70e D-Day. Seul, dans le plus petit cimetière militaire du monde

Les informations dans la presse locale, régionale ou nationale qui concernent les plages du débarquement, les débats en Normandie ou les personnes mises à l'honneur se trouvent ici !
Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1608
Enregistré le : 03 sept., 23:00

70e D-Day. Seul, dans le plus petit cimetière militaire du monde

Message non lu par 325th GIR »

Source :http://www.ouest-france.fr/70e-d-day-se ... obinsource
Du 6 juin 2014

70e D-Day. Seul, dans le plus petit cimetière militaire du monde

http://www.ouest-france.fr/sites/defaul ... -monde.jpg

Jack AUGER.
Il s’appelle James Gerald Marshall-Cornwall. Il a 22 ans. Depuis soixante dix années il repose, seul, le long d’une petite route du Calvados. Pensons à lui aujourd’hui.

C’est un coin de champ, au pied des collines ourlées du Bessin, perdu au milieu de nulle part dans la campagne normande. À l’ouest, éclairé par le soleil couchant un petit bois, le bois de Mondant. Au nord, un trait plus clair sur l’horizon révèle la présence de la mer. Là-bas, le 20 juillet, sur la plage de Gold près d’Arromanches, le lieutenant Marshall - Cornwall a débarqué avec les chars de son bataillon. Des Churchill flambants neufs.

Patton lance « Cobra », Montgomery déclenche « Bluecoat »

Dix jours ! Il aura attendu dix jours avant de quitter la zone où Montgomery maintient les blindés à l’arrêt.Le vainqueur d’El-Alamein s’est enfin décidé à bouger. Il était temps. Par sa lenteur et ses choix tactiques, il horripile les Américains. Ces derniers ont même demandé à Churchill de l’exhorter à avancer.Patton a lancé Cobra le 25 juillet, Montgomery déclenche Bluecoat le 30 juillet.

Le lieutenant Cornwall est à la pointe du fer de lance

http://www.ouest-france.fr/sites/defaul ... onde_0.jpg

Les moteurs des Churchill rugissent et leurs chenilles cliquettent sur les chemins normands.Le lieutenant Marshall - Cornwall est à la pointe du fer de lance. A bord du char de tête, il commande la première unité à dévaler des hauteurs de Caumont-L’Éventé, dans le Calvados, pour se frotter aux Grenadiers de la 326e division allemande

Il organise la reddition de fantassins allemands

L’opposition est rude. Bluecoat commence de travers. Le bombardement aérien a été médiocre et le barrage d’artillerie moyen. Mais le lieutenant Marshall - Cornwall, en bon descendant de militaire, est efficace. Il progresse et atteint le bois de Mondant où les Allemands commencent à se rendre.Le chef de l’unité, s’extirpe de sa tourelle et saute dans le champ pour organiser la reddition et diriger les prisonniers vers l’arrière, vers les fantassins de la 15e division écossaise.

La balle d’un tireur embusqué

http://www.ouest-france.fr/sites/defaul ... onde_2.jpg

Ah l’Écosse ! Sa famille y a hérité d’une petite propriété léguée par un grand oncle, à condition d’ajouter le nom des Marshall, à celui des Cornwall. Mais James Gerald n’ira jamais plus à Londres, où il habite dans le très chic quartier de Chelsea, ou sur les terres rustiques de sa propriété des Highlands. La balle d’un tireur embusqué le foudroie. Il a tout juste 22 ans. Ses hommes, les Grenadier Guards creusent une sépulture sommaire et l’enterrent ici, dans un coin de champ, en bordure d’un virage, sur la petite route Caumont-Cahagnes.

Son père, le général, demande qu’il reste là

Plusieurs mois ont passé. Le ciel gris d’hiver a remplacé la belle lumière de l’été, lorsque le général écrivain Marshall-Cornwall, père de James Gerald, vient sur la tombe de son fils. Le propriétaire du verger l’accompagne. Il entend la supplique paternelle. Que le lieutenant repose ici ad vitam aeternam. Comme le veut la tradition chez les soldats de sa gracieuse majesté. Ensevelir le héros pour l’éternité, au plus près du lieu de son dernier combat.

Ayons une pensée pour lui

http://www.ouest-france.fr/sites/defaul ... onde_1.jpg

70 ans plus tard, le lieutenant est toujours là. Sans doute dans le plus petit cimetière militaire du monde. Une seule tombe, répertoriée, entretenue, par la très officielle « Commonwealth War Grave Commission », et un petit mémorial offert par la famille, sous les frondaisons de beaux arbres. Ils rappellent la mémoire de ce jeune homme de 22 ans, l’une des 5 114 victimes de l’opération « Bluecoat », l’une des 209 672 victimes militaires alliées (1) de la bataille de Normandie. Ayons une pensée pour lui en ce jour de commémoration et pour tous ceux qui ont donné leur vie pour la libération de l’Europe, asservie par la dictature nazie.

(1) 36 976 tués, 19 221 disparus et 153 475 blessés (source « Normandy 44 », Michael Tamelander et Niklas Zetterling).


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.
Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1608
Enregistré le : 03 sept., 23:00

Re: 70e D-Day. Seul, dans le plus petit cimetière militaire du monde

Message non lu par 325th GIR »

http://www.ouest-france.fr/sites/defaul ... onde_3.jpg

Pour aller sur la tombe du Lt Cornwall, en partant de Caumont-L’Éventé prendre la route de Cahagnes, c’est à 1km sur la droite. L’accès, dans un virage, mérite de la prudence et une grande attention. En partant de Cahagnes, prendre la direction de Caumont et parcourir environ 3km. Le mémorial est sur la gauche.


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « L'actualité des plages du débarquement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités