Où était la 4e DB le 21 août 1944

Vous souhaitez aborder un sujet général concernant la stratégie d'un camp ou de l'autre, ou poser une question particulière en rapport avec la bataille de Normandie ? Cette rubrique est faite pour vous !
Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 9 janvier 1945.
_________________________________

La 101st Airborne Division n'a pas attaqué vers Noville et le CCB qui devait appuyer cette attaque, fut détaché de la 101st AB vers 19h00, et recevait des ordres de quitter son zone de rassemblement au nord est d'Assenois pour un nouveau regroupement au nord est de Bastogne, afin de mettre au point une nouvelle attaque le lendemain matin. Ce mouvement se mettait en place, alors que l'artillerie ennemie tirait des obus qui tombaient sur les routes dans les environs de Bastogne, mais vers 19h00 toutes les unités avaient terminé ce rassemblement. Le CP du CCB quittait Assenois et prenait position au nord est de Bastogne. Les commandants de l'unité recevaient le plan de l'attaque et l'objectif de la division était le village de Bourcy. La 101st Airborne Division, la 6th Armored Division et la 4th Armored Division devaient attaquer de front.
Les unités du CCA se repliaient sur des positions protégeant le flanc droit du corridor de Bastogne et vers 16h00, elles avaient terminé leur rassemblement au nord est de Sainlez. Le CCA se dirigeait alors vers une position au sud est de Bastogne avec toutes les unités et la manoeuvre se clôturait à 18h3O. Les préparations étaient faites pour l'attaque de Bourcy, le lendemain matin à 09h00. Le CCA devait attaquer parallèlement au flanc droit du CCB. Quelques tirs d'artillerie tombaient sur les positions du CCA au cours de la journée mais il n'en résultait aucun dommage. Le major Cohen, commandant du 10th Armored Inf Bat, étant malade était évacué et le Capitaine Young assumait le commandement.
Le CCR était alerté et devait débuter sa marche vers 14h00, pour suivre le CCA, mais les ordres étaient changés et il ne devait pas bouger avant le lendemain matin.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division blindée le 10 janvier 1945.
_____________________________________

Les deux Groupes de Combat quittaient leur zone de rassemblement dans les environs de Bastogne vers 06h00 pour attaquer Bourcy. Après un tir d'artillerie préparatoire par la 6th Armored Division, ils traversaient la ligne de départ vers 09h00.
Dans la secteur du CCA le capitaine Young conduisait sa force de frappe composée des unités A/10th et de B/25 dans l'attaque tandis que le colonel Delk Oden avait le commandement des autres compagnies, les unités 35th et 10th qui étaient tenues en réserve. La Troupe B de la 25th Cavalry Recc Squadron maintenait le contact entre les deux Combat Commands. La résistance initiale étaient constitués de tirs d'armes légères dispersées et les deux forces avançaient approximativement de 330 m et nettoyaient des bois l'infanterie ennemie. Alors que la force atteignait les collines découvertes près des bois, l'ennemi ouvrait le feu avec l'artillerie située au nord est, ce qui causait 41 accidents, en moins d'une heure. La Co B/25 débutait avec 11 chars, et après l'attaque elle n'en avait plus que deux, 4 ayant été détruits par l'ennemi et les cinq autres avaient rencontré des difficultés avec les chenilles qui patinaient sur la glace et ces chars devaient être réparés d'urgence. La force était dans l'obligation de se replier dans les bois. Ils s'y retranchèrent pour maintenir leur gain. Le CCA recevait l'ordre de cesser l'attaque et de rester en position en attendant la relève d'autres unités de la 6th Armored Division. Les unités C/10, B/25 et C/35 étaient relevées à 18h00 et ensemble avec les autres unités du CCA elles regagnaient la zone de rassemblement initiale au sud de Bastogne. Toutes les unités avaient terminé leur mouvement vers 22h00.
La troupe C du 25th Cavalry Recc Squadron maintenait le contact entre la 101st Airborne Division et le CCB. A 10h00 les unités avaient atteint une position à environ 200 m au-delà de la ligne de départ. EIles avaient rencontré des tirs d'armes légères dès le départ. A 12h35 elles rencontraient un tir direct de mortiers venant du nord. Le 37th Tank Bn parvenait à détruire un canon anti-tank et deux canons auto-propulsés. A 15h50, des ordres étaient reçus de cesser l'attaque et les troupes se dirigeaient vers une zone de rassemblement du côté d'Assenois. Toutes les unités y étaient arrivées pour 20h50.
Le CCR restait dans sa zone de rassemblement dans les environs de Sainlez et recevait l'ordre d'aller appuyer un autre Combat Command. Le CP du CCR se déplaçait de Martelange vers Hompré. Des ordres étaient reçus suivant lesquels la 4e Division Blindée était relevée du VIII Corps et placée en réserve de la 3e Armée afin de se préparer a gagner d'autres positions dans les environs de Luxembourg-Ville. Les unités ennemies rencontrées, ce jour, étaient la 340th Volksgrenadier Division et la 388th Volks Art Corps. La section artillerie du B/126 révisait un de ses canons qui devenait défectueux, c'était un bourrage d'huile qui perdait. C'était la première fois qu'une telle opération était effectuée. Nos pertes étaient de 17 soldats tués, 47 soldats et un officier blessés et 12 soldats étaient manquants. Les pertes ennemies, 83 tués, 75 blessés, 184 prisonniers, 1 canon anti-tank, et 2 canons auto-propulsés étaient détruits.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 11 janvier 1945.
_______________________________

A 05h00 des ordres étaient transmis par la 3e Armée que tous les insignes devaient être enlevés des vêtements, ainsi que les signes distinctifs des véhicules devaient être aussi disimulés. Il fallait maintenir le silence radio jusqu'à nouvel ordre. Le général Hughes Gaffey tenait une réunion, vers 08h00, avec tous les commandants des unités de la Division. A l'issue de cette réunion la division devait se mettre en mouvement et se diriger vers de nouvelles positions au sud de Luxemembourg. Les premières unités partaient vers 16h00 et aux environs de 06h00 toute la division était rassemblée dans le nouveau secteur. Le temps était très froid, les routes verglacées, l'obscurité, et surtout l'important trafic d'autres divisions rendaient notre mouvement lent et difficile, mais dans l'ensemble et en fonction de tous ces éléments défavorables, tout s'était bien passé et aucun accident n'était à déplorer. La disposition des unités s'organisait comme suit; le 10th Armored Inf Bn s'installait à Gandren, le 51st Infantry Bn à Roussez- le- Boug, France, le 53rd Armored Inf Bn à Hassel, Luxembourg et le 8th Tank Bn à Boust, Luxembourg.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 12 janvier 1945.
________________________________

Toutes les unités de la division étaient bien arrivées sur leurs positions respectives et installées dans des logements. L'occupation principale du jour se limitait aux aménagements, au maintien des véhicules, au nettoyage des armes, des voitures du personnel, le camouflage des véhicules, et tous les véhicules lavés, séché, et peints en blanc pour les confondre dans le décor ambiant de neige. Le brigadier général Earnest faisait la reconnaissance des routes, étudiait deux terrains des environs, que la 3e Armée considérait comme des points d'attaques possibles de l'ennemi, car des rapports faisaient état de préparations ennemies dans ces parages. C'étaient des endroits qui avaient été tenus, par la 4th Infantry Division et le 2nd Cavalry Group dans la zone du XII Corps.
Le 66th Armored FA Bn quittait Himeling, France et se dirigeait vers Buver Luxembourg pour venir en appui à la 4th Infantry Division. Le 94th Armored Inf Bn venant de Frisange s'installait à Wecker, Luxembourg, pour renforcer le 255th FA Bn du 2nd Cavalry Group..
Le 53rd Armored Inf Bat établissait un cordon de sécurité dans la zone en plaçant des patrouilles entre Hasse et Luxembourg, et le 25th Cavalry Recc Squadron qui se trouvait à Contern était en alerte, car de possibles parachutages ennemis dans le secteur, n'était pas exclus. Les échelons avancés terminaient leur journée à Rodemack, France, vers 05h30 après une marche de nuit de Rodange, à la frontière belgo-franco- luxembourgoise.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 13 janvier 1945.
__________________________________

La 3e Armée donne l'ordre à la 4e Division Blindée de se rassembler sur la route principale, à l'ouest de Thionville. Une contre-attaque était supposée être menée dans ce secteur et la division devait se tenir en réserve, si l'ennemi venait à se manifester. Les officiers des diverses unités devaient rechercher des logements dans les nouvelles positions et vers 14h00, ce problème était réglé. Les unités du CCR partaient d'abord avec le CCA et le CCB suivait comme convenu dans l'ordre suivant: Le 8th Tank Bn quittait Boust, France, vers 15h00 et terminait sa marche vers 20h00 à Mondercange Luxembourg. L'itinéraire suivi passait par Hottage, Grande, Kanfen, Volmerange, Dudelange, Kayl et Esch. La distance était d'environ 27 kilomètres. Le 51st Armored Inf Bat recevait des instructions de mouvement le jour suivant, vers 08.30. Les autres unités complétaient les opérations de nettoyage de véhicules et des opérations d'entretien. Des services religieux étaient au programme dans les églises et des services de douches étaient aussi disponibles.

La 4e Division Blindée le 14 janvier 1944.
___________________________________

Le Col William P.Withers était relevé de son commandement du CCA et nommé chef d'état-major. Les unités du CCA étaient rassemblées à l'ouest de Thionville sur la route principale, menant à Luxembourg. Le 35th Tank Bn gagnait Aspelt au Luxembourg vers 11n30 et fermait à Hagen et Basse en France vers 13h30.
A 09h00 le 10th Armored Inf Bn recevait des ordres pour gagner d'autres positions, et partait de Fixen et Gondron, en France vers 11h45 pour terminer son parcours à Frisange, au Luxembourg et Evrange, en France vers 14h30.
Le CP du CCR se déplaçait de Dondenhoven et arrivait à Kayl vers 15h00.
Le 51st Armored Inf Bn traversait les villages d'Evrange, Biesstroff-la-Grande, Roussy-le-Bourg, et Roussy-le Village, France vers 08h30, et terminait à Bergen, Neertrange, Pont-St-Pierre, et Schifflange, au Luxembourg vers 09h46.
Les unités du CCB restaient sur leurs positions et continuaient l'entretien des véhicules, le nettoyage des armes et des équipements. Les clubs mobiles de la Croix-Rouge visitaient les bataillons, pour organiser des séances de cinéma, et les hommes pouvaient se rendre aux douches.
Les 66th et 94th Armored Field Art Bns continuaient l'appui au 2nd Cavalry Group et à la 4th Division d'Infanterie.
Le 126th Armored Ord Maint Bn relatait que tous les ateliers étaient remplis de véhicules pour des réparations. Ce jour était le sommet du mois avec au moins 54 véhicules qui n'étaient plus en état de marche.

La 4e Division Blindée le 15 janvier 1945.
__________________________________

La 4e Division Blindée et les unités attachées étaient reliées au XII Corps et constituées en capacité de réserve.
Les échelons avancés quittaient Rodemack France vers 12h30 et arrivaient à Dudelange, au Luxembourg, vers 14h00.
Le 53rd Armored Inf Bn quittait Hassel au Luxembourg à 14h30 et arrivait à Dudelange vers 15h35.
Le 37th Tk Bn quittait Itzig et gagnait Dippach, Reckange, Limpach et Bettange au Luxembourg. La distance couverte était d'environ 45 Kms. Le 35th Tank Bn donnait des instructions de conduite et des exercices d'entraînement étaient organisés pour maintenir une bonne performance.
Le 51st Armored Inf Bn était engagé dans des exercices de tirs sur cibles. Les autres unités continuaient l'entretien des véhicules, nettoyage des armes, des équipements, et les hommes pouvaient se rendre aux douches et aux séances de cinéma. Les plans étaient distribués aux unités de la division pour contrer les parachutages ennemis toujours possibles.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 16 janvier 1945.
___________________________________

Au cours de la journée le général Hughes Gaffey visitait les différentes unités et les entretenait sur la conduite des différentes opérations à poursuivre dans les combats autour de Bastogne. Les 8th, 37th, 51st et 53rd étaient les unités prioritairement visitées. Le Lt Col Abrams avec ses 3 bouquets de feuilles de chêne sur sa Silver Star récompensait à son tour le Col Jaques de la même distinction, pour les actions qu'ils avaient mené tous les deux pour ouvrir la porte de Bastogne.
Le Gen Dager visitait l'état-major du 37th Tank Bn pour discuter sur le camouflage et les plans à utiliser en cas de contre-attaque ennemie.
A 19h20, le G3 se mettait en rapport avec le CCB et signalait à la batterie du 22nd Armored FA Bn et 3 Cies de chacune des 53rd Armored Inf Bn et 37th Tank Bn. Une compagnie de chacune de ces unités devait se tenir en état d'alerte permanent. Les A/2, A/53, et D/37 étaient aussi mis immédiatement placés en état d'alerte.
Le Gén Earnest visitait les CP des 10th Inf Bat et 35th Tank Bn et leur donnait l'ordre de placer une Cie en état d'alerte. Les Cies devaient suivre un statut de rotation à la fin de chaque jour. Les B/35 et B/10 étaient les deux Cies en état d'alerte.
Manoeuvrant suivant les ordres du CCR, le 51st Armored Inf Bn plaçait le B/51 en alerte en cas d'attaque aérienne. Le 144th Armored Signal Co tenait chaque jour des classes d'entraînements de radio pour les nouvelles recrues qui avaient rejoint la division pour renforts. Les bataillons d'infanterie construisaient des cibles pour des exercices de tirs, fusils, mortiers, et mitrailleuses. Le maintien des véhicules, et des équipements se poursuivait, de même que les douches et les offices religieux.

La 4e Division Blindée le 17 janvier 1945.
__________________________________

Un Combat Command de la Division restera en alerte jusqu'à nouvel ordre. Le CCA et le CCB devaient remplir les fonctions à tour de rôle chaque jour, et c'était le CCB qui débutait à 08.30. Cette nouvelle situation n'avait aucun effet sur les ordres antérieurs qui alertaient soit une compagnie de tanks ou une d'infanterie, de chaque bataillon. Ces compagnies devaient être mises en alerte suivant les jours et quand le Combat Combat Command, auquel elles étaient attachées n'était pas alerté. La liste des troupes prenait effet ce jour 16h30, comme suit:
Pour le CCA les unités étaient les suivantes, 10, 35, A/25, A/24, A/704, B/ 489, A/46,A/126.
Pour le CCB,.........................................................., 53, 37, C/25, B/24, B/704, A/489, B/46, B/126.
Pour le CCR..........................................................., 51, 8, D/25, C/704, D/489, C/24
A 14h00 une rencontre des commandants d'unité était organisée au Quartier Général de la Division à Dudelange. Les plans étaient soumis à discussions sur les opérations de la Division dans le cas d'une contre-attaque ennemie. Les plans d'entraînement étaient élaborés pour le reste de la période dans le cas où la division ne serait pas engagée dans l'action. Les unités continuaient les entraînements et les travaux d'entretien. Des agencements étaient construits pour les exercices de tirs des armes légères et les manoeuvres de tanks. Les soldats appréciaient l'hospitalité des Luxembourgeois d'autant que certaines unités étaient logées dans des demeures privées. Chaque unité pouvait envoyer 5% de ses forces en congé pour aller visiter la vile de Luxembourg et un certain quota était aussi fixé pour des permissions à Paris.

La 4e Division Blindée le 18 janvier 1945.
___________________________________

Il n'y avait aucun changement dans la mission de la 4e Division Blindée. Elle devait être prête pour toute contre-attaque dans la zone du XII Corps et repousser toute contre-attaque ennemie au sud ouest de la ville de Luxembourg. Des plans étaient dressés pour la défense des localités où la Division était hébergée, dans l'éventualité d'un parachutage de troupes ou de contre-attaque. Un officier supérieur dressait un plan de défense dans chaque localité et devait au besoin coordonner ses plans avec d'autres troupes logées aussi dans cette localité.
Le 704th Tank Destroyer Bn était relevé de son attachement tactique à la 4e Division Blindée et attaché tactiquement au XX Corps.
Le 22nd Armored FA Bn quittait Bivange au Luxembourg, pour Wecher, pour prendre la relève du 94th Armored FA Bn qui était en appui du 2nd Cavalry Group. Le 22nd suivait la route de Bivange en traversant Itzig, Sandweiler, Niederanven et Berg. Les unités de la division continuaient les programmes habituels d'entraînements et d'entretien des véhicules. Des séances de cinéma étaient au programme dans toutes les unités et des permissions pour Luxembourg ville et pour Paris restaient d'actualité.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

La 4e Division Blindée le 19 janvier 1945.
__________________________________

Le 94th Armored FA Bn qui avait été relevé par le 22nd Armored FA Bn se dirige de Wecker, en passant par Luxembourg Ville, Bettembourg et Kayl pour un nouveau rassemblement dans les environs de Rumelange,au Luxembourg.
Le brigadier général Dager rend visite au 53rd Armored Inf Bn et présente des récompenses aux officiers et aux hommes qui s'étaient distingués dans les engagements récents.
Le personnel qui n'avait pas encore été drillé aux mesures de sécurité, participait aux entraînements suivant les horaires prévus. Le 10th Armored Inf Bn tirait avec des mortiers de 81 et 60 mm sur les cibles prévues à cet effet. D'autres unités tiraient avec les fusils ou mitrailleuses, tandis que les tanks participaient aux exercices de conduite ou de man?uvre. Les programmes récréatifs et les services religieux restaient au programme, de même que les séances de cinéma et les congés pour les visites à Luxembourg Ville. L'harmonie de la Division faisait le tour des unités pour distraire les troupes. Le Major Edward H.Meyer, S3 de la division artillerie était muté au 66th Armored FA Bn, en tant qu'officier de l'exécutif. Le Major Andrew D. Pickard, officier de l'exécutif du 66th Armored FA Bn était muté comme S3 à la Division Artillerie.

La 4e Division Blindée le 20 janvier 1945.
__________________________________

La 4e Division Blindée recevait une lettre de félicitation du général Patton pour sa magnifique performance dans la libération de Bastogne. Suivant le premier paragraphe de sa lettre il mettait l'accent sur la rapidité de ses mouvements et son incessante habilité à repousser les attaques pour la libération de Bastogne, constituant un des plus audacieux chapitres de la glorieuse victoire de l'Armée des Etats-Unis.
La Distinguished Service Cross fut accordée au Sergent Chef Clyde E.Workman, du 10th Armored Inf Bn pour actes d'héroïsme dont il avait fait preuve par son courage et son audace dans l'action.
Wil Lang, représentant le Life Magazine et Ernest Hauser du Saturday Evening Post rendaient visite au chef de Corps pour obtenir des informations et des récits sur le relève de Bastogne.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 21 janvier 1945.
__________________________________

La 4e Division reçoit une lettre du SHAEF relatant l'attitude des Allemands envers la Division. D'après un extrait de cette lettre " La 4e Division était crainte et haïe par les troupes du front de par son efficacité manifestée au combat. Certains prisonniers qui savaient et comprenaient l'anglais avaient entendu des échos de soldats et d'officiers, qui relataient que la 4e Division Blindée avait gagné sa réputation contre la Wehrmacht et qu'elle était considérée comme une unité d'élite et dangereuse dans le combat."
Un représentant du IIIe Corps rendait visite au chef d'état-major pour rassembler tous les rapports après-combats et de sa ruée sur Bastogne. Il affirmait que le IIIe Corps voulait utiliser cette information pour proposer la Division à la Citation Présidentielle. Le major Rockafeller du 51st était nommé temporairement chef d'état-major du 10th, mais retournerait à son unité d'origine lorsque le major Cohen serait de retour à la 10th, dès sa sortie d'hôpital.

Le 22 janvier.
____________

Le brigadier général Earnest quittait la 4e Division Blindée et était nommé commandant général de la 90th Infantry Division. Le colonel Withers quittait aussi la division pour prendre la commande du 17th Arm Group. Le colonel Hayden A. Sears, anciennement commandant, du 17th Arm Group était nommé commandant du CCA de la 4e Division Blindée.
A 15h00 toutes les unités du CCB, ainsi que le 51st Armored Inf du CCR, étaient alertées pour rejoindre le secteur de la 5th Infantry Division dans les environs de Diekirch, et ce, dans l'éventualité d'une contre-attaque ennemie. Des rapports secrets relataient que la 2nd Panzer Div était en mouvement dans les environs de Vianden. Vers 19h00 des ordres étaient donnés de ne pas trop s'inquiéter, mais de rester toutefois en alerte.
Le Général Gaffey rendait visite au 10th Armored Infantry Bn et présentait au major Cohen la Silver Star avec palmes. Le Colonel Blanchard, quant à lui, visitait le 51st Infantry Bn et présentait des décorations aux officiers et aux hommes qui s'étaient distingués dans les récents engagements. Une équipe anti-sabotage de la 3e Armée était en démonstration au 10th Armored Infantry Bn, pour enseigner les méthodes de sabotage utilisées par l'ennemi, comment les contourner et les neutraliser. Le 126th Armored Ord Maint Bn déléguait une équipe d'inspection des pneus dans toutes les unités de la Division afin de vérifier et de corriger les défauts afin de les maintenir en parfait état. Le 46th Medic Bn donnait des cours de premiers soins à tous ses membres en montrant les méthodes et les pratiques d'entraînement et d'usage. Les visites et les séances de cinéma étaient toujours à l'ordre du jour.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 23 janvier 1945.
__________________________________

La liste des Combat Commands, s'établissait comme suit:
CCA, 51, 35, A/25, A/24, B/489, A/46, A/126.
CCB, 53, 37, C/25, B/24, A/489, B/46, B/126.
CCR, 10, 8, D/25, D, 489, C,24 .
Ces changements étaient annoncés à 09h3O. Le 10th Armored Inf Bn était transféré au CCA, et le 51st Armored Inf Bn était assigné au CCB. Les unités du CCB était alertées de se mettre en mouvement pour un rassemblement dans les environs de Lintgen. Le 53st quittait Laudelange à 14h15 et terminait sa marche à 16h00, après avoir parcouru une distance de 25 kms. Le 51st quittait les villages des environs de Esch vers 16h25, traversait Bettembourg, Luxembourg Ville, Beggen, Beraldange, Wolderdange et arrivait à Heisdorf. Les services et Cies Hqs, restaient dans les environs de Esch. Le 37th quittait Dippach à 16h10 et arrivait à Reckange-les-Mersch à 18h00. Le C/25 se déplaçait de Altzingen à Beringen avec ordre de se préparer à prendre la tête de la colonne CCB. Le 94th quittait Rumelange pour Lourentzweiler pour aider au besoin le CCB. Une partie de chaque unité, restait dans les villages pour y maintenir les logements au cas ou le CCB, n'était pas engagé.
Le CCA recevait l'ordre de se rassembler entre Luxembourg Ville et Arlon, mais aucun ordre ne lui était assigné. Les unités continuaient les programmes d'entraînement, mais les visites étaient suspendues en raison des alertes. Le 10th Armored Inf Bn faisait l'écolage des NCO, --des officiers non commissionnés --, pour les orienter sur leurs charges et devoirs dans la bataille. L'équipe anti-sabotage de le 3e Armée visitait les unités en leur présentant quelques démonstrations du genre.

Le 24 janvier 1845.
________________

Le major gén Manton Eddy, Commandant général du XII Corps, rendait visite au QG du CCB, où des plans étaient dressés pour un engagement du CCB dans les secteurs des 4th, 5th, et 87th Divisions, dans l'éventualité d'une contre-attaque ennemie. Les officiers du CCB prenaient contact avec la 4th Infantry Division et faisaient des recouvrements de routes et de terrains dans cette zone.
Le CCA restait en alerte et les organismes du logement allaient en reconnaissance pour proposer des rassemblements au nord ouest de Luxembourg, les unités du CCA continuaient les programmes d'entraînement qui comprenaient des tirs de cibles, et des exercices de marche.
Le 66th et le 22nd Armored FA Bns continuaient à supporter le 2nd Cavalry Group et la 87th Infantry Division.
Le G-1 recevait un appel radio du XII Corps lui rapportant que la 4th Armored Division avait un quota de soldats qui allaient retourner au pays sur un bateau hôpital pour un congé de huit jours.



Stevenot Gilbert N.
Messages : 399
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Où était la 4e DB le 21 août 1944

Message non lu par Stevenot Gilbert N. »

Posté par Henri Rogister

La 4e Division Blindée le 24 janvier 1945.
____________________________________

Le major général Eddy, commandant général du XII Corps rend visite au QG du CCB, où des plans étaient dressés pour un engagement des 4th, 5th Armored Division la 87th Infantry Division, afin de parer à toute possibilité de contre-attaque ennemie et où il surtout question de repérages de routes et des terrains dans leurs secteurs. Le CCB restait en alerte et des reconnaissances de logements dans les zones des rassemblements, au nord est de Luxembourg Ville. Le CCA continuait les entraînements de tirs, et des exercices de marche. Les 62th et 22nd FA Art Bn continuaient à supporter le 3nd Cavalry Group et la 87th Inf Division. Le G1 recevait un appel du XIIe Corps pour informer que la 4e Division Blindée avait un quota de 20 soldats pour un retour de dix jours de congé aux States sur un bateau hôpital.

Le 25 janvier.
___________

Le CCA restait en statut d'alerte, mais aucun ordre d'engagement n'était donné. A 19h00, une réunion des officiers commandants d'unités était tenue au QG, du CCA, pour mettre au point les horaires d'entraînements en prévision d'attaque.
Les officiers commandants des unités du CCB tenaient une réunion au QG. Ils discutaient du remplacement des tanks légers par des tanks moyens à l'exception de ceux utilisés par le 25th Cav Rec Sq. il était aussi question d'entraînements et du genre d'uniformes dont les troupes devaient être équipées.
Le colonel Blanchard réunissait les commandants des unités du CCR pour faire rapport de la situation présente et définissait les priorités en cas d'attaque. Le colonel Earnest A. Bigby, ancien membre de la 4e Division Blindée, mais actuellement au service de la 90 Infantry Division, recevait la légion du mérite pour sa conduite exceptionnelle du 12 septembre au 24 octobre 1944.. Des pilotes de P 47 de la 9e Air Force visitaient le 94th Armored FA Bn et s'entretenaient sur la coopération air-sol, de la couverture des cibles anti-aériennes et de l'utilisation de fumée. Le 27th Tank Bn commençait à tenir une formation journalière pour la lecture des dernières nouvelles aux troupes, tout en leur donnant des informations pertinentes qui pourraient leur être utiles au combat. Le 35th Tank Bn tirait avec les fusils d'assaut sur les cibles, et le Colonel Sears, en visionnait l'indispensable pratique. Le 10th Armored Infantry Bn donnait des cours de conduite pour familiariser les hommes avec tous les véhicules du bataillon.

Le 26 janvier.
___________

20 soldats quittaient la Division pour un congé de 10 jours aux States. Les 10th, 51st, et 53rd Arm Inf Bn étaient informés de reprendre une portion du secteur de la 4th Inf Div jusqu'au moment où elle serait relevée par la 80th Inf Division. Les officiers de chaque Bat d' Inf reconnaissaient leur propres zones de combat et en étudiaient les routes et les aspects des terrains. Le major général Gaffey rendait visite au QG du CCB et observait cet emprisonnement proposé dans la zone de 4e Inf Division.

Le 27 janvier
___________

Chaque bataillon d'Infanterie tournait avec ses trois transports-moteur de Howitzer 75mm M8, et recevait un howitzer 105mm monté sur un Tank M4, ce qui augmentait le pouvoir de feu des canons d'assaut de l'infanterie. Un temps considérable était consacré aux tirs sur cibles avec cette novelle arme afin de se familiariser à l'usage. Des nouveaux habits d'hiver sous forme de laine, des gants couverts de cuir, d'écharpes, étaient distribués à toutes les unités de la division.
Les trois bataillons d'infanterie restaient en alerte pour faire mouvement vers les secteurs de la 80th Infantry Division mais aucun ordre n'était reçu. La 80th Infantry Division avait relevé la 4th Infantry Division la nuit précédente. Les programmes d'entraînement et travaux de maintenance étaient toujours d'application pour toutes les unités et des séances de cinéma étaient au programme pour les hommes et les officiers.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussion générale sur la bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité