Rapide biographie du Général Frère

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Quentin
Messages : 1757
Enregistré le : 13 mai, 23:00

Rapide biographie du Général Frère

Message non lu par Quentin »

Extrait Wikipédia



Le Général Aubert Frère est né à Grévillers (Pas-de-Calais) le 21 août 1881 et mort au camp de concentration du Struthof le 13 juin 1944.
Saint-Cyrien, héros d'Afrique (1902-1912), il quitte le Maroc en août 1912 et rejoint le 8e bataillon de Chasseurs à Amiens, puis le 1er régiment d'infanterie à Cambrai. Il épouse sa cousine germaine Pauline Legrand, le 5 mai 1914.
Durant la Grande Guerre, il est à la tête d'un bataillon de Chasseurs à pied et est gravement mutilé. Lieutenant-colonel en juin 1918, il est nommé au commandement du 1er de ligne à Cambrai, puis prend, en 1925, la direction de l'école d'application des chars, au grade de colonel. Commandant de l'école militaire de Saint-Cyr de 1931 à 1935, il est élevé à la dignité de Grand Officier de la Légion d'honneur le 20 décembre 1935.
En avril 1939, il est nommé gouverneur militaire de Strasbourg et prend le commandement de la 11e division (qui comprend le 26e d'Infanterie, le 8e d'Artillerie, le 18e Génie, le 10e Train et la 1ere demi-brigade de Chasseurs). Lors de l'invasion allemande, il est à la tête de la VIIe Armée entre la Somme et l'Oise, et à ce titre patron du colonel puis général De Gaulle en mai 1940.
Après l'Armistice, il est nommé gouverneur militaire de Lyon et commandant de la 14e division. Il préside le tribunal militaire de Clermont-Ferrand qui condamne de Gaulle à mort par contumace.
Fondateur de Organisation de résistance de l'armée en décembre 1942, après l'invasion de la zone Sud, il en prend le commandement.
Le 13 juin 1943, il est arrêté par la Gestapo avec son épouse et incarcéré à Clermont-Ferrand. En août, il est transféré à Fresnes et comparaît devant le tribunal le 1er décembre.
Le 4 mai 1944, il est embarqué dans un train pour l'Allemagne, censé partir vers un château du Tyrol. Mais en réalité il s'arrête au camp du Struthof. Il y meurt d'épuisement le 13 juin 1944.
Son épouse jusque là incarcérée au camp de Romainville sera déportée à Ravensbrück le 27 juillet 1944.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités