Bien joué Ben!

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Invité

Bien joué Ben!

Message non lu par Invité »

Ben Vandervoort était, avant de prendre le commandement du 2/505 en Normandie, memebre de l'Etat major de Gavin lors de l'opération Husky en Sicile. Il se retrouva d'ailleurs dès son attérrissage en pleine nuit et à des dizaines de kilomètres de leur objectif en compagnie de Gavin à arpenter la campagne Sicilienne à la recherche de leur DZ. En compagnie de 4 autres officiers du 505, ils tombèrent dans l'obscurité nez à nez avec un soldat italien qui semblait se promener nonchalamment. L'homme se prit de panique devant les 6 américains et Gavin ne put en tirer le moindre renseignement. Se posait bien entendu la question du sort du prisonnier, premier ennemi que nos paras, après des années d'entraînement, rencontraient en chair et en os. Vandervoort décida de prendre les choses en main et annonça qu'ils allaient le garder prisonnier, non sans lui avoir préalablement ôter ceinture et bretelle, et prélever tous ses boutons de culotte afin de lui enlever toute vélléité de fuite, ainsi qu'on lui avait enseigner aux States. Et Vandervoort de s'éxécuter ; Dégainant son couteau de parachutiste, il se pencha vers l'homme pour s'occuper de sa braguette. Croyant qu'on en voulait à sa virilité, l'italien poussa un grand cri, et devant les américains stupéfaits, piqua le 100 mètres de sa vie et disparut dans la nuit brune en hurlant mamma mia!!... Gavin aurait alors poussé un grand soupir de désolation....

Vandervoort en Normandie..
Image


alain2904

Re: Bien joué Ben!

Message non lu par alain2904 »

Ah ces Italiens,ils n'ont vraiment pas le sens de l'humour :)
Belle histoire


Avatar du membre
Gennaker
Messages : 686
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Bien joué Ben!

Message non lu par Gennaker »

wow! ca date ce post...
Petit comlplément sur Vandy...

Benjamin Hayes "Vandy" Vandervoort, né le 3 mars 1915 à Gasport, dans l'État de New York et décédé le 22 novembre 1990 à l'âge de 73 ans. Il personnifie lui aussi, à l'instar d'un Gavin, Miley ou Yarborough ces pionniers de l'US Airborne. Second lieutenant d'infanterie, il rejoignit très tôt le 501st Parachute Infantry Battalion et obtient son brevet de saut le 21 janvier 1941. Il intègre alors B Company sous les ordres du captain Robert F Sink (futur boss du 506th). Rapidement promu capiatine, il devient membre du staff du bataillon,, où il cotait George P Howell et Richard Seitz.. Après un bref séjour à Panama avec le 501st PIB, il rejoint en juin 42 Fort Benning pour encadrer un tout nouveau régiment, le "505th Parachute Infantry Regiment" commandé par un certain James Maurice Gavin. Le capitaine Vandervoort est nommé S-3 (Operations Officer) du 505th. Il tiendra ce poste en Afrique du Nord et en Sicile durant l'Opération Husky. C'est en Afrique du Nord à Oujda qu'il est promu Major. Il a déjà près de 50 sauts d'entrainement à son actif. Après son deuxième saut de combat, le Five o' Five est envoyé en Irlande, puis en Angleterre pour préparer l'invasion de l'Europe. Le régiment subit un certain nombre de bouleversement dans sa chaine de commandement et en mars 1944, Vandervoort prend la tête du deuxième bataillon du 505. Il est promu lieutenant colonel le 2 juin. Ses hommes et ses officiers se méfient, car il n'a aucune expérience du commandement au feu. La campagne de Normandie va changer cette perception. Vandervoort s'y fracture la jambe juste au dessus de sa cheville déjà blessée lors d'un saut d'entrainement à Bragg. Il refuse d'être évacué et va accompagner ses troopers au front avec des béquilles. Vandervoort ne va cesser de s'illustrer de bataille en bataille, en Hollande et dans les Ardennes, au point d'être considéré par ses chefs comme le plus brave et le plus brillant commandant de bataillon de l'US Arborne. Son omni présence aux avant postes lui vaudront une DSC, et les feuilles de chêne sur sa DSC. Elle lui vaudra aussi une balle de Schmeisser dans l'épaule le 21 décembre 1944. Là encore, Vandy refuse l'évacuation. Mais en ce 7 janvier 1945, alors qu'il mène un assaut, un éclat d'obus lui perce le sinus et détruit son oeil gauche. Il est énucléé le 12 janvier. Sa carrière militaire est terminée. Vandervoort demeurera un homme d'actions et durant les 20 années suivantes, il travaillera pour le compte de la CIA sur tous les points chauds du globe.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité