Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bataille de Normandie – Vendredi 9 juin 1944

Vendredi 9 juin 1944

La bataille de Normandie jour après jour

Les forces alliées continuent de débarquer un nombre considérable d’hommes et de matériel en Normandie. Face à eux, dans le secteur de responsabilité britannique, les Allemands positionnent trois divisions au nord-ouest de Caen : la 21ème Panzer division, la 12ème S.S. Panzer division et la Panzer-Lehr. Ces divisions sont au contact avec les soldats britanniques de la 2ème armée qui sont appuyés au sol par des canons antichars et dans le ciel par une aviation alliée particulièrement efficace et qui inquiète les généraux allemands.

Les contre-attaques de la Luftwaffe sont rares et vouées à l’échec en Normandie : le 9 juin, des chasseurs Bf 109 allemands sont signalés à proximité du village de Lion-sur-Mer. Aussitôt, des avions américains P-51 Mustang les repoussent.

Les troupes américaines du 7ème corps continuent d’attaquer le village de Montebourg dans le Cotentin, farouchement défendu par les soldats allemands. Les pertes sont importantes. D’autres unités s’emparent de la localité d’Azeville et y réduisent au silence la batterie allemande qui faisait feu sur le secteur d’Utah Beach depuis le Jour J. La 1ère division d’infanterie américaine, débarquée le 6 juin à Omaha Beach, lance une offensive à l’ouest de Bayeux : les villages de Tour-en-Bessin, Etreham et Blay sont libérés. La 29ème division d’infanterie américaine est de son côté en route vers Carentan et s’empare, après une longue journée de combat, de la ville d’Isigny-sur-Mer. Au sud-ouest d’Isigny, le poste de commandement de la 2ème division d’infanterie américaine s’installe dans le village de Formigny. Ses forces progressent au sud en direction des localités de Trévières et de Rubercy qui sont atteints en soirée.

Trois compagnies du 5ème bataillon de Rangers, renforcées par quatorze Rangers et deux half tracks appartenant au 2ème bataillon, attaquent dans la matinée le complexe de la batterie allemande de Maisy (composée du Wn 83 et du wn 84) par le sud, l’est et le nord. Après cinq longues heures d’un furieux combat (parfois au corps à corps) durant lequel plusieurs américains trouvent la mort, des Rangers font sauter l’infirmerie de campagne où se sont retranchés des défenseurs allemands. La batterie tombe aux mains des Américains en fin de matinée.

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook