Parachutage à La Fière 2004 – Reportages 60ème anniversaire du D-Day

Parachutage à La Fière

60ème anniversaire du débarquement de Normandie

Parachutage à La Fière - Commémorations 2004 - Photos du 60ème anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie. Photo : D-Day Overlord

Date : 5 juin 2004
Lieu : La Fière, à proximité de Sainte-Mère-Eglise (50)

Photos du parachutage

Lieu-dit La Fière, 13h30
Une foule immense se masse déjà autour du pont du lieu-dit La Fière, à trois kilomètres de Sainte-Mère-Eglise, ainsi que sur la périphérie de la zone prévue d’atterrissage, contrôlée par une centaine de gendarmes. Beaucoup de personnes en profitent pour pique-niquer, le soleil étant au rendez-vous. Une dizaine de parkings ont été mis en place aux alentours de Sainte-Mère-Eglise ainsi que de la zone de parachutage. A compter de 14h00, il ne restait déjà plus beaucoup de places.

Un Douglas C-47 se présente seul au-dessus de la « drop zone » ou « D-Z » (terrain d’atterrissage) et une dizaine de parachutistes, habillés en soldats américains de la période juin 1944, sautent de la carlingue de l’avion qui, depuis quelques minutes déjà, survolait le centre de Sainte-Mère-Eglise.

Peu après, un va-et-vient d’hélicoptères UH-60 Blackhawk (« Faucons Noirs », rendus célèbres par le film « Black Hawk Down » de Ridley Scott), est opéré au-dessus de la zone de parachutage : ils déposent des officiels à proximité du pont et de la ferme de La Fière, principalement des hauts gradés de l’armée américaine. Ces officiels se dirigent ensuite vers une estrade installée à l’occasion du parachutage massif qui va avoir lieu en début d’après-midi.

Lieu-dit La Fière, 14h00
Pour faire patienter le public déjà très nombreux en provenance des quatre coins du monde, la Patrouille de France effectue plusieurs allers-retours au-dessus de la zone de parachutage. On assiste à des loopings, des vols en formation serrée et des accélérations en vol qui impressionnent tous ceux qui attendent avec impatience les 650 soldats américains et français qui, à partir d’avions modernes américains (C-130 Hercules et C-17 Globmaster), sauteront sur les champs de La Fière.

Lieu-dit La Fière, 14h30
Alors que les Alpha Jets de la Patrouille de France disparaissent dans le ciel quelque peu nuageux, on peut apercevoir au loin, vers le nord, la formation des avions de transport de l’U.S. Air Force. Le vent n’est pas fort (il vient du nord-est), le plafond est suffisamment élevé : les météorologues militaires sur le terrain qui effectuent des calculs afin de savoir si le parachutage peut s’effectuer, ont estimé qu’il peut bien avoir lieu.

Les avions (une dizaine, dont quatre C-17 Globmasters, les autres étant des C-130 Hercules) s’approchent à vitesse réduite réglementaire pour effectuer le parachutage et larguent directement, sans même parachuter quelques unités afin de tester la force du vent, la première des quatre vagues de troupes aéroportées. Le parachutage se déroule fort heureusement sans aucun problème. Tous les paras sont très fiers d’avoir eu la chance de survoler quelques secondes la Normandie, un cérémonial qui se déroule chaque année en Normandie et qui est très réputé auprès notamment des paras américains.

Par la suite les militaires américains ont inauguré une nouvelle plaque commémorative du parachutage américain dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, apposée devant la très belle statue de l’Iron Mike, avant de rejoindre la ville de Sainte-Mère-Eglise, où ils vont continuer à célébrer le soixantième anniversaire des parachutages et du Jour-J.