1942

Partagez vos connaissances ou demandez des informations concernants les batailles du Pacifique dans cette section.

patton65
Messages : 346
Enregistré le : 23 août, 23:00

1942

Message non lu par patton65 »

tout ce qui c'est passer en 1942
-Au début de 1942, les Japonais ont deux stratégies en tête: d'un côté ils veulent isoler l'Australie, puisqu'ils n'ont pas assez de soldats pour la conquérir, en attaquant le port de Moresby et les îles Salomon jusqu'aux îles Fidji. D'un autre côté, les Japonais aimeraient bien achever les Américains en les attaquant à Midway. Atteint de la " maladie de la victoire ", les Japonais vont se lancer dans ces deux projets en même temps.

-De leur côté, les Américains réussissent à percer les codes japonais et ainsi ils auront un grand avantage jusqu'à la fin de la guerre.

-À partir de l'Indochine occupée, les Japonais, par la 15e armée de Shojiro Ida traversent la Thailande et envahissent la Birmanie par le sud. Ils y prennent Moulmein. Après, ils obligent le général Alexander à se replier hors de Rangoon le 7 mars. Le 10 avril, Alexander, aidé de deux armées chinoises, établi un front sur la ligne Prome-Toungoo. Le 29 avril, les renforts japonais arrivent et permettent d'enfoncer la ligne et de défaire les Britanniques. 30 000 Britanniques sont morts contre 7000 Japonais.

-En janvier, la poussée japonaise s'empare de Rabaul, un port très stratégique situé en Nouvelle-Bretagne.

-Au mois de février, les Américains envoient deux Task Forces (un groupe de navires d'attaque) organisées autour d'un porte-avion chacune, effectuer des raids sur les bases japonaises des îles Gilbert (sous les ordres de Fletcher), Marshall (sous les ordres de Halsey), Marcus et Wake (sous les ordres de Halsey avec le porte-avion Enterprise).

-Le général Yamashita, surnommé le Rommel de la jungle, progresse très rapidement en Malaisie vers Singapour en ne donnant pas le temps à son adversaire de s'organiser, le forçant ainsi à toujours décrocher de sa position par des débordements et des infiltrations. Il réussi ainsi à refouler le général Percival dans Singapour qu'il peut bombarder grâce aux aérodromes qu'il a capturés. Du premier au 7 février, les Japonais bombardent intensivement Singapour, à la pointe sud de la Malaisie. Le 7 ils débarquent et le 14 ils assiègent la ville même, refoulant ainsi 1 million de réfugiés dans le périmètre de la ville de 5km de rayon. À la fin de la journée le réseau de distribution d'eau est rompu et à l'aube du 15 février le général britannique Arthur F. Percival est obligé de se rendre avec ses 130 000 soldats à 50 000 soldats japonais.

-Pendant le mois de février, les Japonais envahissent l'île du Sumatra et conquièrent les aéroports et les raffineries de l'île. Ils attaquent aussi l'île de Timor et Bali. Ainsi ils peuvent aller bombarder les ports australiens, spécialement le 20 février où une force de porte-avions pousse jusqu'au port de Darwin pour lui infliger de lourds dommages.

-À la fin de février, les troupes japonaises au Sumatra et aux Célèbes convergent sur Java par transports. L'un des deux groupes rencontre une force alliée et la bat dans la bataille de la mer de Java, pour ensuite débarquer ses troupes à Kragan. L'autre groupe, après avoir coulé deux croiseurs alliés, prend possession de Batavia et de Bandung par le 9 mars.

-Le 25 mars, l'amiral Nagumo conduit une flotte de 5 porte-avions et 4 cuirassés dans l'Océan Indien. Il veut attaquer les bases anglaises de Ceylan pour réduire les forces navales anglaises. L'amiral britannique Somerville préfère se replier sur l'Afrique orientale avec ses 3 porte-avions, 5 cuirassés, 8 croiseurs et 5 destroyers que de se confronter à la flotte japonaise.

-En avril une autre Task Force américaine est mise sur pied pour intercepter les trois escadres envoyées par les Japonais pour attaquer port Moresby. Les deux porte-avions américains Yorktown et Lexington rejoignent les porte-avions japonais Shoho, Shokaku et Zuikaku dans la mer de Corail, donnant ainsi lieu à la première bataille navale où les navires ne s'affrontent pas directement: la bataille de la mer de Corail. Le 7 mai, les avions américains attaquent et coulent le Shoho. Le lendemain, pendant que les avions japonais coulent le Lexington et endommagent le Yorktown, les Américains mettent hors de combat le Shokaku et forcent les Japonais à se replier.

-Le 18 avril, le porte-avion Hornet s'approche à 1300km des côtes du Japon et une escadrille de B-25 effectue un raid d'intimidation sur Tokyo: c'est l'opération Doolittle.

-Les Japonais pensent que l'attaque aérienne de l'opération Doolittle vient de Midway. Donc ils vont lancer une attaque sur Midway. Les Américains, avertis, ramènent le Yorktown à Midway tout en le réparant en 48h plutôt qu'en 3 mois de cale sèche qui était prévu. Le Yorktown rejoint ainsi le Hornet et l'Enterprise pour former une flotte, sous les ordres de Spruance, de 50 navires autour de Midway et de 250 avions embarqués et quelques 109 autres à Midway. De leur côté, les Japonais ont 165 navires dont 4 porte-avions.

Le 4 juin, les Japonais, pensant faire une attaque surprise sur Midway, lancent leurs avions sur l'île et ils regagnent leurs porte-avions pour refaire le plein après avoir affronté les avions de l'île. C'est à ce moment que les bombardiers en piqué américains attaquent les portes-avions japonais dont les ponts sont chargés d'essence et de munnitions. En 1h30, 3 des 4 porte-avions japonais sont coulés. L'Hiryu, le seul porte-avion japonais restant, envoi une contre-attaque qui endommage le Yorktown, mais l'Enterprise réplique et coule l'Hiryu avec ses escadrilles. Quelques heures plus tard, le Yorktown sera torpillé par le sous-marin japonais I-168.

-Au début juin, les Japonais lancent une offensive vers l'Alaska: 4 cuirassés, 7 croiseurs 24 destroyers et 2 porte-avions avec 82 appareils s'emparent de Kiska le 6 juin et de Attu le 7, prennant ainsi position dans les Îles Aléoutiennes. La mince défense était de 5 croiseurs et 12 destroyers dirigés par le contre-amiral R. A. Theobald.

-De mars à juillet, les Japonais progressent dans les îles du sud et prennent le contrôle de Guadalcanal (sud-est des Salomon). En juin, ils construisent à Guadalcanal un aéroport et le 21 juillet, ils débarquent des troupes à Buna, sur la côte nord de la Papouasie. Ces troupes doivent progresser à travers l'île et prendre le contrôle de Port Moresby par le nord. Mais MacArthur a déjà renforcé toute la Papouasie et Port Moresby est trop bien défendu. De plus, les Américains apprennent l'existence du nouvel aéroport et donc, le 7 août, ils envoient la première division de Marines qui pénètre dans la jungle et surprend les soldats japonais en train de construire l'aéroport dont elle prend possession et rebaptise: Henderson, du nom d'un héros de Midway. Les Japonais contre-attaque mais les Marines tiennent bon, particulièrement lors de la bataille de Bloody Ridge où les Marines tuent 600 adversaires. Pendant ce temps, les troupes japonaises en route vers Port Moresby sont obligées de se replier dans les montagnes, à 50km de leur but, face à la grande défense présente et ils seront tous neutralisées par la fin de janvier 1943. Les Japonais envoient aussi des troupes pour débarquer tout près de Port Moresby, mais elles sont repoussées à la mer par les troupes australiennes en poste au sud de la Papouasie.

-Dans les nuits du 14 et 15 octobre deux cuirassés japonais: Kongo et Haruna, croisent au large des côtes de Guadalcanal et pilonnent l'aéroport, le rendant ainsi inutilisable.

-Pour recommencer le pilonnage du 14 et 15 octobre sur Guadalcanal, les Japonais envoient un plus grand groupe de navires. Les Américains en sont informés et ils envoient un groupe à leur rencontre. Les porte-avions envoient leurs avions simultanément et pendant que les avions japonais coulent le Hornet et endommagent l'Enterprise, l'aviation américaine atteint gravement le Zuiho et le Shokaku, forçant ainsi les Japonais à se retirer.

-Dans une deuxième tentative pour pilonner Guadalcanal, le 12 novembre, 18 navires japonais, avec entre autres les cuirassés Hiei et Kirishima, vont vers le nord de l'île et tombent sur 5 croiseurs et 8 destroyers américains. Les deux groupes se tirent dessus à bout portant et dans la bataille deux croiseurs japonais et le Hiei coulent. C'est la première partie de la Bataille de Guadalcanal.

-À la troisième tentative pour attaquer l'aéroport Henderson, le 14 novembre, le cuirassé japonais restant (Kirishima) avec 4 croiseurs et 9 destroyers, fait de nouveau route vers Guadalcanal mais il est de nouveau intercepté, cette fois par les cuirassés Washington et South Dakota et leur flotte. Pendant que les navires japonais tirent sur les destroyers et le South Dakota, le Washington s'approche à 6,5km du Kirishima et lui envoi une salve qui le coule. C'est la deuxième partie de la Bataille de Guadalcanal.

-Après leur défaite navale, les Japonais subissent une défaite sur terre lorsque leurs soldats à Guadalcanal sont repoussés, et par la suite évacués, à cause des renforts américains.

-La campagne de Guadalcanal a coûté 25 000 hommes aux Japonais contre seulement 3000 aux Américains. Même si les deux côtés ont souffert de pertes à peu près équivalentes de 600 avions et de 24 navires de guerre, les Japonais ne peuvent pas remplacer leurs pertes.

-Le 14 décembre, Buna tombe aux mains des Américains après une attaque combinée par des parachutistes et les soldats en provenance de Port Moresby.


patton65
Messages : 346
Enregistré le : 23 août, 23:00

1942

Message non lu par patton65 »

petit lein trés utile vous y trouverais de nombreuses infos de tout les fronts
http://www.geocities.com/Pentagon/3758/fchrono.htm


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Pacifique et Asie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités