Les vaches n'attendent pas

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Les vaches n'attendent pas

Message non lu par Gennaker »

Etonnant document du 6 juin 1944 ; ces pilotes de gliders, conformément à leurs ordres, tentent par tous les moyens de regagner Utah Beach afin d'être renvoyés en Angleterre où d'autres missions urgentes les attendent. Un parcours périlleux en ce 6 juin, avec des allemands derrière chaque haie. Lors d'une des nombreuses embuscades qui jalonnent leur parcours du combattant vers la plage, ces glider pilots se mettent à l'abri dans les fossés... quand surgissent de nulle part ces deux paysannes normandes portant leurs bidons de lait.. les meuh meuh n'attendent pas....

Image


Avatar du membre
john9
Messages : 767
Enregistré le : 05 déc., 21:17
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Les vaches n'attendent pas

Message non lu par john9 »

Salut,

elles étaient courageuses ses fermières normandes....

A+


Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire".
Membre de l'association : "DDay-Overlord" : Mémoire de la bataille de Normandie.
Rommel 29
Messages : 486
Enregistré le : 20 avr., 16:22

Re: Les vaches n'attendent pas

Message non lu par Rommel 29 »

Le bon lait Normand n'attend pas! ;)


Avatar du membre
weyax
Messages : 178
Enregistré le : 26 oct., 06:44
Localisation : Moselle/Allemagne

Re: Les vaches n'attendent pas

Message non lu par weyax »

Ahh les vaches normands :] :

Image

De courageux habitants de cette région, mais aussi avec de très grandes pertes.

Image

Vaches aériennes de pays :ghee:

Salut


Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Les vaches n'attendent pas

Message non lu par Gennaker »

William "Titi" True, F/506 saute en Normandie le 6 juin ; le premier être qu'il rencontre... est une vache, ce qui inspirera le titre de ses mémoire : "la vache parlait français..."

"En sortant de l'appareil, je vois que les explosions et les balles traçantes remplissent totalement le ciel. L'ouverture de mon parachute est plus violente que d'habitude, mais je m'y attendais compte tenu du poids de notre équipement. J'aperçois un feu au sol et je pense d'abord que c'est un signal mis par les pathfinders pour marquer un point de rassemblement. Ce n'est pas le cas. Je touche le sol tyrès rapidement et je me dis que nous avons dû sauter à très basse altitude, et probablement très loin de notre DZ.

il y a un un fort clair de lune. il est 1 heure 20 et je suis au milieu d'un champs près d'une grosse vache normande avec d'immenses yeux. Un beau signe de bienvenue, vraiment. Je lui murmure quelques mots tout en me débattant avec mon harnais, mais elle ne me répond pas. Je jette un oeil vers le ciel et tous ces croisements de balles traçantes qui suivent les avions d'où continuent de sauter des paratroopers.

Je suis en Normandie, et en guerre."

Sergeant William True, F/506 : "The cow spoke French"


Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Les vaches n'attendent pas

Message non lu par Gennaker »

Les GIs appréciaient doublement les vaches normandes ; pour leur lait d'abord, quand la plupart des points d'eau étaient douteux, avec tant de cadavres pour les polluer, et aussi parce que la présence de vaches dans un champs était une bonne indication que l'espace n'était pas miné...


Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités