Norton 16H – Histoire, fiche technique et photos

Norton 16H

Histoire, fiche technique et photos

Image : Norton 16H

Historique de la Norton 16H

Après la Première Guerre mondiale, les industries britanniques sont chargées de mettre au point de nouvelles motocyclettes au profit des forces armées, plus maniables. En 1935, l’entreprise Norton parvient à vendre son modèle 16 aux militaires et adapte un système de changement de vitesse au pied l’année suivante : ce monocylindre est le plus répandu au sein de l’armée britannique jusqu’en 1941.

La motocyclette Norton 16H arme les unités motocyclistes britanniques pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à ce que la BSA M20 prenne progressivement le relais à partir de la fin de l’année 1943. Néanmoins, elle équipe encore largement les unités combattantes anglo-canadiennes pendant toute la durée de la bataille de Normandie, utilisée essentiellement pour les missions de liaison à l’arrière du front.

En 1944 et jusqu’à la fin de la guerre, elle sert comme principal engin d’entraînement en Grande-Bretagne. La Norton 16H est produite jusqu’en 1954 et est utilisée dans les armées belge, danoise, grecque et hollandaise.

Fiche technique de la Norton 16H

Pays constructeur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : WD16H

Masse : 280 kg
Vitesse maximale : 109 km/h
Suspensions : à l’avant, fourche à parallélogramme ; à l’arrière, cadre rigide
Freins : tambour mécanique et commande par câble

Moteur : monocylindre quatre temps de 490 cc et 12 chevaux

Transmission : embrayage multidisque à sec avec boîte de vitesse séparée à quatre rapports et transmission finale par chaîne