Texte écrit par Dam's 1944 membre de l'Association DDay-Overlord (BERNARD DARGOLS)

Vous souhaitez discuter avec les internautes de sujets divers et variés, sans rapport avec la seconde guerre mondiale ? Ce forum est à votre disposition !
Avatar du membre
Dam's 1944
Messages : 115
Enregistré le : 08 sept., 20:16
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Texte écrit par Dam's 1944 membre de l'Association DDay-Overlord (BERNARD DARGOLS)

Message non lu par Dam's 1944 »

Bernard Dargols

C'est par le biais d'une association
Que je découvre Bernard Dargols, j'en suis depuis en admiration
Cet homme bouleversé dans sa jeunesse
Est pourtant un exemple de sagesse
La vie ne lui a pas épargnée son fardeau de malheurs
Le touchant au plus profond de son cœur
Par ce texte je veux lui rendre hommage
Entrez donc avec moi dans le récit de la vie
D'une personne désormais d'un certain âge
Mais qui a contribué, à sauver notre humanité face aux nazis

C'est à Paris en 1920
Que débute sa destinée, son tracé de chemins
Voies qui le propulse à l'âge de dix-huit ans
Aux États-Unis sur un autre continent
Écoutant le souhait d'un père
Il parcourt Cincinnati, New Jersey, New-York
Bientôt rattrapé par la guerre
Il se refuse et rétorque,
A Pétain, ce geste chaleureux qui le hante
S'engager ailleurs oui, mais tous lui diront d'attendre
C'est par un coup de poignard, planté dans le dos des américains
Que bascule l'existence de ce gamin
Un choix lui fait porter les treillis des G.I’s
Beau comme un dieu avec cet uniforme sur le poitrail
Le voilà ainsi projeté en pleine Seconde Guerre Mondiale
D’entraînements en entraînements
Tout cela, sans être obligé de changer forcément
Son identité, sa citoyenneté
Bernard Dargols intègre les services militaires de renseignements
Son objectif, les civils français à interroger
Afin de recueillir des informations sur les allemands

C'est vers la fin 1943 qu'il quitte le Nouveau-Monde,
Direction le Pays de Galles, quelle vie vagabonde
Overlord approchant à grand pas
Plus le temps de reculer, le devoir appelait ce gars
Un certain 8 Juin 1944, sur une plage codé du nom d'Omaha
C'est avec la deuxième division d'infanterie américaine
Qu'il retrouve la France, six ans plus tard, secteur Easy Red pour son baptême
Bruits assourdissant, terrible visions de corps sans vies
A bord de sa Jeep fièrement nommée Bastille,
Son travail de collecte d'information commence
De villages en villages, tel un fer de lance
Trévières, Saint-Georges-d'Elle, leur libération d'abord
Cerisy-La-Forêt, Bérigny, leurs habitants s'en souviennent encore
Il milite pour la bonne-entente Franco-Américaine
Jouant le jeu pour le service photographique
Il se retrouve en une des journaux d’Amériques
Son parcours s'achève en Normandie, bientôt la Bretagne et les Ardennes
Lui permettrons de poursuivre la lutte
Par son travail de collecte d'information
Les Alliés avanceront corps et âmes, afin que le nazisme chute
Lui, aura la possibilité de suivre une autre direction

En Septembre 1944 sont fixés sur Paris ses yeux
Capitale française, centre de son cœur chaleureux
C'est place des Vosges qu'il retrouve sa mère
Moment d'émotion intense pour l'homme, c'est le grand frisson
Larmes de joie pour une maman, fier de son garçon
Le temps passe trop vite, trop vite rattrapé par la guerre
C'est en faisant attention en traversant la rue
Que Bernard Dargols lui fit salut
Prit par son travail dans le contre-espionnage
Durant encore de longs mois,
Ce Franco-Américain poursuivra le combat
L'Allemagne en vue, il stoppera
Et prendra la pause devant le panneau d'affichage
La guerre enfin gagnée, le voilà de l'armée démobilisé

Ce G.I au parcours extraordinaire
Gardera au fond de lui pendant des années ce mystère
Il suffira d'un énième anniversaire de commémorations
Pour qu'il accepte de se livrer, afin que sache les générations
De témoignages, en témoignages
Naîtra l'écriture d'un livre
D'un soldat débarquant sur une plage
Défiant son destin pour que s'ensuive
Gravée la mémoire d'un G.I français à Omaha Beach
La nouvelle technologie le fera connaître sur Facebook
Surnommé Louis Castel, chaque jour par messages
Nous avons eu la chance de suivre ses pas, d'en apprendre davantage
Et de faire connaître au monde son roadbook
C'est tout proche de son lieu de débarquement, à Saint-Laurent-Sur-Mer
Qu'une rue, la même rue que lui et ses frères d'armes empruntèrent
A été rebaptisée en son nom
Rue Bernard Dargols, reconnaissance suprême d'une nation

Il en à fait du chemin
Avec son rôle hors du commun
Homme discret, timide
Il évoque son passé les yeux humides
Son humour nous décroche un direct,
Sa gentillesse nous met au tapis
De toutes mes forces et par ce texte
Je voulais vous faire comprendre sa vie

Dam's 1944


Avatar du membre
arnaudgri
Messages : 21
Enregistré le : 20 août, 18:48
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Texte écrit par Dam's 1944 membre de l'Association DDay-Overlord (BERNARD DARGOLS)

Message non lu par arnaudgri »

Bravo Dam's.


Avatar du membre
Dam's 1944
Messages : 115
Enregistré le : 08 sept., 20:16
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Texte écrit par Dam's 1944 membre de l'Association DDay-Overlord (BERNARD DARGOLS)

Message non lu par Dam's 1944 »

Merci beaucoup :) cela fait plaisir


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités