Maxwell D. Taylor

Cette rubrique permet à tous les visiteurs du site DDay-Overlord intéressés par les parachutages et les largages de planeurs, ainsi que les batailles aériennes qui ont eu lieu au-dessus de la Normandie pendant toute la Bataille de Normandie.
Panzerfaust
Messages : 246
Enregistré le : 21 juin, 23:00

Maxwell D. Taylor

Message non lu par Panzerfaust »

Je crois pas d'ailleurs qu'il soit resté seul bien longtemps


Invité

Maxwell D. Taylor

Message non lu par Invité »

Déterré pour déterré, autant remettre certains points à jour...

Maxwell Davenport Taylor est né à Keytesville, Missouri le 26 aout 1901. Il termine l'Académie Militaire en 1922 et reçoit le grade de Second Lieutenant affecté au génie en juin 1922. De 1922 à 1926, il est en poste à Hawai dans le génie. Il servit ensuite dans l'artillerie avec le 10th Field Artillery de 1926 à 1927 avec le grade de First Leutenant. Il a étudié le français à Paris et pu ainsi donner des cours de Français à West Point. Il suivit ensuite les cours de la Field artillery School à Fort Sill en 1933, avant de rejoindre l'Ecole de l'Etat Major à Fort Leavenworth en 1935. Cette année là, il est promu Capitaine et part pour la Chine. Il reçoit sa promotion de major en juillet 1940 après avoir suivi les cours du War College. On lui confie alors le 12th Artillery battalion, avant qu'il ne parte travailler au secrétariat de l'Etat major general. Brigadier Général en décembre 1942, il devient chef d'Etat Major de la 82 Airborne, et prend le commandement de l'artillerie divisionnaire aéroportée pour les opérations en Sicile et en Italie jusqu'en mars 1944. Lorsque le Général Bill Lee est déclaré inapte au service suite à des ennuis cardiaques, il prend le commandement de la 101ème Airborne en mai 1944, avec laquelle il effectuera toutes les campagnes du ETO.

Le 6 juin, Max Taylor atterit dans un champs près du Holdy. Il rejoint un trooper du 501st et retrouve rapidement Brigadier general Anthony Mac Auliffe et un correspondant de guerre britannique du nom de Robert Reuben. En quelques minutes, Taylor se retrouva à la tête d'une petite force de 85 hommes constituée quasiment exclusivement de personnel de l'Etat major, des majors et des capitaines. Taylor marcha alors vers Sainte marie du Mont et la Sortie N°1 , avec "tant d'officiers pour commander si peu de troupes..."


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Opérations aéroportées et batailles aériennes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité