Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Les sujets sensibles; les débats qui fâchent... Apportez vos impressions et débatez avec d'autres internautes du site DDay-Overlord.com.
alain2904

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par alain2904 » 14 sept., 02:05

Douve de Beaulieu a écrit :C'est pour moi une dame très désagréable qui se prend pour la reine incontestée de Pégasus. Je me suis accrochée avec elle il y a deux ans parce que j'ai "osé" regarder à l'intérieur de son café, sans rien commander ni acheter.
Oui mais tu es marrante toi .... tu veux visiter son musée sans payer :)
Remarque ,moi lorsque j'ai sortie l'appareil photo beaucoup de yeux, surtout de vétérans se sont tournés vers moi, car je venais de faire une chose pas bien... J'ai fais des photos, mais de vétérans. Et bien , même pas eu droit a une engueulade. :)



Avatar du membre
Pascal.Collette
Messages : 53
Enregistré le : 22 août, 12:26
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : Seine et Marne (77) Tousson

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par Pascal.Collette » 14 sept., 08:19

je découvre cette histoire!!

je suis aller dans ce café il y'a quelques années , c'est vrai que c'est un endroit remplis de souvenir et d'histoire a l'intérieur , mais la je ne comprend pas ce genre de personne!! ce faire passer pour une personne qui veux garder le souvenir de ces hommes tombé durant la bataille et hélas c'est juste pour du fric et faire tourner son commerce !!

c'est moche !!!


Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire"
Membre du groupe Facebook: DDay-Overlord
Membre de l'association : DDAY OVERLORD

Avatar du membre
Dam's 1944
Messages : 118
Enregistré le : 08 sept., 20:16
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par Dam's 1944 » 15 sept., 14:26

Quel dommage que des personnes aujourd'hui encore peuvent salir la mémoire des combattants du JOUR-J, c'est honteux. :rougefaché: :rougefaché:



TSCnormandie
Messages : 9
Enregistré le : 28 janv., 12:31
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : Merville Franceville Plage

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par TSCnormandie » 13 mars, 09:14

C'est vrai, habitant a quelques kilomètre du "café Gondrée" cette Arlette est plus que spécial. Elle peut dire un grand merci a ses parents pour lui avoir laissé un endroit commercial qui a une forte présence de touristes. Cette femme ne mérite pas de gagné de l'argent grâce a cet endroit, elle est infecte avec certain touristes qui lui poses quelques questions. ce lieu est très chargé en histoire c'est vrai mais il faut le voir de l’extérieur.
voir de la terrasse d'en face.


Membre de l'association "Les fleurs de la mémoire"

Avatar du membre
sauvagine
Messages : 31
Enregistré le : 08 oct., 17:14
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par sauvagine » 13 mars, 16:01

Si mes souvenirs son bon elle a été en procès avec sa soeur pour l'héritage du café et de ce faite les deux soeurs faisait chacune leur cérémonie, une au café et l'autre sur l'emplacement ou se sont posées les planeurs. Bien tristes tous ça.




Marc Laurenceau
Messages : 2695
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par Marc Laurenceau » 24 janv., 10:49

Dans cet article du journal The Independent, paru le 23 janvier 2015, on reparle de l'affaire des médailles en lien avec Françoise Gondrée : elle porte désormais plainte contre le fils du vétéran (qui a enfin pu transmettre les médailles de son père au musée Pegasus de Ranville) pour diffamation.

Voici la traduction de l'article que je vous propose :

"Le fils d'un ancien combattant britannique D-Day a été ordonné de comparaître devant un juge français. Pourquoi ? Parce qu'il a demandé à l'ex-président Nicolas Sarkozy de réupérer les médailles «volées» de son père.

Tony Berridge, 68 ans et originaire d'Oxford, a dû se rendre à Paris en Mars pour être mis en examen pour diffamation d'une femme qui l'a trompé en remettant les médailles de son père mort il ya neuf ans.

Quatre ans après que les médailles lui soient retournées - en partie grâce à l'intervention du Président Sarkozy - M. Berridge doit faire désormais face à une autre bataille juridique grâce aux délires d'une femme qui prétend être le seul vrai gardien de Pegasus Bridge, l'un des sites les plus vénérés des plages de Normandie .

Depuis deux décennies, Françoise Gondrée-Anquetil, 70, a poursuivi une action en justice - trois fois rejetée par les juridictions françaises -afin de posséder les droits exclusifs de tous les souvenirs et les sites liés aux débarquements aéroportés britanniques du 6 Juin 1944. Parmi les revendications de l'association : celle que son seul et unique chef est le maréchal Bernard Montgomery, décédé en 1976.

Son site Web est utilisé pour afficher en photographie la superbe entente qu'elle lie avec le Prince Charles le jour où le musée financé par des fonds britanniques, français et européens est été inauguré à Pegasus Bridge en 2000.
La photo était un faux. Mme Gondrée-Anquetil avait copié-collé une photo d'elle - dans élégant manteau et un chapeau - à la place d'un personne réellement présent aux côtés du prince ce jour-là : Alain Richard, ministre français de la défense à l'époque.

En 2006, le site Web et la fausse image ont induits en erreur M. Berridge qui a remis à Mme Gondrée-Anquetil les six médailles de guerre gagnées par son père, le sergent Wilfred Berridge, l'un des soldats britanniques qui s'est emparé du pont dans les premières heures du 6 juin 1944.
Quand il a découvert que les médailles n'avaient jamais atteint le musée, il a contacté à plusieurs reprises Mme Gondrée-Anquetil et les autorités françaises.
Il ne s'est rien passé jusqu'à ce que M. Berridge écrive à M. Sarkozy en 2010, expliquant l'histoire des médailles en captivité. Le président a alors exigé une action. L'année suivante, les médailles ont été retournées par l'avocat de Mme Gondrée-Anquetil. M. Berridge les a remis directement au Musée Mémorial Pegasus - où elles sont fièrement affichées aujourd'hui.

Il pensait que c'était la fin de l'affaire. Il y a quelques jours, M. Berridge - qui se remet d'une opération du cœur - a reçu des lettres officielles en français et en anglais d'un juge d'instruction du Palais de Justice de Paris.
La lettre du juge Marion Potier le cite à comparaître devant elle le 5 Mars et a averti qu'il doit être mis en examen pour avoir "totalement ou partiellement" diffamé Mme Gondrée-Anquetil dans sa lettre à M. Sarkozy en 2010.

La lettre dit M. Berridge que Mme Gondrée-Anquetil demande des "réparations" et lui a conseillé de chercher un avocat français.

"Je ai été choqué, sidéré", a déclaré M. Berridge au journal The Independent. «Je pensais que j'en avais terminé avec cette femme. Et puis ça! Toutes ses ambitions sur le Pegasus Bridge ont toujours été rejetées. Elle a mis cette fausse image sur son site web qui m'a induit en erreur en lui donnant les médailles de mon père. Et maintenant, le système juridique français est après moi ?"

M. Berridge a été informé qu'il n'a pas à s'inquiéter. Dans le système de la justice française, un juge d'instruction est tenu d'ouvrir une enquête officielle lorsqu'une plainte de ce genre est faite. Le cas est susceptible d'être classé sans suite une fois que le juge a entendu toutes les preuves des deux côtés.

L'association The Airborne Assault Normandy Trust, qui a pour but de préserver la mémoire des parachutistes britanniques et les troupes aérotransportées du D-Day, s'est proposé d'aider. Tout comme Olivier Paz, le maire de la commune de Merville-Franceville, qui dirige une association franco-britannique pour préserver un autre sites du débarquement, la batterie de Merville. L'association a engagé un avocat pour représenter M. Berridge à Paris, à ses propres frais.
M. Berridge fait face à une décision délicate, et se pose la question d'aller ou non à Paris en mars. S'il ne le fait pas, il a peu de chance d'être extradé, mais son absence peut être retenue contre lui.

Le lieutenant-colonel Alan Edwards, président du The Airborne Assault Normandy Trust, a déclaré à l'Independent: "Il est extraordinaire que cette femme, dont les demandes ont été jugées infondées, soit si vindicative et dépose une plainte en justice contre Tony Berridge. Il était la victime dans cette affaire, pas elle".
Pourquoi, alors, ce est le système judiciaire français de prendre sa plainte au sérieux? Olivier Paz est "Certain que le cas de Mme Gondrée-Anquetil sera rejeté. Elle prétend également posséder le site de notre batterie à Merville. Notre association pense donc qu'il est important que nous aidions M. Berridge, qui a déjà assez souffert.

La première et la vraie bataille de Pegasus Bridge a nécessité seulement 10 minutes, peu après minuit, le 6 Juin 1944. Les troupes aérotransportées britanniques de l'Oxfordshire et Buckinghamshire, commandées par John Howard, se sont emparées du pont pour permettre à des renforts de tête de pont de traverser la rivière le jour suivant.
Le père de M. Berridge, le sergent Wilfred Berridge, alors âgé de 34 ans, faisait partie d'une deuxième vague des "Ox and Bucks" qui a atterri près du pont aux premières heures du 6 Juin 1944. Il est mort en 1969.

L'avocat de Mme Gondrée-Anquetil, Charles Morel, a dit The Independent qu'elle avait déposé sa plainte pour "diffamation" en 2011. C'est en raison de la lenteur de la justice française que M. Berridge n'a reçu sa convocation que maintenant. Ces informations sont en contradiction avec la lettre de la juge, qui parle d'une plainte déposée en 2013.

M. Morel a déclaré que son client a insisté qu'elle avait toujours agi de «bonne foi». Bien que ses demandes aient été rejetées par les tribunaux jusqu'à présent, "nous avons d'autres procédures juridiques qui sont encore en cours", a-t-il dit.
The Independent a pointé du doigt que le harcèlement juridique du fils d'un homme qui avait aidé à libérer la France peut provoquer de la colère. "Je vous entends," a répondu M. Morel. "Je vous entends."


Lien vers l'article original : http://www.independent.co.uk/news/world ... 99491.html


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Kormin
Messages : 53
Enregistré le : 13 juil., 20:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par Kormin » 18 juin, 19:25

Et bien, ça s'arrange pas cette "main mise" sur le Café Gondrée. La réputation du lieu est détestable par son manque de chaleur, et son coté commercial par de très nombreux touristes. C'est extrémement dommage que certaines personnes s'approprient la mémoire pour leur seul avantage.

Je découvre même que la propriétaire à écrit un livre en 2014 : "Pegasus Bridge - L'usurpation" Assez incroyable quand même d'en arriver là.



Avatar du membre
loadplan
Messages : 3690
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Re: Le mystère Arlette et Françoise Gondrée

Message non lu par loadplan » 19 juin, 08:44

Kormin a écrit :
Je découvre même que la propriétaire à écrit un livre en 2014 : "Pegasus Bridge - L'usurpation" Assez incroyable quand même d'en arriver là.
Y'a meme ecrit : Tome-1 sur la couverture 8| 8| 8| 8| va y'avoir un 2eme tome ?? 8/ 8/ 8/ :| :-/ :( :snif: :pleur4:


Loadplan Voyage en
Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité