Forces Allemandes dans le secteur Courcy Morteaux-Coulibœuf

Ce forum vous permet de poser vos questions ou de demander des renseignements concernant les forces allemandes ayant combattu au cours de l'été 1944 en Normandie.
Avatar du membre
Hakermann
Messages : 72
Enregistré le : 14 févr., 14:08

Forces Allemandes dans le secteur Courcy Morteaux-Coulibœuf

Message non lu par Hakermann » 01 juil., 08:34

Bonjour à tous

j'étais sur Courcy - Morteaux-Coulibœuf ce weekend, je voulais savoir qui a défendu ces positions pendant le mois d'aout ? il semble que les bois de Courcy furent occupés par un régiment d'artillerie ?
Ces 2 localités semblent avoir été défendues par le kg Luck ? La 85 id ne devait pas être très loin non plus ?
Modifié en dernier par Hakermann le 02 juil., 07:59, modifié 1 fois.


recherches tous documents,objets sur le Kg Luck et les komp du 125pz, Afrique, Normandie...

OGefr. Habersack
Messages : 111
Enregistré le : 09 oct., 19:50

Re: Sur les traces de l'Obergefreiter Habersack

Message non lu par OGefr. Habersack » 01 juil., 18:00

Bonjour à tous,

@Hakermann.

Bois de Courcy, à 4 km à l’est de Jort !
À l’est de la Dive donc, dans le secteur des combats des 16 et 17 août 1944.
Encore une question qui nous fait sortir de la trajectoire de ce Sujet... :-/
Tâchons d’y répondre toutefois, brièvement car il y aurait encore beaucoup à dire.

Si, côté allié, les unités engagés dans l’« affaire » sont clairement identifiées, il n’en va pas du tout de même côté allemand. D’après le journal de marche de la 1ère Division Blindée Polonaise, ce sont en effet les hommes du 9ème Bataillon de Chasseurs, appuyés par le 1er Régiment Blindé, qui, le 16 août, furent chargés de nettoyer le grand Bois de Courcy. (Soit dit en passant, la carte proposée p. 129 de l’ouvrage de Didier Lodieu La Massue oublie - entre autres... - de mentionner la présence déterminante des blindés du Lieutenant-Colonel Stefanowic !). Les défenseurs du bois n’opposèrent que peu de résistance à la colonne blindée qui put poursuivre son chemin le 17 août et libérer Vaudeloges. Côté allemand en revanche, identifier avec exactitude l’unité ou les unités présentes dans ce bois est autrement plus difficile. Le Haut-Commandement allemand est lui-même dans le brouillard, c’est dire...

Voici en effet un détail d’une carte (au 1 : 80.000) établie par le « WFSt Op. (H) » de l’OKW le 16 août 1944 où les points d’interrogations témoignent de l’incertitude tactique dans laquelle ce Haut-Commandement se trouvait alors.

Image


Notons que la localisation précise de la « Kampfgruppe » de l’Oberstleutnant von Luck, chargée de briser l’avance polonaise dans le secteur au nord de Morteaux-Couliboeuf (tandis que la « Kampfgruppe » de l’Oberst Rauch, le second groupement tactique de la 21. Panzer-Division, devait arrêter celle des canadiens dans le secteur au sud de Morteaux-Couliboeuf), n'est pas encore rapportée (« noch nicht eingetr[agen] », en all.), selon la mention figurant sur la carte. Impossible par conséquent de dire où se situait précisément la « Kampfgruppe » de von Luck au moment de l’attaque du Bois de Courcy.

Le journal de marche de la 1ère Division Blindée Polonaise précise que lors des combats du 16 août 1944 « les prisonniers pris appartiennent aux régiments 1053 et 1054 de grenadiers » (de la 85 I.D). Mais Didier Lodieu précise, sans mentionner sa source, que « lors du mouvement des I. et II./Panzer-Artillerie-Regiment 155, des artilleurs se dirigeront par inadvertance sur Jort et seront capturés par les polonais » (La Massue, p. 125). Ces artilleurs, qui faisaient partie (avec les hommes du Pz.Gr.Rgt. 125, du Feld-Ersatz-Bataillon 200 et du Panzer-Pionier-Bataillon 200) de la « Kampfgruppe » von Luck, voulaient-ils se diriger vers le Bois de Courcy, et, désorientés, ont fini leur course quelques kilomètres plus à l’ouest, dans les mains des polonais ? C’est une hypothèse plausible. Mais rien sur le papier (du moins dans l’état actuel de nos connaissances) ne peut nous permettre d’affirmer qu’une unité d’artillerie occupait véritablement le bois. Seul un travail de terrain pourrait peut-être permettre de trancher la question. Et c’est là où la poêle à frire peut s’avérer encore bien utile...

Voilà, je ne peux en dire plus, car je suis bigrement occupé en ce moment.
Et je ferme cette parenthèse... ;-)
Bien cordialement.
L.L.



Avatar du membre
Hakermann
Messages : 72
Enregistré le : 14 févr., 14:08

Re: Sur les traces de l'Obergefreiter Habersack

Message non lu par Hakermann » 02 juil., 07:12

Merci Lionel pour ton complément d'information. d'après l'OB West, le transfert de la 21pzDiv dans le secteur de Falaise/Bois Saint André a lieu le 14 Aout 1944. Le but étant de placer la 21pzDiv ( 125 pzgr + 192 pzgr + Feld btl 200 + Panzer Pionner 200 + art 155 ) dans les villages suivant : Morteaux Couliboeuf, Vaudeloge, Courcy, Moutiers en Auge, Norrey en Auge.
ça avait l'air d'être un sacré foutoir dans ce coin la. Les combats sur cette zone Sud-Est vont durer jusqu'au 18-19 aout.

La 21Pz a combattu avec le groupe Eberbach de la 12ssPZ, pour contenir les canadiens et polonais dans le secteur de Morteaux - Trun - Neauphe sur Dives. Après c'est le repli ! Elle y perd ses 10 derniers panzerIV.

:amen:


recherches tous documents,objets sur le Kg Luck et les komp du 125pz, Afrique, Normandie...


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces allemandes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités