Sir Ian Kershaw

Vous souhaitez discuter avec les internautes de sujets divers et variés, sans rapport avec la seconde guerre mondiale ? Ce forum est à votre disposition !
Invité

Sir Ian Kershaw

Message non lu par Invité »

Ian Kershaw
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sir Ian Kershaw (né le 29 avril 1943 à Oldham) est un historien britannique connu pour ses travaux sur Adolf Hitler, dont une biographie en deux tomes qui est une des principales références actuelles sur le dictateur allemand.


Eléments biographiques

Ian Kershaw est né le 29 avril 1943 à Oldham. Il fit ses études supérieures à Liverpool et par la suite à Oxford. Maitre de conférence dans les années 80 en histoire médiévale puis moderne, il est en 1983 professeur visitant en histoire moderne, à la Ruhr Universität Bochum en Allemagne. En 1989, il est nommé professeur titulaire à l'université de Nottingham, et, depuis 1989, il a été nommé professeur d'histoire moderne à l'université de Sheffield. Il est actuellement membre de la British Academy, de la Royal Historical Society, du Wissenschaftskolleg de Berlin et de l'Alexander von Humboldt Stiftung de Bonn.

Ian Kershaw est le principal disciple de Martin Broszat (1926-1989), historien allemand spécialiste de la période du nazisme et structuraliste qui voyait l'histoire comme une science sociale qui devait se concentrer sur la société et sa culture, plutôt que sur des individus précis, pour expliquer le passé. Bien que Ian Kershaw ait été en désaccord avec lui sur certains points, il reprend beaucoup de conclusions et des méthodes des travaux de celui-ci. Si Ian Kershaw a ainsi exprimé son désaccord en ce qui concerne la thèse du « dictateur faible » qui veut qu'Hitler ait été un acteur relativement peu important dans l'histoire du Troisième Reich, il reprend néanmoins l'idée qu'Hitler ne jouait pas un rôle important dans l'organisation quotidienne de l'organisation ce qui fait plutôt du Führer un « dictateur paresseux » (lazy dictator).
Ian Kershaw, l'historien de la deuxième guerre mondiale reconnut le plus compétent par ses collèges...
mais aussi conu pour son negationisme ....

ALors faut il avoir confiance en ses ecrits??

Je me pose des questions ... mon pere, prof dhistoire, me dit que oui ...

Et vous?

Amitiés

S-Sgt George N. Willsey

P.S :
Bibliographie (non complète).
Der Hitler-Mythos. Volksmeinung und Propaganda im Dritten Reich, Stuttgart, 1980. Edition anglaise: The "Hitler Myth". Image and Reality in the Third Reich, Oxford, 1987.
The Nazi Dictatorship. Problems and Perspectives of Interpretation, Londres, 1985; nouvelle édition augmentée: 1993 [trad. fr.: Qu'est-ce que le nazisme ?, Paris, Gallimard, 1992, 1999].
(dir.): Weimar. Why did German Democracy Fail ?, Londres, 1990.
Hitler. A profile of Power, Londres, Longman, 1991 [trad. fr.: Hitler. Essai sur le charisme en politique, Paris, Gallimard, 1995].
(dir. avec Moshe Lewin): Stalinism and Nazism. Dictatorships in Comparison, Cambridge University Press, 1997.
Hitler, 1889-1936 : Hubris, Londres, Penguin Books, 1998 (Flammarion 2001).
Hitler, 1936-1945 : Némésis, Londres, Penguin Books, 1999(Flammarion, 2001).
Faut-il tuer Hitler?, Paris, Italiques, 1999.


Quentin
Messages : 1757
Enregistré le : 13 mai, 23:00

Sir Ian Kershaw

Message non lu par Quentin »

Un historien peu voir l'Histoire sous le point de vue qui l'interesse avec des docments subjectifs.

Mais bon, dictateur faible ou feignant, certainement pas. Pour autant, le systeme pouvait et tournait en grande partie sans lui.


Invité

Sir Ian Kershaw

Message non lu par Invité »

UN historien est payé pour voir l'histoire sous le point de vue le plus neutre possible ....

Amitiés

S-Sgt Geroge N. Willsey


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités