Sun Tzu ou l’art de gagner des batailles

Cet espace vous permet de présenter des ouvrages sur la seconde guerre mondiale et plus particulièrement sur la bataille de Normandie.
Marc Laurenceau
Messages : 2684
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Sun Tzu ou l’art de gagner des batailles

Message non lu par Marc Laurenceau »

L’historien américain Bevin Alexander vient de faire paraître chez Tallandier "Sun Tzu ou l’art de gagner des batailles", un ouvrage consacré à l’emploi – ou à l’absence d’emploi – du célèbre traité chinois de stratégie par les chefs de guerre occidentaux depuis la fin du XVIII siècle. Vétéran de la guerre de Corée, spécialiste de l’histoire militaire, Alexander a déjà écrit plusieurs livres consacrés à l’analyse des grands stratèges de l’époque contemporaine… et de leurs erreurs.

Image

Les trois chapitres centrés sur la Seconde Guerre mondiale sont intéressants sur plusieurs points, même s’ils tendent à rejoindre l’historiographie conventionnelle dans bien des cas. Bevin Alexander note ainsi l’ineptie d’Adolf Hitler en tant que stratège militaire, mais cela a déjà été relevé par de nombreux auteurs. Hitler était incapable de concevoir une stratégie indirecte à la manière de Sun Tzu, ce qui l’a conduit à lancer une offensive prévisible et trop ambitieuse visant à la fois Stalingrad et le Caucase, avec les résultats désastreux que l’on sait. Alexander lui oppose Erich von Manstein, qui ne cessa d’en user – que ce soit en France en 1940, ou en Russie en 1943 – pour surprendre ses ennemis, mais dont les efforts furent constamment entravés par Hitler lui-même. En ce sens, l’historien américain rejoint pour l’essentiel le point de vue de Manstein lui-même dans son autobiographie : l’ingérence d’Hitler dans les affaires militaires a coûté à l’Allemagne des succès décisifs. Or, Sun Tzu tenait expressément à ce que les dirigeants politiques n’interfèrent jamais avec les généraux commandant leurs armées. Seul bémol : Alexander aurait pu s’interroger davantage sur les sources de l’aversion d’Hitler pour l’approche indirecte, à laquelle ses idées sur la supériorité de la «race aryenne» n’étaient probablement pas étrangères, plutôt que de les attribuer simplement à l’incompétence, voire à une folie loin d’être démontrée.

Les erreurs de commandement alliés ne sont pas laissées de côté pour autant, particulièrement en Normandie en 1944. Alexander y oppose l’agressivité d’un Patton à la rigidité de ses supérieurs – Bradley, Montgomery et Eisenhower. Il y estime que les Alliés ont manqué deux occasions sérieuses d’écourter la guerre. La première s’est présentée lorsque les Allemands ont lancé une contre-attaque prématurée et hasardeuse entre Avranches et Mortain, pour tenter justement d’enrayer la percée réalisée par Patton dans ce secteur. Il aurait alors été possible d’encercler et de détruire les forces allemandes de la poche de Falaise en poussant vigoureusement vers l’est – mais le commandement allié envoya Patton dans la direction opposée, dans un effort futile pour s’emparer des ports bretons. La seconde aurait été de permettre ensuite à Patton de mener ses blindés en Allemagne en suivant un front étroit, en lui donnant priorité dans l’attribution du ravitaillement. Au lieu de cela, les Alliés s’en tinrent à leur plan initial d’une progression sur un front large, et les chars de Patton durent s’arrêter faute d’essence. Comme Alexander le fait remarquer, des mois et de nombreuses vies auraient pu être gagnés sans un incident anodin survenu en juillet 1943 : la gifle administrée par Patton à deux soldats victimes de stress post-traumatique, qu’il tenait à tort pour des simulateurs, et qui le cantonna à une position relativement subalterne dans la chaîne de commandement alliée.

En savoir plus sur l'ouvrage : http://www.amazon.fr/gp/product/2847349 ... 2847349197

Bien cordialement.


Source : http://www.histoire-pour-tous.fr/livres ... ander.html


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
lemoustic
Messages : 3
Enregistré le : 04 nov., 13:17
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Sun Tzu ou l’art de gagner des batailles

Message non lu par lemoustic »

Bonjour,

Je me permets de remonter ce sujet, et éviter une multiplication de sujets.

J’ai ce livre que je commence à lire.

En fait, je recherche des livres sur la stratégie militaires, et éventuellement sur la tactique. La période bien sûr la deuxième guerre ou des précédentes.

A part ce livre, j’ai le tome 1 de Clausewitz (De la guerre), Principes fondamentaux de stratégie militaire (du même auteur) ou L’art de la guerre de Frederic Ensel.

J’aimerais compléter cette bibliographie.

Merci pour vos réponses.

Je m’en vais me présenter.

Bonne journée

Éric


Marc Laurenceau
Messages : 2684
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Sun Tzu ou l’art de gagner des batailles

Message non lu par Marc Laurenceau »

Eric,

Je peux te conseiller quelques ouvrages dans ce sens, qui étudient et définissent la stratégie au sens clausewitzien en en faisant soit l'éloge, soit la critique.

Il y a tout d'abord : Histoire de la guerre de Keegan, qui est assez remarquable par la multitude d'exemples qu'il donne et sa lecture de l'oeuvre de Clausewitz dont il fait la critique (je note uniquement que son exemple sur l'Île de Pâques a été rétoqué historiquement depuis sa publication du fait de nouvelles découvertes archéologiques).

Ensuite il y a l'indétronable Introduction à la stratégie du général Beauffre qui fait une lecture moderne de la stratégie clausewitzienne à l'heure de l'arme nucléaire.

Un peu plus complexe à lire car centro-centré sur le modèle anglo-saxon de la guerre, c'est The Direction of War par Strachan, qui lui défend l'approche de Clausewitz dans la pensée stratégique militaire.

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
lemoustic
Messages : 3
Enregistré le : 04 nov., 13:17
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Sun Tzu ou l’art de gagner des batailles

Message non lu par lemoustic »

Marc Laurenceau a écrit : 08 nov., 16:51 Eric,

Je peux te conseiller quelques ouvrages dans ce sens, qui étudient et définissent la stratégie au sens clausewitzien en en faisant soit l'éloge, soit la critique.

Il y a tout d'abord : Histoire de la guerre de Keegan, qui est assez remarquable par la multitude d'exemples qu'il donne et sa lecture de l'oeuvre de Clausewitz dont il fait la critique (je note uniquement que son exemple sur l'Île de Pâques a été rétoqué historiquement depuis sa publication du fait de nouvelles découvertes archéologiques).

Ensuite il y a l'indétronable Introduction à la stratégie du général Beauffre qui fait une lecture moderne de la stratégie clausewitzienne à l'heure de l'arme nucléaire.

Un peu plus complexe à lire car centro-centré sur le modèle anglo-saxon de la guerre, c'est The Direction of War par Strachan, qui lui défend l'approche de Clausewitz dans la pensée stratégique militaire.

Cordialement.
Bonsoir Marc,

Merci pour vos réponses. Je vais tenter de trouver ces livres.

Je vous souhaite une bonne soirée.

Éric


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Livres sur la bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités