Quelle operation aimez vous ?

Répondez dans ce forum aux différents sondages et suivez leur évolution au fil du temps !
Avatar du membre
loadplan
Messages : 3690
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par loadplan » 28 juin, 20:26

[quote=Invité]Opération Adelheide Image[/quote]


peu tu nous en dire un peu plus sur cette operation.?? merci a toi


Loadplan Voyage en
Image

john
Messages : 257
Enregistré le : 11 févr., 00:00

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par john » 28 juin, 20:32

Etant Parisiens Image , ce n'est pas une Operation militaires, mais civil que je prefere. (legerement hors sujet peu etre)
l'insurrection de Paris.

Le 19 août 1944, le Comité parisien de Libération, à l?écoute du peuple de Paris, appelle à l?insurrection générale. André Carrel, son vice-président, raconte.

Dans le Paris d?août 1944, deux organisations de la Résistance ont provoqué, soutenu l?insurrection populaire : le CNR et le Comité parisien de Libération. Quels rapports entre ces organisations, comment s?est décidée l?insurrection parisienne et comment vous êtes vous partagé l?autorité ?

André Carrel. Le Comité parisien de Libération a été constitué, en 1943, avec l?aval du CNR, qui avait pris la décision d?aider à la création de comités départementaux, eux-mêmes chargés de créer des comités locaux. Le Comité parisien de Libération regroupait lui-même différents organes de la résistance, ainsi y était représenté le Front national.

1944 : depuis des mois, nous pensions à l?éventualité d?une insurrection de Paris. Nous menions, à ce propos, nombre de réunions dans lesquelles nos informateurs, membres du bureau, décrivaient ce qu?ils percevaient localement, c?est-à-dire sur leur lieu de travail, dans leur quartier, etc. Après le débarquement, la situation a rapidement évolué. Nous sentions de plus en plus d?agitation dans la population, des manifestations étaient organisées ou avaient spontanément lieu dans les rues, dans les cafés, dans les entreprises. Le mouvement était tel que nous avons fini par pousser - surtout le Front national et le Parti communiste - les structures de la Résistance à organiser la mobilisation populaire. Il va sans dire que, dès ce moment, nous étions tous acquis à l?idée d?une insurrection de Paris. Au sein du CPL, nous avions même envisagé la représentation nouvelle de Paris : préfet de police et préfet de région. Nous avons proposé des noms au CNR, afin qu?il les transmette à de Gaulle.

Enfin, nous nous sommes réunis, avec les membres du CNR, le 19 août, rue de Bellechasse : était-il temps de lancer l?insurrection de Paris ? Il y a eu discussion, mais tout le monde sentait qu?il y avait un fort mouvement populaire dans ce sens. À preuve, le peuple de Paris reprenait ses mairies, les unes après les autres. Les cheminots, les policiers faisaient grève. Nous avons donc décidé de lancer " officiellement " cette insurrection. Rol auprès des FFI, nous auprès des milices patriotiques et de la population parisienne. Bref, l?insurrection de Paris n?était pas de notre fait, du fait de quelques individus, qu?ils soient du CPL ou du CNR. Ça a été une véritable insurrection populaire.

Revenons un peu en arrière. Le 20 juillet 1944, Hitler échappe de justesse à un attentat. Plusieurs de ses officiers supérieurs sont impliqués. Parmi eux, le général Von Stülpnagel, alors gouverneur militaire de Paris. Hitler limoge immédiatement Von Stülpnagel et nomme à sa place Von Choltitz. Les mouvements de la Résistance étaient-ils au courant de cette affaire ? A-t-elle eu des conséquences sur vos décisions ?

André Carrel. Bien sûr, nous avons été au courant, mais ni plus ni moins que l?ensemble de la population : par la radio. Nous pensions qu?il s?agissait d?une manifestation supplémentaire de la dégradation du régime nazi. Que certains des généraux allemands décident d?un putsch prouvait l?affaiblissement du pouvoir de Hitler, même parmi les siens. Mais si Von Choltitz a pris ses fonctions dix jours avant le début de l?insurrection de Paris, les deux événements sont sans rapport. Nous ne connaissions pas Von Choltitz et la seule chose que nous ayons appris lors de sa prise de fonction, c?était qu?il était prêt à se battre et à tenir Paris. En revanche, il y eut une idée qui compta dans notre appel à l?insurrection : celle des alliés de contourner Paris ! Nous pressentions que les alliés anglo-saxons avaient dans la tête d?entraver la reprise en main politique de De Gaulle. Contourner la capitale allait dans le sens de l?installation de ce que l?on a appelé l?AMGOT, une espèce d?encadrement étatique qui empêcherait les Français de prendre de nouveau leur responsabilité politique, au profit de l?alliance anglo-américaine. Autrement dit, si nous avions la ferme intention de bouter les Allemands hors de Paris, nous souhaitions aussi faire échouer le plan américain. Deux raisons qui, conjuguées, nous ont convaincus, Tollet et moi - pour le Comité parisien de Libération - de la nécessité et de l?urgence de l?insurrection de Paris.

" Paris ne doit pas tomber entre les mains de l?ennemi sauf sous l?aspect d?un champ de ruine ". Tel est l?ordre que Hitler a télégraphié le 23 août au général en chef allemand Dietrich Von Choltitz, nouveau gouverneur militaire de Paris. Pourquoi, selon-vous, ce général n?a-t-il pas exécuté l?ordre ?

André Carrel. Von Choltitz n?a pas détruit Paris parce qu?il n?a pas pu le faire, simplement ! Après l?échec de la trêve, déclarée le 19 août au soir, contre la volonté de la majorité des organisations de la Résistance, Paris s?est hérissé de barricades - le mot d?ordre du CPL était d?ailleurs " Tous aux barricades ". Plus de six cents ont ainsi été construites, ruinant toute possibilité de maîtrise militaire allemande. L?occupant ne pouvait plus avoir de plan global d?action : le peuple de Paris, par ses barricades, empêchait la progression de ses chars et réduisait à néant la possibilité d?une attaque frontale, directe. Très vite, d?ailleurs les Allemands ont pris conscience de leur affaiblissement, et se sont retranchés à la fin, rue de Rivoli, du côté du Palais Royal et dans le XVIe arrondissement. Le reste des troupes était isolé, un peu par-ci, un peu par-là, dans des localités différentes. Von Choltitz ne maîtrisait plus la situation, d?où son inaction. Non pas qu?il n?ait pas voulu, je le répète, contrairement à ce qui se dit aujourd?hui, mais il n?a pas pu exécuter l?ordre de Hitler.



jordan
Messages : 193
Enregistré le : 13 août, 23:00

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par jordan » 28 juin, 20:45

Tout a fait d'accord avec toi,
moi aussi, j'aime bien l'histoire de Paris. (insurrection)



Avatar du membre
Lipton
Messages : 3515
Enregistré le : 11 sept., 23:00
Localisation : Andrésy

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par Lipton » 29 juin, 17:01

Pareil pour moi .Libération de Paris et Overlord.


Mike Ranney à son petit-fils:

-"Grand-père, as tu été un héros pendant la guerre?"
-"Non mais j'ai servi dans une compagnie de héros".

Invité

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par Invité » 29 juin, 21:21

Pas une opération en tant que telle mais plutôt connaître l'histoire de la libération de ma ville et des agglomérations avoisinantes...
A+.



2rep
Messages : 64
Enregistré le : 22 juin, 23:00

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par 2rep » 30 juin, 08:46

Etant Parisiens
je compatis.... Image
Market garden,et la guerre à l'est dans son ensemble



micropanzer
Messages : 147
Enregistré le : 05 juil., 23:00

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par micropanzer » 30 juin, 12:19

salut justement je viens de revoir sur canal sat (un pont trop loin) opération MARKET GARDEN, mais les opérations de MONTY était incomplète une boucherie pour certaine, mais la bravoure des soldats lui a permis de se hisser en tète d'affiche,je rapelle que le premier ministre lui avait enlevé par 2 fois le commandement de l'armée anglaise.



micropanzer
Messages : 147
Enregistré le : 05 juil., 23:00

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par micropanzer » 08 juil., 19:47

eh bien, j'aime l'opération zebra qui est en rapport au sujet que j'ai fait sur le Mont Gargan dans la rubrique "Front de L'Ouest", l'opération Barbarossa et Overlord bien sûr, mais ma préférée reste l'opération Torch !



Avatar du membre
karl50
Messages : 45
Enregistré le : 09 nov., 00:00

Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par karl50 » 08 juil., 19:51

@ 2rep:
j'ai vu aussi ce film sur "paris première" ,sans vouloir leur faire de pub, et j'ai adoré ! En plus cette opération à Arnhem (je ne suis pas sûr de l'orthographe exacte) est en rapport avec le jeu vidéo "call of duty les chemins de la victoire" et la 82nde aéroportée (c'est bien cela ?). Ce sont des batailles trop m"connues du grand public et pourtant tellement importante.



willi14
Messages : 13
Enregistré le : 13 déc., 00:00
Localisation : Namur

Re: Quelle operation aimez vous ?

Message non lu par willi14 » 31 août, 20:09

L'opération à laquelle je m'intéresse le plus est l'opération Neptune.

Mais je m'interesse aussi fort à l'opération Overlord (bien sûr..) et la Market Garden!




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Sondages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités