Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Les informations dans la presse locale, régionale ou nationale qui concernent les plages du débarquement, les débats en Normandie ou les personnes mises à l'honneur se trouvent ici !
Marc Laurenceau
Messages : 2679
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par Marc Laurenceau »

Image
Une vedette et une remorque d’artillerie sont les deux premières pièces à rejoindre le musée du château du Taillis (Seine-Maritime)

Dernier épisode de la bataille de Normandie, la traversée de la Seine par les troupes allemandes a marqué la population de Haute-Normandie, notamment à Duclair. En 1944, après le débarquement du 6 juin, débutait la Bataille de Normandie qui allait durer deux mois.
Fin août, bloqués dans la poche de Falaise, plusieurs dizaines de milliers de soldats allemands fuient l’avance alliée et battent en retraite en direction de la Seine.
Un fleuve qu’ils vont tenter, du 25 au 30 août, de franchir par tous les moyens de part et d’autre de Rouen, sous le feu des bombardements alliés.

Souvenirs de cet "Enfer sur la Seine", des épaves ont été récemment remontées du fond de la Seine lors de travaux de dragage menés par les autorités portuaires de Rouen. Deux pièces, une vedette et une remorque d’artillerie, sont désormais sauvées de la destruction et sont arrivées hier (lundi 25 novembre) à la sortie de Duclair au château du Taillis où un musée de la seconde guerre mondiale (l’un des rares de Haute-Normandie) raconte l’histoire de cet épisode méconnu de 1944.

Avant d’être libérée, la population des communes de bord de Seine a été durement marquée par les bombardements et les destructions qui accompagnèrent cette retraite allemande qui s’effectua sur une cinquantaine d’endroits.
Les historiens estiment à plus de 200 000 les soldats allemands qui purent franchir la Seine en quelques jours…

Image

Image

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Marc Laurenceau
Messages : 2679
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par Marc Laurenceau »

Image
Le 4/05/13 Duclair Au chateau du Taillis, plus de deux cents passionnés de la seconde guerre mondiale se rassemblent.

La bataille de Normandie, dont on célébrera en 2014 le 70ème anniversaire, s’est terminée sur les rives de la Seine. Des dizaines de milliers de soldats allemands tentèrent alors de fuir l’avancée des Alliés, mais les ponts et bacs détruits ralentirent leur retraite.

Pendant plusieurs jours, les avions et l’artillerie pilonnèrent les troupes massées au bord du fleuve, causant des pertes très importantes en hommes et en matériels.

C’est sur ce théâtre de guerre que, sous la responsabilité du Grand Port Maritime de Rouen, des vestiges militaires ont été récemment retrouvés en Seine.

Ces épaves, HAROPA-Port de Rouen est fier de pouvoir les remettre à un lieu de conservation privilégié de la mémoire de cette bataille: le Musée Août 1944-L’Enfer sur la Seine, au château du Taillis, à Duclair.

Les épaves (une vedette utilisée par les Allemands, un caisson d’artillerie russe, entre autres matériels militaires) ont été relevées non loin des bacs de Yainville et de Jumièges, par la société ETPO (Entreprise de Travaux Publics de l’Ouest). Celle-ci opérait sous maîtrise d’œuvre du Grand Port Maritime de Rouen dans le cadre des travaux préparatoires à l’amélioration des accès maritimes du port de Rouen, par l’approfondissement du chenal menant en Seine de l’estuaire à Rouen.

Les objets ont été soigneusement préservés par le service Ateliers et Dragages du Grand Port Maritime de Rouen, en coopération étroite avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Haute-Normandie, et ces témoins matériels historiques ont été remis le lundi 25 novembre à 14 h 30 au Musée Août 1944-L’Enfer sur la Seine. Voir cet article :

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
john9
Messages : 797
Enregistré le : 05 déc., 21:17
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par john9 »

Salut,

merci pour cette information......
il doit en rester encore pas mal dans la seine, des objets de ce genre.....

A+


Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire".
Membre de l'association : "DDay-Overlord" : Mémoire de la bataille de Normandie.

Marc Laurenceau
Messages : 2679
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par Marc Laurenceau »

De nouvelles photos :

Image
Caisson d'artillerie russe

Image
Vedette allemande d'origine française de 6,5 mètres de long, construite à Argenteuil en 1931

Image

Image

Bien cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Manuferey
Messages : 582
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par Manuferey »

Marc Laurenceau a écrit : Vedette allemande d'origine française de 6,5 mètres de long, construite à Argenteuil en 1931
Je serais curieux de savoir comment on sait que cette vedette a été utilisée par les Allemands en 44 alors qu’elle a été construite à Argenteuil en 1931. Qu’est ce qui dit qu’elle n’a pas coulé avant guerre?

Cependant, il est vrai que la Luftwaffe avait fait construire ou réquisitionner des vedettes dans les petits chantiers navals de la Seine (ex. les Chantiers Navals de Meulan) qu’elle utilisa dans son service de récuperation en mer des pilotes, le Seenotdienst. Il y a avait ainsi un parcours d’essais (“Probefahrt des Seenotdienstes“) de ces vedettes à Meulan. La vedette retrouvée récemment, construite à Argenteuil, pourrait avoir été utilisée d’abord dans ce cadre par les Allemands avant de participer au passage de la Seine et couler.

Autre hypothèse (plus simple): une vedette de civils français réquisitionnée par les Allemands en 44 pour traverser la Seine.

Emmanuel



Avatar du membre
john9
Messages : 797
Enregistré le : 05 déc., 21:17
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par john9 »

Salut,

comment se fait il que les pneus soient en bon état, et que tout le reste est bouffé par la rouille,
après toutes ses décennies passées dans l'eau.......

A+


Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire".
Membre de l'association : "DDay-Overlord" : Mémoire de la bataille de Normandie.

Marc Laurenceau
Messages : 2679
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par Marc Laurenceau »

Grâce aux travaux du Port de Rouen, des épaves datant de la Seconde guerre mondiale ont été récupérées.

Image
Du matériel radio a été retrouvé dans la vase

Pour Nicolas Navarro et ses amis du château du Taillis à Duclair qui collectionnent les trésors de la Seconde Guerre mondiale, la découverte de nouveaux vestiges repêchés cet été en Seine est une mine… Bienvenue.

Une vedette de 6, 50 mètres de long et une remorque d’artillerie viendront enrichir les collections du musée de l’Enfer sur la Seine, dédié aux combats d’août 1944.

« Nous allons célébrer l’an prochain le 70e anniversaire de la bataille de Normandie, d’où l’importance de ces pièces qui permettent de rappeler comment s’est passée la débâcle allemande et les derniers combats en août 1944 sur les rives de la Seine », s’enthousiasme le jeune président de l’association culturelle historique du château du Taillis.

Grâce au service ateliers et dragages du port de Rouen, des plongeurs ont récupéré en août dernier ces épaves historiques. Au niveau de Yainville, une vedette de fabrication française datant des années 30 qui servait à tirer des barges a été sortie de la vase. Et de l’autre côté de la rive, près d’Heurteauville, c’est un caisson d’artillerie, d’origine russe, qui dormait au fond de la Seine.

Une opération rare

« Les Allemands lui ont fait traverser toute l’Europe pour l’apporter jusqu’ici », s’amuse Nicolas Navarro. Et tout cela a été remis par camion et grue le 25 novembre dernier aux bénévoles de l’association.

Parallèlement, les passionnés de Duclair ont eux aussi plongé les mains dans le cambouis et retrouvé du matériel radio.

Cette pêche miraculeuse, on la doit aux travaux d’approfondissement du chenal du Port de Rouen. « Nous menons une campagne préparatoire pour débarrasser ce qui peut constituer une gêne au passage des gros navires », explique Philippe Aujoulet, responsable du service exploitation dragages amont au Port. « Le but est de gagner un mètre de tirant d’eau pour s’adapter à des navires toujours plus gros et ces opérations entamées en 2012 vont s’étaler jusqu’en 2017. Même si on a su grâce au sonar qu’il y avait quelque chose d’important, la surprise a été grande pour les plongeurs. »

Image
Une vedette endommagée par une explosion, gisait au fond de la Seine depuis soixante-dix ans

Le génie de cette opération rare a été ensuite d’alerter la Drac (direction régionale des affaires culturelles) qui a pris l’affaire très au sérieux.

Philippe Fajon, ingénieur de recherche au service archéologie, s’est alors rendu sur place. « C’est rare de se retrouver face à de pareilles pièces, raconte le chercheur. Immédiatement, on a fait appel à des spécialistes de la Seconde Guerre mondiale pour évaluer l’intérêt de cette vedette et de ce chariot.

Nous avons souhaité que ces épaves soient remises à un musée proche du lieu de l’événement et qui en plus est dédié à cette époque. »

En effet, le musée du château du Taillis s’est donné pour mission de faire comprendre de manière vivante un moment de l’histoire encore proche de nous.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Rommel 29
Messages : 490
Enregistré le : 20 avr., 16:22

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par Rommel 29 »

Je ne connais pas ce musée (château du Taillis) dédié aux combats lors du repli Allemand sur la Seine.Un membre du forum l'a déjà visité?



Avatar du membre
Manuferey
Messages : 582
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Des vestiges allemands de la traversée de la Seine retrouvés

Message non lu par Manuferey »

Pour illustrer l’utilisation de ce type de vedette, voici quelques photos des Bundesarchiv montrant des Allemands (re-)traversant la Seine en aout 44 à la hauteur de Grand-Couronne. On voit une vedette sur le côté propulsant la barge.

Image

Image

Emmanuel



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « L'actualité des plages du débarquement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité