Grands faits d'armes

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Invité

Grands faits d'armes

Message non lu par Invité »

On a tous en mémoire un fait d'armes particulièrement culotté, bluffant, scotchant, hallucinant.... détaillez le nous en quelques lignes....

En ce qui me concerne, je ne cesse de m'étonner sur la traversée de la Waal le 20 septembre 1944 par deux compagnies du 3/504 pour s'emparer du pont de Nijmegen ;

Les faits :
Dans le cadre de market garden, il incombe à la 82 Airborne de s'emparer intact des immenses ponts (plus de 500 m) qui enjambent le fleuve Waal à Nimègue. Ces ponts sont au nombre de deux, un pour le ferroviaire, et l'autre autoroutier. Dès le 19 septembre, le 504 et le 505 PIR se battent dans Nimègue et sont en vue du pont. Les paras anglais de la 1st Airborne sont déjà en difficulté 30 km plus au nord, assiégés dans Arnhem par des forces supérieures en nombre et en armement. Chaque heure compte. Le Major General James M. Gavin, CO de la 82AB définit un plan rapide urgeant les 504 et 505 PIR de presser leurs attaques sur la rive sud des deux ponts, tandis qu'un bataillon traversera en bateau pour attaquer les défenseurs sur la rive nord. Trouver des bateau est un problème. Après 24 heures d'attente, 26 bateaux d'environ 6 mètres en toile à fond plat en bois sont amenés par les camions anglais (On en attendait 33). Deux compagnies du 3/504, H et I company sont désignées sous le commandement du Major Julian Cook pour mener l'assaut. 13 parachutistes embarqueront par bateau en compagnie de 3 Engineers du C/307 AEB. Ces engineers auront pour mission de ramener les bateaux (s'il en reste ) sur la rive sud pour faire traverser le reste du bataillon, G company. Après un run de harassement des chasseurs P38 et un court barrage d'artillerie, Julian Cook, à 15hoo précise ce 20 septembre, d'un coup de sifflet strident, lance une opération que d'aucuns compareront à Omaha Beach et à Tarawa!
260 hommes sprintent dans la boue pour mettre les 26 embarcations à l'eau. Les hommes pagaient avec ce qu'ils ont sous la main, souvent la crosse de leur M1. Parvenu au milieu du fleuve large de plus de 300 mètres, "all hell broke loose", l'enfer se déchaine et les 500 à 1 000 allemands retranchés (les témoignages varient) ouvrent le feu avec tout ce qu'ils ont, MG42, 20 mm flak, mortiers et 88! Des bateaux coulent, des hommes meurent sous le feu ou se noient.... Après une éternité qui n'aura en vérité duré qu'une dizaine de minutes, les survivants prennent pieds de l'autre côté. Ils ont devant eux encore 400 mètres de rives à découvert à franchir. Les paras sont alors dans un état second, ivres de rage d'avoir ainsi subi le tir aux pigeons. Ils ne font pas de quartiers à la grenade et à l'arme blanche. les allemands s'enfuient vers le pont. Les paras poursuivent leur assaut sous le leaderships d'officiers extraordinaires, Captain Moffat BUrris, I/504, ou Lt Maggie Megelas qui deviendra à la fin du conflit l'officie de la 82 AB le plus décoré... le pont est pris. Les allemands encore sur la rive sud essaient de refluer et tombent sous le feu vengeur des paras décimés ; 267 corps allemands seront dénombrés le lendemain. Les deux compagnies de la première vague, sur 260 hommes, déplorent 134 tués, blessés ou disparus. Les 70 Engineers ont de leur côté sauvé 11 bateaux sur les 26 du départ avec lesquels ils ont fait 4 à 5 rotations pour mener G company de l'autre côté. Ils déplorent 34 pertes.

Le pont ferroviaire est pris dans la foulée. Les chars anglais peuvent traverser et foncer sur Arnehm.
Las! la nuit tombe. Les anglais s'arrêtent. On bout l'eau pour le thé devant les paras US médusés. Les anglais refusent d'avancer de nuit sans couverture antitanks et infanterie. 30 km plus loin, Frost et ses paras Anglais agonisent...
Dernier bateau subsistant, à voir au musée de Groesbeek...
Image


Invité

Grands faits d'armes

Message non lu par Invité »

je sais, c'est encore du 504.....

B et C /504 prennent Cheneux

Le 20 décembre 1944, Le colonel Rueben Tucker, CO du 504 PIR, 82 Airborne décide de bloquer le rush de la 1er Panzer SS à travers les Ardennes. Il envoie son premier bataillon moins A company prendre Cheneux où se trouve un bataillon entier de SS solidement armés. Des tanks destroyers doivent appuyer l'action des vétérans du 504. A 14 heures, par une journée d'hiver sombre et froide, le second platoon de C/504 s'avance à terrain découvert déployé à travers la plaine. Les tanks destroyers ne sont pas au rendz vous et c'est sans appui d'aucune sorte que les paras montent à l'assaut. Tous les 15 ou 20 mètres, les hommes doivent franchir les barbelés qui délimitent les champs de cette région agricole. A 200 mètres des premières maisons du village, l'enfer se déchaine. 88', 75 mm, flak wagon de 20 mm, mitrailleuses ouvrent le feu sur les paras américains. Les hommes tombent, aucun de s'arrête. Blessés, meurtris, entourés des cris de leurs camarades qui tombent déchiquetés par les 20 mm, les vétérans des campagnes de Sicile, d'Italie et de Hollande chargent en jurant, à la grenade, à la baionnette. ils prennent les trous de mitrailleuses un à un, parfois à coup de crosses. B Company est en équilibre instable à l'autre bout du village ; les survivants des platoons décimés de A Cy s'y précipitent et détruisent 4 flaks wagons de 20 mm. Les SS s'enfuient épouvantés vers les dernières maisons du village. Toute la nuit, le combat de porte à porte va se prolonger. Au petit matin du 21, avec l'arrivée du 3/504 par le nord, Cheneux est aux mains des américains. 14 flaks wagon, 6 half tracks, 4 camions 4 canons de 105 et un char Mark VI ont été capturés par les paras. Tout un bataillon de SS a été anéanti, le premier revers significatif des allemands dans cette bataille des Ardennes. Des 33 hommes du 2nd platoon, C company 504 PIR du sergent Ross S. Carter, il n'y aura que... trois survivants!
2nd platoon, C/504 à Fort Bragg 1943
Image


oldchouff
Messages : 463
Enregistré le : 02 mai, 23:00

Grands faits d'armes

Message non lu par oldchouff »

Superbe, ils avaient vraiment la rage !

Image


Invité

Grands faits d'armes

Message non lu par Invité »

à part ça les paras sont des soldats cmme les autres...

et les americains.... sans leur appui, ils ne valent rien!

hein???


Invité

Grands faits d'armes

Message non lu par Invité »

vais me faire scalper,mais bon,appuyé ces braves par le 376th artillerie Bataillon du Lt Colonel Neptune.


Invité

Grands faits d'armes

Message non lu par Invité »

Il ne s'agit pas de scalper puisque cette info m'intéresse ; ni Carter ni Rueben Tucker n'en font mention dans leurs mémoires...
L'attaque ayant eu lieu pratiquement au corps à corps, cet appui était très... psychologique. Il y aurait eu préparation d'artillerie préalable? Fort possible, mais alors avec quels résultats quand on voit la puissance de feu déployée par les SS...


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité