée Anglaise ( la 22° Arm Brigade ) à Villers Bocage le 13/06/1944.

Le 08/08/1944, au nord de Cintheaux, le Tiger I n° 007 de Wittmann est détruit avec son équipage. Son tireur et compagnon Balthazar Woll se trouvait alors dans un autre Tiger

En mai 1983, Wittmann et son équipage ont été découverts dans un champ près de la N158.

Deux versions :
La 1° : par 5 Shermans Firefly du Northamptonshire Yeomanry
La 2° : (étayée par le témoignage d?un habitant proche des lieux, ayant examiné le Tiger détruit et fait quelques photos) étant que son Tiger aurait été détruit par les roquettes d?un chasseur bombardier allié, étant lui même abattu au cours des combats du jour et n?ayant pu revendiquer cette destruction.


Avec 138 chars détruits, 132 antichars: l?Hauptsturmführer Michel Wittmann a été un des meilleurs " tueurs " de blindés de la 2° G.M. Ayant allié une observation aiguë du terrain et des techniques de combats blindées remarquables, il a su profiter au mieux des possibilités qui lui étaient offertes au grand dan de ses adversaires?

Si tu m'appelle Google,je lache les fauves



Paul
Messages : 116
Enregistré le : 27 févr., 00:00

une pensee michael wittmann

Message non lu par Paul »

merci google euh pardon ARRAYA Image pour cette biographie très bien faite et super interessante

Image

Amicalement,

Tiken



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Les vétérans du Débarquement et de la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité