Quelques hommes extra-ordinaires....

Vous souhaitez discuter avec les internautes de sujets divers et variés, sans rapport avec la seconde guerre mondiale ? Ce forum est à votre disposition !
Invité

Quelques hommes extra-ordinaires....

Message non lu par Invité »

L'Histoire n'a pas forcément retenu leur nom ; et pourtant...

C'est une de mes images favorites, une gueule à la Jack Palance, and one hell of a soldier!!

Le sergent John M. "Jack" Fowler était un squad leader, second platoon, H/504. Membre original du 504 PIR et vétéran d'Afrique du Nord, Sicile et Italie. Lors de l'assaut sur les ponts de Nijmegen et la traversée de la Waal, il avait gagné une Silver Star...
Le 30 septembre 1944, Ruben Tucker, CO du 504 demanda à H company de sonder les défenses allemandes du côté de Wyler Meer, et de ramener des prisonniers. Lieutenant Megellas fut désigné. Il décida d'emmener en patrouille nocture l'inétgralité de son platoon, soit à cette époque 24 hommes, répartis en trois squads. Les 3 squads rampèrent jusqu'à la principale ligne de défense allemande, à travers un champ de mine et un épais rideau de barbelés, dans une zone marécageuse. S'immobilisant à chaque tir de fusées éclairantes, les paras US néttoyèrent les fox holes allemands, en tuant 17 et faisant 6 prisonniers. C'est au moment d'effectuer une retraite organisée que retentit le cri redouté de "Medic!". Jack Fowler s'était fait surprendre par un allemand qui faisait le mort et qui avait ouvert le feu à son passage. La balle avait traversé son poignet droit, explosé la crosse de sa Thompson et touché sa colonne vertébrale. Megellas, couvrant la retraite de ses hommes, Thompson à la main, le chargea sur son épaule et le ramena derrière les lignes US. Fowler fut opéré une semaine plus tard et on enleva la balle de 9 mm qui s'était logée près de sa colonne vertébrale. Il ne devait souffrir d'aucune séquelle jusqu'à sa mort en 1975 à Pittsburgh. Il fut même renvoyé au combat et vécut l'épopée des Ardennes. Il conserva en médaillon la balle de 9 mm jusqu'à sa mort, racontant à la cantonade que c'est ainsi qu'il "avait été opéré de l'appendicite...".
Maggie Megelas reçut la DSC pour cette action...
Jack en Hollande près de den Heuvel...
Image


Invité

Quelques hommes extra-ordinaires....

Message non lu par Invité »

Movin' on!

Major Frederick C. A. Kellam.
L'un des cadres originaux du 505 PIR. Il est le CO du 1er bataillon et saute derrière Salerno à Paestrum le 13 septembre 1943. Quelques semaines auparavant, il a remplacé à la tête du 1/505 Art "hard nose" Gorham, tué en Sicile en essayant de tirer sur un Mark VI avec un bazooka. Fred Kellam connaitra un peu la même fin le 6 juin 1944 aux abord du pont de La Fière. Il est dès les premières lueurs de l'aube en ce Dday à la tête de A et B companies au bord du Merderet. Le feu allemand est intense, mitrailleuses, mortiers, 88's.... Les chars allemands s'avancent et les bazooka de Peterson et Heim les guettent en bordure du pont, mais il faut les approvisionner en roquettes. Makor Kellam se saisit d'un sac de roquettes et se précipite à découvert, suivi de son S-2 captain Roysden. Les allemands déclenchent un tir de mortier. Kellam et Roysden s'effondrent. Le Major est tué sur le coup. Roysden mourra le soir même...
Chez les paras, "YOU LEAD FROM THE FRONT!"
Image

Pour la petite histoire et pour les amateurs de marquage de casque, fred Kellam avait initié en 43 le marquage des casques de HQ et HQ company de son 1er bataillon du 505 avec le "Jack of Diamonds", un losange orange avec la lettre J au milieu....


Invité

Quelques hommes extra-ordinaires....

Message non lu par Invité »

Un "taulier"...
First lieutenant James "Maggie" Megellas, "The Greek"
Platoon leader à la compagnie H/504, Megellas, ainé d'une famille d'immigrés grecs de 5 enfants, sait dès l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, et alors qu'il est encore au lycée, qu'il devra s'engager et se battre pour son pays. Il termine le lycée et en juin 42, s'engage dans l'armée et choisit les paras. Il suit le programme de formation des officiers, obtient ses jumpswings à Benning et se retrouve en septembre 1943 à Oran, dans un dépôt de remplaçants pour le 504 PIR alors engagé en Italie. Il est affecté au H Company 3/504 fin décembre et rejoint son "outfit" dans les montagnes derrière Naples. Son courage, son sens du commandement vont faire de lui un platoon leader d'exception que viendront récompenser, excusez du peu, deux Silver Stars, deux Bronze stars, 1 Legion of Merit et deux purple Heart, en plus d'une Presidential Unit citation octroyée au 3/504 pour les exploits sur la Waal... Ses exploits sont narrés avec modestie et toujours cet incroyable sens de la camaraderie pour ses "foxholes buddies" dans ses mémoires, "All the way to Berlin" chez Ballantine Books. Etonnant aussi, son sens de l'engagement pour son nouveau pays, les Etats Unis... Maggie est à ma connaissance toujours en vie. Il a terminé sa carrière militaire dans les années 60 avec rang de Lieutenant Colonel.
"Maggie" après avoir obtenu ses jumpwings! il développera plus tard au combat une paire de moustaches du plus bel effet!!
Image


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités