Journal du D-DAY au 8 mai 1945

Vous souhaitez discuter avec les internautes de sujets divers et variés, sans rapport avec la seconde guerre mondiale ? Ce forum est à votre disposition !
kommando.bb
Messages : 300
Enregistré le : 03 juin, 23:00
Localisation : 59

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par kommando.bb » 23 juil., 17:45

23 JUILLET 1944

En Normandie
Les Allemands voient leurs forces s'épuiser face aux américains dans le Cotentin. Von Kluge demande l'autorisation à Hitler d'effectuer un repli stratégique de la part de tous les soldats et les véhicules situés L'est de la Normandie. Hitler, après avoir refusé la plupart des replis depuis le Jour J, accepte. Mais les forces américaines poursuivent des opérations "coup de poing" pour maintenir le contact avec les soldats allemands et pour observer les nouvelles positions prises par ces derniers.

Le temps, extrêmement mauvais en Normandie, ne permet toujours pas de lancer l'Opération Cobra américaine au Sud du Cotentin. Les troupes américaines sont à proximité de la localité de Lessay et tentent de progresser en direction de Périers. Les soldats se préparent toutefois à la grande offensive et se massent vers les différents points qui serviront de départ à l'Opération Cobra. Les unités américaines reçoivent des nouveaux uniformes, casques, et se débarassent du matériel inutile qui pourrait les ralentir.

,Les Britanniques renforcent au Sud de Caen leurs positions, fragilisées par les pertes de l'Opération Goodwood. Le haut commandement américain porte de sévères critiques contre Le général Montgomery qui est jugé comme incapable de percer le front. De plus, le très faible espace contrôlé par les forces anglo-canadiennes ne permet pas l'installation d'un grand nombre de piste d'aviation, ce qui handicape sérieusement la capacité aérienne alliée à ce stade de la Bataille de Normandie. Eisenhower propose même au Premier Ministre anglais, Winston Churchill, de limoger Montgomery, ce qu'il ne fera pas, mais cela montre bien la tension qui reigne à ce moment au sein des forces alliées.
Le général Bradley, pour son Opération Cobra, est persuadé que l'infanterie doit attaquer au-devant des chars, alors que Montgomery utilise la stratégie inverse.
http://www.dday-overlord.com/23_juillet_1944.htm Image

En Italie une partie du 4ème corps américain (appartenant à la 5ème armée américaine) s'engage dans la banlieue de Pisa mais est incapable d'occuper la région au sud de la rivière Arno.

Sur le front de l'Est, les forces soviétiques s'emparent de Pskov, il s'agit de la dernière ville d'importance en URSS qui était encore sous l'emprise des Allemands. Au sud, les troupes du 1er front ukrainien entrent à Lublin et les forces allemandes résistent. L'Armée rouge libère le premier camp d'extermination à Majdanek.

Dans les îles Mariannes, à Guam, les marines américains de la tête de pont nord atteignent le point de rendez-vous Adelup. Les marines de la tête de pont sud traversent l'isthme de la péninsule d'Orote, coupant du même coup le principal aérodrome japonais de l'île.



kommando.bb
Messages : 300
Enregistré le : 03 juin, 23:00
Localisation : 59

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par kommando.bb » 23 juil., 19:10

23 JUILLET 1944

Le jeudi 14 juillet, le lieutenant CHABAL et sa compagnie, le 6e B.C.A., qui avait déjà combattu durement à St Nizier, ont reçu l'ordre se diriger vers le secteur de Valchevrière.
Les hommes ont un bon moral ce jour là, d'autant plus que de Chalimont ils entendaient au loin les forteresses volantes qui commençaient un gigantesque parachutage sur Vassieux en Vercors.
Après avoir dîné à la baraque forestière de Chalimont, un guide emmena la compagnie CHABAL voir les positions. Ensuite les gars ont pris leurs positions. Il y en a qui sont partis aux avant-postes.
Les maquisards avaient posé des mines sur les chemins qui traversent la forêt pour obliger l'ennemi à arriver par la route. Ils avaient également dégagé les virages en coupant les arbres pour faire des barricades et dégager le champ de tir des mitrailleuses.
Le 22 juillet les Allemands ont été repoussés une première fois.
A l'aube du 23 juillet, les Allemands sont revenus mais cette fois bien décidés à forcer la position des maquisards.
Les Résistants ont vite compris qu'ils n'avaient pas affaire à des débutants. Ils se sont repliés en position de défense où était le lieutenant CHABAL au Belvédère, après avoir subi le feu des armes lourdes et des soldats allemands.
Les Allemands se doutaient que les maquisards les attendaient sur la route du Belvédère. Ils ont donc envoyé un groupe par la forêt pour aller à la falaise qui domine le Belvédère. Le reste de la troupe a attaqué les Résistants par la route. L'état major ordonne le repli, mais pour Chabal une retraite est inacceptable, il charge un chasseur d'un message pour le commandant du secteur.
"JE SUIS COMPLETEMENT ENCERCLE. NOUS NOUS APPRETONS A FAIRE SIDI BRAHIM. VIVE LA FRANCE".
Arrivés en haut de la falaise, ils ont vaincu les maquisards qui s'y trouvaient. Ensuite, ils ont pris les positions des maquisards et ont tiré sur ceux qui étaient en bas.
Le lieutenant CHABAL est resté tout seul avec un bazooka et une mitrailleuse. Il a commencé à tirer au bazooka, chargeant et lançant seul 27 projectiles. Il a reçu d'abord une balle dans l'épaule.
S'apercevant qu'il possédait sur son carnet le nom et l'adresse de tous ses hommes, il jeta celui-ci par-dessus le Belvédère pour éviter de voir les Allemands s'en emparer et exercer des représailles sur les familles des combattants. Le carnet sera retrouvé plus tard par la Croix-Rouge.
Malgré sa blessure, il a continué à tirer à la mitrailleuse jusqu'à ce qu'il reçoive une balle mortelle dans la tête. Les derniers Résistants rejoignirent Jean Prévost à Herbouilly.
Ce fut la fin du combat de Valchevrière. Les Allemands descendirent ensuite au village vidé de ses habitants et incendièrent toutes les maisons avec des grenades au phosphore.
Seule la chapelle a été reconstruite après la guerre.

Image
Image
Image
A+



kommando.bb
Messages : 300
Enregistré le : 03 juin, 23:00
Localisation : 59

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par kommando.bb » 24 juil., 23:04

24 JUILLET 1944

En Normandie, l?opération Cobra, qui devait être menée par la 1ère armée américaine, est reportée à cause du mauvais temps qui empêche d?avoir l?appui des forces aériennes.

Sur le front de l?est, le 1er front biélorusse s?empare de Lublin. Une partie du 1er front ukrainien libère le camp de concentration de Majdanek.



En Allemagne, le salut Nazi est maintenant obligatoire et remplace le salut militaire traditionnel, ce changement est apporté pour démontrer l?allégeance inébranlable de l?Armée envers le Führer et pour raffermir l?unité entre l?Armée et le parti Nazi.


Dans les îles Mariannes, le 5ème corps amphibie américain débarque à Tinian. La 2ème division navale américaine débute par un débarquement de diversion au sud-ouest, pendant que la 4ème division navale établie une tête de pont dans le nord-ouest; les forces américaines totalisent 15,600 hommes et la force opérationnelle 52 fournit le transport. Des tirs d?appui sont apportés par le groupe de cuirassés commandé par les amiraux Olendorf et Ainsworth. Les forces japonaises sur l?île totalisent 6,200 hommes sous le commandement du colonel Ogata et de l?amiral Kakuta. Le napalm est utilisé pour la première fois dans le Pacifique pour défendre la tête de pont contre les Japonais.

Image A+



Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1621
Enregistré le : 03 sept., 23:00

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par 325th GIR » 25 juil., 04:16

25 Juillet 1944

En Normandie :
Après les bombardements de la veille, de nouvelles attaques aériennes alliées préparent le terrain pour l'offensive terrestre. Il s'agit de la stratégie du carpet bombing : le tapis de bombes. 1500 bombardiers de type B-17 et B-25 larguent près de 3300 tonnes de bombes entre Montreuil et Hebecrevon au nord-ouest de Saint-Lô. A nouveau, du fait des mauvaises conditions atmosphériques et de la proximité des forces américaines, plusieurs dizaines de soldats US sont tués lors des bombardements. On dénombre 111 morts et près de 500 blessés.
Les bombardements sont toutefois désastreux pour les forces allemandes qui perdent de nombreux soldats et véhicules lors de l'attaque aérienne : la Panzer Lehr n'a plus que 7 chars en état de marche dans ce secteur, et en face, les Américains lancent pas moins de deux divisions blindées et quatre divisions d'Infanterie à l'assaut. Les Allemands perdent non seulement leur appui blindé, mais en plus, près de 2500 soldats sont tués par les bombardements (sur les 5000 de la Panzer Lehr).

Les Américains lancent six divisions à l'attaque entre Montreuil et Hebecrevon, qui prennent les directions suivantes, d'Ouest en Est : la 9ème division d'infanterie, sur le flanc gauche de l'offensive, se dirige vers le Sud de Montreuil, et doit repousser les contre-attaques des 2ème et 17ème SS Panzer Division. La 1ère division d'infanterie attaque en direction de Marigny, et poursuit les éléments parachutistes allemands en fuite. La 3ème division blindée se dirige vers Cerisy-la-Salle, la 4ème d'Infanterie progresse vers Canisy. La 2ème division blindée attaque Saint-Gilles alors que les troupes du flanc Est, de la 30ème d'Infanterie se dirigent vers le Sud de Saint-Lô, attaquant la 352ème division d'infanterie et le 2ème Régiment de parachutistes. Au soir du 25 juillet, la ligne de front n'a progressé que de 2 kilomètres vers le Sud. Les généraux américains, et notamment Bradley, s'inquiètent de cette faible avancée mais les prisonniers allemands indiquent qu'ils sont encore choqués par la puissance des bombardements. Les Américains décident de "mettre le paquet" dans le bombardement du jour suivant


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.

Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1621
Enregistré le : 03 sept., 23:00

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par 325th GIR » 26 juil., 08:23

26 Juillet 1944

En Normandie, la 1ère armée américaine poursuit ses attaques. Le 7ème corps américain s'empare de Marigny et St-Gilles. À l'ouest, le 8ème corps américain traverse la route Lessay-Periers.


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.

Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1621
Enregistré le : 03 sept., 23:00

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par 325th GIR » 27 juil., 01:57

27 Juillet 1944

En Normandie, la 1ère armée américaine poursuit son offensive. Le 8ème corps américain fait une percée entre Lessy et Periers et s'emparent des deux villes.


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.

kommando.bb
Messages : 300
Enregistré le : 03 juin, 23:00
Localisation : 59

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par kommando.bb » 27 juil., 22:11

27 JUILLET 1944

Un GI du 315ème Bataillon du Génie de la 90ème Div. US dégage une mine anti-personnel laissée par l'ennemi.Image
Image

Les troupes de la 90ème progressent vers PériersImage

Un engineer du 315ème Bataillon du Génie de la 90ème Div. US avance avec son détecteurImage
A+



kommando.bb
Messages : 300
Enregistré le : 03 juin, 23:00
Localisation : 59

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par kommando.bb » 28 juil., 20:28

28 JUILLET 1944


En Normandie, le premier objectif de l'opération Cobra est réalisé par une partie de la 1ère armée américaine. La 4ème division blindée américaine entre à Coutances.

Dans les îles Mariannes, à Guam, les marines américains occupent la majeure partie de la péninsule d'Orote. D'autres forces américaines s'emparent des monts Chachao et Alutom dans le but de rejoindre les têtes de pont.

Sur le front de l'Est, les forces soviétiques s'emparent de Brest-Litovsk et Przemysl.

En Allemagne, le ministre de la guerre et de l'armement, Albert Speer, implore Hitler de réserver la presque totalité de la production des avions de chasse pour la protection des usines de carburant de l'Allemagne. Au rythme actuel des bombardements alliés sur ces usines, la Luftwaffe ne pourra plus opérer dès septembre prochain par manque de carburant.



kommando.bb
Messages : 300
Enregistré le : 03 juin, 23:00
Localisation : 59

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par kommando.bb » 28 juil., 20:34

28 JUILLET 1944

28 juillet 1944 - "ce soir là, une patrouille ennemie frappe à la porte...que fallait il faire, je pouvais pas marcher. Un allemant s'avança vers moi et me dit : - Maquis ? - je lui répondis : non." -"Le soldat âgé d'une quarantaine d'années et qui semblait être sous officier n'insista pas. Le père Fermond soulagé, lui offrit un verre de vin et l'Allemand qui parlait un peu le français nous déclara que son unité était en occupation à Grenoble. Puis il partit, sans nous demander aucun papier d'identité. Il revint quelques instants plus tard nous apporter du pain, jambon, ainsi qu'une chèvre pour le lait. Par la suite cet Allemand vint nous rendre visite presque tous les jours et j'en profitais pour lui demander de me faire évacuer sur un hôpital, car mon pied enflé et plein de vers m'inquiétait. Malheureusement il ne pouvait pas en informer ses supérieurs car ceux ci m'auraient aussitôt fait abattre".
Un soir un médecin allemand, alerté par des civils fit irruption dans notre masure : vous êtes de l'Armée secrête ? me lança t'il dans un pur français sans accent. Non, lui dis je. Vous mentez ! à son tour. Je lui expliquais que j'étais un civil venu rendre visite à des parents habitant Vassieux. L'officier me lança un dernier regard, puis repartir sans me soigner. Le soir même, vers 23 h, le brave sous officier m'apporta un tube de pommade qu'il avait réussi à se procurer et me recommanda de le cacher et de n'en souffler mot à personne, car si ses supérieurs venaient à l'apprendre, il serait aussitôt fusillé." - "Bléssé le 21 juillet au matin, mon calvaire dura 21 jours et la gangrène se serait sans doute déclarée, si le brave allemant se repliant précipitamment avec son unité, n'avait alerté au passage le boulanger de St Martin en Vercors.
En effet, traversant le village, il se rendit chez m. Gilhard et lui demanda d'aller recueillir de toute urgence un blessé grièvement atteint. Afin de faciliter la recherche, l'Allemand fit au boulanger un croquis des lieux et c'est ainsi que le lendemain, je vis arriver une ambulance de la Croix Rouge de Valence, qui me transféra sur l'hôpital de Romans où je fus aussitôt amputé.
A+



Avatar du membre
loadplan
Messages : 3690
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan » 29 juil., 08:02

Le 29 juillet 1944,a Renauvoid(VOSGES)
En pleine nuit, un avion de la Royal Air Force, ayant à son bord sept militaires anglais, canadiens, néo-zélandais et américains, venus au secours de la France, a été abattu.

Six d'entre eux ont trouvé la mort. Les 6 soldats sont inhumés au carré militaire du cimetière de Chaumousey.
Image
Un monument commémoratif a été inauguré sur le territoire de la commune de Renauvoid le 27 juillet 2002 sur le lieu exact du crash de l'avion.
Ce monument est situé en forêt d'Avière : accès par la D51, puis ensuite par un sentier banalisé d'un triangle rouge (700m de la route) dans la forêt.
Image
Image

En Normandie, la 1ère armée américaine continuer d'avancer. Sur le flanc gauche, le 19ème corps américain approche de Torigny et Tessy, alors que le 7ème corps atteint Percy. Sur le flanc droit, le 8ème corps traverse la rivière Sienne et se déplace en direction de Granville.

En Allemagne, suite à la tentative d'assassinat de Hitler le 20 juillet dernier, Guderian met en garde tous les officiers de l'état-major que, désormais, ils doivent montrer l'exemple en étant de fidèles et loyaux Nazis du Führer.

Chaque officier de l'état-major doit être un leader national-socialiste, non seulement par son attitude modèle envers les questions politiques, mais en participant activement à l'endoctrinement politique des jeunes commandants selon les principes du Führer.


Loadplan Voyage en
Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité