L'entrainement des Waffen S.S.

Vous souhaitez discuter avec les internautes de sujets divers et variés, sans rapport avec la seconde guerre mondiale ? Ce forum est à votre disposition !
Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par Yuri67 »

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec ce jugement. Ce n'est pas parce qu'on se fout de mourrir qu'on est une troupe d'élite. On s'accroche plus au terrain, on en fait plus bavé a l'ennemi, c'est vrai. Mais ca prend juste plus de temps a réduire.
Une troupe d'élite a en plus des notions de combat et un armement bien plus devellopé lui permettant de se tirer des coups les plus pourrie et de faire très mal à l'adversaire.


stan_hudson
Messages : 443
Enregistré le : 29 nov., 00:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par stan_hudson »

La waffen SS avait une certaine priorité sur l'armement par rapport a la wehrmacht,

pour l'entrainemenent comme le souligne Fantomas, il fut reduit au fur et a mesure que la guerre s'avanca, comme la qualité (et les motivations) des hommes qui la composait.
Apres, je pense que la Leibstandarte ou la Das Reich avait plus d'entraimeent que les 3 (il me semble qu'il y en avait 3) divisions SS composé de russes ...
Mais ne t'inquiete pas qu'il y a plus que les tenues camouflées qui en fesait des troupes d'elites

Ensuite, la Waffen SS c'est l'armée des nazis, elle n'avait pas grand chose a voir avec la Werhmacht, (grades différents, commandement, etc ..) alors les similitudes ...
Faudrai que je me rensegne un peu plus sur l'entrainement, mais a priori pour moi, y avais quand meme de grosses difference.


Invité

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par Invité »

Voilà ce que j'ai trouvé sur google :
La SS devient une troupe d?élite [modifier]

Poster de recrutement de la Waffen SSEn 1935, lorsque Hitler réintroduit la conscription en Allemagne, la SS-Verfügungstruppe est considérée comme une unité militaire à part entière, y compris par l?OKW (Oberkommando Der Wehrmacht ou grand quartier général de la Wehrmacht). Des écoles militaires SS sont ouvertes à Bad Tölz et Braunschweig afin d?y former les cadres de la future Waffen-SS. Le Général Paul Hausser, retiré de l?armée, est rappelé et nommé par Himmler et Hitler responsable de la création de ces nouvelles troupes d?élite. Ancien officier supérieur de la Reichswehr, Hausser met en application ses idées quant à la formation des SS et s?adjoint les services de Felix Steiner, futur commandeur de la division SS Wiking.

Subissant un entraînement très dur, des épreuves athlétiques quotidiennes, les recrues SS (les Junkers) sont préparées à mener des guerres d?agression. Tout est prévu à cette fin, y compris les tactiques d?assaut basées sur la vitesse d?exécution des ordres et la férocité au combat. Hausser accentue aussi la cohésion de ses hommes. Les SS, à la différence de pratiquement toutes les unités étrangères, et même allemandes, cultivent un esprit de camaraderie omniprésent.

L?organisation d?épreuves sportives par équipes renforce encore un peu plus cet état d?esprit. Les sous-officiers, peu aimés dans l?armée régulière, sont la pierre angulaire du système et encouragé au bout de deux ans de service à rejoindre les écoles d?officiers. Mais les SS suivent aussi une formation idéologique poussée, qui s?appuie sur des manuels d?éducation fournis pas le département de recherche idéologique de Himmler. Cet endoctrinement est souvent à la base de problèmes aigus entre d?une part Steiner et Hausser et d?autre part Himmler. Alors que les premiers cherchent à construire un corps militaire d?élite, le Reichsführer SS, insiste sur le mysticisme Aryen et l?hygiène raciale. Il exige des SS une parfaite connaissance des lignes directrices du N.S.D.A.P. et des théories du Parti. À cela Himmler ajoute un cours sur les « dangers du communisme » et « l?arrogance des juifs » ... les SS deviennent donc à la sortie des écoles de formation, des soldats entraînés et fanatiques, prêts à tous les sacrifices pour leur Führer, le Parti et le IIIe Reich. Ils en font d?ailleurs le serment solennel, devant Dieu et le Führer : « Mon honneur se nomme fidélité » (« Meine Ehre heisst Treue »).

Les critères de recrutement sont plus que drastiques. Taille minimum, pureté raciale (les futurs SS doivent prouver leur ascendance jusqu?en 1800 pour les hommes du rang et 1750 pour les officiers), âge compris entre 17 et 22 ans, etc. Les candidats au recrutement ayant des penchants pour l?alcool sont éliminés ainsi que ceux qui dans leur famille ont un membre mentalement déficient. De plus chaque candidat doit avoir été membre des Jeunesses Hitlériennes, la « Hitlerjugend » pendant au moins deux années. À l?inverse des recrues de la Reichwehr, les SS viennent plutôt des campagnes et des zones rurales. Au fil des mois puis des années, ces règles seront progressivement assouplies pour presque disparaître en 1943, devant l?hémorragie des troupes et la nécessité de recruter en masse.

Deux nouveaux régiments SS sont constitués, « Deutschland » stationné à Munich et « Germania » dont les casernes se trouvent dans la région d?Hambourg. Le premier sera à l?origine de la création de la 2. SS Panzer-Division Das Reich, le second sera la pierre angulaire de la future 5. SS Panzer-Division Wiking. Avec l?Anschluss, l?annexion de l?Autriche par le IIIe Reich, un nouveau régiment baptisé « Der Führer », composé de nazis autrichiens, voit le jour.

Après l?écrasement de la Pologne, les trois régiments SS sont endivisionnés au sein de la SS Verfügungsdivision. La « Leibstandarte » (la garde de Hitler) est transformée en régiment motorisé mais conserve au travers de détachements, sa mission traditionnelle de protection du Führer. Hitler, qui planifie l?invasion de la France et de la Belgique, ordonne la création de deux nouveaux régiments (« standarten ») SS, le 3e SS « Totenkopf » dont les hommes proviennent de la SS-TV (SS-Totenkopverbände, les gardes des camps de concentration) et le 4e SS « Polizei ». Les cadres de cette dernière unité viennent des services de police, d?où son nom.

Tous ces corps bénéficient de l?armement le plus récent, des meilleurs engins de combat et disposent d?une force de frappe supérieure à leurs alter ego de la Wehrmacht. L?OKW demande et obtient de Hitler le contrôle opérationnel des SS. L?appellation de la SS-VT devient Waffen-SS et est officiellement reconnue au sein du IIIe Reich le 2 mars 1940. Elle prendra part à pratiquement tous les affrontements menés par l?Allemagne, sur presque tous les fronts (sauf en Afrique du Nord). Troupes d?élite, la Waffen-SS connaîtra à partir de 1943, une inflation artificielle du nombre de ses divisions. Ces dernières atteindront le nombre de 38 unités, mais beaucoup d?entre elles ne seront jamais que des divisions sur le papier et/ou de faible valeur. La SS accueillera aussi des volontaires, germaniques et non germaniques en provenance de toute l?Europe ... « Armée privée », elle sera « Européenne » avant l?heure, et farouchement déterminée à servir son maître, le Führer, dans sa lutte contre le communisme et la « juiverie ». Puis en 1944 et 1945, les SS deviendront les « pompiers du Reich », intervenant sur tous les fronts, pour redresser des situations mal engagées ou désespérées.

Mais en dehors des terribles combats qu?elle mènera sur les champs de bataille d?Europe, la Waffen-SS inscrira aussi son nom au fronton de l?infamie et de l?ignominie, coupable de nombreux massacres de civils innocents (ex:la Shoah) ou de prisonniers désarmés.


Mais aussi une troupe de « malgré nous » [modifier]
La Waffen SS fournit aussi un cadre légal (ou illégal) pour des recrutements forcés hors des limites du Reich, que la Wehrmacht, trop légaliste, refuse d?assumer. « Malgré nous » alsaciens-lorrains, « Volksdeutsche » d?origine allemande enrôlés en Europe centrale, unités auxiliaires non allemandes (Russes de Vlassov, minorités ethniques des Balkans...). Lors de l?effondrement du Reich, beaucoup paieront devant le peloton d?exécution, ou par une longue captivité dans les camps soviétiques, la sinistre réputation de leur uniforme.
SOURCE :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Waffen-SS# ... .C3.A9lite


dwight_35
Messages : 98
Enregistré le : 15 mars, 00:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par dwight_35 »

bien,qlq'1 qui fait des recherches!je vais juste me permettre de complèter qlques points postés par"stan hudson"
En 34,la S.S. n'avait qu'1 entraînement médiocre et 1 armement de petit calibre.Sa tache était essentiellement policière.
Au départ,il ya 2 branches principales;
1 S.S. verfugunstruppe qui deviendra par après la "Liebstandarte)C'est elle qui développera le "coté"plus militaire
2 la S.S. Totenkopfverbande"qui comme vous l'aurez peut etre deviné,développera et attirera la brutalité et le sadisme(ils seront à l'origine de la terreur retrouvée dans les camps
Le 1er avril36,ils deviennent officiellement 1 organisme au service de l'état et rentreront dans le budget du ministère de l'intérieur(tjrs boulot de police!)
Comme dit par "stan",Paul hausser sera le premier et aura l'idée le 1er décembre 36 de rassembler les bataillons en 2 régiments
Comme vous l'avez déjà lu,"Deutschland"commandé par le S.S.standartenfuhrer Félix Steiner et le "germania" par le S.S. standartenfuhrer Karl Demelhuber
Avant la guerre,les normes sont strictes du point de vue racial et physique.la taille minimum pour la "Liebstandarte"est de 1,80m pour le reste,1,75m,meme pas droit à 1 seule dent plombée!
L'engagement pour la troupe sera de 4 ans,les sous-of,12 ans et les officiers 25 ans
le 26 aout 38,ils toucheront 1 solde et indemnité identique à la wehrmacht.
Voici ce qu'a écrit gerald Reitlinger concernant les 2 écoles citées par "Stan";"sous l'influence des écoles des cadets de Hausser,la Waffen SS allait bientôt mettre au point la méthode d'instruction militaire la plus efficace de toutes celles suscitées par la 2e G.M. Elle s'inspirait à la fois des Hoplites de Spartes et des célèbres Gardes de Caterham "
Comme cité plus haut,en plus de l'entraînement physique etc...les cadets étaient soumis à 1 programme politique et idéologique donné par des professeurs spécifiques appartenant au SS Schulungsamt(services éducatifs de la SS)comparable aux commissaires politiques soviétiques.
Avant fin 38,cet unité avait atteint 1 degré de valeurs si haut,que Hitler lui autorisa l'utilisation des champs de manoeuvre de la wehrmacht sans en subir les mesures de sécurité habituelles prescrites par la wehrmacht.Dès lors,les exercices se feront tous à munitions réels,comme les barrages d'artillerie destinés à ce que "chaque homme s'habituât à ses propres armes et à combattre à proximité(50 à70m)des explosions des obus tirés par sa propre artillerie"
Evidemment il y eut beaucoup d'accident et lorsque l'armée exprimait son mécontentement,Himmler disait"chaque goutte de sang versée en temps de paix servirait à éviter des ruisseaux de sang"
Le résultat,fut que 1 régiment ss avait acquis la valeur d'1 division de la wehrmacht.
Désolé pour les similitudes et le coté décousu,mais comme "Stan"a été plus rapide,je n'ai fait qu'apporter qlques éléments supplémentaires(faut d'abord trouver le bon livre,la bonne page,lire et retranscrire!perdu bcp de temps!)


Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par Yuri67 »

Les unités d'élite doivent être entrainées pour affronter les pires conditions... tout est envisageable... Pour le GIGN, je connais un de leur membre, il dit bien que les entrainements sont plus durs que les interventions mais heureusement sinon y aurait des des bavures trop souvent... pour les élites je pense que c'est pareil, ces mecs doivent pouvoir garder leurs nerfs coutent que coutent donc les entrainements sont très durs mais bon ils sont réservés à des hommes qui peuvent y faire face !!! c'est aussi un moyen de faire sélection pour ne garder que les meilleurs et rendre ainsi meilleure l'unité d'élite !!!


Avatar du membre
le serpent mexicain
Messages : 474
Enregistré le : 21 déc., 00:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par le serpent mexicain »

salut oui c est possible de mettre une grenade sur son casque et la faire exploser,tu sera sonner un peu mais la deflagration partira vers le haut ou sur le cote.le gros danger en faite est de ne pas bouger.pour pas qu elle tombe a tes pied et te tue ou blesse...
Euh ... c'est quoi comme grenade ca "qui n'explose pas vers le bas" ?
Une grenade ca explose dans tout les sens non ?

Pour le char, c'est sur que si tu creuse assez vite et assez profond tu risque presque rien, mais comme tu dis c'est une "question de nerfs" et c'est bien ce qui etait recherché je pense ...


Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par Yuri67 »

Pour la grenade c'est que si elle est posée au sol la déflagration ce fait vers le haut et les coté puis-que elle ne vas pas rentrée dans le sol !


Invité

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par Invité »

c'est sur ca va pas faire un trou d'obus, mais de la a pas faire de degats du tout.... ca me surprend


Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par Yuri67 »

je pense plus à 1 légende,car pour dire ce genre de connerie,il ne faut jamais de sa vie avoir vu 1 "vraie"grenade pèter!Meme si ton casque te protège des éclats,la déflagration te déssoude(en premier,les tympans!)tu es ko pendant plusieurs minutes,si tu t'en sors.....De toute façon,à moins que d'avoir 1 casque spécial pour l'entrainement,mets 1 grenade sur ton casque,pars vite très loin(si tu as le temps)et reviens voir le casque après ,je doute qu'il soit encore dans sa forme d'origine!


leif
Messages : 4
Enregistré le : 16 avr., 23:00

L'entrainement des Waffen S.S.

Message non lu par leif »

Ben voila l'avis d'un expert

merci der blaue Komet


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité