Soldats juifs dans l'armée allemande

Quels sont les enjeux idéologiques et la place de la Bataille de Normandie dans une stratégie militaire et géopolitique de plus grande envergure ? Cette section vise à proposer des éléments de réponse.
Invité

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par Invité » 31 août, 17:20

Salut, je viens a vous avec une question originale :

Que faut-il penser des 150.000 juifs qui ont servi dans l'armée allemande durant la 2ème guerre mondiale?



Invité

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par Invité » 31 août, 17:37

Salut ungern!
Je ne savais pas qu'il y avait 150.000 juifs dans l'armée allemande, mais par ailleurs j'ai vu qu'une certaine division "handschar" à été crée en fevrier 1943 qui étaient constitués de soldats étrangers (croates,musulmans...).


A++, pierrot!



mcouioui
Messages : 27
Enregistré le : 24 août, 23:00

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par mcouioui » 31 août, 17:43

Je pense que le sujet n'est pas simple et que je vais encore me faire des copains Image alors voici l'article que j'avais écris sur le sujet sur un autre forum...

Image
Regardez bien cette photo, regardez bien ce personnage dans les yeux, il s?appelle Werner, il est pour la propagande nazi de 1939 l'archétype de l'Aryen de race pure, menton ciselé, pommettes hautes, yeux bleus, etc. Ce visage va faire le tour de l?Allemagne en 1939 car sa photo va être utilisée pour une affiche de recrutement de l'armée allemande sous le titre pompeux de : "le Soldat allemand Idéal" Elle sera aussi utilisée des années plus tard pour la couverture d?un livre, Le seul problème, c'est le nom de famille de Werner, il s?appelle Goldberg, Werner Goldberg, "le Soldat allemand Idéal" était juif aux yeux des autorités d'alors, mais grâce à cette photo, grâce à cet uniforme, un jour Werner sauvera son père des griffes de la Gestapo, des griffes de la mort?

Et oui vous ne rêvez pas, en effet, Werner était bien juif aux yeux des autorités, comment ? Juif ? Ce n?est pas possible ?! Et bien si ! Se sont les lois raciales confuses de Nuremberg en 1935 qui vont-elles mêmes permettre d'incorporer des hommes issus de mariages mixes aryen-juifs dans l'Armée allemande, les Nazis les appelaient "Mischling", (métis), mon grand-père, tout comme Werner était l?un d?eux, il s?appelait Alex Westermann lui c'est sa mètre qui était juive, Werner, Alex, ça en fait deux ! Et après ? Après, il y a les autres, les dizaines de milliers d?autres?

D'après les historiens, jusqu'à 150 000 hommes d'origine juive auraient servi dans l'Armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.
Des dizaines de milliers de ces hommes étaient officiers ou sous officiers. 2 000 de ces hommes furent déclarés Aryen selon un décret signé par Adolf Hitler lui-même et d'autres officiers nazis de haut rang.

Le secrétaire personnel du Maréchal Goering aurait été l?un d?entre eux, le jour où la gestapo venue pour l?arrêter, Goering aurait déclaré, « je suis le Feld Maréchal de l?air, Hermann Goering, c?est moi qui décide ici qui est juif et qui ne l?est pas, messieurs, je décide que mon secrétaire n?est pas juif, mais je pourrais très bien décider que vous, vous l?êtes » ce qui eu pour effet immédiat on s?en doute, de faire tourner talons à la Gestapo, cette épisode, n?enlève, certes rien au fait que Goering était un criminel de guerre comme les autres, mais l?anecdote a le mérite de nous plonger, comme l?implication de ces « juif d?Hitler » dans le régime Nazi et ses horreurs, dans le tréfonds de l?âme humaine et les méandres de la psychologie humaine.

Comment en effet, pour le cas Goering par exemple, peut-on participer à l?extermination de million pour leur « différence » et en sauver un malgré la « sienne » et comment nous lecteurs passionnés d?Histoire ou historiens amateurs, que nous sommes tous ici, pourrions nous passer à coté, d?un cas comme de 150 000, sans nous arrêter et nous interroger face à de telles révélations et les bouleversements qu?elles déclenchent au plus profond de nos êtres, bousculant bien des certitudes?
Comment tout ceci est parvenu jusqu?à nous et comment une telle chape de plomb a pu se lever ?



mcouioui
Messages : 27
Enregistré le : 24 août, 23:00

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par mcouioui » 31 août, 17:46

Tout va commencer grâce aux recherches et à l?implication d?un homme, ancien étudiant de Yale et de Cambridge, Bryan Mark Rigg aujourd?hui professeur d?histoire à l?Université militaire des Etats-Unis, qui servi par la suite comme volontaire dans l?armée israélienne et comme officier dans les Marines aux états unis.

Bryan Mark Rigg, avait vingt et un ans, le jour où alors qu?étudiant à l?université de Yale aux Etats-Unis, il décida d?abandonner sa ville natale du Texas, ses études et ses examens, pour se rendre en Allemagne et se pencher sur les origines de sa famille sentant au plus profond de son être, des non dits et un besoin que nous ressentons tous un jour, ce besoin de savoir nous nous venons, pour mieux comprendre qui nous sommes et où nous allons...

Il se rendit alors en 1992 dans la petite ville d?Allemagne où avait vécu son arrière-grand-père et demanda à quelqu?un parmi les anciens de l?endroit, s?il connaissait l?histoire de la famille Rigg, cette personne n?ayant pas de réponse, le dirigea alors tout naturellement vers les archives de l?église locale, où toutes les naissances étaient enregistrées, et là, surprise, effectivement, dans l?un de ces registres était inscrit que l?arrière-grand-mère Rigg était juive. Comme aucune trace de conversion n?apparaissait, Bryan se rendit compte alors que quand sa famille avait émigré aux Etats-Unis en 1863, elle avait passé sous silence ses origines juives et s?était présentés, comme une famille chrétienne allemande pour expliquer et justifier son immigration...
Bryan savait qu?il avait encore de la famille en Allemagne, mais comment la retrouver ?

Ce n?est qu?après de nombreuses recherches, qu?il réussit à localiser deux personnes portant son nom, toutes deux d?origine juive, descendants de sa famille et qui avaient servi dans la Wehrmacht...
Ceci renforça Bryan dans son sentiment qu?il lui fallait dévoiler ce « secret », creuser le sujet et en parler, oui, Mais comment? Comment parler de l?énorme, comme faire passer cette information ? Il y avait des soldats d?origines juives dans les armées du Reich?

Tout va alors se bousculer avec un de ces « hasard » dont la vie est faite, se trouvant alors à Berlin, il va avoir une conversation avec un homme, d?apparence sympathique et cultivée.
Ce dernier, à la grande surprise de Bryan, au coure de leur conversation va lui révéler qu?il est juif, et qu?il a servi dans l?armée allemande durant la guerre : « Je n?étais pas le seul soldat juif, lui affirma-t-il, mais le sujet reste tabou, personne ne s?y intéresse, mais si vous savez vous y appliquer, vous arriverez aux personnes concernées et aux documents qui en parlent. » Sur ces bonnes paroles, notre homme s?en alla.
De telles révélations laissèrent, on s?en doute, Bryan pantois, mais il réalisa très vite, qu?il tenait là, le sujet de sa thèse historique.

Bryan va alors parcourir l?Allemagne de part en part à bicyclette, avalant quelquefois des centaines de kilomètres par jour, pendant des mois, il se nourrit alors de gâteaux secs bon marché, il dort dans un sac de couchage, dans des gares désaffectées, il poursuit son périple, sa quête, son saint Graal, en Suède, au Canada, en Turquie, en Israël, le tout pendant six longues années, armé de son ordinateur portable, de son caméscope, de son appareil photo et de son vélo.

Bryan va interviewer de nombreuses personnes, une partie d?entre elles ayant même prit part à la vie politique du pays après la guerre, tel que l?ancien chancelier allemand Helmut Schmidt (dont certains ancêtres étaient juifs).

Bryan ne parviendra pas à attirer la confiance de tous, certain devant l?énormité de sa démarche, refusèrent tout bonnement de livrer leur secret, mais une bonne partie accepta de parler, « Ils ne savent pas quelle est leur place, et jusqu?à présent ils n?avaient pas où s?exprimer). Personne ne veut les adopter... » Écrira d?eux Bryan.

Ses conclusions vont paraîtrent durant l?été 2000, sous le titre : « Les soldats juifs de Hitler, l?histoire inédite des lois racistes nazies, et des soldats d?origine juive dans les lignes de l?armée allemande ». Il a effectué pour ce faire, quatre cents interviews d?anciens soldats, il a cinq cents heures de témoignages filmés, trois mille photos et trente mille pages de souvenirs de soldats et d?officiers de l?armée allemande.
Les conclusions de Bryan sont sensationnelles : 150.000 soldats et officiers d?origine juive ont servi dans les armées d?Hitler, son livre est traduit en français trois ans plus tard aux éditions de Fallois, sous le titre : « La tragédie des soldats juifs d?Hitler ».

Alors comment expliquer tout ceci, comment autant de « juifs » ont t?ils pus passer au travers des mailles du filet tendu par le régime nazi et son odieuse répression, alors que tant de leurs « coreligionnaires » étaient exterminés ?
Il y a plusieurs facteurs à tout ceci, au premier des quels, l?intensité de l?assimilation en Allemagne dans les années qui ont précédé la guerre, avec entre 1901 et 1929, 36.000 cas de mariages mixtes, à l?arrivée d?Hitler au pouvoir nombreux étaient les engagés militaires d?origines juives dans l?armée allemande et il ne put jamais effectuer une épuration de ses troupes, ce malgré les lois raciales de 1935, distinguant les Mischling de premier niveau (50% de sang juif) et ceux du second niveau.
Nombreux sont ceux qui sont restés tranquillement à servir l?armée comme mon grand-père, certains ont même atteint les plus hauts postes au sein des diverses forces armées, accédant aux plus hautes récompenses et distinctions, bien que bon nombre de vétérans aient fait par à Bryan, je site « que leurs supérieurs n?étaient pas enthousiastes, lorsqu?il fallait proposer un Mischling à recevoir une quelconque décoration »...



mcouioui
Messages : 27
Enregistré le : 24 août, 23:00

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par mcouioui » 31 août, 17:49

Quelques exemples marquants tout de fois :

Un officier de la Wermacht, Robert Borhard, reçu l?une des plus hautes décorations, suite à ses initiatives salvatrices sur le front russe en 1941, il fut fait prisonnier par les Anglais lors des combats d?El Alamein , mais en 1944, du fait qu?il était juif, les autorités anglaises lui permirent de se rendre en Angleterre pour retrouver son père juif qui avait fuit le régime nazi.
En 1946, il retourna en Allemagne, non sans avoir déclaré au part avant à son père « qu?il fallait bien que l?on se dévoue pour permettre la reconstruction de « notre » pays »...
En 1983, peu de temps avant sa mort, Borhard a déclara face à des élèves allemands : « De nombreux demi-Juifs qui ont fait la guerre du côté allemand durant la Seconde Guerre mondiale ont pensé qu?ils devaient défendre leur patrie avec courage. »

Le colonel Walter Hollander, dont la mère était juive, a reçu personnellement de la main du Führer une attestation d?aryanisation, de nombreuses autres attestations de cet ordre, signées de la main du Führer, ont été attribuées à des dizaines d?officiers supérieurs d?ascendance juive.

L?amiral Bernard Rog, était d?origine juive, Il avait entre autre trouvait dans les papiers de bord, d?un navire anglais capturé, le plan secret des forces alliées concernant l?Extrême-Orient, Il transmis ces documents aux Japonais, qui le remercièrent en lui attribuant une épée de samouraï, haute distinction nippone.

Il y a eu aux moins un aumonier juif dans l'AK sous les ordres de Rommel, voir le reportage passé il y a peu sur Rommel sur Arte, qui dit qui dit berger, dit brebis?

Dans les cas les plus empreint d?infamie, je citerai aussi le cas de Reinhard Heydrich, surnommé « le bourreau de l?Europe », qui était d?origine juive.

C?est le côté ahurissant de tout ceci qui nous interpelle ici, encore une fois, comment alors que tout le système Nazi s?acharnait avec une cruauté inimaginable, à détruire méthodiquement toute trace du peuple juif de la surface de la terre, des dizaines de milliers de soldats, qui étaient en fait eux-mêmes Juifs, purent-ils servir militairement et humainement un tel régime ???

Le coté le plus dramatique qui émane du livre de Bryan, c?est le désarroi le plus complet dans lequel se sont trouvés plongés ces gens, avant, pendant et après guerre, en effet, après un siècle d?une assimilation galopante, alors que des centaines de milliers de descendants juifs peuplaient l?Allemagne, ils pensaient tout naturellement être totalement et définitivement assimilés à la société et la culture allemande, c?est alors que les nazis arrivent au pouvoir et qu?ils se voient bien vite mis au ban de la société, qui les considère maintenant comme des citoyens de seconde zone, des sous hommes, pour finalement les jetés dans les camps de concentration, même s?ils avaient pu pendant un temps servir dans l?armée et espérer à ce compte avoir la vie sauve.

Puis, après la guerre, les survivants ne réussirent pas à réintégrer une place parmi les hommes : les uns les rejetaient du fait de leur passé nazi, les autres, parce que somme toute, de « véritables » Allemands, ils n?étaient pas, beaucoup ont fini leurs jours en Israël, beaucoup se sont battu dans la Haganah après la guerre, encore une question qui moi me laisse bouche bée, comment peut-on combattre pour l?état juif après avoir combattu pour « l?état » anti-juif ? Et en même temps de me dire face à de telles expériences de vie, quelle aventure humaine incroyable?

Une grande partie d?entre eux ont tout fait pendant la guerre pour être considérés comme des aryens à part entière, alors que pour avoir« l?honneur » de combattre pour la défense et la « grandeur » du Reich, il leur fallait généralement faire la demande et obtenir l?autorisation personnelle du Führer, de nombreux certificats d?aryanité ont été délivrés alors, ce qui leur permettait de continuer à servir dans l?armée, de sauver leurs parents ou leurs conjoints des camps et de la mort, les candidats à ces certificats devaient ajouter à leurs demandes pour être autorisés à verser leur sang pour la cause des nazis, des photos permettant de vérifier à quel point leur apparence était proche d?une aryanité de pure souche.

Bryan, prouve que des milliers de soldats ont présenté ce genre de demandes afin de pouvoir continuer à servir l?armée et qu?Hitler, qui était celui qui devait donner son accord, contresigna lui-même de nombreuses requêtes, d?après Bryan, les chercheurs pensent qu?Hitler lui-même avait des racines juives et qu?Il craignait que son père soit juif, ce qui n?a jamais été vérifié, je tiens à le souligner ici, mais cette supputation, voir cette pure spéculation, est une des raisons, que les historiens avancent pour expliquer le fait que le sujet des Mischling ait autant concernait Hitler et qu?il est signé autant de certificats d?aryanité de sa main et ceux jusque dans les derniers jours de la guerre à la grande surprise de son entourage et des historiens.

La guerre s?allongeant, les politiciens nazis décidèrent quant à eux de renforcer l?application des lois concernant les Mischling 1 et il fut alors de plus en plus difficile d?échapper au triste sort qui attendait ceux que les nazis considéraient comme des sous hommes.

En 1940, un décret fut rendu public, je site un passage de ce décret : « les soldats dont deux grands-parents étaient juifs devaient quitter l?armée », dés lors il fallait faire appliquer cette mesure, mais bien souvent et dans de très nombreux cas cette décision ne fut pas suivie par les officiers qui avaient ces hommes sous leurs ordres, se refusant, je cite : »à sacrifier leur frère d?arme (encore une aventure humaine) ».

En revanche, vers la fin de la guerre, ces cas furent étudiés avec plus de sévérité par les autorités Nazies, en 1943, il fut décidé que les demi-Juifs ne pourraient plus servir dans l?armée, nombreux parmi eux furent déchu de leurs grades et renvoyés de l?armée, les nazis n?eurent de cesse de leur faire quitter simplement l?armée et ceux malgré la relative protection que leur offrait leur camarade de combat, on peut d?ailleurs se demander s?il ne fut pas promis à ceux si et ce afin de pouvoir faire appliquer ces mesures face aux réticences, qu?aucun mal ne leur serait fait, jusqu?à ce qu?ils décident que ces pauvres pouvaient eux aussi se voir appliquer la « solution finale », beaucoup furent abattus, et d?autres expédiés dans les camps de concentration.

En 1944, les responsables du personnel de la Wehrmacht avaient préparé un rapport secret sur une liste de soixante-dix-sept généraux et officiers de hauts rangs d?origine juive ou mariés à un conjoint juif, tous avaient obtenu un certificat d?aryanité signé de la main d?Hitler, Bryan conclut, je site : « On aurait pu ajouter à cette liste encore soixante noms de généraux et de hauts gradés de la Wehrmacht, des armées de l?air et de la marine, sans oublier deux Feld-maréchaux... »

Une autre question se pose, que savaient ces soldats de la Shoah ? D?après ce qui a été dit à Bryan, ces gens n?étaient pas au courant de manière « claire » de ce qui se passait dans les camps de concentration, alors qu?ils faisaient eux-mêmes partie de la machine d?extermination nazie, et que des dizaines, voire des centaines de membres de leurs familles étaient à cette époque exterminés dans les camps, vérité ou mensonge ? On se doit de s?interroger? Pour ma part, je pense par expérience que bon nombre d?Allemands savaient que de telles atrocités étaient commises sous leurs yeux et à plus forte raison ceux qui étaient dans le système, j?ai toujours entendu dire que mon grand-père avait eu le « choix » entre rester dans l?armée, ou voir sa famille exterminée, ce qui implique une connaissance et une autre question (encore une) jusqu?où peut-on aller, pour sauver les siens ? Maintenant, mon grand-père ayant disparut avant la naissance de ma mère, soit fin 42, est-ce que l?on me dit tout ça avec le recul de l?histoire ou est-ce une réalité d?époque, je ne le saurais jamais, ma grand-mère me disait aussi toujours, qu?il emmenait les convois de résistants au Mont Valérien et qu?il arrivait en tant que sous officier à faire sauter au moins une personne de son camion à chaque voyage, là encore, ça implique une connaissance du sort réservé à ces malheureux et là aussi engendre une nouvelle interrogation, est-ce la réalité ? Ou une fable pour laver la mémoire d?un homme pris dans la tourmente de l?Histoire, aux yeux d?un enfant cherchant son chemin parmi les hommes ?

Le travail de Bryan était à peine de sorti des presses, que déjà des tentatives de déformation de ses recherches eurent lieu, instiguées par bon nombre d?historiens révisionnistes, je tiens ici à dire haut et fort, ce n?est pas ça le travaille d?historien, les nazis ont bien exterminé des millions d?êtres humains et ce n?est pas 150 000 juifs dans les rangs de leurs armées qui y changera quoi que ce soit à ce fait odieux (Aujourd?hui, on estime leur nombre entre 120 000 et 160 000), je préfère mettre tout de suite en garde ceux qui voudraient déformer mes propos, car j?ai déjà eu à faire au même type ou tentatives de détournement, lors d?un article sur les soldats noirs dans les armées de la confédération américaine lors de la guerre civile.

Ceux qui sont bien entendu intéressés par de tel détournement, sont les historiens qui tentent de refuser l?existence de la Shoah ou d?en diminuer l?importance et qui voient dans le travail de Bryan du pain béni et une faille dans la quelle s?engouffrer pour détourner l?Histoire, ces « chercheurs » utilisent divers détails du livre de Bryan, pour en faire des gros plans trompeurs et mensongers, par exemple, ils parlent de « soldats juifs » comme si ces soldats avaient eu une étoile de David à la place de l?aigle à croix gammée sur leurs uniformes vert de gris, voire de « troupes juives d?Hitler » carrément, alors que Bryan ne parle que d?individus d?origine juive, la plupart de ces anciens de la Wehrmacht ont d?ailleurs témoigné que lorsqu?ils s?étaient engagés dans l?armée, ils ne se sentaient pas juifs ou qu?ils voulaient juste prouver par leurs actes de bravoure, que la théorie nazie sur la supériorité des races était fausse, que leurs origines juives ne les empêchaient pas d?être de bons patriotes allemands et des soldats exceptionnels...

L?histoire des soldats Juifs d?Hitler demeure au rang des pages occultées de la seconde guerre mondiale, mais grâce à un ouvrage comme celui de Bryan Rigg, agrémenté par de nombreux documents et divers témoignages inédits, le voile se lève sur cet épisode douloureux de notre histoire commune, celle de l?humanité et plus particulièrement de la seconde guerre mondiale, il retrace l?histoire de ces nombreux Allemands d?ascendance juive, qui, à des degrés divers, ont rejoint l?armée allemande pour combattre ou pour servir les idéaux et intérêts d?Hitler.

Au fil des pages de ce livre, qui est malheureusement un peu partout en rupture de stock, ont comprend que ces hommes ont délibérément choisit de servir ceux qui se sont avéré les ennemis de leur peuple, dans l?espoir de protéger leur famille mais aussi simplement, par patriotisme, ou encore parce que leur appartenance au peuple allemand passait avant leur judaïsme.

Avec ce livre, on accède donc comme je l?ai dit plus haut à l?un des aspects insoupçonnés du régime nazi, et on reste aussi surpris de l?attitude tant humaine dans la tourmente, de certains Allemands envers leurs infortunés compatriotes d?origine juive.

Je ne saurais que trop vous conseiller ce livre, si vous le trouvez et j?espère encore une fois avoir créé en vous par ces quelques lignes, un sentiment, quel qu?il soit, mais un sentiment?

Image

Sources :

« La tragédie des soldats juifs d?Hitler » de Bryan M.Rigg » édition Fallois Paris 2003.

Voir aussi du même auteur, « Sauvé du Reich. Comment un soldat d'Hitler sauva le Rebbe des Loubavitch » édition Fallois Paris 2004.

Je vous conseil aussi l?excellent article passé dans le numéro 52 des news du journal Kountrass sous le titre « Les soldats d?origine juive d?Hitler » (Chevat 5764 / février 2004) Dont je me suis très largement inspiré pour mettre en forme l?article que je vous présente aujourd?hui?



Piat
Messages : 669
Enregistré le : 03 oct., 23:00

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par Piat » 31 août, 18:21

je l'ais et bien apprécié sa lecture , Mcouicoui , j'en profite pour te taper sur les doigts , Riggs parle d'eux en fonction du dégré d'origine juive demi -juif ( pére ou mére juive ) quart de juif ( un grand parents juif ) , ... , dégré qui avait une importance pour les nazis, preuve de la débilité de leurs idéologie .



mcouioui
Messages : 27
Enregistré le : 24 août, 23:00

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par mcouioui » 31 août, 18:37

C'est pour ça que je parle de mischling Image, mais visiblement il n'y avait pas que des Mischling, mon grand père n'était pas Mischling, l'aumônier juif dans l'AK, non plus, ceci dit tout ceci est une goûte d'eau dans l'océan face au 8 millions au moins de soldats allemands.
Et puis pour les Mischling comme je l'ai déjà dit, je n'aime pas ce mot d'une part car il est synonyme de haine et de dédain, un peu comme on lache nègro et puis parce que qui sommes pour expliquer à tous ceux qui « Mischling » ont été assassinés comme juif par les nazis ou à ceux qui étaient vraiment juif mais s'en étaient écartés pour des raisons divers, vous ne l?étiez pas, juif, juste des moitiés, des demis?



Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par Yuri67 » 31 août, 18:40

je suis le Feld Maréchal de l?air, Hermann Goering, c?est moi qui décide ici qui est juif et qui ne l?est pas, messieurs, je décide que mon secrétaire n?est pas juif, mais je pourrais très bien décider que vous, vous l?êtes
:D :D :D
En meme temps Goering était pas le plus credible, surtout vers la fin (1945) ou il etait carrement ridicule ...

J'ai pas tout lu, mais j'ai du mal a comprendre la motivation de ces 150.000 juifs. Certes, il ne connaissait pas tous l'existence des camps, etc .. mais quand meme, on peux pas dire que l'ideologie et les buts de Hitler etait flou.



Invité

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par Invité » 31 août, 18:52

mcouioui,
Remarquable exposé! hat's off!
Que c'est bon un topic clair, précis, intelligent, argumenté avec un soucis de précision historique le plus impartial possible (du moins c'est l'impression qu s'en dégage) et... écrit dans la langue de Molière!!









3rd squad, 3rd platoon, Dog Cy, 505 PIR - 82nd Airborne Living History
http://www.d505pir.com/d505intro.htm



mcouioui
Messages : 27
Enregistré le : 24 août, 23:00

Soldats juifs dans l'armée allemande

Message non lu par mcouioui » 31 août, 19:14

Je n'ai aucun mérite, j'ai beaucoup lu, je me suis inspiré de ce livre et des articles parus dessus, pour en parler avec mon coeur et mon âme tant ce sujet me touche personnellement et puis parce que le traitement des minorités dans l'histoire me touche aussi et que les métissages et l'humanité, font parties des plus belles choses qu'il soit...
Pour la maîtrise du français j'aime le bon mot et les belles phrases, même si l'orthographe me pose parfois de grands problèmes Image
J'ai aussi écrit un article qui me touche tout autant que celui si, sur les soldats noirs de la confédération, si ça branche quelqu'un Image Image



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Idéologies, stratégies militaires et géopolitiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité