Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

La Haye-du-Puits en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

La Haye-du-Puits (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 9 juillet 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 79th Infantry Division

Drapeau américain 749th Tank Destroyer Battalion

Drapeau nazi 2. SS Panzer-Division “Das Reich”

Drapeau nazi 243. Infanterie-Division

Drapeau nazi 353. Infanterie-Division

Historique :

La commune de La Haye-du-Puits est occupée par les Allemands à compter du 17 juin 1940 à 22 heures. Elle est bombardée à plusieurs reprises avant sa libération, et ce dès le 7 juin 1944 à 20 heures.

Au début du mois de juillet 1944, les Américains poursuivent leur offensive en direction de La Haye-du-Puits mais les pluies diluviennes qui tombent dans la région ne permettent pas d’appuyer la progression par l’aviation.

Le 4 juillet 1944, tandis que sur le flanc droit de la 79th Infantry Division le 313th Infantry Regiment et le 315th Infantry Regiment progressent en direction des hauteurs de la colline 121 près du village de Montgardon, le 314th Infantry Regiment commandé par le colonel Warren A. Robinson n’est plus qu’à deux kilomètres au nord de La Haye-du-Puits. Les fantassins sont pris à partie par des unités allemandes appartenant à la 243. Infanterie-Division et à la 353. Infanterie-Division.

A l’aube du 5 juillet, le Major General Ira T. Wyche commandant la 79th Infantry Division ordonne au colonel Rabinson de lancer l’assaut pour s’emparer de La Haye-du-Puits. Le 314th Infantry Regiment (IR) débute l’offensive mais la compagnie de pointe est ralentie par de multiples obstacles minés battus par les feux qui interdisent tout franchissement. En milieu de matinée, Wyche demande au 313th IR, commandé par le colonel Sterling A. Wood, de contourner la ville par le sud-ouest mais aussi bien le terrain que les contre-attaques adverses mettent un terme à toute progression avant la tombée de la nuit.

Le 6 juillet, l’offensive visant à s’emparer de La Haye-du-Puits reprend. Le 314th IR, déjà en position au nord de la ville, reçoit l’ordre de contourner sa périphérie par l’ouest tandis que le 313th IR prend d’assaut une colline au sud-ouest, au point coté 84. Le fait d’encercler progressivement La Haye-du-Puits oblige tactiquement les Allemands à se replier plus au sud afin d’éviter d’être coupés de leurs propres lignes. Mais il n’en rien : renforcés par des éléments de la 2. SS Panzer-Division “Das Reich”, les Allemands ne reculent sous aucun prétexte et préparent au contraire une contre-attaque pour stopper cette manoeuvre de contournement. Ils la font débuter dans l’après-midi du 7 juillet et l’offensive est si violente que les soldats de la 79th Infantry Division sont obligés de se replier avant de reprendre progressivement l’ascendant à la tombée du jour. La contre-attaque s’arrête lorsqu’il fait totalement nuit. Durant cette terrible journée de combats, les pertes américaines sont terriblement élevées et la division perd 1 000 des siens.

Le 8 juillet durant l’après-midi, les Américains renouvellent l’attaque sur un terrain qui est recouvert de très nombreuses mines allemandes. Les sapeurs du génie doivent dégager les accès tandis que les fantassins, appuyés par les chars du 749th Tank Destroyer Battalion, sont pris sous les tirs de l’artillerie adverse. Malgré une progression lente et difficile, la 79th Infantry Division atteint en début de soirée les premières habitations au nord-ouest de La Haye-du-Puits. Beaucoup d’officiers sont tués et les unités sont commandées par des sous-officiers prenant d’excellentes initiatives. Toute la journée du 9 juillet est nécessaire pour s’emparer de la totalité de la ville qui est en grande partie détruite par les bombardements des semaines passées.

Photos de La Haye-du-Puits en 1944

Cartes de La Haye-du-Puits :

Image : carte du secteur de La Haye-du-Puits - Bataille de Normandie en 1944
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook