Décès de François Andriot, un des derniers survivants du commando Kieffer

Les informations dans la presse locale, régionale ou nationale qui concernent les plages du débarquement, les débats en Normandie ou les personnes mises à l'honneur se trouvent ici !
Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1621
Enregistré le : 03 sept., 23:00

Décès de François Andriot, un des derniers survivants du commando Kieffer

Message non lu par 325th GIR » 13 févr., 15:05

Source : http://www.ouest-france.fr/dday/deces-d ... er-4032505

Du 12/02/2016 à 15:20 -

Décès de François Andriot, un des derniers survivants du commando Kieffer


François Andriot faisait partie des 177 Français libres qui débarquèrent le 6 juin 1944 en Normandie, sous les ordres du commandant Philippe Kieffer.

François Andriot, l'un des derniers survivants du commando Kieffer qui débarqua en Normandie en juin 1944, est décédé à l'âge de 94 ans à Wigmore (sud-ouest de l'Angleterre), a indiqué vendredi son fils à l'AFP.

« Il a eu une vie pleine d'aventures et de courage, et certainement heureuse », a souligné John Andriot, précisant qu'il était décédé paisiblement dans son sommeil lundi.
Membre de l'opération Overlord

Imprimeur et fils d'imprimeur, il quitta sa ville natale de Chaumont (est de la France) en 1942 pour rejoindre la France libre via l'Espagne, où il fut emprisonné. Il réussit ensuite à gagner la Grande-Bretagne en mai 1943 pour s'engager dans les Forces Françaises libres.

Il rejoint les commandos français intégrés au N°4 Commando britannique, et au sein de la compagnie d'appui des K Guns il participe à l'opération Overlord.

« Il aurait eu 95 ans le 14 juillet, un jour où il ne manquait jamais de suivre le défilé militaire sur les Champs Elysées, qu'il enregistrait chaque année », a souligné son fil. « Même s'il vivait et travaillait en Angleterre depuis 1948, mon père s'est toujours considéré comme Français, et d'ailleurs, ma mère aussi, qui a pris un passeport français plutôt qu'anglais » alors qu'elle était anglaise.
Retraite en Angleterre

Après la guerre, François Andriot s'installa en Angleterre où il travailla comme imprimeur. Retraité depuis 29 ans, il était resté en contact avec ses collègues de travail mais aussi ses amis de Chaumont et ses camarades du Commando Keffer et du N°4 Commando.

Il profita même de son temps libre pour tenter de retrouver une jeune Espagnole, Juanita, qui l'avait fait passer en Espagne à l'âge de 16 ans en traversant les Pyrénées, a précisé son fils.

Son épouse était décédée en 2007. Il avait été promu Officier de la légion d'honneur en 2014.


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « L'actualité des plages du débarquement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités