Les ennemis de l'état

Les sujets sensibles; les débats qui fâchent... Apportez vos impressions et débatez avec d'autres internautes du site DDay-Overlord.com.
Invité

Les ennemis de l'état

Message non lu par Invité » 22 avr., 22:39

L'aviateur s'appelle Franz Von Werra, il s'est évadé plusieurs fois en Angleterre et s'est fait toujours reprendre, il réussira au Canada en s'échappant du train qui était proche de la frontière des USA qui n'était pas encore en guerre et rentrera en Allemagne. il est considéré comme le seul évadé allemand qui ait rejoint son pays.



Panzerfaust
Messages : 246
Enregistré le : 21 juin, 23:00

Les ennemis de l'état

Message non lu par Panzerfaust » 22 avr., 22:41

Et bien , il devait savoir tout les moyen possible pour sortir !



Invité

Les ennemis de l'état

Message non lu par Invité » 22 avr., 22:52

apparement, non, il a du passé tout prêt de la frontière et à mon avis au USA il a du se faire aider, si quelqu'un connait bien son histoire, peut-être pourra-t-il nous éclairer de sa lanterne.



Panzerfaust
Messages : 246
Enregistré le : 21 juin, 23:00

Les ennemis de l'état

Message non lu par Panzerfaust » 22 avr., 22:54

Oui surment, une possibilité parmi tant d'autres



Panzerfaust
Messages : 246
Enregistré le : 21 juin, 23:00

Les ennemis de l'état

Message non lu par Panzerfaust » 22 avr., 23:03

Franz von Werra (1914-1941) était un as allemand de la 2ème GM qui s'est échappé d'un camp britannique de prisonniers de guerre au Canada.
Franz von Werra né dans le valais de parents pauvres lui et sa s?ur ont été confiés aux bons soins d'une famille allemande aristocratique.
Avant la 2ème guerre mondiale , von Werra rejoint la Luftwaffe. Il sert durant la campagne de France. Il se distingue par un comportement bruyant, se vante de victoires imaginaires. Il arbore le titre de baron, bien qu'il n'y ait pas vraiment droit.
5 Septembre 1940, pendant la bataille d? Angleterre, le BF-109 de l?Oberleutnant de la Luftwaffe von Werra est abattu au-dessus du Kent, probablement par erreur par un de ses collègue. Il atterrit avec succès sur un champ, est capturé et par la suite est envoyé dans un camp de prisonnier de guerre des environs de Londres. Il est interrogé pendant deux semaines et quatre jours et par la suite est envoyé au camp No.1 de PRISONNIER DE GUERRE,a Grizedale Hall dans la zone du lake district , Cumbria.
Le 7 Octobre suivant von Werra tente de s'échapper pour la première fois pendant une promenade en dehors du camps. Il s?assure la complicité d'autres prisonniers dans le groupe. À une étape , et tandis qu'un chariot de fruit faisait diversion ainsi que les autres prisonniers allemands, von Werra a saute au-dessus du mur de brique clôturant le pré.
Quand l'évasion de von Werra est découverte, l'armée alerte les fermiers locaux et la home guard. Le 10Octobre deux membres de la home guard le reprennent mais il s' échappe encore. Le 12 Octobre Il est repris et condamné à 21 jours isolement. Il réessaye de s?échapper et est transféré dans un camp de prisonniers au canada
À Smiths Falls, en Ontario, le Baron Franz von Werra, saute de la fenêtre givrée du train qui l'emmène à un camp de prisonniers de guerre sur la rive nord du lac Supérieur. C'est une nuit neigeuse, et il fait un froid de canard, mais von Werra a bon espoir d'atteindre le territoire neutre des États-Unis; il parle anglais, il est passé maître dans l'art de l'évasion (il en est à sa troisième tentative), et possède des nerfs d'acier.
Après avoir passé la nuit dans une grange, von Werra se met en marche et franchit en faisant de l'autostop les 40 km menant à Johnstown, un village sur la rive nord du Saint-Laurent où il se cachera jusqu'à la brunante. Lorsqu'il peut voir les lumières d'Ogdensburg, New York, il essaie de traverser à pied le fleuve gelé, mais le chenal central est encore ouvert, et von Werra passe à deux doigts d'y tomber, échappant à une mort certaine. Il revient jusqu'à la rive canadienne où il se lance en pleine obscurité à la recherche d'une embarcation; coup de veine, il trouve un dériveur à rames renversé, laissé là pour l'hiver. En le poussant et en le traînant, il réussit à tirer le bateau
vers les eaux libres qu'il jette dans le courant en espérant atteindre le territoire américain.
La veine incroyable de von Werra se poursuit : l'embarcation dérive jusqu'à la berge, derrière un grand hôpital, et il touche le sol américain ni vu ni connu. Après quelques minutes de marche, il aperçoit quelqu'un, un dénommé Al Crites, en train de garer sa voiture et lui demande s'il peut le conduire à Ogdensburg.
M. Crites dépose von Werra dans une rue du centre-ville, puis s'empresse d'appeler la police qui appréhende von Werra pour vagabondage à 22 h 15, le 24 janvier. Après un bref procès, (il plaide coupable et reçoit une condamnation avec sursis), von Werra est bientôt libéré sous caution par les autorités de l'Immigration. Le consul allemand le fait ensuite rapatrier en Allemagne par un itinéraire indirect.
Franz von Werra est réputé être le seul prisonnier de guerre à être retourné au combat après sa captivité au Canada. À l'âge de 27 ans, il est tué au cours d'une patrouille de routine au large de la côte hollandaise.


son aventure est racontée dans :

- un livre de KENDAL BURT.JAMES LEASOR~
LE SEUL QUI S'EVADA

- un film américain "The One That Got Away". Hardy Kruger y tient son rôle.

- un film allemand "VON WERRA " de WERNER SCHWEIZER


(tiré du forum Net4war ou un truc du genre !)



Invité

Les ennemis de l'état

Message non lu par Invité » 22 avr., 23:05

Par contre, il meurt à la fin c'est dommage d'avoir fait tout ça pour ça...



Panzerfaust
Messages : 246
Enregistré le : 21 juin, 23:00

Les ennemis de l'état

Message non lu par Panzerfaust » 22 avr., 23:07

Et bien , tu sais où cherché ! Merci beaucoup ! Tout le monde cherchais cette infos là !



Invité

Les ennemis de l'état

Message non lu par Invité » 22 avr., 23:12

Sur Wikipedia en anglais il y a tout son parcours pour retourné en Allemagne.

"Pendant que les autorités américaines et canadiennes négociaient son extradition, le vice-consul allemand l'a aidé a traverséla frontière au Mexique. Von Werra est ensuite passé par Rio de Janeiro, Barcelone, Rome et est finalement revenu en Allemagne le 18 avril 1941."

(Tout les chemins mènent effectivement à Rome on dirait)




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité