Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Torpille bangalore M1A1 – Histoire, fiche technique et photo

Torpille bangalore M1A1

Histoire, fiche technique et photo

Image : Torpille bangalore M1A1

Historique du “Bangalore”

Les Britanniques étudient au début des années 1910 un matériel capable de créer une brêche à travers un réseau de fil de fer barbelé. Si les sapeurs sont équipés de cisailles, un tel procédé est lent et met en danger la vie des soldats du génie étant donné qu’un obstacle est battu par les feux. Les ingénieurs militaires ont l’idée d’utiliser la puissance de feu d’un explosif plus efficace qu’une grenade à main et facilement transportable par l’infanterie.

En 1912, le capitaine McClintock de l’armée britannique du Bengale en Inde (à Bangalore, très exactement) met au point ce dispositif : il imagine un tube cylindrique métallique de plusieurs mètres de long qui peut s’emboiter dans d’autres tubes afin d’augmenter la surface de l’explosion. Remplis d’explosifs, ces cylindres sont introduits à travers le réseau de barbelés : à l’explosion, l’enveloppe métallique se décompose en de multiples éclats qui détruisent les fils de fer et ouvrent ainsi une voie d’environ trois mètres de large.

L’armée américaine réutilise ce procédé au début des années 1940 et produit à grande échelle la désormais nommée : torpille M1A1, surnommée bangalore, du nom de la ville où le tube a été imaginé par le capitaine McClintock. Cette torpille se compose de plusieurs cylindres assemblables de 1,5 mètres de long et de 5 centimètres de diamètres chacun constitués de 3,85 kilogrammes de TNT.

Employé le 6 juin 1944 par les unités du génie sur les plages et à proximité des installations défensives allemandes afin de créer des brèches dans les très nombreux réseaux de barbelés mis en place par les Allemands, le bangalore est immortalisé par les deux films Le Jour le plus long et Il faut sauver le soldat Ryan.

Aujourd’hui, le bangalore est toujours employé en version modifiée par de nombreuses armées à travers le monde.

Fiche technique du “Bangalore”

Pays utilisateur : Etats-Unis d’Amérique

Diamètre : 50 mm
Longueur : 1500 mm
Masse : 6 kg

Rayon d’action : 200 m
Diamètre efficace d’action : 3 m

Explosif : 3,85 kg de TNT

Mise de feu : détonateur électrique

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook