Les sanglots longs des violons de l’automne

Quel fut le rôle joué par la Résistance française dans les préparatifs et le déroulement de la Bataille de Normandie ? Posez dans cette rubrique vos questions.
Marc Laurenceau
Messages : 2701
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Les sanglots longs des violons de l’automne

Message non lu par Marc Laurenceau » 06 janv., 15:12

Difficile de passer à côté du message codé "Les sanglots longs des violons de l’automne...".

Il est généralement associé à l'annonce par les Alliés du débarquement de Normandie, popularisée par le film "Le jour le plus long". Mais en réalité, cette explication ne correspond pas à la signification du message. Voici quelques précisions qui permettent de mieux comprendre ce fameux instantané de la libération.

Image

- Tout d'abord, il faut rappeler que le poème de Verlaine qui a inspiré ce message, Chansons d'Automne, est paru dans son recueil "Poèmes saturniens" en 1866. Voici la version originale de Paul Verlaine :
Les sanglots longs / des violons / de l’automne,
Blessent mon cœur / d’une langueur / monotone.
- Le message "Les sanglots longs des violons de l’automne..." avait déjà été utilisé en 1943 sur les ondes de Radio-Londres, au profit du réseau de résistance "Butler" dirigé par Jean Bouguennec, alias "Max".

- La première partie "Les sanglots longs des violons de l’automne" est diffusée sur les ondes de la BBC dès le 1er juin 1944 dans le cadre de l'émission "Les Français parlent aux Français". Chaque message codé étant adressé à un réseau précis, celui-ci est destiné au réseau "Ventriloquist" de Philippe de Vomécourt, installé en Sologne (au sud de l'Orléanais). Il met en alerte ses résistants qui doivent se tenir prêt à réaliser des sabotages des voies de communication dans leur secteur, sur ordre et dans les 7 prochains jours.
Environ 160 autres "messages personnels" sont communiqués le 1er juin, rediffusés les 2 et 3 juin 1944, afin de préparer les résistants aux différentes actions de destruction. En aucun cas, ils annoncent clairement le débarquement : ce n'est qu'une supposition. Le risque aurait été trop important d'annoncer le "Jour J" par les ondes radio, bien évidemment. Les Allemands, qui cherchent à comprendre l'interprétation de chaque message, en concluent à l'imminence du débarquement.

- La deuxième partie "bercent mon cœur d’une langueur monotone", est diffusée sur les mêmes ondes le 5 juin 1944 à 21h15, heure de Paris, simultanément à plusieurs dizaines d'autres codes. Ce message, toujours destiné au réseau de résistance Ventriloquist, signifie que les actions de sabotages en Sologne doivent être réalisées dans les 48 heures. Son objectif, si les destructions ne sont pas en prise directe avec l'opération Neptune qui consiste en l’installation d'une tête de pont en Normandie, doit néanmoins permettre de retarder les renforts allemands de rejoindre ce nouveau front.

- "Blessent" ou "Bercent" ? Il faut noter que les Allemands ont noté les mots de Verlaine dans leur rapport du 5 juin, avec une erreur de retranscription ("longueur" au lieu de "langueur").

Image

Cette différence s'explique notamment par la proximité du poème de Verlaine avec une chanson de Charles Trenet, ce dernier s'en inspirant largement pour composer son propre Chansons d'Automne en remplaçant "blessent" par "bercent" (voir ce sujet : viewtopic.php?f=8&t=2965).
Cette chanson, particulièrement populaire dans les années 1940, est probablement à l'origine des nombreuses inversions entre "bercent" et "blessent" dans nos livres d'histoire.
Le registre de Charles Trenet a d'ailleurs inspiré un autre code diffusé le 5 juin 1944 sur les ondes de la BBC : "Les enfants s'ennuient le dimanche".

Cliquez ici pour entendre un exemple d'enregistrement utilisant "bercent"

D'autres messages codés sont diffusés le 5 juin pour initier les actions de sabotage dans le cadre du débarquement de Normandie. Voici ci-dessous quelques exemples à cette même date :
Il y aura de la friture
déclenchement du plan violet dans le secteur R2.
Les débats sont contradictoires
message destiné aux réseaux Vény à l’occasion du débarquement.
Enfin il s’est cassé le bras
message destiné aux résistants de la Sarthe en vue du déclenchement du sabotage des voies de chemin de fer.

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « La Résistance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité