Journal du D-DAY au 8 mai 1945

Vous souhaitez discuter avec les internautes de sujets divers et variés, sans rapport avec la seconde guerre mondiale ? Ce forum est à votre disposition !
Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

16 aout 1944
· la veille de l?insurrection parisienne, trente-cinq jeunes gens, en quête d?armes libératrices, tombent dans un piège. Gestapo, Abwehr ? Quelques questions restent sans réponse.

Ce qu?il aura fallu de souffrances et de deuils pour qu?enfin Paris se libère du joug nazi, pour que la France recouvre sa liberté et son indépendance, un épisode particulièrement tragique de l?histoire de la Résistance le résume. Il s?agit du massacre, au cours de la nuit du 16 au 17 août 1944, à la Cascade du bois de Boulogne, lieu à l?origine conçu par Napoléon III pour la promenade et la détente (1), de trente-cinq jeunes partis à la recherche d?armes, avec au cour l?espoir de participer aux combats libérateurs. Dix jours après le drame, le général de Gaulle descendait les Champs-Élysées. La nouvelle du carnage, à une époque qui en connut tant d?autres, se propagea. Il y avait quelque chose de significatif dans cet événement. Dans le premier ouvrage entièrement consacré à cette période, Adrien Dansette, évoquant les " brutalités " auxquelles se livrèrent les Allemands et " que ne justifiait aucune nécessité militaire ", pouvait écrire : " · la veille de l?insurrection parisienne, le bruit s?est répandu qu?on avait retrouvé au bois de Boulogne, près de la cascade, les cadavres de trente-cinq jeunes gens mitraillés et achevés à la grenade " .
Image

Dans le sud de la France, le 2ème corps français, appartenant à la 7ème armée américaine, débarque et progresse vers l?intérieur.

Sur le front de l?est, les forces soviétiques atteignent Ossow, située à seulement 11 kilomètres de Varsovie. Cependant, une contre-attaque des forces allemandes oblige les forces soviétiques à se replier.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

17 aout 1944
Dans le sud de la France, la 7ème armée américaine ne rencontre qu?une faible résistance allemande pendant sa progression. Les villes de St Raphaël, St Tropez, Fréjus, Le Luq et St Maxime sont libérées.

Sur le front de l?est, en Lituanie, les forces allemandes du groupe d?armée nord lancent une contre-attaque sur tout le front. L?objectif est d?empêcher les forces soviétiques d?isoler Riga (en Lettonie) qui est toujours aux mains des Allemands.

De Berlin, Hitler destitue le feld-maréchal Kluge de son commandement du groupe d?armées B. Le feld-maréchal Model est nommé pour le remplacer. Kluge n?apprend sa destitution que lorsque Model arrive à son quartier général. Model informe également Kluge qu?Hitler désire être informé de ses déplacements en Allemagne. On soupçonne Kluge d?être relié à la tentative de coup d?état du 20 juillet dernier.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

..17 AOUT 1944 suite

Le 17 août 1944
« L'été 1944 sonne la défaite des Allemands. Le débarquement réussi en Normandie annonce le départ des contingents nazis dans toute la France. Depuis juin, les Allemands en place sur Rodez ne se contentaient que de contrôler les points sensibles (les plus grosses villes et les secteurs industriels stratégiques). Néanmoins, la répression des résistants restait très ferme. C'est dans ce climat de tension que la gestapo (Sipo SD) de Rodez, commandée par Arthur Fienemann et Herbert Boëttger, reçoit l'ordre d'exécuter tous les résistants faits prisonniers. Les deux dirigeants cherchent donc des soldats afin d'exécuter cette cruelle mission. Le refus des soldats ruthénois amène donc Fienemann à confier la tâche à un contingent de passage sur la capitale aveyronnaise. Ces soldats font sortir les prisonniers de leur cellule à 17 heures et les réunissent dans la cour de la caserne. Attachés deux par deux avec du câble téléphonique, ils les font grimper dans des camions avant de prendre la direction de la butte de tir de Sainte Radegonde. D'autres Allemands, déjà sur place, sécurisent « la cible » (lieu de l'exécution), craignant une attaque des maquis. Ils alignent les prisonniers devant la tranchée et les exécutent, leurs corps tombent dans la fosse et les Allemands les recouvrent de gravats et de terre. Aucun habitant de Sainte-Radegonde n'a osé braver le couvre-feu pour se rendre sur les lieux. Ce n'est que le lendemain matin qu'ils découvrirent le nombre de leurs compatriotes tués. Ce 18 août fut donc une journée chargée en émotion contraire, la joie de la libération suivie par la tristesse et l'envie de vengeance suite à la découverte des corps » raconte Jean-Michel Cosson.

Le dernier train part du carrefour Bellicart de Compiegne a BUCHENWALD
temoinage ci dessous
http://www.pierre-henin.com/index.php?pp=15


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

18 aout 1944

Dans le sud de la France, les forces du 7ème corps américain continuent d'avancer. Le 6ème corps américain se dirige vers Aix-en-Provence et vers le nord en direction de Gap. Le 2ème corps français avance le long de la côte vers Toulon afin d'atteindre Marseille.

Sur le front de l'Est, le 3ème front balte et le front de Leningrad avancent au nord et au sud du lac Peïpous. Au sud de la Pologne, le 1er front ukrainien s'empare de Sandomierz située sur la rive ouest de la rivière Vistule.

En Allemagne, destitué hier par Hitler, le feld-maréchal Kluge se rend chez lui en voiture près de Metz. Il y rédige une lettre pour Hitler :

« Lorsque vous lirez ces lignes, je ne serai plus de ce monde, la vie ne signifie plus rien pour moi. Rommel et moi avions prédis les événements qui se déroulent présentement, nous n'avons pas été entendu.

Je ne sais pas si le feld-maréchal Model, qui a su montrer sa valeur dans toutes les sphères, parviendra à maîtriser la situation. S'il n'y parvient pas et que vos nouvelles armes tant chéries ne fonctionnent pas, alors, mon Führer, faites-vous à l'idée qu'est venu le temps de mettre fin à la guerre. Le peuple allemand n'a jamais autant souffert et il est temps de mettre un terme à cette atrocité. »
Peu après avoir terminé la lettre, il avale du poison et meurt.

Plus tard dans la journée, on apprend à Hitler que Kluge est mort d'une crise cardiaque chez-lui. Hitler ordonne à la Gestapo de faire un examen du corps. Le rapport de la Gestapo indique que Kluge s'est suicidé en avalant du poison. Hitler est triomphant, il est maintenant convaincu que Kluge était engagé dans des activités reliées à l'attentat du 20 juillet.

La Gestapo remet la lettre trouvée sur Kluge à Hitler, qui la lit en silence et la remet ensuite à Jodl sans faire aucun commentaire.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

19 aout 1944

A Paris, les membres de la résistance française déclenchent une rébellion ouverte contre les forces d?occupation allemande.

Sur le front de l?ouest, une partie de la 3ème armée américaine atteint la Seine à Mantes Grassicourt. Des combats acharnés se déroulent entre Falaise et Argentan.

En Allemagne, Hitler discute de la nécessité de détruire les industries françaises qui sont sur le point de tomber aux mains des alliés. Le ministre de l?armement et de la guerre, Albert Speer, réussi à obtenir le consentement du Führer de les paralyser plutôt que les détruire. Cependant, ce consentement n?est pas général et Speer doit travailler Hitler cas par cas, en prétendant que le replie des Allemands n?est, bien entendu, que temporaire.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

20 aout 1944

En France occupée, à Vichy, le maréchal Pétain est arrêté par les Allemands pour avoir refusé de se déplacer vers un endroit à l?abri de la progression des alliés.

En France libérée, le général de Gaulle arrive.

Sur le front de l?est, les attaques soviétiques se poursuivent en Lettonie. Le croiseur lourd allemand, Prinz Eugen, supporte le groupe d?armées nord qui bloque une offensive soviétique près de Riga. Au sud, pendant la nuit, un barrage d?artillerie à large échelle annonce une nouvelle offensive soviétique. Le 2ème front ukrainien progresse vers le sud depuis Jassy et le 3ème front ukrainien se dirige vers le sud-ouest depuis Tiraspol. Les 3ème et 4ème armées roumaines situées sur les flancs droit et gauche de la 6ème armée allemande sont les cibles initiales de l?assaut.

Sur le front de l?ouest, pendant la nuit, les derniers éléments du 5ème corps Panzer et de la 7ème armée allemande s?échappent de la poche de Falaise à travers la ligne alliée aux environs de Chambois et St Lambert. À environ 115 kilomètres à l?est, la 3ème armée américaine s?empare de traversées enjambant la Seine à Mantes Grassicourt, située à 50 kilomètres à l?ouest de Paris. Au sud-ouest de Paris, le 20ème corps américain (appartenant également à la 3ème armée) entre à Fontainebleau.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

21 aout 1944

Sur le front de l'Ouest, les armées alliées avancent vers le nord-est à la poursuite des forces allemandes qui se replient. La 3ème armée américaine constitue sa tête de pont sur la Seine. Sur le flanc droit, une partie de la 3ème armée atteint Sens.

Aux États-Unis, à Washington, des représentants alliés seniors se réunissent pour discuter de la sécurité d'après-guerre. Edward Stettinius est le représentant senior américain, la délégation britannique est dirigée par Sir Alexander Cadogan alors que le leader soviétique est Andrei Gromyko.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

22 aout 1944

Aux États-Unis, à Washington, les représentants seniors des alliés poursuivent leurs discussions sur la sécurité d'après-guerre.

Au Japon, le gouvernement introduit une mesure de conscription pour toutes les femmes âgées entre 12 et 40 ans afin de travailler à l'effort de guerre.

En Norvège occupée, une partie de la flotte britannique domestique (3 porte-avions et 2 escorteurs), dirigée par l'amiral Moore, attaque le cuirassé allemand Tirpitz à Kaafiord. Les Allemands détectent l'approche des forces britanniques, des chasseurs allemands et un barrage efficace font subir de lourdes pertes à la flotte britannique. Le cuirassé Tirpitz reste intouchable grâce à un écran de fumée protecteur très efficace.

Sur le front de l'Est, au sud, les troupes soviétiques du 2ème front ukrainien s'emparent de Jassy. Le 3ème front ukrainien élargi ses attaques vers le nord, après une progression de 80 kilomètres durant les deux derniers jours.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

23 - 24 aout 1944

Dans le sud de la France, une partie du 2ème corps français (appartenant à la 7ème armée américaine) atteint les banlieues de Marseille et Toulon.

De Londres, l'amiral Fraser remplace l'amiral Somerville en tant que commandant de la flotte britannique de l'est, dans l'océan indien. La flotte est composée de 4 cuirassés et 4 porte-avions.

Sur le front de l'Est, les attaques convergentes du 2ème front soviétique et du 3ème front ukrainien isolent environ 12 divisions de la 6ème armée allemande. La majorité des forces roumaines appartenant à la 6ème armée désertent ou traversent le front soviétique. Dans sa progression, le 2ème front ukrainien s'empare de Vaslui, située à 55 kilomètres au sud de Jassy.

Sur le front de l'Ouest, le 21ème groupe d'armées britannique avance rapidement en direction de la Seine. Sur le flanc droit, la 1ère armée américaine (appartenant au 12ème groupe d'armées) se dirige également vers la Seine. Le 19ème corps américain s'empare d'Evreux. Les forces françaises forment la tête de pont du 5ème corps américain qui avance vers Paris. Sur la côte atlantique, une partie de la 3ème armée américaine rejoint des membres de la résistance française près de Bordeaux.

En France occupée, des membres de la résistance française prennent le contrôle de la majeure partie de Paris après de rudes combats.

En Allemagne, Hitler ordonne la destruction de tous les ponts de Paris et de toutes les installations importantes qui pourraient servir aux alliés, et ce même s'il s'agit de monuments historiques. Speidel refuse d'obtempérer aux ordres ainsi que le général von Choltitz, le nouveau commandant de Paris.

Dans le sud de la France, une partie de la 7ème armée américaine avance au nord-est et s'empare de Cannes le long de la côte. En se dirigeant vers le nord, Grenoble est occupée alors que les forces se déplacent vers l'ouest et s'emparent d'Arles sur la rivière Rhône, au sud d'Avignon.

En Norvège occupée, la flotte britannique domestique, dirigée par l'amiral Moore, rate sa frappe aérienne sur le croiseur allemand Tirpitz à Kaafiord.

Sur le front de l'Est, la ligne de défense du groupe d'armées sud allemand est ruinée par la défection des forces roumaines et par l'encerclement de la 6ème armée. Les forces soviétiques progressent rapidement et s'emparent de Kichinev.

Sur le front de l'Ouest, la 4ème division blindée française du général Leclerc, appartenant au 5ème corps américain, atteint la banlieue de Paris alors que des combats font ragent de nouveau dans la ville entre les forces allemandes et des membres de la résistance française.


Avatar du membre
loadplan
Messages : 3660
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Journal du D-DAY au 8mai 1945

Message non lu par loadplan »

25 aout 1944

Jour de la Libération de Paris, 60 à 80 soldats allemands du IIIe Reich tuaient par balles ou arme blanche 124 des 500 habitants de Maillé, dont 42 femmes et 44 enfants, avant de bombarder le village. La veille, un accrochage entre un petit groupe de résistants et des soldats de la Wehrmacht avait eu lieu au nord du village, situé sur un axe ferroviaire stratégique.

Dans le sud de la France, la 7ème armée américaine s'empare d'Avignon et poursuit sa route vers l'ouest. La majorité de la 19ème armée allemande se replie vers le nord jusque dans la vallée du Rhône. Les garnisons de Marseille et Toulon résistent encore.

À Bucarest, le gouvernement roumain déclare la guerre à l'Allemagne.

Sur le front de l'Est, en Estonie, les troupes soviétiques du 3ème front balte s'emparent de Tartu, déséquilibrant les défenses allemandes du secteur.

Sur le front de l'Ouest, la 4ème division blindée française du général Leclerc entre à Paris. Le commandant de la garnison allemande, le général Choltitz, désobéi aux ordres et capitule, Paris est libérée Au nord-ouest de Paris, le 21ème groupe d'armées britannique s'empare de Vernon, Louviers et Elbeuf sur sa route le menant à la Seine.

En Bretagne, le 8ème corps américain lance une attaque sur Brest, là où les Allemands continuent de résister. Le HMS Warspite pilonne la ville.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités