Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
stan_hudson
Messages : 444
Enregistré le : 29 nov., 00:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par stan_hudson » 25 juin, 08:27

En France, beaucoup se souviennent du terrible massacre et de la destruction d'Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944. Mais qui sait ce qui est arrivé au village de Maillé, " bourg ordinaire " dans laTouraine, en Indre et Loire, le 25 août 1944 ?

Ce jour là, tandis que Paris était libéré, Maillé était victime d'un massacre organisé et sans limite de la part de l'armée allemande en représailles d'actions de la résistance.

Ce massacre a couté la vie à 124 habitants de Maillé ; pour la plupart des femmes et des enfants dont 48 enfants, 35 hommes et 41 femmes. La victime la plus âgée avait 89 ans et le plus jeune 4 mois. La plupart des bâtiments ont été détruits
Sur les 60 maisons que comptait Maillé, 52 ont été détruites.

Contrairement à Oradour-sur-glane, Maillé ne s'est pas figé dans le souvenir. le village a été totalement reconstruit à la fin des années 40, ce qui lui donne depuis ce caractère si particulier. Une cérémonie de commémoration a lieu tous les ans, le 25 août.

La principale ressource bibliographique est le livre mémoire de l'abbé Payon, édité depuis plusieurs années par le Conseil Général d'Indre-et-Loire (37).
Depuis le 9 mars 2006, la Maison du souvenir a ouvert ses portes dans la commune de Maillé, dans le café Métais. Elle permet d'accueillir un public scolaire et non-scolaire autour de certains thèmes relatifs au massacre de Maillé.

Ressources :

http://acroy.club.fr/index.htm

http://www.maille.fr/musee2/presentation.jsp

http://www.cyberpresse.cndp.fr/num16/ci02.htm

http://edm.emedina.org/index.php?file=P ... Dossier1_3

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Maill%C3%A9

http://www.ac-orleans-tours.fr/hist-geo ... maille.pdf

http://presse.cyberscol.qc.ca/v5/991203 ... tion2.html



Avatar du membre
Monty
Messages : 616
Enregistré le : 22 juin, 23:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par Monty » 25 juin, 12:09

Des vrais malades ces Allemands ! C'étaient des S.S. non ?



M00Ky
Messages : 76
Enregistré le : 05 juin, 23:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par M00Ky » 25 juin, 12:22

Stan , pfffff je voulais en parler ! Image


Tu m'a grillé ! Je suis de Tours et je voulais justement faire un post concernant le village martyr de Maillé en Indre et Loire .

J'aurai l'occasion de m'y rendre cet été et ma grand mère dispose de vieilles cartes postales.

Il n' y à pas eu qu'Ouradour sur Glane mais aussi Maillé et surement d'autres villages ...


C'est la division Das Reich qui à effectué ce massacre .



Avatar du membre
Monty
Messages : 616
Enregistré le : 22 juin, 23:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par Monty » 25 juin, 12:31

Das Reich...Toujours ceux-la !

Oui, il y a eu d'autres villages comme ça, pendant la libération de la Lorraine.

Par la division Von Berlichingen notamment. Une embuscade tendue par la Résistance = une division de Fahnenjunkers envoyée dans un village pour le détruire et faire des otages...



stan_hudson
Messages : 444
Enregistré le : 29 nov., 00:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par stan_hudson » 25 juin, 14:17

Dans mon département il y a eu un autre massacre mais où les soldats de l'armée régulière (WH) ont limité les dégats face à des waffen ss déchainés.
Je vais créer un post pour cela :

[url="/Seconde-Guerre-Mondiale-c9/Front-de-l-Ouest-f37/Massacre-a-Mareuil-sur-Cher-Loir-Cher-t5345.htm]http://dday-overlord.forumactif.com/Sec ... -t5345.htm[/url]



greytwo
Messages : 110
Enregistré le : 12 janv., 00:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par greytwo » 25 juin, 15:23

Encore un des nombreux massacres effectués par les troupes Allemandes.
C'est vrai que la "référence" pour nous est Oradour, mais il y en a eu pleins d'autres. Sur le front de l'est je vous dis pas !
Il y a aussi les maquis entierements rasés. Les Glières, le Mont Mouchet, le Vercors...
Ce n'est pas pour rien que le village de Vassieux (maquis du Vercors) a été surnommé "l'Oradour Dromois".



M00Ky
Messages : 76
Enregistré le : 05 juin, 23:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par M00Ky » 14 août, 08:24

J'ai trouvé un complément d'information concernant Maillé:

http://www.fondationresistance.com/docu ... 04-008.pdf



stan_hudson
Messages : 444
Enregistré le : 29 nov., 00:00

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par stan_hudson » 25 août, 20:18

Aujourd'hui c'est l'anniversaire du massacre en 1944 de Maillé.
Le journal local de france3 en a parlé hier mais pas au niveau national.

Voici un autre lien sur ce massacre oublié et moins connu que la commune de Oradour sur glane :

http://paris-ile-de-france-centre.franc ... 729-fr.php
En 1944, Paris était libéré...

Maillé, le massacre oublié


Le massacre ignoré de Maillé, village martyr du sud de l'Indre et Loire, en Touraine
par Patrick DAMIEN


Le 25 août 1944, alors que Paris vient de conquérir sa liberté, le sort de Maillé en Indre-et-Loire est scellé : les habitants du petit bourg sont traqués et massacrés par les Allemands, au cours d'une opération de représailles qui fera 124 victimes.

Soixante ans après, le lancement du projet d'une Maison du souvenir qui devrait ouvrir ses portes en juin 2005 et le souvenir vivace des rescapés tentent de s'opposer à l'oubli de ce massacre, qui fait de Maillé le deuxième site martyr de la Seconde Guerre mondiale après Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne).
Le jour même de la Libération de Paris, à neuf heures du matin, des militaires allemands pénètrent dans ce village du sud de la Touraine.
Contrairement à Oradour, ils ne l'encerclent pas et n'agissent pas de manière organisée, tirant au hasard des rues et des maisons, abattant indifféremment civils et bétail. Puis ils incendient les bâtiments avant de bombarder le bourg.
Pourquoi les Allemands, en pleine débandade, s'attaquent-ils à Maillé? Parmi les hypothèses avancées : l'emplacement stratégique du village, situé à dix kilomètres de la ligne de démarcation et à la convergence de trois maquis, les multiples sabotages de la voie ferrée par les résistants, ainsi que la mystérieuse disparition du pilote d'un avion allié abattu quelques jours plus tôt.
Enfin, la veille, une patrouille allemande était tombée dans une embuscade aux abords d'une ferme.
Cette nouvelle escarmouche aurait déclenché les représailles sans pitié d'un ennemi excédé par son repli.
Trois billets déposés par les assassins sur les victimes apportent une explication sommaire.
Avec une orthographe approximative, le texte dit : "C'est la punission des terroristes et leurs assistants".
Selon Sébastien Chevereau, chef de projet pour la création de la Maison du Souvenir, les auteurs du massacre étaient "vraisemblablement des jeunes mal encadrés et désoeuvrés" issus de "troupes régulières", plutôt que de sections élites SS.
Ils n'ont pas été identifiés à ce jour.
Quant au seul coupable reconnu, le sous-lieutenant Gustav Schlueter, commandant le gîte d'étape de Sainte-Maure-de-Touraine, il sera condamné à mort par contumace en 1952 par le tribunal militaire de Bordeaux.
Sa trace n'a jamais été retrouvée.
La tuerie est donc restée impunie malgré un bilan effrayant avec 124 victimes dont 48 enfants de moins de 15 ans, 52 habitations détruites sur 60, des familles entières décimées.
Le village, qui comptait 627 habitants, dont 241 dans le bourg, a été totalement reconstruit, et le massacre vite oublié, occulté notamment par la Libération de Paris.

Témoignage :Le rapport de la gendarmerie

"[...] revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos chefs à notre caserne, notre attention a été attirée par une épaisse colonne de fumée s'élevant de derrière la montée de la Liberté, à proximité de la route nationale 10. Nous nous sommes aussitôt rendus dans cette direction et nous avons constaté en arrivant auprès du bourg de Maillé, que la plus grande partie de la localité était en flamme. Ayant tenté de pénétrer dans l'agglomération, nous avons essuyé de nombreux coups de feu tirés de toute part dans la campagne par des soldats allemands, cachés dans les bois et dans la campagne environnante. Des soldats allemands rencontrés sur notre passage et semblant chargés de surveiller les abords de la localité se sont oppposés à notre arrivée dans le bourg et nous menaçant de leur mitraillette, nous ont sommés de faire demi-tour. Ceux-ci tiraient franchement sur toute personne apparaissant dans la campagne ou même occupée aux travaux des champs, ainsi que sur celles tentant de s'approcher ou de pénétrer dans le bourg de Maillé.

"Nous étant réfugiés dans une ferme de la commune, nous avons contemplé à distance le sinistre éclaté dans cette localité. Aucune personne n'était aperçue aux abords de l'agglomération et les habitants paraissaient maintenus à l'intérieur de celle-ci. De temps à autre des rafales de mitraillette provenant de l'intérieur de la localité étaient distinctement entendus. Les maisons brûlaient les unes après les autres. On comprenait aisément que les allemands usaient de représailles sur ce bourg dont les habitants semblaient fusillés à tour de rôle et leur maison incendiée au fur et à mesure. "



Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par Olivier » 25 juin, 09:28

C'est vrai que nous avons tendance à stigmatiser les SS dans ces cas-là, mais même la Wermacht a commis des massacres. Cela a d'ailleurs été le sujet de nombreuses polémiques en Allemagne, il n'y a pas si longtemps.
Perso, je crois qu'un soldat au combat devient un peu moins "humain" qu'un simple civil. Et raison de plus quand ce soldat est endoctriné et fanatisé.

Parenthèse : mes parents qui ont vécu l'exode m'ont raconté que les civils aussi n'étaient pas des enfants de coeur. C'est un autre sujet.

La guerre n'est pas une activité très glorieuse, contrairement à ce que laisse penser certains livres et films, et l'Humanité n'en ressort jamais grandie.



Invité

Pendant que Paris était libérée... un 2eme Oradour sur Glane

Message non lu par Invité » 25 juin, 10:58

[quote=M00Ky]Stan , pfffff je voulais en parler ! Image

C'est la division Das Reich qui à effectué ce massacre .[/quote]

Bonjour,
je ne crois pas que se soit la Das Reich qui soit responsable de ce massacre mais plutôt des éléments de la Heer. Les derniers éléments de la Das Reich à être passés près de Tours appartenaient aux troupes restées dans le midi, cela s'est passé à la mi juillet, elles montaient au front. Le 25 août, la Das Reich traversait la Seine et se battait dans des combats d'arrière garde au sortir de la poche de falaise.
Que des éléments du Feld Ersatz Bataillon 17 de la Götz y aient participés semble plus plosible, mais j'en doute, car je reste convaincu qu'il s'agissait de soldats de la heer et pas forcément ceux les plus coriaces. Les massacres de civils ne sont pas le seul fait des SS, même les unités supplétives se sont rendues coupables de crimes de guerre (Turkmènes en Ariège, Indous dans l'Ouest de la France, régiments de sécurité, régiments de réserve dans les Pyrénées). L'officier supposé responsable de ce crime de guerre était sous lieutenant, j'ai oublié son nom et je crois bien qu'il est décédé aujoud'hui.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité