Objets trouvés sur les plages du débarquement de Normandie

Les informations dans la presse locale, régionale ou nationale qui concernent les plages du débarquement, les débats en Normandie ou les personnes mises à l'honneur se trouvent ici !
Marc Laurenceau
Messages : 2701
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Objets trouvés sur les plages du débarquement de Normandie

Message non lu par Marc Laurenceau » 27 sept., 05:51

Image

Depuis l'âge de 8 ans, Paul Cherrier, étudiant en master d'Histoire à l'université de Caen, collectionne les objets et les traces du 6 juin 1944. « Cela a démarré avec mon grand-père, vétéran de la guerre, mais aussi mon père, qui cherchait des traces du débarquement sur la plage. Progressivement, je m'y suis mis », souligne Paul Cherrier.

Cela fait déjà une quinzaine d'années que Paul Cherrier arpente la plage entre Vers-Sur-Mer et Ouistreham. « Après des tempêtes, des vents violents, sans détecteur, je cherche des objets illustrant le quotidien des soldats anglais (blaireau, rasoir, dentifrice, lotion anti-gaz, gourde, chaussures, casque, etc.) et du matériel radio (morse, écouteurs). Je trouve aussi des munitions tirées ». Une fois, Paul Cherrier a trouvé une arme qu'il a remise au Juno Beach.

Les trouvailles sont nettoyées, entreposées, puis stockées. « Mais à force d'en engranger, j'en ai trop ». Depuis quelques mois, Paul Cherrier offre ces objets aux musées : musée de Colleville-Montgomery ; Big red one assault Museum à Colleville-Sur-Mer, dernièrement au musée Radar de Douvres-la-Délivrande. Il fait également des échanges, comme avec le musée de la Batterie de Merville. « J'ai envie de les faire partager au plus grand nombre de personnes, ne pas les garder que pour moi. Pour cela, je cède gratuitement ou j'échange (pour certains objets) avec les musées qui veulent mettre en valeur ces objets de fouille. Des musées qui ont de la place pour les exposer mais certainement pas pour les entreposer. »

Avec le temps qui passe, sa passion s'est modifiée. « Après avoir été deux ans en Allemagne, j'ai envie de comprendre l'état d'esprit, le monde des Allemands pendant cette période, mais aussi des Anglais et des Canadiens. » Actuellement Paul Cherrier est plus à la recherche de témoignages, d'écrits, de dessins que d'objets. Pour cela il rencontre des vétérans et espère que des personnes pourront l'aider dans cette recherche. « Ce que j'apprécie, c'est qu'on sort de chez soi pour rencontrer et partager, ce que je ne faisais pas avec les objets. »



Un article publié sur Ouest-France le mardi 25 septembre 2012 : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLoc ... Locale.Htm


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « L'actualité des plages du débarquement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité