A la recherche des 10 derniers nazis

Les sujets sensibles; les débats qui fâchent... Apportez vos impressions et débatez avec d'autres internautes du site DDay-Overlord.com.
Invité

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par Invité » 07 mai, 12:29

en date du 30 avril

L'ancien médecin SS Aribert Heim arrive au sommet de la liste des 10 nazis soupçonnés de crimes de guerre les plus recherchés de la planète publiée mercredi par le Centre Simon Wiesenthal.

Heim aurait aujourd'hui 93 ans, mais l'organisation dit croire qu'il est toujours vivant. Une récompense de 485 000 $ US est offerte pour sa capture.

Le docteur Heim se serait livré à de nombreuses expériences sur des prisonniers juifs au camp de concentration de Mauthausen, notamment en injectant dans leurs coeurs différentes substances pour voir lesquelles les tuaient les plus rapidement.

Il n'a pas été appréhendé après la guerre, puisque son dossier - qui était entre les mains des Américains - omettait mystérieusement son passage à Mauthausen. Un mandat d'arrestation a toutefois été émis contre lui en 1950.

Le docteur Heim a été accusé, in absentia en Allemagne, de centaines de meurtres en 1979, et il aurait été vu pour la dernière fois au Brésil en 2006.

Les neuf autres individus mentionnés par le Centre Simon Wiesenthal sont John Demjanjuk, un Ukrainien soupçonné d'avoir travaillé comme garde au camp de Treblinka; Sandor Kepiro, un ancien membre de la gendarmerie ukrainienne; Milivoj Asner, un ancien policier du régime nazi de Croatie; Soeren Kam, un ancien membre des SS; Heinrich Boere, un ancien tueur pour les Waffen-SS; Charles Zentai, un ancien soldat hongrois; Mikhail Gorshkow, qui aurait collaboré avec la Gestapo en Biélorussie; Algimantas Dailide, un ancien officier de la police secrète lituanienne; et Harry Mannil, un ancien officier de la police estonienne.

Exception faite du docteur Heim, les autorités savent exactement où trouver ces individus. Certains contestent les requêtes d'extradition contre eux, d'autres font l'objet d'enquêtes et d'autres encore seraient trop vieux et malades pour pouvoir être traduits en procès.

source : www.jminforme.ca



Invité

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par Invité » 07 mai, 12:55

"Specialiste" de la vivisection,il serait aux Canaries (rien à voir avec l'amiral) Image

Pour le second Demjanjuk, John : extradé en Israël depuis les Etats-Unis où il était mécanicien à Cleveland, John Ivan Demjanjuk, originaire d'Ukraine et surnommé "Ivan le Terrible", condamné à mort pour crime contre l'humanité le 25 avril 1988. Considéré comme l'un des principaux tortionnaires du camp de Treblinka où 800000 Juifs sont morts dans les chambres à gaz. Coup de théâtre, 5 ans plus tard, la Cour suprême de Jérusalem prononce l'acquittement au bénéfice du doute, se basant sur les archives du KGB d'où ont été extraits 37 témoignages d'anciens gardes-chiourmes ukrainiens ayant servis à Treblinka. Tous auraient, peu avant leur exécution, affirmé qu'Ivan le Terrible s'appelait en réalité Ivan Marchenko. Un individu qui n'a jamais été retrouvé depuis 1944. Reconnu par des déportés, Demjanjuk aurait néanmoins été garde-chiourme dans un autre camp, celui de Sobibor. En septembre 1993, renvoyé aux Etats-Unis. Pour avoir menti aux autorités sur ses activités pendant la guerre, l'ancien gardien a été déchu de sa nationalité américaine et placé en résidence surveillée. En janvier 1996, était en attente d'extradition vers la France cette fois, où l' Association des filles et des fils de déportés juifs de France avait porté plainte contre lui au regard de ses activités à Sobibor.



Der Waechter
Messages : 172
Enregistré le : 05 avr., 23:00

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par Der Waechter » 07 mai, 13:14

les archives du KGB ça devait pas être reluisant non plus...



mcouioui
Messages : 27
Enregistré le : 24 août, 23:00

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par mcouioui » 07 mai, 17:22

[quote=Der Waechter]les archives du KGB ça devait pas être reluisant non plus...[/quote]

Attention, l'un n'excuse pas l'autre Image



Goody
Messages : 352
Enregistré le : 08 nov., 00:00

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par Goody » 07 mai, 20:05

Et ALOIS BRUNNER, est- il toujours en vie l'ancien directeur du camp de Drancy, il l'était encore il y a peu (enfin quelques années) après avoir perdu les 3/4 d'une main dans un colis piégé envoyé par le mossad et la perte d'un oeil, les combats juridiques qu'ont fait le couple Klarsfeld pour le faire juger en Europe? Increvable la mauvaise herbe!![/u]




Wuffner
Messages : 145
Enregistré le : 06 oct., 23:00

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par Wuffner » 07 mai, 20:05

Que de chemin parcouru depuis l'une des premières listes de criminels de guerre nazis.

La liste que j'évoque se composait des 5 nazis les plus recherchés:

- Martin Bormann (chef du Parteikanzlei et secrétaire particulier d'Hitler)
- Josef Mengele (Haupsturmführer SS, médecin-chef du camp d'Auschwitz)
- Heinrich Müller (Obergruppenführer SS, chef de l'Amt IV du R.S.H.A. = Gestapo)
- Adolf Eichmann (Obersturmbannführer SS, Chef de l'Amt IVb4 du R.S.H.A.)
- Franz Stangl (Haupsturmführer SS (?) Commandant du camp d'extermination de Treblinka)

De cette liste, seuls deux criminels ont pu être arrêtés et jugés.

Adolf Eichmann, capturé par le Mossad à Buenos Aires où il se "cachait" sous le nom de Ricardo Klement, jugé et pendu à Jérusalem en 1962.

Franz Stangl, exaptrié du Brésil où il vivait, il fut jugé et condamné à la prison à vie. Mort dans la prison de Düsseldorf en 1971.

Les trois autres ne furent jamais capturés malgré toutes les recherches et les extraditions.

Martin Bormann que l'on croyait longtemps en fuite, et en fait mort le 2 mai 1945 à Berlin après avoir avalé une capsule de cyanure, son squelette fut retrouvé à Berlin en même temps que celui de l'Obersturmnannführer SS Ludwig Stumpfegger (médecin SS personnel d'Hitler) lors de travaux d'urbanisation dans les années 70. Son squelette fut formellement reconnu à la fin des années 90 lors d'un examen dentaire poussé.

le cas d'Heinrich Müller dit "Gestapomüller" est une énigme. Longtemps recherché en amérique du Sud, il fut soi-disant reconnu en 1967 par sa veuve et ce sous les traits d'un citoyen américain, W.Keith. On cru le mystère résolu lorsqu'une tombe entretenue par sa famille fut découverte mais il s'avéra que le cadavre enterré là n'était pas le sien... Bien que sûrement mort à l'heure actuelle (il aurait 108 ans!!) et peut-être depuis le mois de mai 1945 (sa mort non-officelle fut un temps proclamée comme étant le 17 mai 1945) on peut penser que le chef de la Gestapo allemande à peut-être réussi à passer au travers des mailles du filet...

Mais le cas le plus incroyable est celui de Josef Mengele surnommé "l'ange de la mort". le 5 février 1945, sentant la fin toute proche, Mengele disparaît. Arrêté et détenu dans un camp de prisonniers tenus par les américains non loin de Nuremberg, Mengele qui avait revêtu un uniforme de la Wehrmacht fut bientôt relaché et regagne sa ville natale de Günzburg en (Bavière) où sa famille l'acceuille en héros valeureux (tout le monde ignorait le caractère "spécial" de ses activités...). En 1949, son nom est mentionné au cours l'instruction de procès de criminels de guerre nazis. Visualisant le danger, Mengele émigre à Buenos Aires grâce à une filière du Vatican.
Profitant de nombreux soutiens parmi les ex-nazis vivnat en Argentine, ainsi que parmi les péronistes, il en profite pour introduire une instance de divorce envers sa femme pour épouser la femme de son frère Karl tué sur le front russe. L'écroulement du régime des Peron l'oblige à trouver de nouveaux moyens pour subsister. Il prend en main la direction de la succursale locale de l'affaire familiale (Fadio Farm K.M. s.a.) mais le 5 juin 1959, sous l'impulsion de Simon Wiesenthal, le procureur de Fribourg lance un mandat international d'arrêt contre lui. Informé à temps, "L'ange de la mort" part donc vers le Paraguay où il se met sous la protection d'Alfredo Stroessner, dictateur du pays qui lui done la nationalité paraguayenne. En 1959, on aperçoit Mengele à Günzburg aux obsèques de son père. En 1963, il fête Noël à Milan où il rencontre son fils, Karl Heinz Mengele. En 1964, on le retrouve dans le Tyrol autrichien où il passe quelques jours de vacances. A la suite d'une violente campagne contre lui, Mengele est envoyé dans le Paraguay oriental car on craint un enlèvement par le Mossad. Mengele vécu un temps sur une base militaire isolé sur le fleuve Panama non loin des chutes d'Iguazu en pleine forêt tropicale. Finalement Mengele se rendit de nouveau au Brésil où il vécu à Sao Paulo. Il mourut en 1979 à Bertioga d'une crise cardiaque alors qu'il se baignait dans un lac. Des prélèvements effectués en 1985 sur son cadavre présumé levèrent tous les doutes sur son identité. L'ange de la mort s'était soustrait à la justice des hommes...

Si mes souvenirs sont bons, le groupe de métal Slayer avait écrits une chanson pour dénoncer les atrocités commises par Mengele, ça te dit quelque chose Slayer? ou un autre!



Invité

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par Invité » 07 mai, 20:21

Pour Brunner Alois (expert SS pour les déportations à Vienne, Berlin, Salonique, en France et en Slovaquie) : condamné à mort par contumace par le Tribunal Permanent des Forces Armées à Paris le 3 mai 1954, se serait enfui de Rome pour gagner le Moyen-Orient. Aurait vécu à Damas, en Syrie, où il aurait été repéré en 1982. Condamné par contumace le 2 mars 2001, à Paris, à la réclusion criminelle à perpétuité pour "crime contre l'humanité"....
Si mes souvenirs sont bons, le groupe de métal Slayer avait écrits une chanson pour dénoncer les atrocités commises par Mengele, ça te dit quelque chose Slayer? ou un autre!
Non ca me dit rien Image

oui bien sur en 1984 sous le titre "Angel of death",morceau tres polémique d'ailleurs...mais bon.Pour ceux qui veulent tenter de l'entendre,voir topic approprié.



moneglia
Messages : 377
Enregistré le : 28 janv., 00:00

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par moneglia » 07 mai, 20:39

[quote="SLAYER"]Pour Brunner Alois (expert SS pour les déportations à Vienne, Berlin, Salonique, en France et en Slovaquie) : condamné à mort par contumace par le Tribunal Permanent des Forces Armées à Paris le 3 mai 1954, se serait enfui de Rome pour gagner le Moyen-Orient. Aurait vécu à Damas, en Syrie, où il aurait été repéré en 1982. Condamné par contumace le 2 mars 2001, à Paris, à la réclusion criminelle à perpétuité pour "crime contre l'humanité"....

Voila! depuis on en sait pas plus, il partira de sa propre mort. (si ce n'est pas déja fait).
"angel of death" je la connait bien (enfin à l époque car Slayer j'ai arrété après cet album, non pas à cause de la chanson) mais je n'ai pas souvenance de la polémique, peut tu le rappelé Slayer? quoique ce n'est pas le topic approprié.



sauterelle
Messages : 151
Enregistré le : 11 sept., 23:00

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par sauterelle » 07 mai, 21:26

Le nouveau problème, c'est que les Nazis de l'époque ont fait des petits.

Il faut voir ces jeunes individus tatoués de croix gammées sur le corps,

Aussi ces "charlot" qui visitent les expositions militaria en uniforme SS

Il y a pire aussi, ce sont ces braves petits gars qui minimisent tous les actes odieux de cette époque, ou qui prétendent "qu'ils ne savaient pas"

il y a aussi certains politiques qui ne nous font pas rire du tout lorsqu'ils nient l'existence des camps d'extermination et tout le reste.

Enfin il y a aussi ceux qui même sur ce forum utilisent des avatars qui sont à la gloire du III eme Reich. Ce n'est pas aussi grave, mais on arrive bien vite vers la banalisation du régime Nazi.



Goody
Messages : 352
Enregistré le : 08 nov., 00:00

A la recherche des 10 derniers nazis

Message non lu par Goody » 07 mai, 21:34

[quote=moneglia]Le nouveau problème, c'est que les Nazis de l'époque ont fait des petits.

Il faut voir ces jeunes individus tatoués de croix gammées sur le corps,

Aussi ces "charlot" qui visitent les expositions militaria en uniforme SS

Il y a pire aussi, ce sont ces braves petits gars qui minimisent tous les actes odieux de cette époque, ou qui prétendent "qu'ils ne savaient pas"

il y a aussi certains politiques qui ne nous font pas rire du tout lorsqu'ils nient l'existence des camps d'extermination et tout le reste.

Enfin il y a aussi ceux qui même sur ce forum utilisent des avatars qui sont à la gloire du III eme Reich. Ce n'est pas aussi grave, mais on arrive bien vite vers la banalisation du régime Nazi.[/quote]
tout a fait d'accord moneglia, la banalisation d'un sytème est la pire chose qui puisse arriver, j'ai vu sur ARTE "mein kampf" ce ne sont pas que des documents anciens mais bien la réalité actuelle pour certains.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité