L'armement et l'équipement francais en 1940.

Les sujets sensibles; les débats qui fâchent... Apportez vos impressions et débatez avec d'autres internautes du site DDay-Overlord.com.
Quentin
Messages : 1757
Enregistré le : 13 mai, 23:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Quentin » 25 janv., 14:33

César est touché par ta touchante attention invasion Image



clayroger
Messages : 138
Enregistré le : 13 janv., 00:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par clayroger » 25 janv., 17:39

[quote="Yuri67"][quote=Quentin]

clayroger, si tu pourrai faire un rapide resumé ...[/quote]

BLOCH, Marc, L?étrange défaite, Folio Histoire Gallimard 1990, 328p,
ISBN : 2-07-032569-5

S?il n?en fallait lire qu?un seul, ce serait celui là ! On ne se lasse pas de lire et relire ce petit ouvrage, synthèse des causes de la défaite militaire de la France en 1940. Pas des faux semblants révélés au procès de Riom, non, je veux parler des causes réelles et sincères de la défaite.
Il faut dire que Marc Bloch était historien. L?un de ceux qui a posé les bases de la science historique du XXe siècle, notamment par ses apports en terme d?étude de la psychologie des peuples. Historien, mais aussi combattant, officier en 14-18 plusieurs fois cité, puis à nouveau en 39-40, et aux premières loges. Il commande en effet le 4e bureau (essence et ingrédients) de la 1ere Armée Française sous le commandement du Général Blanchard. Il est donc le ravitailleur en carburant de l?armée française la plus motorisée.
Pourtant, c?est sans concession que l?auteur passe en revue toutes les faiblesses qui ont conduit à la défaite en quelques semaines.
L?analyse est brillante, emprunte de hauteur et de recul, de pudeur même, exercice fascinant si l?on songe que ce livre a été écrit ?. en juillet 1940 ! La retenue de l?auteur est impressionnante, alors qu?il a écrit comme il le dit lui-même, sous le coup de la colère. Ici, point d?invectives ni bouc émissaire.
Marc Bloch stigmatise plutôt l?ambiance, l?organisation quasi-administrative de l?armée française, sa suffisance, son arrogance face aux évolutions technologiques que sont le perfectionnement du char et de l?avion. Oui l?armée française était sûre d?elle-même. N?avait-elle pas vaincu en 1918 ? Mais elle a aussi perdu tous les avantages qu?elle avait acquis
Le destin tragique de l?auteur donne une coloration particulière au témoignage. Marc Bloch entre dans la résistance dès 1941. Arrêté, atrocement torturé par la Gestapo, il est fusillé une semaine après le débarquement de Normandie. Il n?a donc pas connu la libération.
Miraculeusement conservé, ce texte a la force du témoignage brut. Beaucoup d?ouvrages postérieurs le prennent comme référence.
A lire absolument d?autant que son format poche le met à la portée de toutes les bourses !

FRIESER, Karl Heinz, Le mythe de la guerre éclair, BELIN 2003, 480p, photos et très bonnes cartes. ISBN : 2-7011-2689-4
Ouvrage de référence. L?auteur, Allemand, livre une étude inédite, solide originale et intelligente sur la période initiale de la campagne de 40, jusqu?à Dunkerque inclus (Fall Rot n?est traité qu?en deux pages).
Il se focalise sur la genèse des plans visant à envahir le Benelux et la France, puis sur les actions de franchissement de la Meuse par les trois Panzerkorps concernés et leur exploitation. Synthèse très intéressante et détaillée, un des points forts du livre. Les réactions françaises sont aussi analysées mais moins en détail.
L?auteur revient précisément sur les raisons du succès allemand et démonte, de manière assez convaincante, ce qu?il dénomme le « mythe du Blitzkrieg », c'est-à-dire le développement d?une doctrine de la guerre éclair préalable à l?attaque du 10 mai 40.
Frieser démontre preuves à l?appui, qu?en fait de doctrine, les succès initiaux ont été obtenus par désobéissance à grande échelle aux ordres supérieurs ! La « Generalität », c'est-à-dire la caste des généraux prussiens, n?avait pas compris le changement d?époque (comme en France), mais plusieurs événements ont permis l?ascension d?officiers précurseurs qui ont définitivement orienté les opérations de mai 40, plus par une succesion de hasards que par une volonté réfléchie.. Puis, au moment de l?action, ceux-ci n?en n?ont fait qu?à leur tête, créant de nombreux incidents, mais obtenant des succès inattendus..
Hitler quant à lui, n?a cessé d?entraver la marche des chars vers l?Ouest pendant la campagne de France, pour finalement, la victoire acquise, revendiquer la paternité du plan.
On lira toutefois avec beaucoup de précaution le chapitre consacré aux comptes d?apothicaires des chars et avions des camps respectifs. On y trouve une certaine dose de mauvaise foi. Retenons que la parité existait du côté des chars, et que les Allemands avaient réalisé le surnombre du côté de l?aviation (et le la DCA).
Deux « plus » importants pour cet ouvrage : il est illustré de 48 cartes hors texte en couleur, pour certaines d?une précision jamais vue ailleurs. L?autre concerne la bibliographie gigantesque qui a servi à l?auteur dans le cadre de son ouvrage. Tellement longue qu?il faut la télécharger sur le site de l?éditeur ?.

@+



Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Guile » 25 janv., 18:45

Yuri67 a écrit :
Ainsi on pensait retenir l'ennemi derriere cette barrière, et que le blocus allait l'usé et que la pression du monde libre l'acculerait à l'effondrement
C'est un peu optimiste comme conclusion .. même si sur le papier les forts etaient présent, le plan allemand n'aurait pas été le meme ..

Et ce n'est certainement pas les français qui serai allé les chercher dernière la frontière ...

Quand aux forteresses imprenable, regardé l'exemple du Fort d'Eben-Emael
(merci Quentin), mis HS avec 6 assaillants tué seulement ..

Aucune forteresse n'est imprenable, pas même la ligne maginot complété ...
Apres que ca aurait certainement ralentit l'ennemi, et causé plus de pertes aussi..



Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Guile » 25 janv., 19:00

Merde mon message à foiré ...
Oui donc la conclusion n'est pas de moi mais du Général de Gaulle ( dans son livre "Mémoires de guerre")!
Et puis de toute façon l'armée française n'était une armée d'attaque, cela est dùt (en grande partie) par le traumatisme des attaques et offensives qui ont coutées énormement de vies, par rapport au terrain gagné, de la 1ere guerre mondiale !



Quentin
Messages : 1757
Enregistré le : 13 mai, 23:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Quentin » 25 janv., 19:40

Sauf que la 1WW est une guerre essenciellement défensive...



Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Yuri67 » 25 janv., 20:15

Merci clayroger

Juste une petite remarque :
ce qu?il dénomme le « mythe du Blitzkrieg », c'est-à-dire le développement d?une doctrine de la guerre éclair préalableà l?attaque du 10 mai 40.
Il faut dire que avant la France, il n'y avais pas de "gros morceaux" pour la wehrmacht ... cela leur a permit de mettre au point la blitzkrieg, c'est certains ..
J'avais lu une fois que contre la Pologne, ce fut assez catastrophique par moment (meme si cela conduit a la victoire), rien a voir avec les succès rencontré plus tard (france, barberousse etc ..) c'est un peu ce que tu dis par la suite,

Mais il ne faut pas s'arreté aux premiers mois de la guerre, c'est comme toute tactique, il faut "un temps d'adaptation et d'apprentissage", en gros de l'expérience ... pour que ca fonctionne pleinement.
Frieser démontre preuves à l?appui, qu?en fait de doctrine, les succès initiaux ont été obtenus par désobéissance à grande échelle aux ordres supérieurs ! La « Generalität », c'est-à-dire la caste des généraux prussiens, n?avait pas compris le changement d?époque (comme en France), mais plusieurs évènements ont permis l?ascension d?officiers précurseurs qui ont définitivement orienté les opérations de mai 40, plus par une succesion de hasards que par une volonté réfléchie.. Puis, au moment de l?action, ceux-ci n?en n?ont fait qu?à leur tête, créant de nombreux incidents, mais obtenant des succès inattendus..
Donc tout ca, c'est dans les premiers mois de la guerre (et encore tu y va un peu fort) .., sinon:

Sans remettre en cause la fiabilité de l'auteur, ou ton commentaire,

Quand je lis ca, j'ai l'impression que la wehrmacht était une armée composé de chefs individualiste, combattant chacun a sa facon et n'appartenant a aucun enssemble .. que la blitzkrieg fut le fruit d'un incroyable hasard qui heureusement pour ces chefs, conduit a la victoire ..
que la wehrmacht etait une armée désorganisé.

La "blitzkrieg" n'as rien d'un hasard, c'est une tactique, des offensives soigneusement préparer, combinant panzer, aviation et infanterie, les succes obtenu ne peuvent pas s'expliquer par le hasard, mais par un adversaire surpris et débordé, par la mobilité des forces, par les encerclements et les débordements ..(Quentin avais expliqué ca tres bien sur un autre sujet) ... pour la simple raison que cette tactique a fais ces preuves, contre nombre d'armée .... bien apres la défaite de l'armée française...

Ce qui a fais sa force, c'est d'abord le nombre de panzer, la maitrise du ciel, et la compétence de ces chefs (c'est indéniable, et pas a prouver), ces chefs justement qui ne sont pas arrivé la par hasard, mais en fonction de leur passé, et de leurs victoires militaires...
Je pense a Guderian, qui avais éccrit "Achtung panzer", livre precurssseur sur l'utilisation des blindés .. ou Rommel avec son livre "L'infanterie attaque"....

Quand a "ceux-ci n?en n?ont fait qu?à leur tête", il faut encore voir dans quelle mesure .. mais l'initiative personnel avais ca place aussi .. quand aux "incidents" il y en a toujours .. et dans toute les armées ..

En resumé
:
Il y a eu des ratés, c'est sur, mais comme partout ..
Des ratés, notamment dans les premier mois de la guerre, mais la blitzkrieg en elle même a largement montrer et démontré son efficacité....
En gros, la blitzkrieg n'est pas un mythe

Je n'ai rien compris ?
Hitler quant à lui, n?a cessé d?entraver la marche des chars vers l?Ouest pendant la campagne de France, pour finalement, la victoire acquise, revendiquer la paternité du plan.
Il me sembla juste qu'il a refuser de les envoyer sur Dunkerque lors du rembarquement ...



Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Guile » 25 janv., 20:26

[quote=Quentin]Sauf que la 1WW est une guerre essenciellement défensive...[/quote]
Je comprend pas pourquoi tu dis ça ! Là je parlais de la deuxième !



Spitfire
Messages : 30
Enregistré le : 22 janv., 00:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Spitfire » 25 janv., 20:34

Pour la percée de Sedan, je conseille le livre de Gerald Dardard "Ardennes 1940, tenir" qui détaille vraiment bien tous les combats.



Quentin
Messages : 1757
Enregistré le : 13 mai, 23:00

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Quentin » 25 janv., 20:40

Guillaume a écrit:[/b a écrit :Quentin]Sauf que la 1WW est une guerre essenciellement défensive...

Je comprend pas pourquoi tu dis ça ! Là je parlais de la deuxième ![/quote]
cela est dùt (en grande partie) par le traumatisme des attaques et offensives qui ont coutées énormement de vies, par rapport au terrain gagné, de la 1ere guerre mondiale !

En effet



Invité

L'armement et l'équipement francais en 1940.

Message non lu par Invité » 25 janv., 21:46

Je voit pas ou est le problème, les allemands sont arrivé, on "mittraillé" les villages fesant fuir les civils qui ont obstruer l'avancer déjas lente des alliée, puis ont rapidement lancer une puissante attaque panzer dans les ardennes, passant la ou on ne les attendais pas, ont démonter les lignes de ravitaillement alliée, ont séparé en plusieurs parties les forces alliée, ont capturée moult prisonniers et tué ceux qui résistait et fait fuir les survivants a Dunkerque, on me fait avaler que c'est un hasard?

Tient, y'a 30 Stukka la par hasard la ou les panzer ont un problème, ooh comme par hasard y'a pas de français en face, nan mais allons y gaillement.

On a fait les cons, on fait comme maintenant "peace" et comme avant, lorsque ça pétera on se fera rouler dessus, on va me dire "non mais ça peut pas se passer comme avant, les tactiques ont changé et..." et ben oui, mais comme en 40 les tactiques ont changé et on se fera rouler dessus, et c'est pas le fait d'avoir des têtes nucléaires qui nous sauvera, c'est bien une tête nucléaire, mais a part un fou personne ne l'utilisera, et surtout pas si les ennemis ont encerclé Paris...les responsables serait sévérement chatié par la suite et ce serais un acte assez vil. Avant? Mauvaise idée, on est capable de virer nous même les responsables et mondialement ce sera une catastophe, pendant? Je parie que on aura même pas le temps d'un "pendant"...




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités