Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Vente aux enchères de la collection du Normandy Tank Museum

Inauguré en 2013, le Normandy Tank Museum fermera ses portes le 18 septembre 2016, en raison de diverses difficultés. Sa collection est proposée aux enchères dans le cadre d'une vente exceptionnelle.
Inauguré en 2013, le Normandy Tank Museum fermera ses portes le 18 septembre 2016, en raison de diverses difficultés. Sa collection est proposée aux enchères dans le cadre d'une vente exceptionnelle.

21 août 2016 : Vente aux enchères de la collection du Normandy Tank Museum 
Source : AFP
Auteur : Marc Laurenceau

L’année 2016 aura été fatale pour le Normandy Tank Museum, qui est le troisième espace dédié à la mémoire de bataille de Normandie à mettre la clé sous la porte en moins de deux ans.

En juin dernier, l’espace historique de la Basse-Normandie apprend avec stupeur la fermeture du Normandy Tank Museum, à peine installé à Catz dans la Manche en 2013. Les mois précédents, les collections privées de Sainte-Marie-du-Mont et du musée de Rangers de Grandcamp-Maisy avaient été retirées des circuits touristiques de la bataille de Normandie.

Une fermeture aux origines multiples

Les origines de cette fermeture évoquées par le propriétaire et co-fondateur, Patrick Nerrant, sont diverses et mettent notamment en cause une fiscalité désavantageuse pour les collections privées en France par rapport aux collections publiques, ainsi que des soutiens financiers insuffisants de la part de l’Etat et de la Région. De mauvaises relations avec les riverains, peu enclins aux arrivées de touristes dans cette petite commune normande, ont occasionné plusieurs tensions durant toute la durée d’activité du musée : dans la nuit du 18 au 19 avril 2015, l’agriculteur propriétaire d’une des parcelles utilisées par les équipes de Patrick Nerrant avait décidé de reprendre possession de ses terres en les labourant, sans en prévenir le musée, agacé par la présence d’avions d’époque qui effrayaient les vaches et les chevaux. La baisse de 30% du nombre de visiteurs en 2016, causée à la fois par les mouvement sociaux, la situation économique internationale et l’état d’urgence en France, empêche définitivement de poursuivre cette aventure familiale.

Photo du Normandy Tank Museum
Photo du Normandy Tank Museum
Photo du Normandy Tank Museum

L’une des plus importantes collections privées en Europe

Les hangars du Normandy Tank Museum (situés à proximité de Carentan) comprennent jusqu’alors l’une des plus grandes collections privées de véhicules militaires en Europe. Ce musée familial est l’aboutissement de trente-cinq ans de collection. Passionné et spécialiste des véhicules militaires, Patrick Nerrant a commencé à collectionner les blindés de la Seconde Guerre mondiale dans les années 1980. Les engins sont exposés sur le site historique de l’aérodrome américain baptisé “ALG A-10“. Le musée rassemble les principaux chars et engins blindés, automobiles et camions, motos et avion militaires de l’US Army et des forces de l’Axe. On retrouve les grandes marques automobiles ayant produit ces surprenantes machines de combat, intégrant pour l’époque d’impressionnantes innovations techniques. A travers un parcours chronologique de 1942 à 1945, la muséographie présente toutes les plus grandes batailles du second conflit mondial sur plusieurs théâtres d’opérations. De la campagne d’Afrique du Nord, au débarquement le “D-Day” et la bataille de Normandie, l’opération Cobra jusqu’à la libération de Paris ainsi que la bataille des Ardennes… Certains matériels ont été totalement restaurés et sont fonctionnels, en se rapprochant le plus de leur état d’origine, en utilisant des pièces et accessoires d’époque, recherchés et acquis sur de nombreuses années et aux quatre coins du monde.

Une vente aux enchères exceptionnelle

La collection du Normandy Tank Museum compte notamment un char M4 Sherman Cadillac de 1942 dont le prix est estimé entre 80 000 et 140 000 euros, une Jeep MB de 1944 estimée à 25 000 euros, un bulldozer Caterpillar D-8 de 1943 estimé entre 4 000 et 6 000 euros. Pour les petits budgets, des tenues de résistants, tankistes ou encore de pilotes de l’US Navy sont disponibles à la vente pour un prix d’appel fixé à 200 euros.

Cette vente aux enchères – baptisée D-Day Sale (“Vente du Jour-J” en français) – est une opportunité unique et rare d’acquérir ces mythiques et impressionnants engins blindés de la Seconde Guerre mondiale, témoins de l’Histoire et symbolisant les prouesses techniques de l’époque. Il n’est malheureusement pas assuré que ces objets demeurent en France à l’issue de la vente : cette superbe et massive collection qui était accessible dans l’espace historique de Basse-Normandie est susceptible d’être parcellée dans le monde entier.

D-Day Sale Normandy Tank Museum

La société Artcurial propose un dossier complet des objets du Normandy Tank Museum vendus aux enchères, disponible par téléchargement en fichier PDF. Vous pouvez le trouver ci-dessous.

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook