Contrat de Destination Tourisme de Mémoire en Normandie

Les informations dans la presse locale, régionale ou nationale qui concernent les plages du débarquement, les débats en Normandie ou les personnes mises à l'honneur se trouvent ici !
Marc Laurenceau
Messages : 2684
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Contrat de Destination Tourisme de Mémoire en Normandie

Message non lu par Marc Laurenceau »

A l’occasion des assises territoriales du tourisme en Basse-Normandie, qui se tiennent ce jour au Musée des Beaux-Arts de Caen, Sylvia Pinel, Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie, Christian Mantei, Directeur Général de Atout France et une vingtaine de partenaires publics et privés ont signé un Contrat de Destination sur la thématique du tourisme de mémoire.

Pour Laurent Beauvais : « Je souhaite que nous puissions, avec tous les professionnels, conforter la filière du tourisme de mémoire en allant au-delà du grand évènement que sera le 70e Anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie, en juin 2014, amorcer un travail collaboratif afin de valoriser la destination Normandie auprès des visiteurs du monde entier et cela en lien avec la démarche d’inscription des Plages du Débarquement à l’UNESCO ».
Pour Sylvia Pinel : « Je souhaite encourager le tourisme de mémoire car c’est un tourisme porteur de sens et de valeurs, de cet idéal républicain que nous partageons tous. Il doit aussi contribuer au rapprochement des cultures et des peuples, et nous faire prendre conscience de l’importance de la paix et de la liberté. Pour cela, il est nécessaire de donner de la visibilité aux lieux de commémoration, de les rendre accessibles, de faciliter la mobilité des visiteurs d’un lieu à l’autre. La valorisation et la mise en tourisme des lieux de mémoire comporte plusieurs enjeux : un enjeu civique et pédagogique, celui de favoriser la transmission de ce patrimoine aux générations futures, mais aussi un enjeu culturel et touristique, par la préservation de ces vestiges comme témoins d’une époque tout en contribuant au dynamisme économique des territoires. »

Mémoire et Normandie : un lien unique
A l’instar de l’Alsace qui mise sur le tourisme d’affaires, du Tarn-et-Garonne sur le tourisme itinérant, des collectivités de la ligne de front occidentale sur le centenaire de la grande guerre, la Basse-Normandie a choisi de conforter la filière du tourisme de mémoire en signant ce contrat de destination. Deux autres contrats sont en cours d’élaboration, dans le Perche sur le séjour à la campagne et sur la ligne Grand-Ouest visant les clientèles britanniques notamment.
Pour la Basse-Normandie, le tourisme est une filière économique majeure avec un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros et 24 000 emplois salariés. Le tourisme de mémoire notamment figure en bonne place. La forte fréquentation des sites et musées de la Bataille de Normandie témoigne de la notoriété internationale des plages du Débarquement. Ils totalisent plus de 5 millions d’entrées chaque année.
Malgré tous ces atouts, la filière demeure fragile. Elle est constituée essentiellement de très petites entreprises, soumises aux aléas, confrontées à la crise économique et à une concurrence accrue entre les destinations en France et à l’étranger.

Se hisser au rang des destinations de premier plan
Ce Contrat de Destination Tourisme de mémoire en Normandie, impulsé par l’État, Atout France, le Comité Régional du Tourisme de Normandie et la Région Basse-Normandie se présente comme une véritable feuille de route pour faire de la Normandie une destination de mémoire de premier plan. Signé pour 5 ans, il fixe les objectifs à atteindre conjointement par les acteurs publics et privés.
Afin de continuer à faire vivre ce pan de notre histoire, il convient d’accompagner le passage d’une clientèle de « témoins » à une clientèle de « curieux » dans un contexte numérique renforcé.

Le Contrat de Destination Tourisme de Mémoire en Normandie s’articulera autour de trois volets :
- Le volet « marketing » incluant des actions de promotion et la dimension numérique.
- Le volet « structuration de l’offre » intégrant les actions liées à l’attractivité des contenus, la mise en réseau, la qualité des conditions d’accueil et de la chaîne de services et l’appui aux projets d’investissement.
- Le volet « intelligence économique » incluant l’observation et l’évaluation détaillée de l’impact des actions mises en œuvre.

Ce dispositif se déclinera en contrats de destination annuels, détaillant le programme d’actions et les moyens humains, techniques ou financiers affectés par chaque partenaire pour sa mise en œuvre.
Les enjeux
- Permettre à la Normandie d’être la destination internationale par excellence sur la Seconde Guerre mondiale.
- Développer la fréquentation des sites et les retombées économiques sur le territoire, au-delà de 2014.
- Accéder à une place de premier plan en Europe et dans le monde en tant que région porteuse des valeurs de paix, de réconciliation et de liberté.
L’ensemble de cette réflexion s’inscrit dans le cadre du projet d’inscription des Plages du Débarquement au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
L’échéance de 2014 doit permettre de donner un coup d’accélérateur aux démarches de qualification, de structuration et de professionnalisation de l’offre.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
Marc Laurenceau
Messages : 2684
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Contrat de Destination Tourisme de Mémoire en Normandie

Message non lu par Marc Laurenceau »

Cette initiative visant à développer économiquement la Normandie ne doit pas oublier que cette mémoire sur lequel ce contrat repose est fragile.

Je ne comprends pas pourquoi les associations du souvenir et de protection de l'histoire du débarquement et de la bataille de Normandie ne participent pas à ce contrat. Elles assurent la sauvegarde de la mémoire, donc du tourisme a posteriori. Sans protection de la mémoire, il n'y aura plus à terme de possibilité d'en tirer de bénéfices par le tourisme...

Le contrat compte trois volets (marketing, structuration de l'offre, intelligence économique) : quid de la protection de la mémoire ?

Ce quatrième volet devrait être ajouté pour éviter des éventuelles dérives. Nous connaissons le débat dédié aux éoliennes au large des plages du débarquement, la disparition progressive des vestiges du port artificiel d'Arromanches, nous avons vécu le projet "Secteur mythique du débarquement" qui omettait une partie des secteurs historiques concernés par le Jour-J...

Le tourisme de mémoire est une très bonne chose. Mais les efforts et investissements consentis sur le développement du tourisme ne doivent en aucun cas se faire au détriment de la mémoire. Et c'est là qu'interviennent les associations préservant l'espace historique de Normandie. Ce n'est certainement pas la volonté des initiateurs de ce contrat, mais la participation des associations du souvenir à ces débats permet de faire avancer tout le monde dans le bon sens.

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
alain2904

Re: Contrat de Destination Tourisme de Mémoire en Normandie

Message non lu par alain2904 »

Tu vois Marc, avant de lire ton deuxième post ,je me disais la même chose: Pourquoi ne pas inclure les associations?
C'est encore une histoire de gros sous et qui association, dit pas de benéfices.
Cordialement.
Doc


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « L'actualité des plages du débarquement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités