Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Ce forum s'intéresse plus particulièrement aux unités américaines déployées pendant la Bataille de Normandie.
Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

Entre sans gêne américain et brutalité allemande
A l?égard des Américains, le sentiment des Manchois est quelque peu mélangé. A leur arrivée, beaucoup de communes de la Manche les accueillent chaleureusement, comme celle de Sotteville. Mme Lequertier, secrétaire de mairie, témoigne « Contact grandiose, émouvant, inoubliable. La foule couvrît les libérateurs de fleurs, leur offrit du vin, de l?eau de vie, du cidre; les embrassa et les entraîna dans ses demeures »

Le premier contact avec les Américains provoque ?une joie délirante aux Pieux, ?l?allégresse générale? à Digulleville, dans la Hague, ainsi qu?à Sourdeval-lesRois, près de Gavray, ?l?enthousiasme? à Saint-Planchers, près de Granville. Ils sont reçus ?à bras ouverts? au Buat, près de Saint Hilaire-du-Harcouét, ?le c?ur en liesse? à Anctoville-sur-Boscq, près de Bréhal.
A Carentan, la population restante pavoise rapidement plusieurs rues avec des drapeaux tricolores à l?arrivée des avant-gardes.
A Cherbourg, c?est ?la fraternisation franco-américaine? le 29 juin 1944. Les concerts américains organisés place de la République les 14 et 15 juillet sont chaleureusement applaudis et beaucoup de jeunes filles répondent aux invitations à danser des militaires américains.
Bon nombre de Manchois sont émerveillés devant ?tout le matériel américain?. Sa modernité et sa quantité surprennent tout comme la désinvolture des soldats.
Cependant, d?après un rapport confidentiel du quartier général de la 1? armée américaine du 17juillet 1944. ?l?attitude des civils de la Manche à l?égard des forces américaines de libération est plutôt réservvée. Leur réserve est probablement due à leur tempérament normand ainsi qu?au choc de la guerre?.A Vesly, près de Coutances, les Américains sont accueillis dans ?l?indifférence?.
L?accueil est pour le moins ?froid? dans les communes manchoises bombardées, surtout de la part des familles endeuillées.
A Saint-Lô, Marcel Menant et les quelques dizaines d?habitants encore présents au milieu des ruines ?montrent leurs poings aux Américains entrant dans leur ville?;

ils les accusent d?être des ?assassins?. Le préfet de la République, ayant pris pied dans le Cotentin en pleine bataille de la Manche, constate que ?des libérateurs se transforment en pilleurs, violeurs et tueurs?. Certains soldats américains refusent en effet de payer leurs ?achats?, suscitant de ce fait un vif mécontentement chez les commerçants.
D?autres soldats volent, par exemple, dans les décombres de Saint-Lô, éventrant et vidant notamment les coffres-forts de la Société générale. L?ampleur de leurs pillages dans le chef-lieu du département est telle qu?elle conduit la population à demander qu?un détachement de l?armée française vienne surveiller les immeubles détruits, les forces de police en étant empêchées par les autorités américaines.
Des viols sont mentionnés à Cherbourg, Equeurdreville, Quibou prés de Saint-Lé, Tourlaville. Des meurtres sont commis en plusieurs endroits, souvent par des soldats ivres.

A la campagne, des agriculteurs reprochent aux Américains leur ?sans gêne? quand ils s?installent dans les champs en culture et les vergers, plutôt que dans les landes et les mielles.

En ville, des propriétaires et des locataires s?étonnent des réquisitions brutales d?immeubles par les troupes américaines et voient naître une seconde occupation
voici un texte tiré de "la manche libre'
à méditer et à commenter


Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

L'armée de liberation a fait pas mal de degat, a cause des bombardements et du comportement de certains soldats, mais n'oublions pas que ces actes et leur quantités et sans commune mesure avec ceux des russes et des allemands, n'oublions pas non plus que ce n'est pas les civils francias qui dormaient dans des trous et se fesaient tuer Image

Cela dit je n'excuse en aucun ses actes, qui sont les consequences malheureuse de la guerre Image


Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

ceux des russes et des allemands,
les Russes avaient le pompon pour les actes criminels.
Mais les allemands sont hors concours, c'était l'énnemi à chasser.
Il n'est pas question de les compares aux armées de libération.


Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

C'est vrai, mais tu peux envahir un pays sans faire de massacre civils non ?


Quentin
Messages : 1757
Enregistré le : 13 mai, 23:00

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Quentin »

Ce témoignage ne m'étonne pas du tout. Il mets au jour une face obscur, qui n'est certes pas générale, et qui est délibérément oublié de tous.

Je rapelle cependant deux choses :

1) un allemand qui faisiat une connerie (vol, viol,...), c'était le front de l'Est assuré.
2) Sans De Gaulle, les Francais auraient connu l'AMGOT, plan d'occupation qui n'avait rien a envié à celui des nazis d'un point de vue économique, liberté de déplacement, etc.


Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

Tout a fait d'accord, les americians n'ont pas toujours ete des saints, ils pillaient souvent, et sans De Gaulle ils auraient surement coloniser la France, mais n'oublions pas non plus que De Gaulle a reussi a faire renoncer roosevelt grace a de nombreux discours, les russes sont aller jusqu'a faire massacrer 250 000 civils polonais pour faire rallier la pologne a l'urss, et ce alors que de nombreux soldats polonais se battaient des les rangs alliés, vous conviendrez avec moi qu'il y a une difference de taille Image

Ceci dit, je repete que cela n'excuse en rien l'attitude de certains americains, tout comme le chomage n'excuse pas la monté du nazisme.

J'ajouterais enfin pour la defence des soldats US, qu'ils se trouvaient bien loin de chez eux et qu'ils etaient soumis a des moments de grande tensions.


Quentin
Messages : 1757
Enregistré le : 13 mai, 23:00

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Quentin »

[quote="Blackbird"]

J'ajouterais enfin pour la defence des soldats US, qu'ils se trouvaient bien loin de chez eux et qu'ils etaient soumis a des moments de grande tensions.[/quote]

Alors ca pour moi, ca n'exuse rien.
Est ce que nos Poilus pillaient et violaient ??? Et pourtant, dieu sait qu'ils ont connu bien pire les pauvres gars.
Quand à la tension, ils étaient entrainé aussi pour la gérée, non ?


Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

J'ajouterais enfin pour la defence des soldats US, qu'ils se trouvaient bien loin de chez eux et qu'ils etaient soumis a des moments de grande tensions.
Peut - être, mais je n'ai encore rien trouvé concernant les Britanniques, alors !


Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

Je ne cherche pas a escuser mais a expliquer Image ,

Et puis les poilus etaient souvent chez eux, ils n'allaient pas viole les femmes de leur propre pays, quand au stress, aucun entrainement ne peux preparer efficacement au bapteme du feu, c'est dans la nature humaine.


Invité

Entre sans gêne américain et brutalité allemande

Message non lu par Invité »

Ensuite pour les britannique,s ils etaient moin loin de chez eux, mais surtout ce n'etait pas la meme mentalitée les britanniques sont tres reputés pour leur maniere de gentleman et leur sportivité.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces américaines »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités