Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bazenville en 1944 – Calvados – Bataille de Normandie

Bazenville (Calvados)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 7 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau anglais 4th/7th Dragoons Guard, 8th Armored Brigade

Drapeau anglais 69th Infantry Brigade, 50th Infantry Division

Drapeau anglais 6th Battalion Durham Light Infantry Regiment, 151st Infantry Brigade, 50th Infantry Division

Drapeau anglais 502nd Royal Army Service Corps Company, 79th Armored Division

Drapeau anglais Royal Engineers 16th Airfield Construction Group

Drapeau nazi Grenadier-Regiment 915, 352. Infanterie-Division

Historique :

Au printemps 1944, la commune de Bazenville est occupée par le poste de commandement de la 6ème compagnie du Grenadier-Regiment 726 (716. Infanterie-Division) commandée par l’Hauptmann Adolf Kukenhoner.

Le 6 juin 1944, la première unité alliée à traverser le village de Bazenvile est la 502nd RASC (Royal Army Service Corps) Company (appartenant à la 79th Armored Division) qui est chargée de reconnaître la praticabilité des axes au profit des fantassins du 6th Battalion Durham Light Infantry Regiment (151st Infantry Brigade) qui suivent peu de temps après. L’infanterie, appuyée par un escadron de chars appartenant au 4th/7th Dragoons Guard (8th Armored Brigade), progresse ensuite en direction de Bayeux. La 69th Infantry Brigade atteint à son tour les abords de Bazenville durant sa progression en direction de la route nationale 13 qu’elle doit atteindre dans la soirée. Mais vers 16 heures, les Allemands contre-attaquent dans le secteur : ils appartiennent au Grenadier-Regiment 915 (352. Infanterie-Division) commandé par l’Oberstleutnant Karl Meyer. Après un bref mais violent engagement, durant lequel le Brigadier Ronald H. Senior commandant la 151st Infantry Brigade et blessé et fait prisonnier (il parvient cependant à s’échapper ce même jour), les Allemands se replient. Les Britanniques progressent vers le sud sans se préoccuper de Bazenville, abandonné par l’adversaire qui s’est replié plus au sud.

Le lendemain, 7 juin, le Grenadier-Regiment 915 contre-attaque à nouveau en direction du point coté 64, un mouvement de terrain situé aux abords ouest de Bazenville. De durs engagements ont lieu et l’Oberstleutnant Karl Meyer trouve la mort lorsque les Britanniques prennent d’assaut son poste de commandement dans le château situé au sud-ouest du village. Son régiment est mis hors d’état de combattre : des 700 soldats engagés, seuls une quarantaine sont encore valides à la fin de la journée. Le 7 juin au soir, Bazenville est définitivement sous contrôle britannique.

Du 7 juin au 14 juin 1944, les ingénieurs du Royal Engineers 16th Airfield Construction Group renforcés par des éléments des RAF 3207 et RAF 3209 Servicing Commandos construisent un aérodrome baptisé ALG B-2 à l’est de Bazenville. Le château, endommagé par les combats, sert de quartier général au 83rd Group Control Center de la 2nd Tactical Air Force. L’aérodrome est opérationnel jusqu’au 28 août 1944.

Le cimetière militaire britannique de Bazenville rassemble 979 dépouilles : 630 Britanniques, 326 Allemands, 21 Canadiens, 1 Australien et 1 Polonais.

  Photos de Bazenville en 1944

Cartes de Bazenville :

Image : carte du secteur de Bazenville - Bataille de Normandie en 1944
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook