Batterie de Maisy

Pour connaître l'histoire des sites du Mur de l'Atlantique, pour poser vos questions, rejoignez cette section !
Invité

Batterie de Maisy

Message non lu par Invité »

bonjour,
il est indéniable que se qu'a citè monsieur alain chaztte n'est en fait, que se que l'on vous rècite depuis le dèpart du topic.Maintenant je peux vous le dire en 2005 au dèbut des travaux de déblaiement j'ai rencontrer monsieur stern,
je lui est fourni l'adresse URL du site de mon ami,ainsi que mes coordonnèes en lui disant que s'il voulait des documents allemands ou SHM que nous disposons qu'il nous contacte.
Il ne l'a jamais fait!
Je pense qu'il veut travailler seul et n'ècoute que ses idèes et pense lui même que tout le monde va le croire.
EM Image


Marc Laurenceau
Messages : 2681
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Batterie de Maisy

Message non lu par Marc Laurenceau »

Ce qui m'intéresserait surtout, c'est de savoir pourquoi deux batteries situées à une centaine de mètres l'une de l'autre, armées de pièces d'artillerie ne possédant pas le même axe de tir d'un site à l'autre (et qui par conséquent se complètent), ne serait en aucune manière reliées.

Et c'est bien là le fond du débat. Les deux batteries ne sont jamais reliées sur le papier, car en effet, tous les documents font l'état des lieux en deux paragraphes pour les deux sites. En a-t-il été de même sur le terrain ? Les documents de construction ne l'indiquent pas. Il faudrait connaître les intentions de construction.

Ce que les photographies aériennes ont montré (et que ne montrent pas les plans), c'est l'activité humaine entre les deux batteries (chemins, traces de pas) et avec le château au sud-ouest du site, qui est importante (adressez-vous à Sterne si vous voulez voir ces documents avant la sortie de son livre).

Mais l'histoire contemporaine ne se construit pas qu'avec des documents écrits. On ne peut toujours se baser sur des plans ou des rapports écrits, lorsque la vérité de terrain apporte des éléments contraires.
Croyez-vous réellement que les Allemands aient créé deux points d'appui isolés l'un de l'autre, sans aucun lien, sans complémentarité ? Les plans de construction ne le montrent peut-être pas. Mais qui interroge les vétérans, qui a pensé à observer les cartes aériennes qui montrent bien ces liens ? Les Rangers ayant capturé la batterie ont pourtant bien indiqué le réseau important de tranchées reliant les deux sites. Ce qui n'apparait que rarement sur les plans.

Les travaux aujourd'hui réalisés montrent bien qu'un pan historique du mur de l'atlantique a été laissé de côté, parce que l'histoire même du site a été laissé de côté. On ne peut connaitre un site qu'en regardant ses pierres ou ses plans. On ne peut connaitre un site qu'en regardant strictement les témoignages ou les photographies aériennes. Le travail doit être complémentaire. C'est ce qui est étonnant aujourd'hui : pourquoi n'a-t-il pas été fait par les historiens et les bunkerarchéologues ? Si le site était connu, pourquoi ne connait-on pas précisemment son histoire ?

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
anTenor
Messages : 32
Enregistré le : 31 déc., 00:00

Batterie de Maisy

Message non lu par anTenor »

J' ai bien suivi de débat mais je n' arrive pas a comprendre ce qu' on peut reprocher a Sterne. Et pourquoi n' arrive t-on pas a recuperer des documents sur cette batterie qui expliquerai qu' elles etaient jumellées ou qu'en réalité elles n' en formées qu'une. C'est plutot étonnant qu'un tel mystere reste sur un une "simple batterie". Image


Marc Laurenceau
Messages : 2681
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Batterie de Maisy

Message non lu par Marc Laurenceau »

Concernant la Pointe du Hoc, Chazette écrit :
"Dans la plupart des livres, il est dit que tous les canons de 155 GPF de la pointe du Hoc avaient été retirés de leurs emplacements respectifs le 6 juin. Cette photo prise après les combats nous montre toutefois le contraire..."

En français, le contraire de "tous les canons de 155 GPF de la pointe du Hoc avaient été retirés de leurs emplacements respectifs le 6 juin", c'est "aucun canon de 155 GPF de la pointe du Hoc n'a été retiré de son emplacement respectif le 6 juin".

Si ce n'est pas ce que son auteur a voulu dire, la phrase est ambiguë.

Je tiens également à préciser que le bombardement concerné n'est pas le 5 avril, mais bien le 25 avril (erreur de frappe ?).

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
Invité

Batterie de Maisy

Message non lu par Invité »

Bonjour,
Il faut dire que tout les bunker-archéologues (amateur reconnus),nous nous sommes tous insurgé, mais pas sur le faite que Monsieur Sterne ouvre cette batterie,mais sur le fait qu'il détourne l'histoire de cette batterie.
Je site en principale:
La batterie de Maisy est plus importante que la Pointe du Hoc.
La batterie est complètement recouverte depuis la seconde guerre mondiale.Les bunkers étaient tous fermés et recouvert.
Cela à d'ailleurs été reprit dans la presse.(La Manche Libre,Ouest France)
Et j'en passe certainement.
Il faut aussi dire que les (amateurs), comme vous dites travaillent en collaboration avec des revus,célèbre en France et en Europe,et qu'on a aucun intérêt à raconter n'importe quoi,et que si l 'on avance quelque chose,nous avons les documents qui se réfèrent à nos dires.

Voila pourquoi,
on est pas d'accord avec monsieur stern, car le fait de raconter et de grossir l'histoire en faisant passer certaine personne pour des amateursn'est pas des plus plaisant.
je n'est rien contre monsieur stern comme je l'ai dèja dit juste que j'aimerais que l'on prenne en compte les documents ècris qui émmane de la bunderarchive de friebourg et pas des speudos photos,qui ne preuve ètre traduite que par des techniciens spécialistes de la photo aérienne et pas par des personnes comme nous qui on aucune expèrience.
De plus en 05/1944 la batterie de la pérruques ètait encore en travaux,puisque a l'avant et sur les cotès l'ot prèvoyer de mettre les canons de 155 mn sous casemates h 669, d'ou les traces certaine sur vos photos.
Il exite a plusieur endroit sur le mur ou deux batterie sont jumelle et bien dissosier,au pas de calais,sur brest.
On peux voir aussi des batteries lourdes(MAA),et a proximitès des batteries (HEER)de l'artillerie divisionnaire se coller,ceci est très frèquent.
Mais je comprend aussi que pour vous ayez du mal a le croire.
EM Image


Marc Laurenceau
Messages : 2681
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Batterie de Maisy

Message non lu par Marc Laurenceau »

Des éléments de la batterie sont accessibles depuis bien longtemps avant l'arrivée de Sterne. J'ai reçu, en plus de vous, plusieurs témoignages à ce sujet.

En revanche, j'ai toujours des doutes sur le fait que ces deux sites puissent demeurer autonomes entre eux. Voici pourquoi :

- d'un point de vue tactique, les deux éléments se complètent forcément. D'une part les canons de 100 sont orientés vers le Nord-Ouest (vers ce que nous appellons aujourd'hui Utah Beach), d'autre part les canons de 155 sont orientés sur 360°.
Il est évident que les canons de 100 couvrent exclusivement l'embouchure de la Vire (d'autant plus s'il était prévu que des 155 y soient installés). Ainsi, les pièces de 155 couvrent les secteurs que les canons de 100 ne peuvent couvrir.

- Je peux rappeller ici que le champ de mines fait le tour du site, ce qui est un fait indéniable.

- Les témoignages qu'ont fait les vétérans du 5th Batallion Rangers font tous état d'un réseau de tranchées très développé entre les deux sites (à tel point que certains vont même s'y perdre et tirer sur les propres hommes).

- Les nombreuses pièces de 88 mm couvrent l'ensemble du site.

- Les postes de tir reçoivent leurs informations d'un même poste d'observation situé au bord de la plage (au nord-est de Géfosse), à environ 1800 mètres des pièces de 155 mm.

Ensuite, Sterne s'intéresse à divers éléments que pour l'instant je ne peux présenter, parce qu'ils ne sont pas assez clairs pour moi, notamment le fait qu'un officier supérieur vivait dans un château à proximité. Il cherche des éléments servant à montrer des liens entre cet officier supérieur et la batterie elle-même (une batterie est généralement - on me dira si je me trompe - commandée par un officier du grade de lieutenant ou capitaine).
Toutefois, ces éléments sont trop abstraits pour servir de preuve pour quoi que ce soit. Mais ils méritent d'être signalés si nous devons en reparler plus part.

Malgré tout, un élément reste page blanche à l'heure actuelle, et je suis désolé de dire que rien d'important n'a été écrit jusqu'à cette période, c'est bien l'histoire de cette batterie. Et c'est très certainement ce qui est en jeu ici. C'est pourquoi je m'étonne que plus d'historiens ne viennent pas aider Sterne.
Lorsque je l'ai rencontré pour la première fois, je dois dire qu'il s'est méfié de moi, car je suis webmaster. En effet, de nombreux sites avaient, avant même d'avoir rencontré Sterne, critiqué les propos de Sterne. Le fossé s'était donc creusé seul. Mais je lui ai demandé ce qu'il savait à propos de cette batterie, et il m'a livré ses renseignements, après plusieurs rencontres seulement. Ce qui ne m'empêche pas de lui donner mon point de vue lorsque cela est nécessaire. Et il en a sûrement besoin, car on ne reconsitue pas seul l'histoire d'une telle batterie.

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
Bunker14
Messages : 119
Enregistré le : 20 mai, 23:00

Batterie de Maisy

Message non lu par Bunker14 »

Il ny a rien contre la personne de Mr Stern mais sur ce qu'il dit!!!!
il a etait impossible pour Mr Stern de me siter ses sources pour les canons de 88 mm, le 25 pounder , les tourelles de char et les piéces de Flak sur le site...

les deux sites ne sont reliés que par un chemin et des cables téléphoniques.
par mesure de securité il ny a pas de tranchées pour evitr la prise des deux site d'un seul coup
e sont bien deux WN differents avec deux batteries du III/1716 AR
les plans SHM indiquent aussi des mines entre les deux batterie.

vous demandez """pourquoi n'a-t-il pas été fait par les historiens et les bunkerarchéologues ? Si le site était connu, pourquoi ne connait-on pas précisemment son histoire ?""

simplement parce que ce sont deux batteries de faible importance par rapport à St marcouf , Pointe du Hoc ou les batterie de Cherbourg..et que trop souvent ont occulte les sites de faible importance.

il y a une chose a voir, sur la batterie avec les 155 il y a quatre casemates R669 (presque identique au 612) pour les 155.
donc cette batterie devait ce trouver elle aussi avec un angle de tire de 60° comme pour les 100 mm

Je pense que toute cette histoire debute avec les dires de Mr Stern sur cette batterie!!!!
mais pas avec les travaux de restauration de la batterie!!!!
quelque historien ont voulus aider Mr Stern mais qui a semblait desinteressé .
un exemple avec un historient Belges qui avait pris RDV avec Mr Stern pour lu donner des documents sur la battrerie mais Mr Stern n'est jamais venu!!!!!
je pense que Mr Stern a besoin d'ecouter les autres.

Cordialement
Benjamin


Invité

Batterie de Maisy

Message non lu par Invité »

rebonsoir,
par deux fois nous sommes passer cette annèe,j'ai rencontrer ses parents qui travailler avec lui.
je leur est demander si l'on pouvait le rencontrer,il on tourner les tâlons,si se n'est pas sa de dèpasser nos malentendus qu'es alors!
maintenant la porte reste ouverte vous avez nos liens MP,s'il le dèsire je serais près ainsi que d'autre de mes amis a le rencontrer et a l'aider dans ses recherches puique nous savont ou se trouve le reste des fortifications entèrrer.Mais cela ne doit pas être a sens unique!sinon qu'il continue sont histoire seul et contre tous,amateurs et historiens.
etienne m


Marc Laurenceau
Messages : 2681
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Batterie de Maisy

Message non lu par Marc Laurenceau »

Ce qui m'a fait réagir, c'est évidemment les hypothèses présentées par Sterne. Mais je dois dire que la réaction virulente de certaines personnes m'a plus qu'étonné.

En effet, il ne me semble pas que beaucoup de personnes se soient intéressés à la composition de la batterie de Maisy, sauf quelques passionnés dont vous faites parti. Mais si je vous retire de la liste de ceux qui ne connaissent pas la composition de ces batteries, j'ai bien peur que vous appartenez toujours à celle de ceux qui ne connaissent pas l'histoire de la batterie.

Je conçois qu'un bunkerarchéologue puisse moins s'intéresser à l'historique d'une batterie (je parle bien ici des combats pour la défense et la capture du site essentiellement), quoi que certains soient calés sur les deux points du vue, mais le problème est ici que quasimment rien n'a été écrit sur le déroulement heure par heure des événements à Maisy.

Que s'y est-il passé ? Blackout complet. Des flots entiers de touristes transitent de Longues-sur-Mer jusqu'à Sainte-Mère-Eglise sans s'arrêter à Maisy jusqu'à ce que Sterne pointe le bout de son nez. Pourquoi ? Aucun film n'a illustré son histoire, aucun livre n'a pu présenter en exclusivité à la manière d'un von Keusgen les événements de la batterie de Maisy. Le musée des Rangers de Grandcamp-Maisy ne propose aucun document sur un site situé à moins de 3000 mètres de sa situation.

Désormais, Maisy est au centre des discussion (il s'agit bien du post le plus lu de ce forum), et la foule s'arrête désormais sur le sentier. Pourquoi ? Parce que la batterie commence à avoir son histoire. Elle doit encore être écrite, corrigée, modifiée, mais elle sera écrite un jour ou l'autre, par Sterne puis par d'autres personnes.

Ce que les gens ne comprennent pas, c'est pourquoi son histoire est-elle restée cachée aux yeux des non-spécialistes. Pourquoi avoir réalisé l'historique de tous les sites de la Normandie, et pas de celui-ci ? Cette pièce du puzzle manquait, portant préjudice à quelques ouvrages.

Et si Sterne a fait peur à tout le monde (ou continue de le faire, car au fond peu de monde le connait vraiment) au moins la pièce du puzzle a été retrouvée. Aux historiens et aux spécialistes d'aider Sterne désormais pour lui donner sa couleur d'origine. Peut-être faut-il maintenant l'aider au lieu de lui jeter la pierre.

Je suis près à vous mettre en contact avec lui. Je vais le contacter et voir quand il pourra vous rencontrer. Je suis certain que ce genre de démarche fera avancer les choses.

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image
Bunker14
Messages : 119
Enregistré le : 20 mai, 23:00

Batterie de Maisy

Message non lu par Bunker14 »

en basse Normandie il y a environ 800 WN!!!!!! avec plus d'une centaine de batteries et Maisy n'en forme que 2!!
il y a tellement de site abandonnés!!
meme pas 5% des sites sont connus du grand public!! et beaucoup sont plus importants que Maisy et possedent une histoire plus tragique que Maisy (voir le Festung Cherbourg, ou Port en bessin)

le Pulzz et énorme et il nous manque des centaines de piéces

Maizy n'est q'une piéce parmis beaucoup d'autre

Pour moi elle mérite qu'on lui porte un intérêt , comme au 800 autres WN de Basse Normandie.

quelqun a décrit le mur de l'atlantiqe comme un collier de perle!! ou chaque perle represente un Wn.
maisy n'est q'une perle parmis des centaines d'autre



a+ ben


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Mur de l'Atlantique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité