blockhaus du sud

Pour connaître l'histoire des sites du Mur de l'Atlantique, pour poser vos questions, rejoignez cette section !
baionako
Messages : 2
Enregistré le : 25 nov., 00:00

blockhaus du sud

Message non lu par baionako »

Salut à tous, j'habite à bayonne : question : à marty : peut on acceder à barbara ? sur la plage de tarnos ?
Je me rappelle y être rentré et n'y ai pas trouvé d'accés pour monter.
Sais tu si cela est possible ? dangereux ?

Sinon, effectivement, on trouve des blockaus à tarnos digue dont on pourrait dire qu'ils ont subit une attaque aerienne.
Mieux : il en existe un de taille importante sur la plage entre ondres et tarnos qui est reellement fendu en 2...

Merci pour vos réponses.



baionako
Messages : 2
Enregistré le : 25 nov., 00:00

blockhaus du sud

Message non lu par baionako »

[quote="baionako"] il en existe un de taille importante sur la plage entre ondres et tarnos [/quote]

Sorry : ondres et labenne

PS : j'ai déjà entendu parler du blockaus de l'atalaye : peut on y acceder ?



Mikel
Messages : 2
Enregistré le : 25 janv., 00:00

blockhaus du sud

Message non lu par Mikel »

Kaïxo !

Visitant ce forum depuis longtemps, je m'inscris pour répondre à quelques unes des questions au sujet des blockhaus de la Côte basque.

Natif du pays, j'ai passé une grande partie de mon enfance à visiter les casemates de la côte. Elles ont souvent été un terrain de jeu (Barbara au Boucau) avec ceux de la plage des Corsaires à Anglet, Archiloa ou Ste Barbe à St Jean-de-Luz.
Puis je m'y suis intéressé autrement plus tard, puisque mon père originaire de la Seine-maritime est arrivé au pays basque début 41, enrôlé de force pour la construction de ces casemates. Il a travaillé sur bon nombre de casemates, au Boucau, à Biarritz et St Jean-de-Luz. Il est décédé depuis, mais il m'avait pas mal renseigné sur cette époque.

Pour répondre à la question de ces casemates "éventrées", je me souviens qu'il m'a raconté que les allemands ont essayé, avant de quitter la région en 44, de détruire les blockhaus. Ils y sont parvenus pour beaucoup d'entre eux en dynamitant les casemates. Il m'a cité en particulier celles qui se trouvaient sur la route de la corniche à gauche peu après avoir quitté Socoa.
De même, qu'ils ont dans la hâte détruit les armes et munitions qui s'y trouvaient. Je me souviens du canon de marine resté longtemps en bas dans les rochers après que la allemands l'aient jeté juste au dessous de l'une des 2 casemates de Ste Barbe (celle de gauche) donnant sur la Baie de St Jean-de-Luz. Je ne sais plus avec le temps s'il en reste quelque chose et malheureusement l'accès à la digue à partir du sémaphore est depuis longtemps fermé.
Même chose à Biarritz où, sitôt après le départ des allemands, tout ce qui comptait de munitions, armes légères a été balancé dans la mer puis coulé dans du béton. L'un de ces endroits, toujours d'après ce que m'a raconté mon père présent à la Libération, est une fosse située juste après être sorti du tunnel conduisant au Rocher de la Vierge.
Toujours à Biarritz, il y demeure un réseau complexe de galleries entre l'Atalaye et la plage de la Côte des Basques. L'un des accès se fait par le tunnel menant au Rocher de la Vierge ; la porte en bois s'y trouve toujours sur la gauche. Ont peut y accéder, mais ça reste du domaine des ouvriers de la Ville.
Autre souvenir, pour l'avoir vue dans le milieu des années 70. La mise à jour lors d'une construction d'une imposante casemate (qui devait être un abri) juste avant l'actuel Eurotel, sur la gauche en montant la route menant à la perspective de la Côte des Basques. Elle communiquait avec les casemates de la Côte des basques.

Enfin, à Bayonne, j'ai longtemps vu cette casemate située juste en face de la gare, qui était un dépôt de munitions, dont on disait
à l'époque que jamais on ne pourrait le détruire. Comme quoi...

Voilà, j'espère que ces quelques informations vous ont renseignés. Il est vrai que l'infrastructure mise en place par les allemands était importante car la zone y était sensible et je comprends encore l'intérêt suscité par cette partie de l'histoire de notre région.



Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

blockhaus du sud

Message non lu par Olivier »

Merci pour ces renseignements très intéressants. Je suis néanmoins surpris d'apprendre que les allemands aient voulu détruire leurs casemates avant leur départ. Les munitions et les armes, soit. Mais les fortifications, quel intérêt ??



Mikel
Messages : 2
Enregistré le : 25 janv., 00:00

blockhaus du sud

Message non lu par Mikel »

A priori pas d'explication. Mais c'est un fait, encore relaté dans le livre de Mixel Esteban "Regards sur la Seconde guerre mondiale en pays basque" (Elkar, 2007). De même qu'ils n'ont pas hésité à faire sauter des maisons qu'ils avaient réquitionnées comme à Biarritz au quartier Beaurivage.
On pourrait y voir de la colère (les allemand ont été partculièrements agressifs lorsqu'ils ont dû quitter à la hâte la région) quant aux casemates, peut-être ont-elles été sabordées dans le but de ne pas être utilisées après la guerre...



Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

blockhaus du sud

Message non lu par Olivier »

Oui, ça se tient. Un peu surprenant quand même. Que les allemands détruisent les installations portuaires de Cherbourg avant de se rendre, passe encore ; mais des casemates en se repliant...
Enfin, c'est un fait, voilà, pas la peine d'épiloguer. Tout n'est pas forcément logique dans la tête d'un militaire Image !



Florence
Messages : 1564
Enregistré le : 21 nov., 00:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

blockhaus du sud

Message non lu par Florence »

[quote="Olivier"] Tout n'est pas forcément logique dans la tête d'un militaire :D ![/quote]

Qui plus est dans la défaite cinglante!!!


Nous sommes conscients que ces Américains, là-bas vont à l'abattoir.
"Pauvres bougres" dit Frerking, incidemment à voie basse.....
J'ai moi aussi le sentiment de monter à l'échafaud.

Heinrich Severloh, WN62, Mémoires à Omaha beach
_____________________________________________________________
Membre de l'association DDay-Overlord
Image
Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire".
Image

Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

blockhaus du sud

Message non lu par Olivier »

Oui, c'est vrai ! Image

D'un autre côté, les allemands sont du genre méthodique (et encore aujourd'hui je m'en fais la remarque quand je discute avec mes collègues allemands). Quand ils font les choses, c'est plutôt ordonné et carré.
Alors quitte à détruire les armes, autant détruire ce qui les abritaient !

Cette interprétation n'engage que moi... Image



remylacaze@orange.fr
Messages : 1
Enregistré le : 02 déc., 00:00

blockhaus du sud

Message non lu par remylacaze@orange.fr »

Salut, j'habite moi aussi dans le "sud", plus précisément dans le médoc, ou il reste un beau pan du mur de l'atlantique sur les communes du verdon et soulac, comme des regelbau ANTON, leistand 157 etc..... je fait d'ailleurs parti de l'asso du memorial de la forteresse du nord medoc, et en tant que guide, je fais visité une position de la kriegsmarine, d'environ 20 bunkers !!!

a voir si vous avez l'occasion de descendre dans notre belle region !!

Ce site a été liberé par les forces françaises du general de Larminat, le 20 avril 1945, au prix de nombreux morts dans les deux camps. On connait plus la normandie, mais il y a d'autres sites tout aussi interressants !

a plus



Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

blockhaus du sud

Message non lu par Olivier »

Tu as parfaitement raison : on ne doit pas oublier les autres sites. Le devoir de mémoire doit être hexagonal.
A l'occasion, je viendrai visiter la forteresse du nord Médoc.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Mur de l'Atlantique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité