Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Les sujets sensibles; les débats qui fâchent... Apportez vos impressions et débatez avec d'autres internautes du site DDay-Overlord.com.
fredch
Messages : 17
Enregistré le : 16 sept., 23:00

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par fredch » 27 sept., 13:44

Jusqu'à quand doit on se souvenir ? Question difficile...réponse pas si simple.

La WWII est encore très présente dans nos esprits. Mais jusqu'à quand ? Quand devra t on laisser le temps faire son oeuvre ?

Si on entretient le souvenir de la WWII, l'argent et le temps étant limité, on doit forcement délaisser quelque chose. On ne peut pas se souvenir de TOUT ce qui a été.

Un cas fictif, (plus frappant pour un petit village) Imaginons une stèle commémorative (résistance, para, jour-j...) qu'il faut réparer. Le conseil municipal à le choix entre financer la seule classe du village pour encore 1 an ou refaire la stèle... Quel est le choix que feriez-vous ?

J'imagine que beaucoup on envie de répondre : "on devra toujours ce souvenir !"... sauf que qui est allé visiter les sites des batailles Napoléoniennes ? Qui est allé déposer des fleurs sur les tombes des croisées Image ?
Il existe une masse de faits historiques d'importances qu'on a oublié avec le temps sans éprouver de remords.

Certains pourraient répondre : temps qu'il y a des survivants... Je ne suis pas sur de cette réponse non plus. Je n'ai pas connu le WWII, pourtant je suis très attaché aux commémorations. Lorsque la génération de mes grands parents ne sera plus, j'espère que la France continuera à honorer ceux qui se sont battus !



Avatar du membre
Lipton
Messages : 3515
Enregistré le : 11 sept., 23:00
Localisation : Andrésy

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par Lipton » 27 sept., 13:58

C'est bien pour ca que ce forum a vu le jour: entretenir la mémoire de ceux qui not vécu ca et surtout la transmettre aux générations futures.
Ce qui est intéressant sur ce forum, c'est qu'il y a beaucoup de jeunes membres (entre 15 et 18 ans) inscrits et, en se passionnant pour ce sujet, ils contribuent à ne pas laisser tomber dans l'oubli cette période de l'histoire.
Quand tu parles du choix entre la stèle ou l'école, je pense que plus qu'une stèle ou un monument, c'est l'histoire qu'on raconte que les gens retiennent.
Je vais te citer un exemple pour prouver ce que je dis:
il y a quelques mois de celà, je suis allé en Normandie avec ma famille (qui a des connaissances très générales sur le débarquement; en gros, ca se limite à Omaha, Pte du Hoc, Ste Mère, Cimetière us)
et je les ai donc emmené voir d'autres choses moins connues et toutes aussi intéressantes.
Sur la route entre Ravenoville et Ste Marie, je me suis arrêté à un carrefour routier(à l'entrée de Audouville la Hubert); là, j'ai fait descendre mes parents de ma voiture et on a marché quelques mètres jusqu'à un champ.
Je me suis arrêté, j'ai ouvert un de mes livres et je leur ai dit: "vous voyez là où vous êtes actuellement, et bien ici le 6 juin 1944, un para us a été tué à bout portant par un soldat allemand; ce para s'appelait George Eberle, 1st Lt. Et voici une photo de lui vivant; maintenant, on va à Colleville et je vous montrerai sa tombe".
Et pourtant dans ce champ, rien n'indique qu'il y a eu un accrochage entre allemands et us mais le simple fait que des passionnés comme nous parviennent à raconter certaines histoires contribuent à ce que tout ceci ne tombe pas dans l'oubli.
A+.


Mike Ranney à son petit-fils:

-"Grand-père, as tu été un héros pendant la guerre?"
-"Non mais j'ai servi dans une compagnie de héros".

Invité

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par Invité » 27 sept., 15:00

etudier l'histoire de la DGM, a quelque niveau que ce soit, fait decouvrir comment et pourquoi telle ou telle dictature a pu se mettre en place.
Quand on connait un peu cette histoire, on ne peut s'empecher, en ouvrant son quotidien du matin, d'avoir parfois peur au vu de telle ou telle attaque contre la democratie dans notre monde.
D'avoir une envie urgente d'en savoir encore plus et de le faire savoir au plus grand nombre. Le devoir de memoire doit, enfin devrait, concerner l'ecrasante majorite qui n'a pas besoin de savoir quelle est la largueur des chenilles d'un char Sherman ou la date de naissance de Goebbels pour ce faire. Nous avons beaucoup plus de moyens de communications aujourd'hui qui permettent ce devoir,ne serait ce que vis à vis de 14-18.
Le devoir de memoire est moderne, militant et resolument tourne vers l'avenir.
C'est du moins ce que je pense



fredch
Messages : 17
Enregistré le : 16 sept., 23:00

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par fredch » 27 sept., 15:01

Tu esquives Image

Je ne remets pas en doute le devoir de mémoire. J'ouvre un débat sur la date de péremption du devoir de mémoire.

Il y a t il un moment ou on peut se dire : il s'est passez quoi déjà ici ?

A t on le droit d'oublier au bout d'un certain temps ?
- Si oui, combien de temps ?
- Si non, comment va t on faire pour se souvenir de TOUT tout le temps ?

(NB : Je me fais juste l'avocat du diable)



Invité

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par Invité » 27 sept., 15:05

J'ouvre un débat sur la date de péremption du devoir de mémoire
Image

Euhh.....Image j'en parle lors de ma seance avec mon psy,et je te repond dans la foulée.Image



Invité

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par Invité » 27 sept., 16:35

Moi j'ai horreur des monuments commémoratif, il défigure les champs de gloire avec des gros bloc de béton pas beau ou de l'art moderne ( qui pour moi n'as pas vraiment de place là)

(j'ai pas dis monuments au morts)

Tout le monde sait (ou presque) que le débarquement de Normandie à eu lieu, que les poilu ont été dans les tranchées mais c'est pratiquement tout.
Il y as un devoir de mémoire de je m'en foutiste en France.
La plupart des jeunes n'en ont rien à secouer et je trouve que ça devient de pire en pire mais bon ça c'est autre chose c'est juste que le sens du mot nation est devenu ringard. 99.9% des jeunes français n'ont sans doute jamais lu la liste complete des nom sur le monument au mort de leur village.

Mais il y as une poignée qui apprend, qui ce souvient.
Le devoir de mémoire c'est l'affaire d'un groupe dont l'histoire est la passion et des anciens. Moi j'ai tout les jours une pensée pour les grognards et les poilus.

Oublier ceux qui sont morts pour nous, c'est les tuer une 2ème fois Image



CaZo
Messages : 210
Enregistré le : 08 août, 23:00

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par CaZo » 27 sept., 18:09

Et oui, ungern a raison! Pour ce qui est de l'exemple du monument aux mort, je trouve qu'il est difficile dans une grande ville de lire au moins une fois le nom de tous les soldats mort pendant les deux guerres mondiales! Moi qui habite dans un petit village, c'est différent, tous les noms sur le monument m'évoque quelque chose, je connais pratiquement toutes les familles, de près ou de loin, donc c'est facile de s'imaginer que "ça n'arrive pas qu'aux autres" quand il y a peu de noms et qu'on les connait tous!



fredch
Messages : 17
Enregistré le : 16 sept., 23:00

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par fredch » 28 sept., 12:41

Ungern je suis pas d'accord avec toi lorsque tu dis que les jeunes s'en foutent. En Normandie j'ai été saisie par le nombre de jeune (12-18 ans) présent sur les lieux de mémoire (musée, plage, stèle...)

Au delà de la WWII, ayant été dans une asso patrimoniale je t'assure qu'il y a beaucoup de jeune qui s'intéresse à notre, (à leur) histoire. Les journées du patrimoine amènent pas mal de monde dans les musées. Les films historiques drainent pas mal de monde au cinéma.

Alors bien sur, 50% de mes collègues ne savent pas qui est Patton (palme d'or à un copain de 20 ans. On jouait à Time'up, un jeu ou on doit faire deviner un personnage... Il tire la carte "Churchill" et là il essaye de faire deviner : "alors heu... Ca doit être un type durant la guerre... Un président Américain je crois...". Le plus drole (ou navrant c'est selon Image ), c'est que sa binome à trouver Churchill avec une telle description !!!!!!!). Bref pas mal de monde ignore que les Britanniques ont débarqués sur Sword, mais au moins tout le monde sait qu'ils étaient là.

99% de la population Française doit savoir ce qui c'est passé le 6 Juin 44... Je pense que ce chiffre doit friser le pas grand chose au niveau de la population Américaine...

La France est un vieux pays à l'histoire riche. On est bercé depuis notre enfance par notre patrimoine historique (playmobil chevalier, conte de fée chevalier-dragon, film cape et d'épée, bouquin Zola...). Je pense que les Français ont conscience de cette richesse. Il faudrait comparé notre niveau de connaissance historique avec celui de nos voisin tient !

Pour finir Ungern, tu dis qu'il faut se souvenir de ceux qui se sont battus pour notre liberté. "les oublier c'est les tuer une 2nd fois".
Je suis d'accord avec toi.
Pourtant qui connait le nom de ceux qui sont tombés en Yougoslavie ? Qui se souvient des évènements antérieur à la WWI ?

On ne peut pas tout retenir et encore moins pour l'éternité. Il y aura un moment ou on sera obligé de tourner la page (dans 20 ans ? 50 ans ? 200 ans ?) Mais il arrivera un moment ou d'autre évènement mériterons d'être célébré et remémoré/commémoré...



Invité

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par Invité » 28 sept., 13:24

J'ai pas dis mort pour notre liberté mais mort pour nous. Je mélange pas les deux.

Tu sais des jeunes j'en connais aussi. Dans le lycée ou j'était je n'exagère rien en disant 99.9% s'en foute de notre histoire, l'histoire c'est juste une matière chiante.

Et rien en dehors du lycée n'est venu me faire changer d'avis par la suite. Les jeunes n'aiment pas la guerre c'est sur mais les guerres précédentes ils en savent rien.

Sa se résumes aux grandes lignes du programme d'histoire. Il y as eu 1515 avec François machin en suite Napoléon qui est corse, Verdun et des tranchées et le débarquement en Normandie puis on as gagné et c'est tout. Et c'est pas par ce que il y en as un qui a regardé 3 fois le soldat ryan que ça y est.

Après on as le droit de s'en foutre. Chacun sa passion. Donc on peu pas dire "dans combien de temps le devoir de mémoire s'arretera t il ?" vu que c'est quelque chose qui dépend de l'éducation et du parcours de chaque être humain. Dans 1000 ans il y aura encore des fans d'Alexandre le Grand.

Un jour peut etre la télé en parlera moins des nazis pour s'attarder sur autre chose c'est peut etre ça ta date ?



fredch
Messages : 17
Enregistré le : 16 sept., 23:00

Devoir de mémoire ? jusqu'à quand ?

Message non lu par fredch » 28 sept., 14:02

Cela dit je haissais l'histoire au Lycée, je me suis justement intéressé à l'histoire a partir du moment ou je n'en faisait plus à l'école.
Je pense que c'est normale. A 18 ans, tu ne peux pas demander à un ado de regarder derrière lui, de se souvenir, d'avoir de la reconnaissance...
Déjà il faut avoir un minimum de de maturité pour apprécier la vie, y accorder de la valeur. Et donc, se rendre compte du sacrifice fait par ceux qui sont tombés.
Et il faut avoir un minimum de vécu pour pouvoir apprécier l'Histoire et ses retombées sur le présent. (du moins je le crois).
Si tu méles cela avec l'extraordinaire capacité de l'enseignement primaire à rendre barbant la plus intéressante de toute les disciplines, tu deviens logique... (Déjà ne pas aborder l'histoire comme une grand messe écrite dans le marbre mais comme un éléments vivant serait un grand bien. Ensuite arréter de faire apprendre des dates, mais plutot raconter l'Histoire comme on raconte une histoire, serait un le summum !)

Par nature le "jeune" regarde devant lui et le "vieux" derrière lui. C'est donc logique que "le jeune" ne s'intéresse pas à l'histoire. (c'est un poil stéréotypé, mais y a de ca).


second points, je différencie la passion historique du devoir de mémoire.
Beaucoup de gens s'intéressent à Napoléon, mais peu vont honorer sa mémoire.
A l'inverse, il y a des gens qui "s'obligent" à honorer la mémoire des hommes tombés dans la résistance (par exemple, je viens du Vercors Image ), mais qui ne s'intéressent pas plus que cela à l'histoire (mon grand père par exemple).

Donc je différencie " l'obligation morale de fleurir une tombe, de penser à eux, de se souvenir", de la passion historique.

Aujourd'hui si la mairie de Grenoble "oublie" de poser une gerbe de fleur sur l'un des nombreux lieu commémoratif de la résistance à Grenoble aux cour d'un anniversaire, je serai déçu. Parce que le "devoir de mémoire" ne sera pas honorer.

Si par contre la rétrospective : "Etre franc-maçon en Isère en 1940" n'attire pas les foules, je ne m'en offusquerais pas, parce que là ca relève de la passion historique.

Pour reprendre mon exemple (je me pose la question à moi même), il y a t il une date/événement, à partir duquel je ne "m'offusquerais plus" que la mairie de Grenoble "oublie" de fleurir un lieux... ?
Est-ce que si mon arrière petit-fils ne se souvient pas de ce qui c'est passé le 6 Juin 44, je le prendrais pour un ingrat/ignare/inculte ?

'fin voila quoi...
Pardon pour la pavet, mais là j'ai du temps à perdre. Image




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités