Le président Hollande aux commémorations du D-Day

Les informations dans la presse locale, régionale ou nationale qui concernent les plages du débarquement, les débats en Normandie ou les personnes mises à l'honneur se trouvent ici !
Marc Laurenceau
Messages : 2703
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Le président Hollande aux commémorations du D-Day

Message non lu par Marc Laurenceau »

Image

Le président François Hollande s'est rendu le mercredi 6 juin 2012 au cimetière britannique de Ranville, dans le Calvados, pour commémorer le 68ème anniversaire du débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie.

M. Hollande, accompagné du secrétaire d'État aux Anciens combattants Kader Arif, a assisté aux cérémonies sous une pluie battante. Des prières des religions anglicane, juive, catholique et protestante ont été dites.

Le cimetière compte plus de 2.000 tombes britanniques, quelque 300 tombes allemandes, 5 françaises et quelques sépultures néerlandaises.

Le maire de Ranville, Jean-Luc Adelaide, était présent ainsi que Jochen Vogelle, maire de la ville allemande de Motten, jumelée à la commune normande depuis 2004, où l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder était venu sceller l'union des deux villes.

Après un bain de foule, à la sortie du cimetière, le chef de l'État est parti pour Caen où il est arrivé vers 16h. Après un nouveau bain de foule, il a entamé la visite du Mémorial de la ville, seul musée européen de ce type qui couvre tout le XXe siècle, de la guerre de 14-18 à la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989.

Son prédécesseur Nicolas Sarkozy était venu en Normandie le 6 juin 2009 pour commémorer avec le président américain Barack Obama le 65ème anniversaire du Débarquement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
Marc Laurenceau
Messages : 2703
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Le président Hollande aux commémorations du D-Day

Message non lu par Marc Laurenceau »

François Hollande a souhaité que l'anniversaire du 6 juin 1944 soit "un moment important de cohésion nationale et de solidarité internationale" mercredi après-midi lors de la commémoration du Débarquement en Normandie. Au regard de cette histoire, le chef de l'Etat a souhaité "être à la hauteur" du "combat européen".

"J'apporte tout le soutien de l'Etat à l'initiative prise par la région Basse-Normandie en faveur de l'inscription des sites du Débarquement au patrimoine mondial de l'humanité", a déclaré François Hollande lors de son discours au Mémorial de Caen (Calvados). La région et le musée portent la candidature des sites du Débarquement à l'inscription sur la liste de l'UNESCO en vue du 70e anniversaire, en 2014.

"Je tiens à ce que le 6-Juin soit chaque année dans notre pays un moment important de cohésion nationale et de solidarité internationale", a ajouté le chef de l'Etat, souhaitant préparer dès à présent les cérémonies du 6 juin 2014, auxquelles seront invités les chefs d'Etat et de gouvernement "de tous les peuples qui ont combattu ici".

"La mémoire, c'est aussi savoir d'où l'Europe vient et où elle doit aller. Cette région, la Normandie, est couverte de tombes d'enfants de l'Europe toute entière. (...) Tous les Européens, qui sont les enfants de ceux qui ne sont pas morts, doivent être capables, 68 ans après, d'accorder une Europe de paix, de solidarité et de progrès", a souligné François Hollande.

"Seule l'émergence d'une conscience européenne commune nous prémunira contre le retour de la haine, du nationalisme, de l'extrémisme, du populisme, et donc nous devons être à la hauteur de celles et ceux qui nous ont précédé dans le combat européen", a-t-il estimé.

"La mémoire, ce n'est pas un sentiment, ce n'est pas une attitude, ce n'est pas un état d'esprit. C'est une politique et j'en suis désormais le garant", a-t-il assuré.

La bataille de Normandie, qui a duré jusqu'au 29 août 1944, a coûté la vie de 20.000 civils dans la région, a-t-il rappelé. Elle a aussi fait 38.500 morts et 19.000 portés disparus parmi les Alliés et 69.000 morts allemands, a-t-il souligné, après avoir visité le Mémorial de Caen, qui accueille 400.000 visiteurs par an. A la demande du chef de l'Etat, le musée est resté ouvert au public pendant sa venue.

Auparavant, François Hollande a assisté à une cérémonie au cimetière militaire de Ranville (Calvados), où se trouvent les tombes de plus de 2.500 soldats dont plus de 2.100 Britanniques, et cinq Français, ainsi qu'environ 300 Allemands.

"J'étais tellement jeune que la jeunesse m'a sauvé. J'avais dix-sept ans et demi. Je n'avais aucune appréhension", s'est souvenu René Rossey, qui a débarqué le 6 juin 1944 à l'âge de 17 ans avec le commando Kieffer. Cet habitant de Maurepas (Yvelines), qui va avoir 86 ans en août, avoue revenir sur les lieux, chaque année pour les cérémonies, avec une "petite appréhension" et "presque" quelques "frissons".

"Retourner chez nous, pour nous c'était énorme. Il fallait qu'on fasse ce travail (...) On ne venait pas pour conquérir" mais pour "défendre (notre) pays", a-t-il témoigné.

Après un dépôt de gerbes, une minute de silence et les hymnes nationaux français et britannique, le chef de l'Etat a longuement salué les autorités militaires, les vétérans et la foule, sous une pluie battante. "Le quinquennat a commencé sous la pluie, il se poursuit sous la pluie, mais c'est une pluie bienfaitrice", a commenté François Hollande, faisant référence au déluge qui s'était abattu sur les Champs-Elysées le jour de la passation de pouvoirs, le 15 mai.

A quelques dizaines de kilomètres de là, dans la Manche, un monument dédié à toutes les unités américaines qui ont participé au Débarquement a été dévoilé mercredi matin près de la plage d'Utah Beach, sur la commune de Sainte-Marie-du-Mont.

Fabriquée au Colorado, la statue de 3,6 mètres est à l'effigie de Richard Dick Winters, natif de Pennsylvanie aux Etats-Unis, qui fut parachuté lors du Débarquement en tant que commandant de la "Easy Company" et fait partie des héros de la mini-série américaine, "Band of Brothers", produite en 2001 par Tom Hanks et Steven Spielberg.

Mort l'an dernier à l'âge de 92 ans, il n'avait accepté de servir de modèle qu'une fois décidé qu'il serait dédié à tous les jeunes soldats américains qui servirent ce jour-là. L'ancien gouverneur de Pennsylvanie Tom Ridge assistait à l'inauguration, ainsi que deux anciens de la "Easy Company", Al Mampre et Herb Suerth.

Article publié le 6 juin 2012 sur le site Nouvelobs.com : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... onale.html


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « L'actualité des plages du débarquement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités