Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

50ème division d’infanterie – Bataille de Normandie

Historique de la 50th Northumbrian Infantry Division

Image : 50ème division d'infanterie - Northumbrian

L’insigne d’épaule de la 50ème division d’infanterie Northumbrian. Les deux T rappellent les deux limites géographiques du secteur de recrutement du régiment, à savoir les rivières Tyne et Tees.

Naissance de la 50ème division d’infanterie

La 50ème division d’infanterie a été créée en 1939 et appartient à l’armée territoriale britannique.

La division est déployée en France et en Belgique où elle connait son baptême du feu, bien que comportant initialement deux brigades d’infanterie seulement (les 150ème et 151ème brigades d’infanterie). Elle prend part à l’attaque d’Arras où elle subit de très lourdes pertes notamment contre les troupes de la 7ème division blindée allemande commandée par le général Rommel. Réorganisée en juin 1940 après l’évacuation de Dunkerque et renforcée par la 69ème brigade, elle devient une division à proprement parler.

L’Afrique du Nord et la Sicile

Le 22 avril 1941, la 50ème division d’infanterie (D.I.), surnommée Northumbrian, est envoyée en Afrique du Nord via le Proche-Orient. A nouveau, la 50ème D.I. combat les troupes de Rommel et en mai-juin 1942 les Britanniques doivent se replier et abandonner leurs positions défensives de Gazala après de furieux combats durant lesquels la 150ème brigade d’infanterie est mise hors de combat. La 50ème D.I. est alors renforcée par la 1ère brigade de la France Libre et la 1ère brigade grecque dans le cadre de la seconde bataille d’El Alamein.

Poursuivant les efforts Alliés en Afrique du Nord afin de reprendre ces territoires aux forces de l’Axe, la 50ème D.I. participe à l’opération Supercharge le 2 novembre 1942 visant à s’emparer de Tell el Aqqaqir : après une dizaine d’heures de bombardements, les 151ème et 152ème brigades d’infanteries commencent l’assaut en se frayant un chemin à travers les champs de mines.

En 1943, la 50ème D.I. combat en Tunisie et participe à l’opération Pugilist contre la ligne Mareth du 19 au 20 mars 1943 : les Britanniques se battent contre la 15ème Panzer Division. Le 5 avril 1943, ils détruisent le bataillon italien San Marco à Wadi Akarit. Durant cette offensive, le régiment du 6th Green Howards perd 126 hommes tués au combat. A l’issu des combats en Afrique du Nord, 250 000 soldats des forces de l’Axe sont faits prisonniers.

Le 10 juillet 1943, la 50ème Northumbrian débarque en Sicile à Avola, sous le commandement du XIIIème corps britannique. La 151ème brigade d’infanterie s’empare le 16 juillet du pont d’importance stratégique de Primosolo sur la rivière Simeto. Au terme de l’intervention en Sicile, Le 19 octobre 1943, Montgomery décide de retirer la 50ème D.I. à la 8ème armée britannique pour lui permettre de se préparer à l’opération Overlord et la place en Angleterre.

Overlord et la bataille de Normandie

En Angleterre, la 50ème division d’infanterie est renforcée par les 56ème et 231ème brigades d’infanterie. Le 6 juin 1944, elle débarque à 07h25 sur la plage nom de code “Gold”  : doit s’emparer de Bayeux, du village d’Arromanches et de la route nationale 13 reliant Bayeux à Caen et enfin d’effectuer la jonction avec les troupes canadiennes débarquées à Juno Beach. Ce sont les 69ème et 231ème brigades d’infanterie qui forment la première vague d’assaut, appuyées par les chars de la 8ème brigade blindée britannique.

Les défenseurs allemands des 352ème et 716ème divisions d’infanterie opposent une farouche résistance mais plient sous la puissance de feu alliée, en particulier celle délivrée par l’aviation. Gold Beach est sous contrôle en milieu de matinée et la 50ème D.I. progresse rapidement vers le sud : la batterie du Mont Fleury tombe sous les assauts du 6th Green Howards regiment tandis que ce sont les fantassins de la 69ème brigade qui assurent la jonction avec la 3ème division canadienne en provenance de Juno. Au soir du  Jour-J, la route Bayeux-Caen n’est pas atteinte et la division enregistre 400 pertes.

La suite des combats de la 50ème Northumbrian se concentrent autour de la ville de Caen où de furieux combats se déroulent dans le but de s’emparer de la capitale normande.

La division participe notamment à l’opération Perch le 11 juin 1944 qui voit le déroulement de sanglants combats dans le village de Tilly-sur-Seulles contre les soldats allemands de la Panzer Lehr division. Au final, le 16 juin, le petit village de Tilly n’est plus que ruines et il a été perdu puis repris 23 fois au total avant sa libération finale.

La 50ème D.I. est le fer de lance de nombreuses autres opérations britanniques en Normandie, en particulier celle de Bluecoat en août 1944. L’unité poursuit ses efforts en direction du nord-est vers la Belgique.

Opération Market Garden

La 50ème Northumbrian est placée en réserve du 30ème corps britannique dans le cadre de l’opération Market Garden qui débute le 17 septembre 1944 en Hollande. Ses bataillons participent à l’offensive en direction de Nimègue. Les Allemands, contrairement à ce qui était prévu, défendent fermement et contre-attaquent : ils coupent en deux la 50ème D.I. du 22 au 23 septembre jusqu’à ce que les forces alliées rétablissent l’intégrité de leurs lignes. La division s’empare successivement de Valkenswaard, Bremmel et encore Halderen après de durs combats.

A partir du 30 septembre 1944, la 50ème division d’infanterie doit défendre la tête de pont alliée qui se situe au nord de la localité de Nimègue : elle s’expose à de multiples contre-attaques particulièrement violentes qui se prolongent pendant près de deux mois. Le 69ème bataillon et le 6th Green Howards regiment payent cher la défense de leurs positions : les pertes de la division s’élèvent à 900 hommes à la mi-octobre

La fin de la 50ème Northumbrian

Après l’opération Market Garden, Montgomery décide de retirer l’essentiel des éléments de la 50ème division d’infanterie de la ligne de front et de la placer en Angleterre. Elle y sert d’unité de formation des nouveaux engagés qui viennent remplacer les soldats mis hors de combats. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les pertes totales de la division s’élèvent à 8 500 hommes : tués, blessés ou portés disparus.

En 1945, la 50ème D.I. est déployée en Norvège où elle retrouve sa fonction initiale, à savoir une force territoriale, avant d’être définitivement dissoute.

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook