Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Plan Round Up – Encyclopédie D-Day

Encyclopédie du débarquement
et de la Bataille de Normandie

Préparations de la bataille de Normandie :
Plan Round Up

Les origines du plan Round Up

Les Américains souhaitent ouvrir un second front au plus vite pour alléger le poids des forces allemandes, menaçant les armées soviétiques. A cet effet, le bureau du War Plans américain étudie depuis 1942 la faisabilité d’une vaste opération amphibie alliée sur la côte nord de la France.

Le général George Marshall, chef d’état-major de l’armée américaine, propose le 8 avril 1942 aux Anglais deux opérations visant à marquer un nouveau tournant après la bataille de Stalingrad : celui-ci est un prémice de l’opération Overlord mais qui comporte deux volets. La première opération que proposée par les Américains doit avoir lieu en septembre 1942 dans la presqu’île du Cotentin en Normandie, dénommée opération Sledgehammer. La deuxième opération qui est proposée aux Britanniques, l’opération Round Up, doit avoir lieu au printemps 1943 entre Boulogne et Le Havre avec l’engagement de pas moins de quarante-huit divisions.

Ce plan ambitieux ne remporte pas beaucoup de succès auprès des Britanniques. Ces derniers font comprendre aux Américains qu’ils souhaitent patienter encore un petit peu afin de tirer un maximum d’enseignements des opérations amphibies à venir en Afrique du nord et dans la Méditerranée. De plus, les moyens matériels et humains pour une telle opération ne sont pas encore aux mains des Alliés à cette époque : il leur faut se doter d’engins de débarquement adaptés, former des unités opérationnelles en nombre suffisant.

Les Américains se concentrent alors sur l’opération Bolero qui consiste à transférer leurs moyens humains et matériels des Etats-Unis jusqu’en Angleterre pour y préparer l’ouverture du nouveau front à l’ouest.

Cependant, face à la demande incessante soviétique et dans le but également d’obtenir des renseignements sur la réactivité allemande sur les côtes du nord de la France, les Alliés mettent au point une opération amphibie à Dieppe le 19 août 1942 : l’opération Jubilee.

Cette opération, d’envergure moyenne, doit cependant apporter des renseignements très importants aux forces alliées en préparation d’un débarquement de plus grande importance dans les mois qui suivent, toujours au nord-ouest de l’Europe, alors également en cours de préparation (opération Overlord). 5 000 Canadiens, 1 100 Britanniques, 56 Américains et 15 Français (France Libre) participent à l’assaut qui est d’avance voué à l’échec. Sur les 6 086 soldats alliés engagés, 4 397 sont portés disparus, faits prisonniers, ont été blessés ou tués.

L’opération Jubilee apporte de très nombreuses informations extrêmement importantes aux dirigeants alliés. Ces données, payées au prix du sang, ont été très utiles aux militaires alliés dans le cadre de la préparation de l’opération Overlord.

 

Retour au menu Préparations de l’encyclopédie
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook