Discours d’Adrienne Clarkson – 5 juin 2004 – Débarquement de Normandie

Allocution de Son Excellence Adrienne Clarkson
Gouverneur Générale du Canada

70ème anniversaire du débarquement de Normandie – Discours officiels

Discours prononcé le Samedi 5 juin 2004 dans le cadre de la Cérémonie Franco-Canadienne au Cimetière de guerre Canadien de Beny-Reviers

“Mesdames et Messieurs,

Il y a soixante ans, les soldats de trois grandes nations – le Canada, la Grande-Bretagne et les États-Unis – portant les espérances d’un monde qui rêvait de liberté, ont débarqué ici, en Normandie. En quelques mois, les hasards de la guerre et le sort de millions de personnes ont progressé vers cette paix. En tant que Commandante en chef des forces canadiennes, j’ai le privilège d’évoquer également le souvenir de ceux qui sont tombés, de leur rendre hommage et d’exprimer notre reconnaissance à tous les vétérans de la Bataille de Normandie.

Il est profondément émouvant de voir un aussi grand nombre d’entre vous ici aujourd’hui. Nous nous remémorons ceux qui sont absents, y inclus ceux qui ont succombé ici en Normandie, et qui « avec courage et un sens du devoir … ont déposé au pied de leur pays la plus glorieuse contribution qu’ils pouvaient apporter … ils ont rencontré le danger face-à-face et, après un court instant, lorsqu’ils étaient au pinacle de leur destin, ils ont laissé derrière eux non pas leur peur, mais plutôt leur gloire. » C’est ainsi que les guerriers d’Athènes qui mouraient au combat étaient décrits il y a deux mille cinq cents ans. D’une manière non moins noble, nos Canadiens disparus se sont inscrits hardiment dans les annales de notre histoire. Ils ont gravé leur nom dans notre cœur.

Chers anciens combattants, vous êtes leurs camarades. Tout comme le père de mon mari, le Capitaine Bill Saul, qui le Jour J a débarqué avec le régiment des Royal Winnipeg Rifles sur la plage devant vous, vous les connaissiez, vous avez partagé avec eux des moments de plaisir et des moments de bataille et infailliblement vous vous souvenez d’eux. Comme eux, vous étiez membres d’une armée de volontaires.

Votre Majesté, nous sommes très heureux que vous vous soyez jointe à nous et à tous les Canadiens et Canadiennes pour cette commémoration. Tous les anciens combattants, ici présents, éprouvent le plus grand respect et la plus profonde affection pour votre famille et pour vous dont ils se souviennent en tant que Princesse Elizabeth.

Pour le Canada et les Canadiens, les feux de la guerre mondiale ont été le creuset où notre caractère national a été mis à l’épreuve une fois de plus, dans un défi furieux qui a transformé notre pays en une force internationale déterminée au service de la stabilité et de la liberté, une force dont j’ai vu la tradition se poursuivre, de nos jours, au Kosovo, en Bosnie, dans le Golfe Persique et en Afghanistan.

La solide réponse de notre nation face aux besoins causés par la guerre, et le respect que nous nous sommes mérité sur ces plages, que ce soit dans le nord ou dans le sud de l’Europe, ont constitué des étapes de notre maturité et de notre confiance en nous-mêmes.

Le Canada qui accueillait ses soldats à leur retour n’était pas seulement joyeux et soulagé, mais aussi optimiste, énergique et estimé par les autres nations semblables.

Vous qui êtes ici, vous êtes les témoins vivants d’une horreur sur laquelle nous voulons tirer un trait. Mais, vous êtes aussi garants de notre mémoire. Le discret témoignage de vos vies a été pour nous une leçon et un avertissement.

Avec vos compagnons qui sont morts au combat, vous avez déblayé les champs rocailleux de la guerre pour semer une récolte de paix. Selon les paroles du prophète Isaïe, vous avez donné « un diadème au lieu de cendres, l’huile de joie au lieu des vêtements de deuil, des chants de louange au lieu du désespoir. »

Nous vous honorons de tout notre cœur et c’est ce que veut notre nation. Il est dit qu’on ne rend pas d’hommage à quelqu’un pour ce que cette personne a reçu. L’honneur est la récompense accordée à la personne qui a donné. L’honneur est la récompense pour ce que vous avez donné.

Vous jouissez de la gratitude durable du Canada.”

 

 Retour au menu Discours du 70ème anniversaire du débarquement de Normandie

Débarquement de NormandieBataille de NormandieLa Normandie, aujourd’hui

MédiathèqueArmographieFilmographieBibliographieBoutiqueForumInfos du site

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster