Hill ?

Vous souhaitez aborder un sujet général concernant la stratégie d'un camp ou de l'autre, ou poser une question particulière en rapport avec la bataille de Normandie ? Cette rubrique est faite pour vous !
Avatar du membre
Priol
Messages : 208
Enregistré le : 29 janv., 16:47
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : Plougonvelin (29217)

Hill ?

Message non lu par Priol » 07 juin, 09:41

Bonjour à tous, je suis en train de retranscrire au propre plusieurs rapports de compagnie américaines pour ensuite les traduire. Il est souvent mentionné le mot Hill suivi d'un numéro. Ma question est simple, comment se procurer des cartes où l'on peut voir ces fameux numéros ? Car je ne pense pas qu'ils soient associés à une cartographie quelconque Française.

Merci d'avance :merci:



Avatar du membre
Araya
Messages : 428
Enregistré le : 10 sept., 18:01

Re: Hill ?

Message non lu par Araya » 07 juin, 10:42

Bonjour,si je pense avec le relief,les numeros correspondent à la hauteur des cotes,collines (hill)


[youtube]NsYk8-Yzxj0[/youtube]

Avatar du membre
MLQ
Messages : 552
Enregistré le : 29 août, 23:00
Localisation : 02 Mercin et Vaux

Re: Hill ?

Message non lu par MLQ » 07 juin, 10:49

Bonjour

Voici la liste que j'ai faite des principales Hills de la bataille de Normandie:
sinon carte IGN avec les approximations d'usage !
Cote 30
1- Au nord-est de la commune de Picauville dans la Manche près du hameau de Caponnet (N49°23'12’’, W001°22’10’’) soit un IGN de 14 m
la cote 30 est due à un erreur d'interprétation des cartes françaises et des photos aériennes.
C'est le point de regroupement théorique pour le 508th PIR, le bataillon du lt-colonel Shanley du 508th PIR de la 82nd US AB l'atteint dans la nuit du 6 au 7 juin. La rive ouest du Merderet est entre les mains des Américains. Il n'y avait pas de ligne de front proprement dite à ce moment là. Ce n'est qu'après que les parachutistes se soient regroupés que les Allemands du Grenadier-Regiment 1057 de la 91.(LL) ID ont attaqué cette position (à partir de D+2)
Le capitaine Jonathan E. Adams qui commande la Co « A » dispose d’un groupe du 1st Bn au sud de la position de Shanley
Au nord du hameau de La Billonnerie au sud de Carentan dans la Manche ( N49°17’45’’, W001°14'58’)’ IGN=28
Pour la bataille de Carentan, le général Anthony MacAuliffe (qui commande l’artillerie rattachée du VII US Corps) est placé à la tête d'une formation qui comprend le 506th PIR et qui attaque en direction de la cote 30, il s'ancre sur la hauteur et assure sa jonction avec le 501st PIR ces deux régiments appartiennent à la 101st US AB. La colline 30 a été prise le 12 juin par un assaut frontal et meurtrier mené par le 3/501st.

Cote 35
Hameau de la Madeleine, (N49°18'12", W001°05'37") au sud d'Isigny-sur-Mer dans le Calvados.
Le Grenadier-Regiment 914 (352.ID) reçoit l'ordre d'établir une défense sur la cote 35, le 9 juin, pour empêcher le flanc gauche de la352 ID d'être bousculé par l'assaut américain.

Cote 61
1-
Sur les hauteurs de Colleville-sur-Orne à l'est de Périers sur le Dan (N19°15'48", W000°19'10") à l'emplacement du réservoir d'eau à proximité du carrefour des D60-D220, certainement un poste d'observation de l’Artillerie-Regiment 1716.
2-
Ferme de Troteval (N 49°07'19", W 000°19'54") au sud de Caen sur une éminence (cote 61) qui domine le chemin allant de Saint-Martin-de-Fontenay à la RN Caen-Falaise, à proximité de la ferme Beauvoir.
Les bâtiments de la ferme sont fortifiés par les Allemands qui l'utilisent pour repousser les attaques canadiennes pendant la bataille de la crête de Verrières-Tilly-la-Campagne. Les combats sont meurtriers pour les Canadiens, en particulier les Fusiliers Mont-Royal .
Une première attaque a lieu le 20 juillet à 15h00 dans le cadre d’Operation Atlantic à partir d'Ifs, les compagnies B et C sont décimées faute d'envoi de renfort.
Les Fusiliers Mont-Royal. retournent à l'attaque dans la nuit du 24 au 25 juillet, Operation Spring. La ferme enfin prise, sert de position de départ pour les Rileys, dans la journée du 25. Les chars allemands cachés dans des meules de foin les attaquent et font une hécatombe.
Pendant Operation Totalize la ferme sert de ligne de départ à l'Essex Scotttish, les Rileys et le Royal Regiment of Canada. Le Lt-général Simonds y installe son PC, le 10 août.

Cote 64
1-
A l'ouest de Bazenville, 9 km à l'est de Bayeux dans le Calvados.
Le 7 juin, le Kampfgruppe Meyer reçoit l'ordre d'établir une ligne de défenses reposant sur la cote 64 et les rivières la Gronde et la Seulles.
Mais l'engagement est dur, Meyer est tué. Les britanniques refoulent les Allemands.
2-
Point fortifié allemand au nord de Caen (Calvaire Saint-Pierre en haut de la route de La Délivrande)
Avant de pouvoir atteindre la ville, ce point fort est attaqué par les canons du HMS Rodney, le 7 juillet et de nouveau le 8, puis par l'artillerie et les chars de la 3rd ID. Le général Crocker envoie ensuite la 33rd Armoured Brigade forcer le passage. Le soir du 8 juillet, les Britanniques dominent enfin la ville de Caen, qu'ils avaient cru pouvoir libérer dès le 6 juin. Ce n'est plus qu'un champ de ruines.

Cote 67
C'est un monticule qui surplombe, du côté nord, Saint-André-sur-Orne à 5 km au sud de Caen. La Poudrière (N19°07'41", W000°22'12")
Il est enlevé par les Calgary Highlanders, le 19 juillet dans l'après-midi.

Cote 72
1-
Ferme de Beauvoir située au sud de Caen (N 49°09'53", W000°20'52") entre la route de Falaise et Saint-Martin-de-Fontenay.
Elle est un point stratégique pour les Fusiliers du Mont Royal, le 20 juillet 44 lors d’Operation Atlantic.
Mais les Canadiens ne peuvent la garder, ni franchir la crête de Verrières. Un chemin relie Saint-André-sur-Orne à cette ferme, et le South Saskatchewan essaie de le franchir pour assurer la position canadienne. Une contre-attaque des Pz SS rend le combat extrêmement meurtrier pour les Fusiliers du Mont Royal, le Sherbrooke et le Saskatchewan, et quand les Britanniques y parviennent quelques jours plus tard, les abords du chemin sont un véritable charnier.
2-
Au sud de Port en Bessin, le Mont Cavalier Le mont Cavalier a été occupé par le 47 RMC le soir du 6 juin mais a été repris par les Allemands dans la nuit du 7 juin. Il reste dans les bois quelques
tranchées creusées par les Royal Marines postés en défense pendant l'attaque de Port en Bessin par le gros du commando.

Cotes 84 et 86
Cote 84 Le Grand Commère (N 49°16'37", W 001°34'10")
Cote 86 Les Hauts-Vents (N 49°16'37", W 001°33'43")
Colline de Montgardon " Bloody Hill" au sud-ouest de La Haye-du-Puits dans la Manche.
Pour contrer l'avance américaine vers le sud de la presqu'île et dans l'espoir de couper le VIII US Army Corps des autres troupes alliées, les Allemands, sur ordre d'Hitler, fortifient en toute hâte les hauteurs à partir du 16 juin. Ces fortifications de campagne portent le nom de ligne Mahlmann du nom du commandant de la 353 ID chargée de défendre ce secteur.
La 79th US ID qui est redescendue rapidement après la prise de Cherbourg est passée du contrôle du VII Corps de Collins à celui du VIII de Middleton. Elle réussit après de nombreuses attaques à prendre le village le 5 juillet et la crête le 6, à 21h00, ouvrant ainsi une route vers La Haye-du-Puits. Les combats acharnés lui ont coûté plus de 2 000 hommes, ce qui vaut à la colline le titre de "Bloody Hill".
La contre-attaque ordonnée par von Choltitz, qui envoie une partie de la 2. SS Pz-Div. "Das Reich "contre les Américains, empêche ces derniers de s'emparer immédiatement de La Haye-du-Puits, mais ne les déloge pas de leur position de Montgardon qui sera prise et reprise trois fois.

Cote 90
Au nord-ouest de Saint-Lô dans la Manche, La Templerie (N49°08'17", W001°06'38")
C'est l'objectif assigné au 175th IR de la 29th US ID pour l'attaque sur Saint-Lô, le 15 juin. Mais la 352 ID est bien implantée sur les hauteurs et le 175th IR ne peut dépasser Villiers-Fossard.

Cote 91
Les Hauts-Vents (N49°10'17", W001°08'56") hauteur située au carrefour nord-ouest de Pont-Hébert dans la Manche.
Elle est prise par quelques chars du CC B du colonel Roysdon de la 3rd US AD le 11 juillet et contre-attaquée par ceux de la Pz Lehr, au cours de la bataille de Saint-Lô.

Cote 92
1-
Colline Sainte-Catherine (N49°18'13", W001°31'53") au nord-est de la Haye-du-Puits dans la Manche.
Enlevée par le 314th IR de la 79th US ID le 5 juillet 44 à 21h00.
2-
Lande de Laulne (N 49°15'32", W001°27'52") au sud-est de La Haye-du-Puits dans la Manche.
Elle est enlevée par la 90th US ID le 13 juillet, après les durs combats du Mont Castre.

Cote 95
Au nord de La Haye du Puits (Manche) à l'est du hameau Sainte-Catherine, IGN=92. (N49°18'12", W001°31'56") .
Elle est capturée par: le 2nd Bn du 508th PIR, un Bn du 505th PIR, avec des éléments du 325th Glider Infantry Regiment tous de la 82nd US AB dans la nuit du 4 au 5 juillet 44.

Cote 101
Au sud-est de Saint-Lô (N 49°055'59", W 001°04'20")
De cette hauteur les allemands sont en position de surveiller la route de Bérigny à Saint-Lô et empêcher ainsi le XIX US Army Corps de progresser. La cote 101 est finalement prise par la 35th US ID du général Baade, le 27 juillet, ce qui apporte enfin la sécurité aux troupes américaines à l'ouest de la Vire

Cote 102
1-
Il s'agit du village: Le Carillon (N 49°09'54", W001°05'11") au nord-est de Saint-Lô
Le V US Army Corps combat dans cette région pendant plus d'un mois. Le 119th IR de la 30th US ID pénètre dans Le Carillon le 18 juin, mais la bataille sur les collines alentour, où les allemands de la 352 ID tiennent de solides positions, l'oblige à se retirer.
Pendant la batille pour Saint-Lô, c'est une position fortifiée et reliée à la cote 122, au sud, qui domine l'accès nord-est et protège Saint-Lô. Après la prise définitive de la hauteur, le 16 juillet, par le 320th IR de la 35th US ID, cette région est enfin complètement libérée.
2-
Entre Tilly sur Seulles et Le Mesnil-Patry (N49°11'12", W0°34'16")

Cote 103
Lieu dit Le Haut d'Audrieu (N 49°11'52", W 000°36'01") au sud d'Audrieu.
autre nom Tiger Hill, au N.E. de Tilly sur Seulles, à 18 km à l'ouest de Caen
Enlevé par la 8th British Independent Armoured Brigade le 9 juin. Le 10 juin, une contre-attaque allemande est repoussée.
Lieu de la mort du prince von Schönburg-Waldenburg commandant le II/Panzer Lehr Regiment 130. le 11 juin 1944.


Cote 108
"Purple Heart Hill" IGN=106 au sud-est du lieu dit "L'Hôtel au Heup" et au sud-ouest de Villiers Fossard. (N 49°09'14'', W 001°04'18") Colline au nord de Saint-Lô dans la Manche.
Le 175th IR de la 29th US ID attaque le 17 juin, mais après avoir pris la cote 108, il est arrêté dans sa progression par un Kampfgruppe de la 353 ID.

Cote 111
(N 49°01'05", W 000°11'52") Au sud de Soignolles, à l'est d'Estrée-la -Campagne dans le Calvados
Le premier engagement des Polonais a lieu à cet endroit, le troisième jour de leur entrée en ligne. Le commandant Malinowski trouve la mort au cours de cette action. Mais les Polonais libèrent une centaine de prisonniers canadiens du British Colombia.

Cote 112
(N 49°07'27", W 000°27'17") Près d'Esquay-Notre-Dame dans le Calvados au sud-ouest de Caen
Cette colline domine le bocage, la bataille commence le 28 juin avec Operation EPSOM, puis Operation Jupiter le 10 juillet, jusqu'au 4 août abandon du site par les Allemands.
10 fois la position est enlevée puis perdue; par exemple le 5th Battalion The Duke of Cornwall's Light Infantry de la 214th Brigade de la 43rd (Wessex) Division y laisse 240 victimes d'où son surnom de "Cornwall Hill". Autre nom : Mont " Calvaire"
Les divisions suivantes se sont battues à la cote 112:
43rd (Wessex) Infantry Division, 53rd (Welch) Infantry Division, 15th (Scottish) Infantry Division
9. SS-Pz Div. Hohenstaufen, 10. SS-Pz Div. Frundsberg, Infanterie Division.272, des éléments des 1. SS-Pz. Div. , 2. SS-Pz-Div. et 12. SS Pz. Div.

Cote 113
1-
(N48°48'52", E000°05'15") sur la D 13 au Nord-est de Chambois dans l'Orne
A l’aube du 20 août, le général von Elfeldt commandant du LXXXIV Armee Korps essaie de se frayer un chemin en attaquant à partir de Saint-Lambert-sur-Dive, en direction du Mont-Ormel (Maczuga ou cote 262) en montant la cote 113, après deux heures de combats acharnés ces soldats sont décimés et le général et son EM se rendent au 10° régiment de chasseurs à cheval polonais dont le commandant Maciejewski a été tué au cours des combats
2-
Au sud de Gavrus IGN=114 (N 49°06'33", W 000°30'23") sur la D 139 vers Evrecy
Dans la soirée du 16 juillet et le lendemain, le 6th Battalion The Royal Scots Fusiliers, le 6th Battalion The King's Own Scottish Borderers de la 15th (Scottish) ID et les 4th et 6th Battalion The Royal Welch Fusiliers de la 53rd (Welch) ID renforcent la prise de Gavrus et occupent la cote 113.

Cote 115
(N 49°09'34", W 001°01'45") à l'Ouest de Couvains sur la route de Saint-Lô. Objectif assigné au 116th IR de la 29th US ID qui attaque le 16 juin, sous les ordres du colonel Charles D.W. Canham. Les tirs de l'artillerie allemande prévenue par les observateurs postés sur les hauteurs qui entourent Saint-Lô, arrêtent les américains juste avant Saint-André-de-l' Épine.

Cote 117
Au nord de Saint-Lambert-sur-Dive dans l'Orne, lieu dit "Les Carrés" (N 48°49'41", E000°04'20")
Le 20 août, le South Alberta Regiment fauche les fantassins allemands qui se ruent à l'attaque sans aucune protection d'artillerie, avec l'espoir d'échapper à la nasse de la poche de Falaise.

Cote 119
A gauche de la D 7 Coutances-Lengronne au Nord de Lengronne IGN=121 (N48°57'20", W001°22'31") dans la Manche.
Dans la nuit du 29 au 30 juillet, les Allemands (des Waffen SS) qui fuient la côte ouest de Cotentin, poussés par l'avance du VIII US Army Corps, se heurtent aux chars du 67th Armored Regiment et aux soldats du 41st Armored Infantry Regiment tous deux de la 2nd US AD. Ils perdent 400 tués et 1 000 prisonniers, 10 Panzer et une centaine de véhicules abandonnés. Au prix de 50 morts américains et de 60 blessés. Cet endroit est assez curieusement appelé "La Lande des Morts"

Cote 121
Colline Mont de Doville (N 49°13'39", W 001°33'46") domine La Haye-du-Puits au nord en bordure des prairies marécageuses de Gorges. Au cours de la bataille de la nuit du 3 au 4 juillet 44, elle est prise par un bataillon de 314th IR commandé par le colonel Robinson de la 79th US ID du général Wyche.

Cote 122
1-
Eperon de Cramesnil sur la route de Falaise (N 49°04'54", W 000°17'19") dans le Calvados.
Ce point stratégique fait l'objet de combats très meurtriers, à partir du 25 juillet 44. Atteint par les Canadiens du 8th Reconnaissance Regiment de la 2nd Canadian ID, il n'est finalement enlevé par la 1ère DB polonaise, qu'au cours de Operation TOTALIZE, dans la nuit du 7 au 8 août.
2-
Ferme du Mont-Castre (N499°17'24", W001°28'24") à l'est de La Haye-du-Puits dans la Manche.
Toute la défense de la ligne Mahlmann est ancrée sur cette position. Elle est âprement défendue par un régiment d'élite, le 15 FJR de la 5 FJD. Cette hauteur est capturée par un bataillon du 358th IR et deux bataillons du 359th IR de la 90th US ID, le 6 juillet 44. Les Allemands reprennent la crête et isolent un bataillon. C'est le début d'une implantation précaire sur le Mont-Castre. Des combats décisifs se déroulent les 10 et 11 juillet, tandis que le 3rd Battalion du 358th IR se bat avec rage
http://www.savingprivatesheridan.com/france.html
3-
Les Ifs, plateau qui se termine abruptement au Nord-est de Saint-Lô sur la commune de Le Mesnil-Rouxelin (N 49°08'23", W 001°05'11") au Sud du hameau d'Emélie.
C'est un des bastions allemands de la défense de Saint-Lô et il est âprement défendu par la 352. ID au cours des combats qui se déroulent à partir du 11 juillet 44. A la limite des deux divisions, la 35th US ID à l'ouest et la 29th à l'est, la prise de la hauteur est finalement affectée à la 35th de Baade qui dépêche le 134th IR du colonel Sebree pour l'enlever le 16 juillet, ouvrant ainsi la porte nord de Saint-Lô
4-
dans l'Orne à proximité de Chambois.

Cote 124
Dans l'Orne à l'est de Saint-Lambert-sur-Dive, près de Le Village des Sourdevals et Hennecour, lieu de combats de la 4th Canadian AD et de la 1ère DB polonaise.

Cote 131
Bois d'Étenclin (N 49°19'24", W001°31'20") au nord de La Haye-du-Puits (Manche)
Excellent point de vue sur tout le nord Cotentin, fortifié par les Allemands, de bons abris en terre, ou creusés dans le rocher permettant de résister aux bombes. Il est capturé par les paras de la 82nd US AB. Tôt le matin du 3 juillet, une patrouille du 505th PIR, guidée par un jeune français prend position sur la colline et déséquilibre un avant-poste allemand tenu par des Osttruppen et quelques heures plus tard, se trouve en possession de la route de Saint-Sauveur à La Haye-du-Puits.

Cote 133
Colline " Le Moulin à Vent" (N 49°25'07", W 001°42'28") à l'ouest de Saint-Pierre-d'Arthéglise mais à l'est de la D 902 Barneville-Bricquebec dans la Manche (le point culminant est à 145 m).
Elle est attaquée par le 60th IR de la 9th US ID au cours de la percée pour couper le Cotentin, le régiment l'atteint dans la nuit du 17 au 18 juin 44.

Cote 134
(N 49°15'38", W 000°02'04") entre La Croix Marie et La Cour du Mesnil, au nord de Dozulé et à l'est de Douville-en-Auge à 24 km à l'est de Caen.
PC de la 346 ID, le 48th Commando de la 4th Special Service Brigade après une approche de nuit s'empare de la colline le 20 août au matin.

Cote 137
Les Hordousseaux au sud (IGN:147) (N48°52'16", E000°0.'59") parfois orthographié Hordousseau, sur la route D 916 de Trun à Vimoutiers dans l'Orne
Enlevée par les Polonais du général Maczek qui coupent ainsi la route de la retraite aux allemands, le 20 août 44.

Cote 140
1-à l'est de la RN 158 Caen-Falaise (N 48°59'20", W 000°13'42") sur la commune de Ouilly-le-Tesson à 13 km au nord de Falaise.
Elle domine la vallée du Laizon et devient le piège du détachement canadien du lt-colonel Worthington (il s'agit d'une force mixte de la 4th Canadian AD avec le 28th Armoured Regiment) qui s'est trompé de route dans l'obscurité dans la nuit du 7 au 8 août 44 et croit être arrivé à son objectif la cote 195. Les Canadiens, isolés, se font massacrer par les chars de Kurt Meyer qui a installé son PC tactique à la Brèche du diable (cote 187), d'où il domine toute la contrée.
La colline est enlevée par la 1ère DB polonaise, le 10 août, au cours de Operation Totalize.
2-Lieu dit Beaurepaire (N 49°37'19", W 001°32'14") au sud-est de Tourlaville à l'est de Cherbourg dans la Manche.
Le 23 juin le 3rd Battalion du 8th IR de la 4th US ID longeant la route qui va du hameau Gallis à Tourlaville s'installe sur la cote 140.

Cote 145
"les quatre barrières" au-dessus de Saint-Pierre-d'Arthéglise ; selon
http://www.flickr.com/photos/mlq/3212575022/
Selon la carte IGN "les Quatre Barrières" est à l'ouest de Saint-Pierre-d'Arthéglise, à l'ouest, le long, de la D 902 Barneville-Bricquebec a une altitude de 105 m, la cote 145 est à 1300 m de distance au nord-ouest ! Coordonnées du lieu-dit "les Quatre Barrières" (N 49°24'53", W 001°43'35")
Elle est prise (comme la cote 133) par le 60th IR de la 9th US ID dans la nuit du 17 au 18 juin 44.
Apercevant un convoi allemand, le 18, le 60th (L) Field Artillery Battalion l'attaque aussitôt et détruit tanks, canons, mortiers, embouteillant la route de Bricquebec à Barneville sur 7 km.

Cote 147
C'est une position dominante sur la route de Saint-Lô à Bayeux, à l'ouest de Saint-Lô à la hauteur de " La Boulaye" au nord de la D 972 dans la Manche
Coordonnées du carrefour de "la Boulaye" (N 49°07'17", W 001°01'37")
Le colonel Canham, lors de l'attaque du 16 juin espère faire atteindre cet objectif au 116th IR de la 29th US ID. Mais le régiment se trouve arrêté à Saint-André-de-l' Épine. Les Allemands maintiennent les soldats de la 29th au-delà de cette route, malgré des attaques engagées à plusieurs reprises.

Cote 150
Au sud-est de Saint-André-de-L'Épine au nord-est de Saint-Lô dans la Manche.
Les paras de la 3 FJD arrêtent toutes les attaques américaines du mois de juin.

Cote 151
Au sud de Grainville-Langannerie à 20 km au sud de Caen dans le Calvados.
Le 9 août, le 21st Armoured Regiment-The Governor General's Foot Guards et la force du Lt-colonel Halpenny (elle comprend un bataillon d'infanterie et un bataillon blindé) fer de lance de la 4th Canadian AD, par un mouvement tournant descendent de Bretteville-le-Rabet, pour prendre la hauteur. Le 28th Armoured Regiment-The British Columbia Regiment-The Lake Superior Regiment est entièrement détruit par l'artillerie allemande au cours de l'opération.

Cote 158
Lieu dit "Bellevue" (N 49°38'34", W 001°29'35") sur Gonneville au sud-ouest de l'aérodrome de Maupertus dans le Cotentin nord.
Le 21 juin, le 22nd IR de la 4th US ID attaque la hauteur. Mais des éléments d'unités allemandes continuent les combats sur ses arrières et pendant plusieurs jours les Américains vont devoir faire accompagner le train de la division par des chars.

Cote 159
1-
Au nord de Versainville (N 48°56'02", W 000°11'10") à 5.5 km au nord-est de Falaise dans le Calvados, elle domine la ville de Falaise et la vallée de l'Ante.
Le 15 août, au cours de Operation Tractable, les Canadian Grenadier Guards et les British Columbia Regiment de la 4th Canadian AD atteignent cette hauteur, c'est un des points d'appui de la 12 SS Pz-Div. HJ de Kurt Meyer qui y a placé le SS-Obersturmführer Krause armé de Nebelwerfer.
Cette défense tombe le 16 août, à midi.
2-
Colline au sud de Norrey-en-Auge (N 48°54'08", W 000°00444") à 17 km à l'est de Falaise dans le Calvados.
Elle est prise par le 10° régiment de chasseurs à cheval, polonais, le 17 août. Reprise par les Allemands, ils la reperdent le lendemain.

Cote 168
"Monts d'Eraines" 158m pour IGN (N 48°55'41", W 000°08'51") au nord-est de Falaise dans le Calvados.
Elle est prise par le 1st Battalion The Canadian Scottish Regiment de la 3rd Canadian ID le 15 août 44. Il ouvre ainsi la voie, au nord-est de Falaise, pendant Operation Tractable.

Cote 170
(N48°57'05", W000°11'59") au nord à 7 km de Falaise entre Soulangy et Épaney sur la commune de Bons-Tassilly à l'est de la route de Falaise.
Le 6 août, cette hauteur d'abord assignée comme objectif à la 1ère DB polonaise, Operation Totalize, est enlevée par le Scottish Regiment de la 3rd Cdn ID le 15 août.

Cote 171
"la Roque ès Fays" (N 49°36'25", W 001°41'26") au nord de Sideville, Cotentin nord dans la Manche.
Le 60th et le 47th IR de la 9th US ID attaquent le 23 juin les défenses extérieures de Cherbourg. Les batteries installées au hameau "Le Vacheux" (à l'ouest de Sideville au carrefour de la D 122 et de la route du Pont Roger à la cote 59) tirent sans arrêt et empêchent les américains d'accéder à Octeville.

Cote 172
"La Mare à Canards" (N 49°36'25", W 001°36'25") colline au sud de Cherbourg à l'est de la RN 13 à hauteur des "Rouges Terres" sur la commune de La Glacerie dans la Manche.
Les Allemands y ont installé une fortification et des batteries de Flak. La 79th US ID attaque frontalement, le 22 juin et le 313rd IR essaie de forcer le passage de La Mare à Canards sans succès. Le 314th renouvelle l'assaut le 23, assisté de chasseurs-bombardiers P 47 qui attaquent en piqué. Le régiment réussit à franchir l'obstacle et approche de sa prochaine cible: le Fort du Roule. Le 315th IR franchit le hameau des Bragues

Cote 175
(N48°56'55", W000°11'35") au nord à 7 km de Falaise entre Soulangy et Épaney sur la commune de Bons-Tassilly à l'est de la route de Falaise.
Lors de Operation Totalize est enlevée par le Scottish Regiment de la 3rd Cdn ID le 15 août.

Cote 180
C'est l'objectif affecté à la 4th Canadian AD au nord de Fontaine-le-Pin à 13 km au nord-ouest de Falaise dans le cadre de Operation Totalize.

Cote 183
"Bois de la Soulles" à l'ouest de Le Mesnil-Herman à 13 km au sud de Saint-Lô sur la route de Villedieu-les-Poêles dans la Manche.
C'est l'objectif de la 2nd US ID au cours de Operation COBRA. Elle est prise le 27 juillet 44.

Cote 187
Lieu dit La Brèche au Diable (N 48058'22", W 000°13'29") à l'est de Potigny dans le Calvados.
Cette hauteur domine les rives du Laizon, la route de Falaise à Potigny et les villages d'Olendon et Épaney. Quand il s'aperçoit que les alliés ont lancé une attaque importante, le 8 août -la première phase de Operation Totalize- Kurt Meyer y installe son PC tactique et de là, va commander ses manœuvres pour contrer chaque assaut des colonnes blindées canadiennes et polonaises réparties de la route de Caen à Falaise.
La colline et la faille de la brèche ne sont prises par les Canadiens de la 4th AD, que le 4 août après de sévères combats menés par les Kampfgruppen de Kurt Meyer, qui dans un mouvement classique enserrent les colonnes canadiennes, et envoient ses chars à l'attaque de la cote 140 où se sont fourvoyés le Lt-colonel Worthington et ses hommes entre Estrée-la-Campagne et Maizières. De sa position dominante il surveille les mouvements et prend ses adversaires par surprise, ses chars étant cachés dans le bois du Quesnay.

Cote 192 (IGN: 187)
(N 49°08'12", W 000°59'15") PURPLE HEART DRAW. La Taille, au Sud-ouest de Saint-Georges-d‘Elle (5 km à l'est de Saint-Lô) entre La Baroterie et Saint-André-de-l' Épine, au Nord-est du Bois du Soulaire.
C'est un enjeu important de la bataille de Saint-Lô. Elle est défendue pendant un mois par les paras du II Korps qui empêchent ainsi l'avance de la 2nd US ID qui tente de s'emparer de la route Bayeux-Saint-Lô.
Le 12 juin, les attaques de la 2nd US ID sont séparées par la forêt de Cerisy. L'objectif principal du 23rd IR est alors la cote 192 qui domine la route. C'est vraiment le verrou de la ville et l'ennemi qui la tient cloue chaque attaque à la rivière Elle. L'artillerie US pourtant dirigée par les avions d'observation, n'arrive pas déloger la FJD 3. Et le 38th IR attaque sans succès le 13 juin, les deux régiments US perdent 540 hommes au cours de ces attaques. Le 16 juin, une nouvelle attaque du 38th IR, le fait parvenir à moins de 700 m du sommet. Mais comme ce même jour, le 23th IR a perdu 11 officiers et 162 soldats, les assauts sont reportés à plus tard.
Le 11 juillet, après un combat extrêmement meurtrier, elle est enlevée par le 38th IR de la 2nd US ID qui domine enfin la route.


Cote 195
"Le Télégraphe" (N 48°59'00", W 000°16'28") à l'ouest de la RN de Falaise, au sud-est de Saint-Germain-le-Vasson et au nord de Fontaine-le-Pin soit à 13 km au nord de Falaise dans le Calvados
C'est l'objectif de la 4th Canadian AD pendant Operation Totalize, l'objectif est atteint dans la nuit du 10 au 11 août par The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada et les Canadian Grenadier Guards (22nd Armoured Regiment), après des combats meurtriers.

Cote 205
1-
A l'ouest de Le Bény-Bocage. Le 31 juillet, la 11th British AD traverse rapidement la Forêt l'Evêque (Operation Bluecoat) et s'empare du viaduc de la Souleuvre. Le soir, les Anglais ont pris position sur les pentes de la colline. Selon ce livre :
http://www.flickr.com/photos/mlq/321257 ... 818289584/
La seule cote de cette hauteur à l'ouest de Le Bény-Bocage est "l'Autel Poret" IGN 204 dans une boucle de la Vire (N 4856'36", W 000°54'43").
2-
"La Cosnière" (N 48°50'29", W 000°17'43") IGN=203 au sud-est de Ménil-Vin à 14 km à l'ouest de Falaise dans l'Orne
Le 18 août, les Allemands en retraite (des éléments de la 277.ID) tirent sur le South Staffordshire qui arrive de Rapilly, puis ils évacuent la colline après avoir placé des mines pour retarder leurs adversaires

Cote 209
Colline de Marcei au Nord-ouest de Mortrée (Orne)

Cote 206
Hauteur située sur la commune de Fontaine-le-Pin à 13 km au nord-est de Falaise
Elle est fortement défendue par les Allemands surtout après la prise de la cote 195 par The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada.
Au sud-est de Fontaine-le-Pin cote 207 IGN lieu dit "le Haut du Val".

Cote 211
"La Haute Beslière" (N 48°44'39", W 001°01'59") au sud-est de Saint-Pois (20 km au sud-est de Vire) dans la Manche.
Prise d'assaut par le 8th IR de la 4th US ID, le 4 août, la colline est capturée à l'aube du 5, ce qui permet aux Américains de repousser la contre-attaque dirigée contre Avranches.

Cote 213
A la sortie de Villers-Bocage sur la RN 175 vers Caen (N 49°05'37", W 000°37'26") pour IGN=217
Lieu de combats le 13 juin entre des éléments de la 7th British AD et du SS-s.-Pz Abt. 101.

Cote 217
"La Baleine" un pont sur la Sienne au nord-est de Gavray à 19 km au sud de Coutances dans la Manche.
Elle est prise par les blindés de la 3rd US AD du général Doan, le 30 juillet 44(selon Martin Blumenson).
Problème selon l'IGN la cote est de 107 mètres !

Cote 219
A l'ouest de Vire (N 48°50'07", W 000°54'44") IGN=220 sur la commune de Saint-Martin-de-Tallevende.
Elle est prise par les chars de la 2nd US AD le 5 août 44. Les tirs allemands en provenance de la ville sont tels que le116th IR de la 29th US ID est envoyé à la rescousse pour la nuit et le 6 août, après avoir libéré la ville il poursuit sur Gathemo et Sourdeval.

Cote 226
Au sud de Caumont-l' Éventé à 23 km à l'est de Saint-Lô dans le Calvados.
NB : Caumont-l' Éventé est à 245 m!
La colline est enlevée par la 15th (Scottish) ID le 30 juillet avec le soutien des chars Churchill des Grenadiers Guards. Huit chars touchés par des tirs d'artillerie et les Jagdpanther brûlent.

Cote 239
A l'est d'Écorches à 26 km à l'est de Falaise dans l'Orne. IGN=241 (N48°52'07", E000°06'40")
Les Allemands, venant de Champosoult prennent position sur la colline et de là, tirent sur les Polonais qui viennent de s'emparer de la cote 262. C'est l'une de leurs dernières attaques, destinées à frayer la route de la retraite à leurs armées.
La hauteur est enlevée par la 1ère DB polonaise qui repousse l'armée allemande vers Chambois, le 20 août 44

Cote 240
Entre Écorches et Champosoult à 30 km environ à l'est de Falaise dans l'Orne.
A l'ouest de "La Chobérière" IGN=241 (N48°51'34", E000°07'46")
Le 20 août 44, les Polonais désormais en position sur cette colline sont en mesure de dominer les soldats allemands enfermés dans la poche de Chambois.

Cote 242
Au sud-ouest de Le Mesnil-Adelée (24 km à l'est d'Avranches) dans la Manche.
A cet endroit deux crêtes IGN= 242 et 244 (N48°41'04", W001°06'27")
C'est l'objectif fixé par le général Collins à la formation du colonel Doan de la 3rd US AD, le 31 juillet. La colline au sud-ouest du Mesnil-Adelée domine toute la contrée. Doan réussit à l'atteindre et à se mettre à couvert des arbres, à la fin de la journée. La colline est prise le 1 août.

Cote 251
"La Huberdière" (N 48°49'11", W 000°50'23") au sud-est de Vire.
Les Américains de la 29th US ID se battent du 6 au 8 août pour conquérir les hauteurs qui dominent les Vaux de Vire et en chasser les Allemands. Tandis qu'ils ont pénétré dans la ville, dans la nuit du 6 au 7 août, les Allemands qui disposent sur cette colline de canons d'assaut de 75 mm et de canons russes de 120 mm arrosent Vire où les Américains n'ont pu amener leurs canons antichars à cause de la raideur des pentes. Le 2nd Battalion du 116th IR occupe la colline le 8 août.

Cote 258
A l'est de Montreuil-la-Cambe " Bois de Quatre Favrils" (à 18 km à l'est de Falaise) dans l'Orne (N48°53'13", E000°03'47").
Au dessus de Trun, la hauteur est prise par le 10° régiment de chasseurs à cheval polonais, lancé vers Trun, le soir du 17 août.
Reprise par les Allemands qui la reperdent le lendemain. Les hommes du général Maczek se rendent maîtres de la région d'Hordousseau, Les Champeaux.

Cote 262
Deux collines au nord de L'Aigrefin et au sud de Montormel à 20 km au nord-ouest d'Argentan dans l'Orne IGN=259 (N48°49'15", E000°08'39").
Les Polonais l'appellent Maczuga (ou la massue) forment une défense naturelle vers l'est. Elles deviennent l'enjeu de combats acharnés entre les Allemands qui veulent à tout prix, conserver un passage vers Vimoutiers ou Orville, pour sortir du piège mortel de la poche et les Polonais qui sont chargés de fermer le défilé des vallées de la Vie et de la Viette, en direction de la Touques.
Les Polonais se battent farouchement pour s'en emparer et surtout pour les conserver, le 20 août. Tandis que les Allemands tentent toute la journée et toute la nuit des attaques suicides, les Polonais encerclés, sans vivres ni munitions, tiennent bon jusqu'à l'arrivée de leurs alliés venus à leur secours. Le massacre de milliers d'Allemands , la destruction de leur matériel pilonné pendant deux jours par l'artillerie alliée et les chasseurs-bombardiers en piqué, font de cette vallée un couloir de la mort.
Le général Mahlmann a quand même réussi à tenir la colline sud le temps de faire passer une bonne partie de ses soldats. C'est sous cette cote 262 que se termine, tragiquement, la bataille de Normandie, entre le 19 et le 21 août.

Cote 285
"Le Pilon" au N.O. de Mortain sur la commune de Romagny à 27 km au sud de Vire dans la Manche. (N48°39'30",W000°57'50")
Le 120th IR de la 30th US ID s'en empare, mais le 7 août, les assauts de la "Das Reich" la fait de nouveau tomber aux mains des Allemands. Elle est reprise par le 120th IR le 10 août. La contre-attaque de Mortain est repoussée. Cette colline est célèbre pour sa cascade.

Cote 301
Le carrefour de la N177 (Villers-Bocage / Vire) et de la D 165 (N 49°00'05", W 000°44'32") au sud de Jurques à 25 km au nord-est de Vire dans le Calvados.
Le 2 août, la 43rd (Wessex) ID, qui s'est élancée à partir du Bois du Homme, dans le cadre de Operation Bluecoat, chasse la 21 Pz-Div. de la colline. Le lendemain, elle doit se battre contre la 10. SS Pz-Div. qui essaie sans succès de reprendre les hauteurs et de contenir la poussée britannique.

Cote 309
(N 49°01'03", W 000°48'45") « Coldstream Hill » Une ancienne carrière, IGN=308, à gauche de la RN 175 vers Villers-Bocage à environ 3 km à l'est de Saint-Martin-des-Besaces à 24 km au nord-est de Vire dans le Calvados.
C'est l'objectif affecté à la 46th (Highland) Brigade de la 15th (Scottish) ID , lors de Operation Bluecoat, le 30 juillet.
Elle est investie par les chars du 4th Tank Battalion The Coldstream Guards de la 6th Tank Brigade Guards.

Cote 317
Ou Cote 314 pour certains auteurs
(N48°39'03", W000°55'49") La Montjoie (Rochers de la Montjoie) à l'est de Mortain à 24 km au sud de Vire dans la Manche.
C'est un éperon rocheux qui domine Mortain. Un poste d'observation occupé par des guetteurs télégraphistes est installé par les Allemands.
Les Américains s'en emparent le 5 août. Un bataillon de la30th US ID venu relever la 1st US ID est encerclé sur cette colline, avec les fermiers qui n'ont pas eu le temps de fuir, au moment de la contre-attaque allemande sur Mortain (Operation Lüttich). Ce 2nd Battalion du 120th IR devient célèbre dans l'histoire, pour cette résistance héroïque, il est appelé le "bataillon perdu" "lost battalion". L'aviation américaine largue des munitions, du plasma et du ravitaillement le 10 août pour lui porter secours, une grande partie tombe chez les Waffen-SS. Le 12, les soldats du320th IR de la 35th US ID réussissent enfin à les rejoindre à midi.
A 13h00 le 119th IR de la 30th US ID assure la relève, grâce à cette résistance, la contre-attaque sur Mortain a échoué.

Cote 362
Parfois 365 pour certains auteurs.
Le Mont Pinçon (N 48° 58' 217", W 000°37'36") à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Caen, près du village du Plessis-Grimoult, Calvados.
Dès le début e de l'occupation, les Allemands y construisent un poste d'émission à ondes courtes et un mirador de 50 m (Station Knickebein). Du sommet, on peut voir à 150 km à la ronde. Il est saboté le 6 juin. Défendu par le II-SS Korps Panzer, le mont est conquis après de lourdes pertes par la 43th (Wessex) ID. C'est le pivot qu'a choisi Montgomery pour faire tourner les divisions alliées et pour enfermer les Allemands dans la poche d'Argentan à Falaise. L'assaut est confié, le 5 août à un groupe de combat formé de la 129th Brigade et des 13th et 18th Hussars. A partir du Mesnil-Auzouf les assaillants poussent vers l'est mais se heurtent à une défense très dure de la part des 276.ID et 326.ID entre Saint-Jean le Blanc et la Ferrière Duval. Eberbach a décidé de se battre farouchement pour conserver le mont. Le 6 août, l'attaque reprend depuis Onde¬fontaine, avec une brigade supplémentaire, la 130th qui arrive du nord. Par une chaude après-midi, les Hussars montent à l'assaut et malgré une forte résistance de la part des Allemands et en subissant de nombreuses pertes, ils atteignent le sommet à 8 heures et creusent pour la nuit. Le lendemain matin, le reste de la garnison allemande (200 soldats) se rend. Pendant ce temps, la 130th Brigade est arrivée par la face nord.

.


Michel Le Querrec
RIP [Décédé le 6 janvier 2019]

Avatar du membre
Priol
Messages : 208
Enregistré le : 29 janv., 16:47
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : Plougonvelin (29217)

Re: Hill ?

Message non lu par Priol » 07 juin, 10:53

Impressionnant :|

Merci pour cette liste, si je peux j'en établirai une de ma région du coup.



Marc Laurenceau
Messages : 2701
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Hill ?

Message non lu par Marc Laurenceau » 07 juin, 13:30

Du très grand, et du très beau boulot !! Félicitation, je suis impressionné par ce magnifique travail.

Bien cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Priol
Messages : 208
Enregistré le : 29 janv., 16:47
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : Plougonvelin (29217)

Re: Hill ?

Message non lu par Priol » 07 juin, 17:42

Faudrait avoir des cartes d'Etat Majors pour connaître vraiment tout les "Hill"


Edit;

Image

Je viens de regarder sur une carte IGN, Au Sud Ouest de Ty Baol, il y a près de la route un numéro 63, ça ressemble à notre Hill 63, non ?

Attention, ce n'est pas noté D63 mais juste 63, je suppose la hauteur ?




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussion générale sur la bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités