Mes.262

Ce forum vous permet de poser vos questions ou de demander des renseignements concernant les forces allemandes ayant combattu au cours de l'été 1944 en Normandie.
Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Petite question? pouvez-vous me dire l'année des premier essai! de l'avion Mess.262. Question 2 chez vous en France s'avez vous si il y a un mess.262 exposer dans l'un de vos nombreux musée? Merci a vous Image


Shifty Powers
Messages : 259
Enregistré le : 26 déc., 00:00

Mes.262

Message non lu par Shifty Powers »

Je ne connais pas le modèle du mes. mais il y en a un qui a été abattu dans le jardin d'un ami enfin dans sa rivière et lors de la tempête de 1999 le Mes. est alors remonté à la surface et ils ont pu alors extraire ce qu'il restait, moteur, élices, munitions de différents calibre (j'en ai dailleur des quelques unes Image )......

A+.


Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Image !!!!!! messer. 262. c'est l'un des tout premier avion a réacteur une merveille! L'avion dont-tu parle c'est un 262 ou un 109? a+ l'ami si ta d'autres renseignements Image Image


Rock
Messages : 1244
Enregistré le : 04 nov., 00:00

Mes.262

Message non lu par Rock »

Petite question? pouvez-vous me dire l'année des premier essai! de l'avion Mess.262.
il me semble que c'est 1940 ou 41


Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Messerschmitt 262

Image

Allemagne

Chasseur ou bombardier (selon les versions) mono ou biplace

D'abord bombardier rapide pour Hitler, le Me 262 est rétabli comme chasseur rapide à la satisfaction du général Galland à la fin de 1944. Ses performances hors normes pour l"époque lui offre une réelle suprématie sur ses adversaires. Il utilisera peu après une des premières roquettes air-air opérationnelles, la R4/M placées en 2 rack de 12 unités sous ses ailes.

Messerschmitt 262

Spécifications techniques
Motorisation 2 turboréacteurs Junkers Jumo 004B
Vitesse maximale 870 km/h
Vitesse ascensionnelle 1 200 m/min
Plafond pratique 11 500 m
Rayon d'action 1 050 km
Masse à vide 4 000 kg
Masse en charge 7 045 kg
Envergure 12,5 m
Longueur 10,6 m
Hauteur 3,8 m
Armement 4 canons de 30 mm MK 108 dans le nez ; possibilité d'emport de bombes (2 X 500 kg)

Je vais aussi vous publier une petite anecdote :

Un ancien pilote allemand de la Luftwaffe, Hans Guido Mutke, affirme avoir été le premier à franchir le mur du son en 1945, deux ans avant le célèbre pilote d'essais américain Chuck Yeager.


En 1945, Mutke était en phase d'écolage sur le célèbre chasseur à réaction Messerschmitt 262. Le 9 avril, il effectuait un vol d'entraînement à une altitude de 12.000 mètres quand un Mustang attaqua un Me-262 de son escadrille. Mutke entama une descente en piqué, pleins gaz, et fondit sur l'Américain pour défendre son coéquipier. A ce moment, son Me-262 se mit à vibrer violemment et les commandes cessèrent de répondre. Après ce piqué fou, Mutke réussit néanmoins à reprendre le contrôle de l'appareil. Mais plusieurs instruments de bord avaient été endommagés et l'indicateur de vitesse était, lui, resté bloqué à 1.100 km/h.

Mutke se garda bien d'ébruiter l'affaire. II ne souhaitait pas finir au cachot pour avoir dépassé la limite de 950 km/h imposée par la Luftwaffe. En effet, on savait qu'à cette vitesse le mur du son était proche, et on en redoutait les effets. Avec raison : les ailes du Me-262 de Mutke en avaient pris un fameux coup: une collection de rivets manquaient à l'appel.

Officiellement, c'est Chuck Yeager qui a été le premier homme a franchir le mur du son le 14 octobre 1947 en volant à bord du X-1 à 1.066 km/h au-dessus du lac asséché de Rogers dans le sud de la Californie, à 12 000 mètres d'altitude. La nouvelle avait alors été gardée secrète par l'armée américaine jusqu'en juin 1948.

Ce n'est qu'après la publication du récit de l'exploit de Chuck Yeager en 1948 que Mutke commença à comprendre ce qui s'était passé. Des années durant, il essaya d'en savoir plus, ce qui lui permit de comprendre que son cas n'avait pas dû être isolé. Mais les autres Allemands qui, à l'époque, avaient franchi la barre s'étaient tous écrasés avec leurs appareils.


Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Un Allemand aurait été le premier à franchir le mur du son dès 1945


Un ancien pilote allemand de la Luftwaffe, Hans Guido Mutke, affirme avoir été le premier à franchir le mur du son en 1945, deux ans avant le célèbre pilote d'essais américain Chuck Yeager.


Hans Guido Mutke tenant une maquette de son Me262

En 1945, Mutke était en phase d'écolage sur le célèbre chasseur à réaction Messerschmitt 262. Le 9 avril, il effectuait un vol d'entraînement à une altitude de 12.000 mètres quand un Mustang attaqua un Me-262 de son escadrille. Mutke entama une descente en piqué, pleins gaz, et fondit sur l'Américain pour défendre son coéquipier. A ce moment, son Me-262 se mit à vibrer violemment et les commandes cessèrent de répondre. Après ce piqué fou, Mutke réussit néanmoins à reprendre le contrôle de l'appareil. Mais plusieurs instruments de bord avaient été endommagés et l'indicateur de vitesse était, lui, resté bloqué à 1.100 km/h.

Mutke se garda bien d'ébruiter l'affaire. II ne souhaitait pas finir au cachot pour avoir dépassé la limite de 950 km/h imposée par la Luftwaffe. En effet, on savait qu'à cette vitesse le mur du son était proche, et on en redoutait les effets. Avec raison : les ailes du Me-262 de Mutke en avaient pris un fameux coup: une collection de rivets manquaient à l'appel.

Officiellement, c'est Chuck Yeager qui a été le premier homme a franchir le mur du son le 14 octobre 1947 en volant à bord du X-1 à 1.066 km/h au-dessus du lac asséché de Rogers dans le sud de la Californie, à 12 000 mètres d'altitude. La nouvelle avait alors été gardée secrète par l'armée américaine jusqu'en juin 1948.

Ce n'est qu'après la publication du récit de l'exploit de Chuck Yeager en 1948 que Mutke commença à comprendre ce qui s'était passé. Des années durant, il essaya d'en savoir plus, ce qui lui permit de comprendre que son cas n'avait pas dû être isolé. Mais les autres Allemands qui, à l'époque, avaient franchi la barre s'étaient tous écrasés avec leurs appareils.


Son témoignage durant son vol :


Après trois années passées comme pilote de reconnaissance, ayant effectué presque exclusivement des vols de nuit, j'ai reçu une affectation au Me 262 Operational Conversion Unit EJG 2 de Lagerlechfeld. L'entraînement devait débuter fin mars 1945 par quatre cours théoriques de jour, de 08:00 à 13:00 heures. Quelques jours plus tard, soit le 8 avril 1945, j'étais autorisé à effectuer mon premier vol dans un Me262 "Weiße 12" jusqu'à une altitude de 8.200 mètres. Cet essai a duré 50 minutes, de 12:35 à 13:25 hrs. Il faut préciser que ces lâchers s'effectuaient en solo, et non pas avec un instructeur comme la règle l'aurait voulu, car nous ne disposions plus de Me262 biplaces."


Le Messerschmitt 262

"Le lendemain 9 avril, j'ai décollé à bord du Me262 "Weiße 9" pour un second vol d'écolage, programmé entre 15:25 et 16:15 hrs, atteignant cette fois l'altitude de 12.000 m. Mais même à cette altitude l'avion grimpait encore et j'ai l'impression que j'aurais pu le mener jusqu'à 14.000 m. Les conditions de vol étaient excellentes, seuls quelques petits nuages épars garnissaient le ciel et la visibilité en altitude était supérieure à 100 km. Ma radio était réglée sur la fréquence des combats, à ce moment l'aviation alliée effectuait des patrouilles régulières sur le sud de l'Allemagne autour des bases de Je262."

"Notre instructeur principal, Oberstleutnant Bär, était aussi en vol et coordonnait la mission. Un autre élève pilote, le sous-officier Achammer, effectuait son premier vol d'entraînement sur un Me262. Soudain, l'instructeur l'a averti qu'un Mustang américain l'attaquait par derrière. Achammer aurait pu rompre le combat et rejoindre la base, mais excité, il a préféré faire front. Je me trouvais à ce moment à 12.000 mètres au-dessus de lui. J'ai immédiatement viré sur l'aile gauche en entamant un piqué à pleine puissance des moteurs à 40° pour arriver le plus rapidement possible à la hauteur de mon camarade."

"Après quelques secondes, l'avion a commencé à vibrer puis a subi des secousses de plus en plus violentes, la queue de l'appareil se mettant à osciller d'un côté à l'autre. L'indicateur de vitesse était à fond de butée (1100 km/h). L'avion était devenu totalement incontrôlable, et les secousses étaient tellement fortes que je ne pouvais même plus arriver à lire les instruments."

"Une seconde plus tard les vibrations se sont soudain interrompues, mais bien que l'indicateur de vitesse soit toujours bloqué sur 1100 km/h, je n'arrivais pas à redresser la trajectoire, en dépit de tous mes efforts, l'avion piquait de plus en plus. J'ai aussi essayé de faire des embardées à gauche et à droite en agissant sur le gouvernail, sans succès car les commandes semblaient être devenues inertes."

"Entre-temps j'avais coupé l'alimentation en carburant des deux moteurs afin de réduire la vitesse. Cela m'a permis de reprendre progressivement le contrôle de l'appareil et de relancer les réacteurs. Mais je m'aperçus directement que je ne contrôlais plus l'avion normalement, que celui-ci avait tendance à virer à droite en entamant une montée, alors que je ne touchais pas aux commandes. Je parvins à ramener la vitesse à 500 km/h, mais il était évident que l'atterrissage serait risqué. Alors que le Me262 était conçu pour atterrir à une vitesse standard de 250 km/h, c'est à 350 km/h que je touchais la piste, car l'appareil manquait totalement de stabilité, mais je réussis néanmoins à le poser."


Ce qui reste, aujourd'hui, du Me262 "Weiße 9", ou du moins la dernière photographie connue de l'avion

"Après l'atterrissage, Oberstleutnant Bär examina l'appareil. Les ailes avaient été déformées et plusieurs rivets manquaient, et il me dit que j'avais dû dépasser la vitesse autorisée de 950 km/h. Je niais énergiquement, car endommager un avion rare et précieux comme le Me262 entraînait une punition sévère, et après avoir eu tant de chance en vol, je ne voulais pas finir mes jours en prison. J'ai donc affirmé que l'accident était probablement provoqué par un défaut de construction."

Quant au sous-officier Achammer, son appareil a été touché par l'Américain et son moteur a pris feu, mais il a pu s'éjecter à basse altitude et a été récupéré indemne.

Il y avait eu auparavant plusieurs accidents inexpliqués de Me262. Mutke subodore qu'ils ont pu se produire parce que les pilotes ont passé le mur du son et l'ont payé de leur vie. "J'ai toujours dit que le premier à avoir franchi le mur du son est le pilote inconnu", dit-il, en référence au soldat inconnu. Il affirme également que des documents découverts dans l'Ohio révèlent que des pilotes d'essai britanniques ont pu passer en mode supersonique avec des Me262 à l'automne 1945.


Sources: http://www.spacenews.be/art2001/mur%20d ... Mutke.html


Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Mise en Service 4 vvril 1941 : premier vol (262 V1 avec moteurs à piston Jumo 210)
18 Juillet 1942 : 262 V3 avec turboréacteurs Jumo 004A-0
07 Juin 1944 : Me 262A-1a
30 Juin 1944 : première unité combattante expérimentale (Ekdo. 262)
Septembre 1944 : premières escadrille régulière (III./ZG 26)
Type Chasseur monoplace
Nombre d'appareils construits Total : ~1300 Me 262
Dimensions 12,50 mètres d'envergure
10,60 mètres de long
3,84 mètres de hauteur
21,74 m² de surface alaire
Moteur 2 turbines à réaction Junkers Jumo 004B-1,2 ou 3 donnant chacune 898 kg de poussée statique
Poids à vide 4420 kg
Poids en charge 6400 kg
Armement 4 canons MK 108 de 30 mm, dans le nez alimentés à 100 coups chacun pour les deux armes supérieures et à 80 coups pour les 2 autres
Performances Vitesse max 870 km/h à 6000 m
830 km/h au niveau de la mer

Vitesse ascensionnelle 1200m/min et 6000 m en 6 minutes 48 secondes
Autonomie 1050 km à 9000 m

Equipage :
1

Moteur :
2 Junkers Jumo 004B d'une poussée de 18 kN

Dimensions :

Envergure 10,58 m

Longueur 12,5 m

Hauteur 3,83 m

Surface alaire 21,7 m²

Masses
À vide 3 800 kg

Avec armement kg

Maximale 6 400 kg

Performances

Vitesse maximale 870 km/h (Mach 0,70)

Vitesse de décrochage {{{vitessemini}}} km/h

Plafond 11 450 m

Vitesse ascensionnelle 1 200 m/min

Distance franchissable 1 050 km

Distance de convoyage {{{convoyage}}} km

Charge alaire {{{chargealaire}}} kg/m²

Rapport poids/poussée {{{poidspoussée}}}

Rapport poids/puissance {{{poidspuissance}}}

Facteur de charge {{{facteurdecharge}}}

Armement :


Interne 4 canons de 30 mm (version A1) 2 canons de 30 mm, 2 x bombes de 250kg (version A2)

Externe 24 roquettes R4M de 55 mm
Avionique
Avionique {{{avionique}}}

Le Messerschmitt Me 262 Schwalbe (hirondelle) est l'un des premiers avions de chasse à moteur à réaction, construit par l'Allemagne nazie à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Sources : Wikipédia

Bye ... Image


Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Image Grand merci Image et vous s'avez pas ci il y a des Messerschmitt 262 dans l'un des musées en France! mencore merci Image A CURRAHEE!


Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Variantes

* Me 262A
o Me 262A-0 Schwalbe : prototype
o Me 262A-1a : chasseur lourd, moteur Jumo 004
+ Me 262A-1a/U1 : chasseur lourd
+ Me 262A-1a/U2 : chasseur lourd
+ Me 262A-1a/U3 : appareil de reconnaissance
+ Me 262A-1b : chasseur lourd, moteur BMW 003 (prototype)
o Me 262A-2 Sturmvogel : chasseur-bombardier
o Me 262A-2a Sturmvogel : chasseur-bombardier
+ Me 262A-2a/U2 :
o Me 262A-3a : chasseur lourd (blindage renforcé)
o Me 262A-5a : appareil de reconnaissance
* Me 262B : chasseur de nuit
o Me 262B-1a : appareil d'entraînement
+ Me 262B-1a/U1 : chasseur de nuit
o Me 262B-2a : chasseur de nuit plus long avec crochet
* Me 262C Heimatschützer : chasseur lourd
o Me 262C-1a : chasseur lourd, moteur Jumo 004
o Me 262C-2b : chasseur lourd, moteur BMW 003
* Me 262D : prototype à flèche plus accentuée
* Me 262E : prototype
* Me 262 Stratoréacteurs : resté au stade de projet
* Me 262 Turbopropulseurs : resté au stade de projet
* Me 262 Chasseur de Nuit triplace : resté au stade de projet
* Avia S.92 : tchèque Me 262A-1a
* Avia CS.92 : tchèque Me 262B-1a
* Nakajima Kikka : prototype japonais


Invité

Mes.262

Message non lu par Invité »

Autres caractéristiques

* Mise en Service 4 vvril 1941 : premier vol (262 V1 avec moteurs à piston Jumo 210)
* 18 Juillet 1942 : 262 V3 avec turboréacteurs Jumo 004A-0
* 07 Juin 1944 : Me 262A-1a
* 30 Juin 1944 : première unité combattante expérimentale (Ekdo. 262)
* Septembre 1944 : premières escadrille régulière (III./ZG 26)
* Type Chasseur monoplace
* Nombre d'appareils construits Total : ~1300 Me 262
* Dimensions 12,50 mètres d'envergure
* 10,60 mètres de long
* 3,84 mètres de hauteur
* 21,74 m² de surface alaire
* Moteur 2 turbines à réaction Junkers Jumo 004B-1,2 ou 3 donnant chacune 898 kg de poussée statique
* Poids à vide 4420 kg
* Poids en charge 6400 kg
* Armement 4 canons MK 108 de 30 mm, dans le nez alimentés à 100 coups chacun pour les deux armes supérieures et à 80 coups pour les 2 autres
* Performances Vitesse max 870 km/h à 6000 m

830 km/h au niveau de la mer

* Vitesse ascensionnelle 1200m/min et 6000 m en 6 minutes 48 secondes
* Autonomie 1050 km à 9000 m
* Plafond pratique 11000 mètres


Retourner vers « Forces allemandes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité