Mission du 116th infantry regiment après le D-Day?

Ce forum s'intéresse plus particulièrement aux unités américaines déployées pendant la Bataille de Normandie.
private Vini
Messages : 178
Enregistré le : 15 oct., 23:00

Mission du 116th infantry regiment après le D-Day?

Message non lu par private Vini »

Bonjour à tous,
Dans le cadre de mes recherches sur un Pcf du 116th infantry regiment, j'aurais voulu connaitres toutes les missions qui ont été affectées au 116th.
J'ai déjà quelques brides de recherche mais si vous pouvez m'éclairer ça m'aiderai énormément.
Cordialement,

Vini.


Avatar du membre
MLQ
Messages : 542
Enregistré le : 29 août, 23:00
Localisation : 02 Mercin et Vaux

Mission du 116th infantry regiment après le D-Day?

Message non lu par MLQ »

Bonjour
ll6th IR de la 29th US ID, colonel Can¬ham : Omaha (Pointe du Hoc), Couvains, bataille de Saint-Lô, crête de Martinville, (Major Howie) libération de Saint-Lô (19juillet) Percy, Tessy-sur-Vire, Vire, il est alors commandé par le colonel Louis Smith (Brest) Fort Montbarey.


Michel Le Querrec
RIP [Décédé le 6 janvier 2019]
private Vini
Messages : 178
Enregistré le : 15 oct., 23:00

Mission du 116th infantry regiment après le D-Day?

Message non lu par private Vini »

Merci pour ces renseignement,

Je sais que aux alentours du 6/7 juillet 1944 ils étaient positionnés autours de Saint-André de l'Epine (cf carte) entre la 115th IR et la 2d div.
Image
Il y t'il eu des combats pour prendre possession de Saint-André de l'Epine? Y ont-ils participés?

Ensuite Le 12 juillet ils libèrent Sainte-Marguerite d'Elle et dans la nuit du 12 Juillet ils entrent dans Saint-Clair/Elle.

Cordialement,

Vini


ryan29
Messages : 11
Enregistré le : 02 mars, 00:00

Mission du 116th infantry regiment après le D-Day?

Message non lu par ryan29 »

Salut private Vini!

Pour les 116è dans les grandes ligne cela donne après la plage d'omaha;
-direction pointe du hoc pour aider les rangers 7juin

-Grandcamp 8juin
-la cambe pour le 2/116 avant que les bataillons soient placer en reserve entre la castilly et cartigny
-12 juin attaque de saint clair sur Elle 2/116

-16juin objecti St andre de l'epine a ce moment nous arrivons a la période d'un mois ou le front ce gel.Sur une ligne devant saint andré_la luzerne_villiers fossard

Saint lo est a 6km et ne sera prise que le 18 juillet
Le 1/116é est au repos au foulons le 7 juillet pour la premiere fois depuis la plage.
après la remise en route du front le 116 se dirige vers la crete de martinville.atteinte le 11 juillet

Dans ce secteur il perd 1 battaillon( major bingham) qui se trouve isolé derriere les ligne allemandes. (secteur de la madeleine)nous sommes le 16 juillet saint lo tombe le 18.
j'espère t'aider avec ces quelque infos.


private Vini
Messages : 178
Enregistré le : 15 oct., 23:00

Mission du 116th infantry regiment après le D-Day?

Message non lu par private Vini »

Merci beaucoup Ryan29 pour ces infos...
Tu m'éclair un peu notemment concernant Grandcamp et la Cambe, j'avais un tou à ce niveau là !
Mes recherches avançent aussi de mon côté, je tacherais de vous faire part de ce que j'ai trouvé mais pour l'instant je regroupe et recoupe pas mal d'info.
Cordialement,


Vini.


private Vini
Messages : 178
Enregistré le : 15 oct., 23:00

Mission du 116th infantry regiment après le D-Day?

Message non lu par private Vini »

Bonjour à tous !!

Dans mes recherches sur le 116th IR, j'ai trouvé quelques

doucuments retraçant les rapports du 116th entre le 1er juillet

1944 et le 31 Juillet 1944 lors de leurs avancées vers Saint-Lô.

Ces document sont d'après les réçits du Colonel du Commanding

Officer du 116th Infantry PHILIP R. DWYER.

Ces documents trouvés sur la toile (merci Internet !! ) étaient en

Anglais, j'ai souhaités vous les faire partagés en les traduisants !!

ce n'est pas évident de retanscrire en français mais bon ...

Voici donc une première partie: bonne lecture et à bientôt pour la

suite.

C O N F I D E N T I A L

319.1 1st Ind.

HEADQUARTERS, 29TH INFANTRY DIVISION, A.P.O. 29, U. S. ARMY, 6 AUGUST 1944.

TO: The Adjutant General, War Department, Washington, 25, D. C.

THRU: Commanding General, XIX Corps., A.P.O. 270, U. S. Army.

Forwarding in compliance with letter, Headquarters First United States
Army, file 319.1, subject: "Action Against Enemy, Reports After/After Action
Reports, dated 13 July 1944, and letter, Headquarters, XIX Corps., same subject
and file, dated 19 July 1944.

For the Commanding General:



ROBERT H. ARCHER, JR.,
Lt. Col., A. G. D.,
Adjutant General.


RAPPORT DU 1 JUILLET au 31 juillet 44
CE RAPPORT EST SUBDIVISÉ DANS EN QUATRE (4) PHASES SUIVANTES :

P H A S E 1
Le 1 juillet 44 au 11 juillet 44
ENTRAINEMENT AU SUD DE COUVAINS POUR COMMENCER L'ATTAQUE DE ST-LO

P H A S E II
Le 11 juillet au 19 juillet 44
EN ROUTE POUR CAPTURER ST-LO

P H A S E III
Le 19 juillet 44 au 28 juillet 44

P H A S E IV
Le 28 juillet 44 au 31 juillet 44

MOUVEMENT du 116ème INFANTERIE DANS SECTEUR DE SAMSON DE BON FOSSE,
L'ATTAQUE SUIVANTE POUR PURIFIER LES POCHES ENNEMIES DE RÉSISTANCE .

*********************************

Les comptes détaillés de chaque engagement peuvent être trouvés dans le
Journal joint avec des programmes de recouvrement pertinents.

PHILIP R. DWYER,
Colonel, Infantry,
Commanding.


-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
Ceci doit certifier que c'est un vrai compte des actions du
116ème Infanterie pendant la période le 1 juillet 1944 au 31 juillet 1944 et ceci Les journaux d'unité et des papiers de soutien, à ceci attachés, sont les vrais Originaux.

PHILIP R. DWYER
Colonel, Infantry,
Commanding.

C O N F I D E N T I A L

P H A S E I
DE L?ENTRAINEMENT AU SUD DE COUVAINS AU DÉBUT D'ATTAQUE POUR ST-LO

Malgré de nombreuses contre-attaques par un ennemi décidé, CT 116
Survécu à ces poussées superbement et maintenu ses positions sur une ligne
Établie à 800 yards au nord de SAINT ANDRE DE L ' EPINE (557655).
Deux fois en espace de 24 heures l'ennemi a lancé des coups successifs sur
Le flanc droit et devant de 1e Bn, 116ème Infanterie.
3ème Bn, 116ème
L'infanterie, placée directement à l'arrière, a été alertée sur une (attaque) de 30 minutes pour contre-attaquer sur leurs flancs, ou, en cas d'une pénétration, pour repousser par le centre.
L'agressivité avec laquelle l'ennemi a fait ses attaques contre les troupes à été accentué par l?utilisation de lance-flammes et un type de feu qui peut être décrit seulement comme astucieux. Ce feu était apparemment employé principalement comme un élément retardant et comme le moyen de créer la panique parmi nos troupes.
L?on a découvert que l'ennemi est allé autant qu'utiliser des pétards, suspendus dans les arbres sur de longs fusibles. Cette ruse a sans aucun doute été utilisée pour perturber nos troupes de l'équilibre en rencontrant les contre-attaques. Plus loin, une extrêmement lourde concentration d'artillerie et feu de mortier n?a causé aucun petit dégât à nos communications.
Le fer de lance de l'attaque dans la globalité de cette situation était le 1e
Bn, situé sur l'extrême droite. C'était à DUFAYEL (551678) que nos troupes ont rencontrées des parachutistes ennemis, qui s'étaient enterrés dans un verger. Le combat dans cet engagement a été fait tout près, armes de poings et grenades manuelles ont été utilisés.
Pendant une accalmie dans cet engagement, le Capitaine Heffner, portant un drapeau de la croix rouge, s'est aventuré dans les lignes ennemies et a conclu une affaire pour que nos blessés puissent nous être rendu. Les règles de la guerre moderne ont été observées dans cet échange pour les blessées. Depuis l?engagement de nos troupes s?était la première fois que l?on rencontrait des allemands aussi bien « civilisés ».
Le bataillon gardé en réserve à l'arrière (3ème Bn, 116ème) à été mit en alerte totale. Pendant la période de réorganisation, un plan pour la rotation des bataillons a été inventé par lequel un bataillon du front a été soulagé par un de réserve. Cela a permis aux hommes retournés à l'arrière non seulement de se nettoyer, de se reposez et de remettre leur équipement en état,
Mais aussi se préparer pour de nouvelles opérations.
Malgré le fait qu'ils ont été relevés à l?arrière, les hommes ont continué à être en état d?alerte. Pendant la journée, ont pratiquaient des exercices en foret, la gymnastique rythmique, des commandes massives, etc?. dans le but de Maintenir l'esprit du corps et le statut splendide de nos unités. La réorganisation des unités a aussi été commencée à ce moment.
En somme, les hommes étaient dans une disposition d'esprit heureuse pendant leurs courts
Séjour à l'arrière.
Mais ils leurs venaient principalement à l?esprit les objectifs de la conquête de ST-LO. Des exercices de coordination ont aussi été organisés à l?arrière.
Cette série d'exercices, organisée pour relever les hommes et pour l'opération à venir, pour trouvé un peloton de fantassins, un peloton de chars et une équipe de démolition travaillant ensemble comme une unité et avançant conjointement vers un objectif limité.
Les fantassins, Ingénieurs et Blindés ont travaillés magnifiquement dans la résolution de
Leurs problèmes.
La solution trouvé pour les fantassins, sur une ligne de skirmishers ( ????), la poussée en avant jusqu?aux haies pour fournir une base de feu pour permettre aux chars d'avancer.
L'équipe de démolition a alors soufflée des trous dans les haies pour permettre aux chars de tirer une « tempête » d?obus par les ouvertures et mettre au silence des emplacements, qui dans la situation actuelle, pourrait autrement ralentir l'attaque.
Les exercices de coordination ont prouvés leurs inestimables utilités quand nos troupes ont pris l'attaque principale au début de juillet.
De 01H00 à 02H50 heures, le 11 juillet 1944, nos troupes ont été soumises à
Un martèlement énorme par le feu d'artillerie ennemi. Le barrage ennemi a ravagé nos communications, qui ont été rendues pratiquement impuissante.
Mais nos communications devaient bientôt être remises en état de marche.
À ce tournant, nos hommes de communications yeomen travaillent dans la réparation des lignes détruites. Leur tâche a été achevée en seulement deux seules heures et le contact parmi nos unités était normal de nouveau.
L'ennemi met alors une contre-attaque qui devait en fin de compte échouer.
L'ennemi a essayé de pénétrer dans un écart de 600 yards entre le 3ème Bn de
La 116ème Infanterie et le 1e Bn de la 115ème Infanterie.
La compagnie K avait luttée avec deux mitrailleuses, deux mortiers et "un 88". À droite,
La compagnie L s'est opposée à une patrouille armée de lance-flammes. La contre-attaque
Était partiellement fructueuse jusqu'à la compagnie A du 1e Bn à été déplacée et à arrêtée
L'offensive. À 03H15, le 11 juillet 1944 tout était sous contrôle et l'attaque était stoppé.

Pendant cette phase, le Régiment a subi les pertes humaines inscrites suivantes :

KIA WIA MIA TOTAL

Officers 5 4 0 9

Enlisted Men 112 290 20 522

TOTAL 117 294 20 531

Les remplaçants pendant cette période étaient comme suit :

Officers --------------- 20

Enlisted Men --------------- 108

TOTAL --------------- 128


Des récompenses suivantes ont été reçues par le personnel du 116ème
Infanterie, pour actions remarquables contre l'ennemi dans phase I :

PURPLE HEARTS BRONZE STAR

46 8

Pendant cette phase, le changement suivant de commandants est arrivé :
a. Le Major Thomas S. Dallas, Executive Officer, du 1st Bn, a assurer le commandement du 1e Bataillon après que le lieutenant Colonel Metcalfe avait été sérieusement
Blessé, le 30 juin 44.

b. Le Capitaine Eccles H. Scott, autrefois Commandant, de la compagnie G, a été assignée comme Executive Officer de la 1st Bn, effectué le 30 Juin 1944.

Une fois, la 116ème Infanterie a interrompu son avancée au sud de COUVAINS (560682)
L'ennemi a eut le temps pour reformer ses lignes et fortifier les haies servant déjà de rempart et de défense naturel.
Les positions statiques s'étant maintenant étendues, tout a été mis en oeuvre pour déterminer les positions défensives de l'ennemi.
Les positions évacuées pat l?ennemie ont été fouillées, les corps des allemands morts ont été fouillés afin de trouver des documents, et des tentatives pour faire des prisonniers.
Les patrouilles de combat, Les patrouilles de reconnaissance, les postes d?écoute etc?., étaient constamment en opérations.
Pendant cette période, l'ennemi a continué dans sa position défensive, en utilisant au maximum l'artillerie et le feu de mortier et employant fortement des patrouilles de diversions.
Pendant toute cette période, les patrouilles et les postes d?écoutes ont annoncés retranchement de l?ennemi, par des constructions de tranchées, sciant le bois et préparant des positions en général. Bien que, les prisonniers aient annoncés la pénurie de mines, des champs de mines dispersés ont été mis devant la position ennemie.
Une manifestation intéressante de la présence régulière des allemands était l'apparition de fumée venant d'une cheminée dans SAINT ANDRE DE L'EPINE (554655) chaque matin à 08H00.
Chaque matin les tirs d'artilleries été placé sur la cheminée dite;
Immédiatement la fumée s'arrêtait, et n?était pas vu jusqu'à 08H00 le
Lendemain matin. Ceci à continué jusqu'à l'attaque finale sur SAINT ANDRE DE
L'EPINE, (557655).
Les PW de la 6th Company, et le 9th Para Regiment, ont été identifiés juste sur la droite de notre front.
La nuit du 10 juillet 1944, les premiers signes de mouvement allemand étaient
Remarqués. Une contre-attaquant à suivi au début du matin du 11 juillet 1944.

Des prisonniers ennemis et des pertes humaines pendant la période étaient comme suit :

Officers Enlisted Men Casualties

0 2 25


Cordialement,
et BONNES FETES DE FIN D'ANNÉE À TOUS !!!!!


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces américaines »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité