Des SEALs en Normandie ??

Ce forum s'intéresse plus particulièrement aux unités américaines déployées pendant la Bataille de Normandie.
sony
Messages : 7
Enregistré le : 14 mars, 00:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par sony »

Bonjour à Tous !!

Voilà: il me semble avoir lu quelque part que les ancêtres des SEALs (commando de la marine américaine) auraient participé à la bataille de Normandie. Je veux dire qu'ils auraient "dégagé" les plages normandes des mines, obstacles,.. la nuit bien sur. Je suis sûr qu'ils ont été déployés dans le Pacifique mais en normandie quand je l'ai lu ça m'a surpris, c'est pour ça que je veux avoir votre avis.


ben73
Messages : 213
Enregistré le : 06 juil., 23:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par ben73 »

salut sony
quel etait le nom de l'unite avant de s'appeler seals ?c plus simple pour faire qlq recherches
a+


jean-claude
Messages : 482
Enregistré le : 08 sept., 23:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par jean-claude »

Des raid commando on biens eu lieu sur les plages normandes , et ce dès 1943 .
Le 6 juin 44 il y a deux opérations commando aéroportées américaine sur le cotentin près de St Lô , à 0H11 l'opération Titanic dirigée par le Lt Noël Poole et l'opération Poulet commandée par le Cpt Harry Fowles , ce sont des opérations de désinformation en complément des largages des "poupées" .
Sur les plages britaniques , il y a aussi un commando équipé de deux sousmarins de poche qui guiderons les embarquations britaniques jusqu'aux plages .
Ce sont le X23 du Lt de vaisseau G. Honour et le X20 du Lt K.R. Hudspeth .
A 4H30 un commando américain de quatres hommes débarque sur l'ile St Marcouf pour y éclairer un débarquement .
Il y a probablement eu un équivalent américain aux sous marins anglais , mais celà a du être un échec , vu qu'a Utah ils ont loupé leur point de débarquement de deux kilomètres et qu'a Omaha ce fut la désorganisation la plus complète .


hilarion
Messages : 78
Enregistré le : 27 oct., 23:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par hilarion »

[quote="ben73"]salut sony
quel etait le nom de l'unite avant de s'appeler seals ?c plus simple pour faire qlq recherches
a+[/quote]
Ce sont les Naval Combat Demolition Units Voir le livre Jour J à l'aube de Johnatan Gawne chez histoire et collection page 126 et suivantes


Bugs
Messages : 13
Enregistré le : 02 oct., 23:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par Bugs »

[quote="jean-claude"]Des raid commando on biens eu lieu sur les plages normandes , et ce dès 1943 .
Le 6 juin 44 il y a deux opérations commando aéroportées américaine sur le cotentin près de St Lô , à 0H11 l'opération Titanic dirigée par le Lt Noël Poole et l'opération Poulet commandée par le Cpt Harry Fowles , ce sont des opérations de désinformation en complément des largages des "poupées" .
Sur les plages britaniques , il y a aussi un commando équipé de deux sousmarins de poche qui guiderons les embarquations britaniques jusqu'aux plages .
Ce sont le X23 du Lt de vaisseau G. Honour et le X20 du Lt K.R. Hudspeth .
A 4H30 un commando américain de quatres hommes débarque sur l'ile St Marcouf pour y éclairer un débarquement .
Il y a probablement eu un équivalent américain aux sous marins anglais , mais celà a du être un échec , vu qu'a Utah ils ont loupé leur point de débarquement de deux kilomètres et qu'a Omaha ce fut la désorganisation la plus complète .[/quote]
Jean-claude,

Pourriez-vous me donner des informations complémentaires sur les opérations Titanic & Poulet ? Dates et heures, nationalité, nbre, lieux...
D'avance merci


Filthy
Messages : 51
Enregistré le : 26 avr., 23:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par Filthy »

Il ne s?appelais pas encore les Seals mais UDT

L?appellation Seals viens de la guerre du Vietnam en 1962 par le président Kennedy


http://www.navyfrogmen.com/WWII%20UDT.html
http://www.navyseals.com/navy-seal-history?page=0%2C1


sony
Messages : 7
Enregistré le : 14 mars, 00:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par sony »

Merci pour ces renseignements Image


jean-claude
Messages : 482
Enregistré le : 08 sept., 23:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par jean-claude »

[quote="Bugs"]
Jean-claude,

Pourriez-vous me donner des informations complémentaires sur les opérations Titanic & Poulet ? Dates et heures, nationalité, nbre, lieux...
D'avance merci[/quote]
[quote="Marine Corps Moms"]At eleven minutes after midnight on June 6, 1944, British Lieutenant Noel Poole jumped from a Stirling plane flying over the Cherbourg peninsula, the first of nearly 175,000 British, Canadian, and American forces to enter Normandy by air or by sea. A few hours later, people all over America listened, transfixed, to their radios as an announcer proclaimed, ?Supreme Headquarters, Allied Expeditionary Force has just announced that the invasion has begun. Repeat, D-Day has come.? In Britain, the announcement was just as terse; ?Under the command of General Eisenhower, Allied naval forces supported by strong air forces began landing Allied armies this morning on the coast of France.? These messages were confirmation of what had been widely surmised ? an immense invasion of the European continent from Britain had begun. By that evening, three airborne divisions of the allied air forces had joined the battle, bombed relentlessly in preparation for ground assault forces and provided protection for over 5,000 boats and ships (from small landing crafts to large battleships) in the English Channel. That armada provided essential cover for the allied troops who fought their way across the beaches of the Normandy coast.
[/quote]
Donc d'après les américains , le Lieutenant Noel Poole serait anglais , SAS ???
et d'après la source ci dessous , poulet aurait été le surnom du capitaine Fowles .

Voir aussi là
http://www.6juin1944.com/en_journee.html


jean-claude
Messages : 482
Enregistré le : 08 sept., 23:00

Des SEALs en Normandie ??

Message non lu par jean-claude »

D'autre part ,
[quote="Para de la France Libre"]D.DAY EN BRETAGNE

Début juin, le 4ème SAS du commandant Bourgoin apprend enfin le but de la mission qui lui est confié dans le cadre d?Overlord. Les parachutistes français doivent être larguer en Bretagne afin d?empêcher coûte que coûte que les 150.000 Allemands qui y sont stationnés rejoignent la Normandie. Les parachutistes doivent couper les voies de communication, harceler l?ennemi et retarder l?acheminement de renforts vers la tête de pont. Dans ce but, des équipes de reconnaissance doivent établir des bases sûres, Samwest dans les Côtes-du-Nord et Dingson dans le Morbihan, préparer un terrain de parachutage susceptible de recueillir des éléments de renfort à partir de J+3, étudier les forces de l?ennemi dans le secteur et prendre contact avec la résistance. Dans la nuit du 7 au 8 juin, dix-huit équipes de sabotage, mission Cooney-Parties, doivent être disséminées sur le Morbihan, les Côtes-du-Nord et l?Ille-et-Vilaine afin d?effectuer des missions de harcèlement et d?interdiction.

Le JOUR J

Le 5 juin 1944 à 22h00, deux avions Stirling décollent de l?aérodrome de Fairford (Angleterre) avec à leur bord les trente-cinq parachutistes français des quatre sticks précurseurs. Vers 00h45, les équipes Marienne et Déplante sont larguées entre Plumelec et Guéhenno. Le stick Marienne tombe à deux kilomètres de l?endroit prévu et à proximité d?un observatoire allemand, le moulin de Plumelec, qui donne aussitôt l?alerte.
Alors que le Lt Pierre Marienne parvient à décrocher avec trois hommes et le capitaine Hunter-Hue (SOE), le Cpl/C Bouétard et les trois radios doivent engager le combat. Rapidement Emile Bouétard est grièvement blessé. Après une demi-heure, les trois radios sont à court de munitions et sont faits prisonniers. Un cosaque s?approche et achève Emile Bouétard d?une balle dans la tête. Il est 1h30 le 6 juin 1944. Le Sgt Jourdan, Etrich et Sauvé seront interrogés par la Gestapo puis conduits a Chartres avant d?être dirigés en train vers l?Allemagne. Au cours du transfert, les deux premiers parviendront à s?évader alors que Maurice Sauvé, malade, sera contraint de rester dans le convoi.Pour sa part, le stick du Lt Henri Déplante tombe à une dizaine de kilomètres de la DZ et se regroupe rapidement. Le lendemain, après un contact avec des maquisards de la compagnie de Plumelec, les deux sticks précurseurs sont réunis et dirigés vers le maquis de Saint-Marcel. Aussitôt, les deux officiers SAS décident d?y installer la base Dingson qui doit recevoir les éléments du bataillon.


Dans les Côtes-du-Nord, les lieutenants Botella et Deschamps regroupent leurs hommes près de Locarn puis prennent la direction de la forêt de Duault. A l?aube, ils installent la base Samwest et prennent contact avec deux patriotes du maquis Tito. La situation se présente bien et dans la nuit du 9 au 10 juin, le capitaine Leblond et une quarantaine d?hommes sont parachutés en renforts.

Parallèlement, des sticks du 3ème SAS sont parachutés dans le Finistère, en Poitou-Charentes, dans le Centre, le Limousin, le Rhône, la Bourgogne et le Jura où ils harcèlent les convois ennemis. Malgré des pertes importantes et de lourds sacrifices, les missions sont remplies et les S.A.S. français sont pour beaucoup dans la réussite des opérations de libération de la France. D?autres missions les attendent dans les Ardennes et la Hollande. Les Parachutistes SAS de la France Libre, l?unité française la plus décorée de la seconde guerre mondiale, terminent la guerre aux portes de l?Allemagne.

[/quote]

3Th SAS mission Titanic ???


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces américaines »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité